Equipe de France. ''L’environnement n’était pas tout à fait sain'' mais Rory Kockott ne regrette rien
Le demi de mêlée de Castres Rory Kockott a porté les couleurs de l'équipe de France.
Le demi de mêlée de Castres Rory Kockott revient sur ses années avec l'équipe de France de rugby. Une période difficile. Mais il n'a aucun regret.

Equipe de France. Selon Mola, Thomas Ramos n'a pas bien vécu sa relégation en tribunesEquipe de France. Selon Mola, Thomas Ramos n'a pas bien vécu sa relégation en tribunesL'équipe de France de rugby est sur une très belle dynamique ces derniers mois. En point d'orgue, la victoire sur la Nouvelle-Zélande au Stade de France. Cette progression doit mener à la Coupe du monde et éventuellement au premier titre pour la France. Tous les ingrédients sont en tout cas réunis pour que les Bleus performent devant leur public : une génération talentueuse, un staff complet et qui se complète ainsi qu'une très bonne ambiance au sein du groupe. S'il y a forcément des éléments déçus de ne pas assez jouer, les internationaux ont plaisir à rejoindre le XV de France. Lequel vit sans doute sa meilleure période depuis une décennie. L'équipe de France n'a pas toujours vécu des jours aussi heureux que ces derniers temps. Les supporters n'ont pas oublié la période qui a mené au quart de finale de la Coupe du monde 2015. Les années qui ont suivi n'ont guère été plus folichonnes. Rory Kockott a fait partie de cette équipe qui a été ridiculisée par les All Blacks. De son propre aveu, c'était une période difficile. Il ajoute même via RMC, que "l’environnement n’était pas tout à fait sain". Cependant, celui qui a quitté son pays natal l'Afrique du Sud pour l'Hexagone ne regrette pas d'avoir porté le maillot floqué du coq plutôt que celui avec l'antilope. "La chance s’est présentée et je l’ai prise. Avoir des regrets dans la vie, ça ne te fait pas avancer."

C’est un honneur pour moi d’avoir joué avec l’équipe de France. Car il y a beaucoup de joueurs avant et après moi qui n’ont pas eu et n’auront jamais cette chance. Cette période 2014 et 2015 n’était pas une période facile pour l’équipe de France. L’environnement n’était pas tout à fait sain et ce serait mentir de dire que ce n’était pas difficile. La chance s’est présentée et je l’ai pris. Avoir des regrets dans la vie, ça ne te fait pas avancer. Ça restera une grande opportunité et je garderai un bon souvenir du quart de finale contre les All Blacks. Malgré la performance (défaite 62-13, ndlr), j’étais fier de la façon dont je me suis comporté pendant cette période difficile.

Cette expérience lui a sans doute servi mentalement pour aller décrocher un deuxième titre avec Castres en 2018. Rory Kockott raccrochera les crampons à la fin de la saison. VIDÉO. Top 14. Rory Kockott se la joue star de cinéma, Poite lui donne un OscarVIDÉO. Top 14. Rory Kockott se la joue star de cinéma, Poite lui donne un Oscar

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Erèbe
    7731 points
  • il y a 2 ans

la plus grande escroquerie du poste en EDF de l'Histoire du rugby.
rendez-vous compte :
certains se demandait pourquoi Machenaud avait été pris a la coupe du monde 2019... mais c'était pour moi beaucoup moins choquant, surtout en numéro 3 que son éviction de la coupe du monde 2015 au profit de Tillous-Bordes et Kockott.
Car en effet, même si depuis 2018 environ, le poste est très fourni en qualité (Dupont Couilloud Serin Bézy Lucu), je me souviens qu'entre 2012 et 2017 c'était le désert derrière Parra et.... MACHENAUD.

Tillous-Bordes et Kockott avaient bénéficié des résultats de leurs clubs (Toulon en coupe d'Europe et Castres champion en 2013) mais intrinsèquement ils étaient beaucoup moins performant que Machenaud a l'époque.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News