La FFR approuve le partenariat de CVC avec le 6 Nations dans une version ''light''
Le Tournoi des 6 Nations pourrait avoir un nouveau partenaire.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le comité directeur de la FFR s'est prononcé sur l’approbation du projet de partenariat entre le Comité des 6 Nations et l’investisseur en capital CVC Capital Partners.

Les All Blacks bientôt rachetés par les Américains ? C'est la news WTF du jourLes All Blacks bientôt rachetés par les Américains ? C'est la news WTF du jourLes fonds d'investissement s'intéresse de plus en plus au rugby. Cette semaine, c'est Silver Lake qui a fait la une en raison de son possible rachat d'une partie des droits d'images et commerciaux des All Blacks. En Europe, l’investisseur en capital « CVC Capital Partners » a des vues sur ceux du Tournoi des 6 Nations depuis plus d'un an maintenant. Avec la crise sanitaire et économique, les discussions avaient ralenti. Mais elles semblent avoir repris. Ce samedi, le Comité directeur de la FFR s'est réuni de façon dématérialisée pour se prononcer "sur l’approbation du projet de partenariat". Ce dernier, dit light (pour léger), prévoit "le paiement de 305 millions de livres, c’est-à-dire de 360 millions d’euros, en cinq annualités, pour sa participation au capital de la société gérant les droits du Tournoi des Six Nations et de la Tournée d’automne."

Une somme à laquelle pourrait s'ajouter près de 70 millions si certains objectifs de performance sont réalisés aux termes des exercices 2025-2026, 2026-2027 et 2027-2028. Si la FFR a approuvé ce projet light, ses homologues du Tournoi doivent encore en faire de même. Si c'est le cas, CVC deviendrait le 7e partenaire du Tournoi des 6 Nations et des Tournées d’automne. "Cependant, le Conseil des Six Nations restera l’unique responsable des aspects sportifs et réglementaires de l’organisation des compétitions", précise le communiqué. Face aux difficultés financières nées de la crise du Covid-19, cet intérêt ne pouvait être ignoré par les fédérations. "Il est de notre responsabilité de trouver des solutions et d’offrir un avenir au rugby français et européen."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    7773 points
  • il y a 1 mois

CVC prend 1/7 du capital pour 1/7 des bénéfices. En contrepartie ils se chargent de renégocier les droits TV du Tournoi, qui expirent cette année. En France le Code du Sport protège la diffusion en clair sur France TV, en tout cas pour le moment. Mais au Royaume-Uni la concurrence de British Telecom et maintenant Amazon Prime TV va faire monter les enchères. (pour plus de détails je conseille un article d'un grand quotidien économique français du 14 sept 2020)

CVC peut avoir un effet bénéfique s'ils arrivent à vendre le Tournoi dans des pays où le rugby se développe, comme le Japon ou les US. Le gros risque est que le rugby se marginalise outre-Manche après le passage aux chaînes payantes, et non je ne crois pas que ce soit dans l'intérêt du rugby français. Mais c'est sûr qu'en période de crise sanitaire c'est tentant d'accepter le gros chèque.

@gjc

Attention la diffusion en clair n'est pas totalement garantie, elle est juste très largement favorisée avec une obligation pour les éventuelles acquéreurs de proposer le Tournoi aux chaines en clair "selon des termes et conditions de marché équitables, raisonnables et non discriminatoires".
Mais si aucune des chaines ne veut/peut répondre à l'appel d'offre de diffusion en clair, alors
l'évènement sportif en question n'est pas diffusé en clair.

Le Code du Sport ne protège pas, il reconnait juste l'existence d'une liste d'évènements majeurs sportifs avant de refiler le bébé à la loi Léotard (loi sur la la liberté de communication). C'est celle-ci qui énonce le principe qu'il est interdit de priver une grande partie du public des évènements majeurs, mais sans en fixer la liste ni les conditions d'application du principe. Cette liste et ces conditions sont fixées par décret, actuellement le décret du 22 décembre 2004 (il y avait un projet d'en publier un nouveau pour ajouter des évènements sportifs dans la liste, notamment concernant le sport féminin).

Le rugby a sans doute besoin d'argent pour exister, mais à trop courir après le football, il ne faudrait pas que les dérives de celui-ci déteignent sur celui-là (inutile de me dire que c'est déjà en partie le cas, je m'en rends bien compte).

Quel cynisme !

  • coach03
    8418 points
  • il y a 1 mois

La contre partie c'est quoi? les retransmission des matchs sur chaine payantes ?

  • gjc
    7773 points
  • il y a 1 mois
@coach03

Pas en France, du moins pour le moment, mais au Royaume-Uni oui et peut-être aussi en Irlande. Ailleurs c'était déjà payant, l'idée est que CVC commercialise le Tournoi plus largement dans l'hémisphère Sud voire au Japon ou aux Etats-Unis.

"Il est de notre responsabilité de trouver des solutions et d’offrir un avenir au rugby français et européen."
mais qui donc a pu dire cela?
certainement un grand amateur de rugby

Quelle surprise, qui s'attendait à une acceptation de Lapeste ?
Lelinzhou est curieux, il aimerait en savoir un peu plus sur " Une somme à laquelle pourrait s'ajouter près de 70 millions si certains objectifs de performance sont réalisés aux termes des exercices".
Ainsi donc, le Comité des Nations se retrouve dans la situation d'un commercial à qui l'on fixe des objectifs pour une éventuelle prime. Humiliant n'est-il pas ? Ben non, pas pour eux..
Pecunia non olet a dit l'empereur Vespasien, imité aujourd'hui par le kaiser Bernie Lapeste,

  • Yonolan
    89177 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

Mais ne sois pas si méfiant : c'est juste des gens qui aiment le rugby comme dirait Mola

Les primes c'est juste sur le beau jeu, les essais etc...

D'ailleurs ils veulent soulager toutes ces instances du rugby de tout ce travail qui les éloignent du terrain et de la belle performance: négociation commerciales des droits et plus si affinité..

Lors de la crise des subprimes , un milliardaire cynique avait eut cette formule : je suis comme un enfant qui rentre dans un magasin de jouets et qui sait qu'il peut s'acheter ce qu'il veut .

La covid aura accéléré le phénomène pour le rugby et fournit de beaux arguments de nécessité à ceux qui voulait prendre pour maitre la Finance

Et si Bernie veut naviguer plus haut c'est pas pour améliorer son

anglais...

  • CEVEN
    177757 points
  • il y a 1 mois
@Yonolan

Toute proportion gardée (quant à l'objet et au contexte), cela rappelle beaucoup la "vente sur plan" des montages PPP.
Vendre ou partager les bijoux de famille ne s'avère jamais rentable
Mutualiser les pertes, privatiser les bénefs.

@Yonolan

ca me fait vomir mais malheureusement ce n'est pas surprenant

La stratégie du choc telle que décrite par Klein finalement.

Une épidémie mondiale, qui créé un trou dans les caisses d'à peu près tout le monde, et la prédation commence. Par contre on sait bien comment ça se termine à chaque fois.

360.000.000 eur (+70 autres possibles), c'est du light? Ouf! Me voilà rassuré...
Heu... sinon... je me pose toujours la même question: c'est quoi la contrepartie?

@lebonbernieCGunther

a part son ame? trois fois rien je suppose

@lebonbernieCGunther

Une contrepartie c'est quand on échange des syllabes ou des lettres dans une phrase afin de lui donner un autre sens (souvent cochon)..... non?

Pour être sûr demande à @Garou-Gorille

@Kiwi Ripou

Pas de contreparties : CVC fermés de l'intérieur...et quoiqu'en pensent les Anglais, ça ne sent pas la rose !

@Kiwi Ripou

Comme dans ce chef d'oeuvre des Charlots?
https://www.youtube.com/watch?v=2uIKD2xHpvk

@lebonbernieCGunther

1 pin's World Rugby...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Page facebook
News
News
Sponsorisé News
News
Vidéos