Image par image, comment Geoffrey Doumayrou a emmené l'essai rochelais ?
Arthur Retière est à la conclusion d'un superbe mouvement rocherais.
Geoffrey Doumayrou a permis au sien de se qualifier pour la demi-finale avec un match majuscule. Retour image par image sur son travail sur l'essai d'Arthur Retière.

Le Stade Rochelais s'est défait à Colombes d'une équipe du Racing 92 trop fébrile. D'un côté, des Franciliens qui accumulent les fautes. De l'autre, des Rochelais qui n'ont pas fermé le jeu malgré l'enjeu. Au bout de cette victoire, une place en demi-finale de Top 14 ce samedi soir à Bordeaux, contre le Stade Toulousain

Top 14 - Les 5 points à retenir du barrage entre le Racing 92 et le Stade RochelaisTop 14 - Les 5 points à retenir du barrage entre le Racing 92 et le Stade Rochelais

Les supporters rochelais ont pu apprécier le beau match de leur équipe, et notamment de Geoffrey Doumayrou à l'image du premier essai du match inscrit à la 52e par Arthur Retière. Retour en image sur cette action des 3/4 rochelais : 

L'action rochelaise part d'une touche bien capté par l'alignement des maritimes. Kerr-Barlow, très précis tout au long du match, dirige un maul qui mettra dans l'avancée les jambes des arrières rochelais. Même si Finn Russel est soutenu par son 3e ligne aile intérieur, il n'y a pas de surnombre évident pour les protégés de Xavier Garbajosa.

1re sautée : le demi de mêlée rochelais profite d'un ballon disponible pour écarter sur West. Là où la plupart des numéros 10 choisiraient l'option Sinzelle pour créer un point de fixation pour ensuite déplacer au pied, Ihaia West décide d'écarter sur Geoffrey Doumayrou (flèche bleue). Louis Dupichot prend la décision de monter sur Murimurivalu avant même que West n'écarte la balle, libérant le couloir pour les cannes de Vincent Rattez

Ici, on peut voir le placement de Louis Dupichot déjà en avance sur sa ligne de 3/4.  Geoffrey Doumayrou a du champ devant lui et plusieurs choix :

  • garder le ballon et fixer Chavancy et/ou Vakatawa,
  • envoyer Kini Murimurivalu dans l'intervalle libre entre le 2nd centre et l'ailier Dupichot,
  • déplacer au pied derrière Louis Dupichot au risque de trouver les bras de l'arrière Simon Zebo,
  • sauter pour son ailier.

2e sautée : le centre international choisira l'option de la sautée pour son ailier Vincent Rattez, bien vu. Simon Zebo ne vient pas fermer assez vite et Louis Dupichot, monté assez tôt, laisse son couloir et se fait aspirer par Murimurivalu en tournant les épaules vers l' intérieur. L'erreur peut venir d'Henry Chavancy et Virimi Vakatawa, qui semblent ne pas glisser assez vite sur Doumayrou et l'arrière rochelais. 

Malgré le beau retour de Louis Dupichot, Vincent Rattez montre encore une fois ses qualités de vitesse en éliminant son adversaire. Il continuera sa course sans se débarraser du ballon au pied.

La suite, c'est une accélération de Vincent Rattez qui ira jouer son deux contre un avec Geoffrey Doumayrou face à un Simon Zebo plutôt attentiste. Le centre rochelais se sort parfaitement d'Henry Chavancy avec sa course de soutien pour donner de la continuité au jeu.

Pour son deuxième ballon touché, Geoffrey Doumayrou lève pour son numéro 9 qui fait également une belle course de soutien. Mais Maxime Machenaud, qui a bien suivi, veille au grain et empêche le numéro 9 d'aller à dame. Les Racingmen sont pourtant en surnombre autour du ballon, mais le ballon est toujours en mouvement.

Kerr-Barlow réussit à lever le ballon pour Murimurivalu avant de tomber. Les Rochelais viennent de se faire 5 passes en avançant de 60 mètres sans même passer par un ruck. Murimurivalu se fera rattraper par Finn Russell et Gomes Sa, qui reviendra plus vite que Teddy Thomas sur l'action. 

Premier ruck : les Rochelais et Murimurivalu passent par le sol à 5 mètres de la ligne. Geoffrey Doumayrou se retrouve en position de numéro 10, Ihaia West étant au déblayage. L'intelligence du numéro 9 ou l'appel du numéro 10, aucun avant ne sera envoyé au ras pour tenter de marquer. Teddy Thomas ne peut plus surveiller son aile, et une zone libre sans aucun joueur Ciel et Blanc est disponible pour Doumayrou. 

On peut voir que 4 joueurs racingmen montent sur Geoffrey Doumayrou pour lui mettre la pression. Mais ils oublient de glisser et de reformer une ligne. Aucun joueur franciliens après le 2nd poteau et les Rochelais se sont eux bien replacer. Chouzenoux montera sur Gregory Alldritt pour empêcher que le ballon ne circule à la main, mais Doumayrou choisira l'option du pied. 

Ce sera l'ailier Arthur Retière qui se saisira du jeu au pied de Geoffrey Doumayrou pour inscrire le premier essai du match, même si on peut voir que 6 Rochelais pouvaient également être à la réception.

Le manque de communication 

Du début de l'action jusqu'au coup de pied, on peut éventuellement remettre en cause le manque de communication entre les joueurs ciels et blancs. Au départ de l'action, où le 3e ligne aile à l'intérieur de Russell peut décaler la ligne et éviter que Chavancy et Vakatawa ne se concentre sur Doumayrou. Ensuite, avec le placement de Zebo qui ne semble pas monter assez vite, sûrement par manque de couverture derrière lui. Et au final, sur le coup de pied de Geoffrey Doumayrou, où Chouzenoux se retrouve seul face à 6 joueurs rochelais, là où 4 des siens montent fort sur Doumayrou. C'est tout de même plus facile quand on avance le rugby.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On peut aussi s'en servir pour décortiquer le déplacement défensif de Vatakawa non ?

@MARCFANXV

... bien sur à la ramasse (manque d'envie) et c'est bien sur ce détail (qui n'en ai pas un... quand ils se cumulent.) que les rochelais ont fait la différence. La basse cour est trop confortable, le grain est trop bon... et le professionnalisme ne suffit plus quand on atteint les phases finales, il faut un supplément d'âme !!! et cet ingrédient on le trouve parfois dans le sentiment d'appartenance à une communauté unie ( les supporters rochelais et leur équipe) ou une aventure humaine forte ( Castres l'année dernière...) bref tout ce qui manque au Racing cette année et l'année précèdente !!

@hugoa17

Peut-ètre as-tu raison ? Je ne sais pas... Mais au-delà de ça,j'y vois une vraie déficience de technique, de lecture, de compréhension...En ce sens, c'est encore plus préoccupant pour le sort de l'équipe de France...

@MARCFANXV

Ce qui est rassurant, c'est que c'est le mec qui gère le placement des lignes arrières au Racing qui va aller gérer le placement des lignes arrières en équipe de France. Bon ok ça ne nous aidera pas à mieux jouer, mais au moins Vakatawa ne sera pas dépaysé.

  • ocasou
    24 points
  • il y a 6 mois

Moi j'ai bien aimé le commentateur anglais à propos du coup de pieds de Doumayrou: c'est moche, mal réalisé mais c'est exactement ce qu'il fallait faire!

comment ca une analyse de jeu ?

je croyais que chacun courrait comme il pouvait, passait quand il pouvait voire taper d'un coup de guiboles quand il n'y avait pas trop de choix

mais de la suggerer qu'il y a une intelligence en filigrane...

  • Jak3192
    51277 points
  • il y a 6 mois

Pour faire
direct
simple
efficace:
Doumayrou en EdF
???
ou !!!

Telle est la question

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@Jak3192

C'est normal que je ne comprennes pas quand c'est simple, direct et efficace ?

  • Jak3192
    51277 points
  • il y a 6 mois
@Ahma

Tu comprends pas quoi mon gars ?

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@Jak3192

La question.

  • Jak3192
    51277 points
  • il y a 6 mois
@Ahma

Bon,...

Or donc,
l'article précise (preuves à l'appui) que Doumayrou c'est génial sur cette action,
donc,
comme il apparaît comme le sauveur,
et donc,
par extension,
tout simplement,
pour, Doumayrou en EdF
Les "???" c'est une question: Doumayrou en EdF ???
Les "!!!" c'est une affirmation: Doumayrou en EdF !!!

Suis je plus clair ?

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@Jak3192

Oui (mon gars ???).

  • Jak3192
    51277 points
  • il y a 6 mois
@Ahma

si tu veux, mon gars

  • Jak3192
    51277 points
  • il y a 6 mois
@Jak3192

ou plutôt...
...Monsieur ?

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@Jak3192

Quand même pas, j'étais juste un peu surpris par cet accès de familiarité inhabituel.

  • Jak3192
    51277 points
  • il y a 5 mois
@Ahma

Je suis très familier à tendance convivial.
Pas trop choqué j'espère

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 5 mois
@Jak3192

Je commence tout doucement à me remettre, avec l'aide d'une psychothérapeute.

@Ahma

Cela reste plus diplomate que "mon petit".

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@Team Viscères

Tu me fais penser à un collègue qui m'appelle "mon grand". Je sais qu'il ne pense pas à mal mais à chaque fois j'ai un moment de crispation

Le Rugbynistère c'est quand même meiux quand c'est des belles analyses de phase de jeu 😉

  • dusqual
    29038 points
  • il y a 6 mois
@HookAHooker

ah c'est sur que c'est mieux que les articles spoiler de GOT...

Article intéressant et justifié mais une version sans les nombreuses fautes serait souhaitable 😊 😊

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@noComment

Geoffrey Doumayrou a permis aux siens de se qualifier pour la demi-finale avec un match majuscule. Retour image par image sur son travail sur l'essai d'Arthur Retière.
Le Stade Rochelais s'est défait à Colombes d'une équipe du Racing 92 trop fébrile. D'un côté, des Franciliens qui accumulent les fautes. De l'autre, des Rochelais qui n'ont pas fermé le jeu malgré l'enjeu. Au bout de cette victoire, une place en demi-finale de Top 14 ce samedi soir à Bordeaux, contre le Stade Toulousain.

Les supporters rochelais ont pu apprécier le beau match de leur équipe, et notamment de Geoffrey Doumayrou à l'image du premier essai du match inscrit à la 52e par Arthur Retière. Retour en image sur cette action des 3/4 rochelais :
L'action rochelaise part d'une touche bien captée par l'alignement des maritimes. Kerr-Barlow, très précis tout au long du match, dirige un maul qui mettra dans l'avancée les jambes des arrières rochelais. Même si Finn Russel est soutenu par son 3e ligne aile intérieur, il n'y a pas de surnombre évident pour les protégés de Xavier Garbajosa.

1re sautée : le demi de mêlée rochelais profite d'un ballon disponible pour écarter sur West. Là où la plupart des numéros 10 choisiraient l'option Sinzelle pour créer un point de fixation pour ensuite déplacer au pied, Ihaia West décide d'écarter sur Geoffrey Doumayrou (flèche bleue). Louis Dupichot prend la décision de monter sur Murimurivalu avant même que West n'écarte la balle, libérant le couloir pour les cannes de Vincent Rattez.

Ici, on peut voir le placement de Louis Dupichot déjà en avance sur sa ligne de 3/4. Geoffrey Doumayrou a du champ devant lui et plusieurs choix :

garder le ballon et fixer Chavancy et/ou Vakatawa,
envoyer Kini Murimurivalu dans l'intervalle libre entre le 2nd centre et l'ailier Dupichot,
déplacer au pied derrière Louis Dupichot au risque de trouver les bras de l'arrière Simon Zebo,
sauter pour son ailier.
2e sautée : le centre international choisira l'option de la sautée pour son ailier Vincent Rattez, bien vu. Simon Zebo ne vient pas fermer assez vite et Louis Dupichot, monté assez tôt, laisse son couloir et se fait aspirer par Murimurivalu en tournant les épaules vers l' intérieur. L'erreur peut venir d'Henry Chavancy et Virimi Vakatawa, qui semblent ne pas glisser assez vite sur Doumayrou et l'arrière rochelais.

Malgré le beau retour de Louis Dupichot, Vincent Rattez montre encore une fois ses qualités de vitesse en éliminant son adversaire. Il continuera sa course sans se débarrasser du ballon au pied.

La suite, c'est une accélération de Vincent Rattez qui ira jouer son deux contre un avec Geoffrey Doumayrou face à un Simon Zebo plutôt attentiste. Le centre rochelais se sort parfaitement d'Henry Chavancy avec sa course de soutien pour donner de la continuité au jeu.

Pour son deuxième ballon touché, Geoffrey Doumayrou lève pour son numéro 9 qui fait également une belle course de soutien. Mais Maxime Machenaud, qui a bien suivi, veille au grain et empêche le numéro 9 d'aller à dame. Les Racingmen sont pourtant en surnombre autour du ballon, mais le ballon est toujours en mouvement.

Kerr-Barlow réussit à lever le ballon pour Murimurivalu avant de tomber. Les Rochelais viennent de se faire 5 passes en avançant de 60 mètres sans même passer par un ruck. Murimurivalu se fera rattraper par Finn Russell et Gomes Sa, qui reviendra plus vite que Teddy Thomas sur l'action.

Premier ruck : les Rochelais et Murimurivalu passent par le sol à 5 mètres de la ligne. Geoffrey Doumayrou se retrouve en position de numéro 10, Ihaia West étant au déblayage. L'intelligence du numéro 9 ou l'appel du numéro 10, aucun avant ne sera envoyé au ras pour tenter de marquer. Teddy Thomas ne peut plus surveiller son aile, et une zone libre sans aucun joueur ciel et blanc est disponible pour Doumayrou.

On peut voir que 4 joueurs racingmen montent sur Geoffrey Doumayrou pour lui mettre la pression. Mais ils oublient de glisser et de reformer une ligne. Aucun joueur francilien après le 2nd poteau et les Rochelais se sont eux bien replacés. Chouzenoux montera sur Gregory Alldritt pour empêcher que le ballon ne circule à la main, mais Doumayrou choisira l'option du pied.

Ce sera l'ailier Arthur Retière qui se saisira du jeu au pied de Geoffrey Doumayrou pour inscrire le premier essai du match, même si on peut voir que 6 Rochelais pouvaient également être à la réception.

Le manque de communication
Du début de l'action jusqu'au coup de pied, on peut éventuellement remettre en cause le manque de communication entre les joueurs ciel et blanc. Au départ de l'action, où le 3e ligne aile à l'intérieur de Russell peut décaler la ligne et éviter que Chavancy et Vakatawa ne se concentrent sur Doumayrou. Ensuite, avec le placement de Zebo qui ne semble pas monter assez vite, sûrement par manque de couverture derrière lui. Et au final, sur le coup de pied de Geoffrey Doumayrou, où Chouzenoux se retrouve seul face à 6 joueurs rochelais, là où 4 des siens montent fort sur Doumayrou. C'est tout de même plus facile quand on avance le rugby.

@Ahma

C'est quoi le but de votre copier coller là ?

@CASTRES OLYMPIQUE

c'est pour les malentendants

@LaGuiguille

Lool

  • spir
    17561 points
  • il y a 6 mois
@CASTRES OLYMPIQUE

de corigé les fote, c marké + ô

@CASTRES OLYMPIQUE

de corriger les fautes d'orthographe.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Ha ok c'est un prof de Français le type en fait lol

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@CASTRES OLYMPIQUE

La révélation risque de te causer un choc fatal, tant pis (?) : on peut écrire sans trop de fautes même si on n'est pas prof.

@Ahma

S'est bon on nait plus a l'école

@Ahma

Tu es sur un réseau social c'est bon les fautes il y a de partout si commence a faire à corriger , tu a pas fini de passer du temps à te faire chier loool et de ne pas enrechir ton niveau rugbystique si pauvre

Belle article qui permet de mieux comprendre l'action
Cela mets aussi en valeur le rôle de Doumeyrou, qui n'est pas qu'un centre défensif qui remue de la viande à tous va
Il a comme le disait un de mes coachs la vision du jeu, et il a anticiper les actions défensive du Racing pour prendre la bonne décision

@Placeb35

et en plus il sait faire des passes en avant

  • Ahma
    83903 points
  • il y a 6 mois
@Dormeur 15

Il y a possiblement une passe en avant sur cette action, mais ce n'est pas une de celles de Doumayrou.

@Dormeur 15

Passe tendu sur la ligne diront nous 😉

@Placeb35

diras tu

Ca y est c'est Doumayrou le clairvoyant, Doumayrou le terrible...
Doumayrou ce héros.
Il faut reconnaître son importance cruciale au sein de l'effectif rochelais. Il parvient à créer du danger en club, il est régulier, mais mis à part sur l'aspect défensif (il est très bon là-dessus), on ne le voit pas en bleu. Pas de franchissement, il n'assure pas de liant entre 10 et trio arrière, c'est tout à l'inverse un joueur sans volume, sans caractère, sans talent (alors qu'il en a)...
Il va aller à la coupe du monde c'est certain, Galthié voudra montrer qu'il n'est pas un "coupeur de têtes". On attend encore de voir le Doumay de la Rochelle.

  • gjc
    4553 points
  • il y a 6 mois
@artillon

D'accord avec Jean-Michel, et j'ai l'impression que Doumayrou-Basta en EdF ne marche pas parce que Doumayrou est plus performant en 13 (où il était très bon au SF avec Danty) qu'en 12. Il faudrait le voir en 13 avec Fickou en 12, et ce sur plusieurs matches.
Ne pas oublier la magnifique sautée de Ihaia West, excellent joueur, encore un très beau recrutement de La Rochelle.

@artillon

Donc ça fait encore un joueur qui est performant en club et qui n'arrive pas à s'épanouir au sein du XV de France.
C'est moi ou il y a un problème d'encadrement dans cette sélection ?

@artillon

Le problème c'est qu'en EDF il est associé a qui? a Bastareaud... je suis pas fan du joueur, mais faut reconnaitre que dans la ligne de 3/4 rochelais, il tiens son rang, et plutot tres bien... c'est un joueur qui doit être associé a un autre centre joueur...

  • dusqual
    29038 points
  • il y a 6 mois

c'est là que tu vois que c'est un all black, obligé de décortiquer l'action en image par image pour arriver à voir la justesse de son jeu...

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
News