Depuis 15 ans, les Z’Acrau du Rugby Club Toulonnais font vibrer le Var
Premier club officiel des supporters du RCT, les Z’Acrau sont nés pendant la douloureuse relégation de 2006 mais ils ont connu bien des titres depuis.
Premier club officiel des supporters du RCT, les Z’Acrau sont nés pendant la douloureuse relégation de 2006 mais ils ont connu bien des titres depuis.

En mai 2006, l’association de supporters des Z’Acrau du RCT apparaît. En parallèle, sur le terrain du stade Mayol, le club varois fraîchement promu connaît une saison compliquée en Top 14. Ils descendent en Pro D2 au terme de l’exercice 2005/2006. Nés dans la douleur, le club de supporters toulonnais, dont Manu Bielecki est le président, n’est pas originaire de la ville portuaire. Issu d’une petite ville nommée La Crau, à une douzaine de kilomètres de Toulon, ils participent avant tout à faire vivre la culture rugby dans le Var. Le président décrit son groupe comme étant “un peu plus festif que les autres en dehors des matchs”. Il précise notamment : “Dès qu’il y a quelque chose qui a un lien avec le rugby nous sommes capables d’en faire un évènement. Par exemple, il nous est déjà arrivé de mettre en place des écrans géants pour suivre les matchs de l’équipe de France. On peut réunir jusqu’à 4 000 personnes sur ces rassemblements. On essaye d’en faire profiter tout le monde, pas besoin d’être adhérent pour profiter de ce que l’on met en place.”

Malgré ce (petit) éloignement géographique, Manu Bielecki affirme que son club garde un lien très fort avec le RCT : “On aurait pu choisir de mettre les couleurs de notre village sur notre logo, mais c’est bien celles du RCT que l'on a reprises". Un lien fort créé notamment par le contraste entre les souvenirs du début de cette aventure et ceux des titres des années 2010. Pour le président, c’est d’ailleurs le meilleur souvenir de sa carrière de supporters : “Le 18 mai 2013 reste inoubliable. En quelques années, on passe de la Pro D2 aux titres de champions d’Europe. On était déjà très heureux d’être arrivé en finale cette année-là. Quand on s’est réveillé le lendemain du titre, c’était dur de croire que pour au moins un an le RCT serait sur le toit de l’Europe.”

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Transferts