Il a fait ses débuts en Top 14 : découvrez Vilimoni Botitu, la star du 7 du Castres Olympique
Le Fidjien a inscrit un essai lors de sa première titularisation en Top 14.
Même s'il a dû attendre janvier pour débuter un match de Top 14 avec le CO, Botitu pourrait bien rapidement devenir un cadre de la ligne d'attaque tarnaise.

Castres est décidément un adepte du jeu à 14 contre 15. Après l’avoir emporté à Lyon dans une démonstration de bravoure et de solidarité en infériorité numérique durant 76 minutes, le CO a fait encore plus fort en étant réduit à un de moins dès la 3ème minute contre Agen. Un rouge de Nakosi qui ne l’a pas empêché, une nouvelle fois, de finalement l’emporter malgré la complexité de la situation. Cette fois 39 à 23 et avec le bonus offensif s’il vous plaît. Au milieu de cette partie folklorique et on ne peut plus ouverte, un homme a particulièrement pris son pied : Vilimoni Botitu. Après quelques mois à s’acclimater aux rouages quinzistes et au système tarnais, le spécialiste du 7 était pourtant titulaire pour la première fois avec les bleus et blancs. Mais autant dire qu’il n’a pas déçu.

En 80 petites minutes, le joueur de 22 ans (1m80 pour 92kg) a déjà fait l’étalage de ses capacités et d’une facilité qu’on ne trouve que chez les Fidjiens. On l’a ainsi vu très à son aise contre le SUA, affichant une propension assez dingue pour le jeu après contact, en étant ultra perforant ballon en main et qui plus est décisif. Juste avant la pause, on le vit ainsi faire un numéro en bord de touche en éliminant 3 défenseurs grâce à un « sidestep » remarquable puis la qualité de son raffut, même si l’action ne put aller au bout à cause d’un bon retour agenais. En seconde période, il nous gratifia même d’un petit exploit d’un facilité déconcertante. Décalé dans la ligne en avant-dernier attaquant, Botitu mystifia son vis-à-vis Puletua d’un appui intérieur, avant de littéralement traverser simultanément 2 défenseurs et de conclure d’un plongeon spectaculaire 20 mètres plus loinUne ouverture de porte un peu à l’image de celle de Jonathan Danty face à Ahki et Guitoune, en moins impressionnante tout de même. "Il a mis un peu de temps à s’acclimater, il est arrivé en France en plein covid isolé de sa famille. Depuis quelque temps, il fait de bons entraînements et on avait décidé de le faire débuter, expliquait Pierre-Henry Broncan pour La Depêche. C’est un bon défenseur et il est fort dans le un contre un. On vient de perdre coup sur coup deux trois-quarts et cela va nous faire un joueur de plus dans l’effectif." Si ce n’était que la lanterne rouge en face et ses 73% de réussite au plaquage seulement, la partition du Fidjien a de quoi inciter à l’optimiste dans les travées de Pierre-Fabre.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Rupeni
    4344 points
  • il y a 4 mois

Merci Wikipédia 😉

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Ecrit par vous !
News