Feyi-Haboso, Pearson, Joseph… Les 5 inconnus qui pourraient être les nouvelles stars de la Champions Cup
Le supersonique Immanuel Feyi-Haboso. Screenshot : StanWyks
Ce week-end, débute l’édition 2023/2024 de la Champions Cup. Pour savoir où vous mettez les pieds, on vous a concocté une liste de 5 pépites dont les clubs français feraient bien de se méfier.

Immanuel Feyi-Waboso (Exeter, ailier, 21 ans) 

Lui, vous en avez peut-être déjà vaguement entendu parler en ce début de saison. À pas encore 21 ans (il les aura à la fin du mois), Feyi-Waboso est l'une des nouvelles attractions du Premiership anglais. Joueur très athlétique, bas sur les appuis (1m83 pour 89kg), il a déjà inscrit 3 essais en 7 matchs de championnat et est le symbole d'une équipe d'Exeter qui, amputée de ses cadres partis chercher de l'oseille ailleurs (Simmonds, Cowan-Dickie, Nowell, Ewers...), compte sur ses jeunes pour rebâtir un projet.
Éligible pour l'Angleterre et le Pays de Galles, le métisse aux jambes de feu est déjà au centre des discussions, outre-Manche. Et nul doute que le RCT de Gabin Villière, qui affronte les Chiefs ce week-end, a déjà ciblé ce garçon comme leur principale arme offensive.

Harry Thacker (Bristol, talonneur, 29 ans)

Ce garçon est en marge et ça tombe bien, c'est pour ça qu'on l'a choisi dans cette liste. À la différence des autres joueurs cités, Harry Thacker n'est pas jeune. Il aura même 30 piges en début d'année prochaine. Oui mais Thacker a pourtant des jambes de 20 ans et les skills d'un 3/4, lui qui joue... talonneur. Tout petit modèle (1m73 pour 96kg), trapu façon Camille Chat mais en un peu moins musculeux, le casqué de Bristol détonne par son explosivité, sa vitesse et sa capacité à être dans tous les bons coups. Regardez plutôt : en une grosse centaine de matchs en Premiership, le bougre a déjà planté 41 essais (et 17 la saison passée toutes compétitions confondues).
Et majoritairement pas sur des ballons portés, mais plutôt sur des belles chevauchées qu'il affectionne tant ! L'un des tout meilleurs joueurs de Bristol ces dernières années, qui en est déjà à 4 réalisations cette saison, et a aussi été aligné 2 fois en tant que flanker. Le digne héritier de Schalk Britz, complètement sous-côté.

Shamus Hurley-Langton (Connacht, 3ème ligne, 23 ans) 

Contrairement à ce que son prénom veut bien laisser entendre, Shamus Hurley-Langton n'a rien d'un détective. Au contraire, lui est plutôt un adepte des passages en force, sans être vraiment discret. Le flanker néo-zélandais du Connacht est en effet un joueur très rugueux, au four et au moulin en défense et remuant lorsqu'il porte le ballon, à défaut d'être un grand technicien. Il faut dire qu'un crâne presque rasé avec un bandeau sur la tête n'augure jamais rien de bien doux... Bref, l'ancien joueur de Manawatu (Bunning NPC) est un sacré client qui aime le chocolat. Et qui devrait en surprendre plus d'un dans son jeu au sol notamment, dès ce week-end face à l'UBB.


Will Joseph (Harlequins, centre, 21 ans)

Ne vous tracassez pas : si vous connaissez Jonathan Joseph, le centre anglais aux 54 sélections aujourd'hui à Biarritz, vous savez de quel bois est bâti son petit frère Will. C'est bien simple, c'est le même ! La même gueule, le même physique et de très proches similitudes dans leur jeu également. Débarqué des London Irish aux Harlequins cet été, le pote d'Henry Arundell est un jeune joueur (21 ans) aux franches qualités offensives : des cannes, des appuis très intéressants et une capacité à sentir les coups, tout simplement. Un grand talent du rugby anglais, capé pour la 1ère fois à même pas 20 ans, qui a notamment inscrit un doublé le week-end dernier pour faire tomber Sale, le leader du championnat. Bref, ce Joseph, c'est du sérieux.

Tom Pearson (Northampton, 3ème ligne, 24 ans)

La machine de guerre de Northampton est là. Débarqué lui aussi des London Irish à l'intersaison, il est probablement le joueur le plus impressionnant du Premiership jusqu'ici. Un hybride entre Jack Willis et Ben Earl, fort dans le jeu au sol, redoutable en défense mais surtout surpuissant avec le ballon. Son duel face à Charles Ollivon lors du Saints vs Toulon dans 2 semaines sera très attendu. Et pour en savoir plus sur celui qui a connu sa première sélection l'été dernier, c'est par ici... 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Intéressant.
Merci pour l'article.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
News