Coupe du monde. Face aux critiques World Rugby défend l'utilisation de la vidéo
Coupe du monde. World Rugby défend l'utilisation de la vidéo.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Face à ceux qui n'hésitent pas à dire que c'est le réalisateur qui arbitre, World Rugby a clarifié les choses sur le rôle du TMO et défendu son utilisation.
Depuis le coup d'envoi de la Coupe du monde, une seule décision successive au recours à la vidéo a fait l'unanimité chez les supporters, le carton jaune adressé à Richie McCaw face à l'Argentine. Non pas que les autres appels au TMO aient rendu un mauvais verdict, en témoignent les essais refusés à Matavalu et Nakaitaci. Mais ce que les fans reprochent à la vidéo, c'est qu'elle empiète beaucoup trop sur le match. À titre d'exemple, la première mi-temps du match d'ouverture entre l'Angleterre et les Fidji a duré 52 minutes au lieu de 40, portant la durée totale de la rencontre à plus 100 minutes. L'arrivée de la technologie Hawk Eye, et de ses multiples angles, y participant grandement.Coupe du monde. Face aux critiques World Rugby défend l'utilisation de la vidéoVIDEO. La technologie Hawk-Eye sera utilisée pour Angleterre-France puis lors de la Coupe du mondeFace aux critiques et à ceux qui n'hésitent pas à dire que c'est le réalisateur qui arbitre en proposant les ralentis à l'officiel sur l'écran géant du stade, en référence à l'attitude de Jaco Peyper vendredi, World Rugby a clarifié les choses sur le rôle du TMO tout en défendant son utilisation. "C'est un outil pour aider les arbitres et leurs assistants à prendre des décisions sur le terrain. L'arbitre reste le décideur en charge du processus. Seulement 28 % des arrêts de jeu du match d'ouverture ont été causés par la vidéo." L'instance mondiale a tout de même reconnu qu'il y avait eu des problèmes de communication entre les différentes parties et s'engage à réduire le temps d'utilisation de la vidéo lors des prochaines rencontres.

Pour rappel, l'arbitre de champ peut tout à fait accorder un essai puis l'annuler, à condition que la transformation n'ait pas encore été tapée et que l'action litigieuse ait eu lieu dans les deux temps de jeu précédents l'essai. C'est notamment que ce qu'il s'est passé lors du match d'ouverture. Le TMO, qui dispose des ralentis, peut également interpeller l'arbitre central pour lui faire part d'une faute. On peut imaginer que si Jaco Peyper n'avait pas vu l'action sur l'écran géant, il aurait dans tous les cas été averti de l'en-avant du demi de mêlée fidjien.Coupe du monde. Face aux critiques World Rugby défend l'utilisation de la vidéoVIDEO. Coupe du monde. L'essai accordé puis refusé à Nikola Matawalu fait polémiqueNotez que la première sanction disciplinaire de la Coupe du monde a été rendue vis-à-vis du Fidjien Dominiko Waqaniburotu, coupable d'un plaquage dangereux sur May vendredi dernier. Il a été suspendu une semaine. Il manquera donc le match face à l'Australie ce mercredi. Une autre suspension pourrait suivre puisque l'Argentin Mariano Galarza a aussi été cité pour jeu déloyal après la rencontre face aux All Blacks.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • grandpa
    11772 points
  • il y a 5 ans

@Puchpuch en réponse à ta réponse sur mon commentaire puisqu'il n'y a pas de bouton répondre sur les réponses (oui, je sais, dit comme ça, ça parait un peu confus).

Nous sommes parfaitement d'accord, les ralentis, ça ne devrait être que pour les téléspectateurs.
Je ne suis pas réalisateur télé mais j'ai du mal à croire qu'on ne puisse pas envoyer deux images différentes vers des sortie différentes.
Et comme il y a pleins de caméras, rien oblige à passer justement celle qui va faire polémique.
Ceci étant dit, ça va obliger les buteurs à taper très très vite les transformations avant que le ralenti ne passe sur l'écran et que l'arbitre annule l'essai.
Le retour des transformations en drop ? 🙂

Je viens de me re-mater France - NZ 1999 (déjà CJP à l'époque, mais cette fois-ci il se pignolait sur Dominici) et purée, à voir un match entier sans vidéo, on se rend compte 1. que c'est bien plus fluide et 2. que si l'arbitre fait le taf et qu'il est à l'écoute des arbitres latéraux, le match est très bien arbitré dans son ensemble (et 3. que ça fait 16 ans, j'espère que CJP sera pas encore là dans 16 ans, soit 4 COUPES DU MONDE). Alors oui évidemment la vidéo pour le franchissement c'est pas mal et dans ce match qui s'est pas mal joué sur des essais sur des longues courses après coups de pieds rasants ou par-dessus, avec parfois lutte pour aplatir, l'arbitre était souvent un peu loin des actions. Mais pour les fautes, il faut que les arbitres sortent leur coui!!es et s'imposent comme ils le faisaient avant. Si il y a temps mort à la moindre faute, avec 2 minutes de vidéo et affichage sur les écrans du stade, pas la peine de mettre un arbitre, moi je peux le faire depuis mon canap avec ma bière et mon saucisson. Quelques fautes passent à la trappe, mais bon, vu le nombre de contacts, de règles, tout ça multiplié par la surface du terrain et le nombre de joueurs, il y aura toujours des fautes non signalées, c'est comme ça.

Bon je suis aussi un peu vert car si il y avait eu un tel arbitrage vidéo en 2011, on défendrait notre titre cette année, mais ça c'est une autre histoire.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans
@GuinnessBuddy

On en defendrait pas notre titre, car on ne l'aurait quand meme pas eu en 2011; cf analyse faite sur ce site meme en 2011, analyse validee par le patron mondial des arbitres, le Francais Joel Jutge.

Ce qu'il y a de Chiant avec le recours régulier à la Vidéo c'est que les matchs s'éternisent...
Cela ne me déplait pas outre mesure, mais Madame à coté de moi trépigne car elle voudrait pas manquer le début de son programme en deuxième partie de soirée !!!!
Aujourd'hui c'est son anniversaire, alors je demande à l'EDF de marquer de Jolis essais sans aucune ambiguïté, ni recours quelconque à l'image...
Il en va de la Stabilité de mon Couple svp.....

@MARCFANXV

Remarque, j'ai un Joker...J'ai prévu tt à l'heure de lui montrer la Vidéo de "Dimitri sous la Douche" !!!
Je sais pas pq mais peut-être ce soir le recours à la Vidéo, va moins renfrogner Madame.....

  • grandpa
    11772 points
  • il y a 5 ans

Une fois la décision prise et l'arbitrage vidéo terminé, il faudrait arrêter de passer des ralentis sur écran géant.
Et effectivement, pendant l'arbitrage vidéo, laisser les arbitres prendre leur décision et mettre juste un message comme le dit Gilles31.
Avec la technologie d'aujourd'hui il doit être possible de transmettre l'image sur une tablette ou un ordi à dispo de l'arbitre central.
Alors certes, les essais dont on parle auraient été validés à tort mais ça ne serai pas la première fois 🙂
Il serait bien que les diffuseurs / réalisateurs arrêtent de vouloir tout décortiquer après coup et alimenter la polémique.

@grandpa

En même temps les ralentis sont fait à l'origine pour le téléspectateur.
Je ne suis pas persuadé que le réalisateur ait voulu à tout prix que l'essai soit refusé.

Il a surtout passé aux téléspectateurs tous les angles de l'essai.

Je ne sais pas trop quoi en penser...d'un côté cela permet de pénaliser des fautes qui échappent naturellement aux arbitres sur le terrain (on ne peut avoir les yeux de partout)...


D'un autre, on s'engage dans quelque chose que personne ne veut : c'est la video sur chaque action de jeu quit à avoir des matchs de 5h (caricaturé exprès hein).

Car le refus de l'essai du fidjien en match d'ouverture ou la pénalité sur McCaw (j'en suis encore tout bouleversé 🙂 ) donne raison à la vidéo. Quand on voit la faute invisible sur le terrain de McCaw, je me dis que la vidéo, il l'a faudrait sur tous les rucks finalement car il doit en avoir des tonnes des fautes comme ça qui échappent à tout le monde sauf à la caméra et aux supers ralentis.

Je crois que je le dis à chaque fois qu'il y a un débat sur la vidéo mais il faudrait redonner du pouvoir aux arbitres et des responsabilités à ceux qui râlent (les coachs surtout bien qu'on n'entende pas trop les sélectionneurs se plaindre).

Il faudrait introduire 3 "contest" par match.
Si le coach pense que l'arbitre s'est trompé, il demande un contest.
Si le coach s'est planté, il le perd, sinon il le garde comme au foot us.

Comme ça plus de polémique.
Si le coach a laissé passer quelque chose, il pourra s'en prendre qu'à lui même.

Il faudrait tout de même laisser aux arbitres la possibilité de demander la vidéo sur des agréssions.

@Puchpuch

Si c'est pas le coach ou coach assistant (enfin celui qui est au bord du terrain), il y aura toujours matière à discuter.

  • Tonioo
    16531 points
  • il y a 5 ans
@Puchpuch

Ou le capitaine, peut-être plus proche du jeu et de ses coéquipiers ?

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

En fait on est peut-être en train de passer à un "arbitrage participatif" avec les arbitres de champ, l'arbitre vidéo, le réalisateur, le publique... Avec ça les vaches seront bien gardées 😉

Imaginez la même situation que lors des essais refusés à Nakaitaci et au 9 fidjien, mais avec Jonny May en demie ou en finale, à la 75ème minute : à votre avis, le réalisateur anglais rediffuse le ralenti ?
Cette situation est scandaleuse. Il faut absolument s'en tenir à la vidéo sur demande de l'arbitre uniquement.

Je suis pour l'utilisation de la vidéo lorsque l'arbitre de champs la réclame où lorsque l'arbitre vidéo voit quelque chose que l'arbitre de champs a loupé. Mais réclamer une vidéo parce qu'une image passée par le réalisateur provoque l'émoi du public, là je dis non.
Il faut aussi admettre que la vidéo n'est pas non plus l'arme absolue mais juste un outil qui parfois ne permet pas de trancher mais juste d'apprécier.
Désolé, mais pour l'essai refusé de Nakaitaci, l'arbitre a jugé en-avant. Certes il échappe le ballon, mais ce dernier ne touche pas le sol,et il est de nouveau en contact avec avant d'applatir...

@Pat33600

Après réflexion et vérification, c'est l'inverse : l'IRB considère qu'un joueur qui appuie sur un ballon alors qu'il est dans les airs le contrôle bien. C'est une clarification de 2012. Mea culpa.

@Pat33600

Il y a eu l'an dernier ou l'année précédente une clarification de l'IRB à la demande de la FFR à ce sujet. L'IRB considère qu'être en contact avec le ballon ne suffit pas pour considérer que le ballon est contrôlé. Si j'échappe le ballon, qu'il part vers l'avant et que je le rattrape avant d'aplatir, il n'y a pas en-avant. Si j'échappe la ballon, qu'il part vers l'avant et que, alors qu'il est encore dans les airs, j'appuie dessus pour le faire entrer en contact avec le sol, il y a en-avant.

@Pat33600

Je me demandais si j'étais le seul à juger comme ça sur l'essai de Nakaitaci.....Pour moi, c'est pareil il re-touche le ballon en même temps que celui ci touche le sol.....l'en-avant est très, très limite pour moi....

  • Mr Bricolage
  • il y a 5 ans

je préfère ça plutôt que ça fasse comme au Foot avec les but sur hors-jeu qui sont validés.
Ca perd du temps certes, mais si ca peut éviter de se faire éliminer à cause d'un essai accordé à tort comme ca aurait pu être le cas avec Matawalu et Nakaitaci.
Trop de fouteux ont des goûts d'injustice avec des buts non valables, ca pourri forcement l'ambiance entre les joueurs, arbitres et supporters et ça créé des rancoeurs énormes.

La vidéo pour contrôler les essais et pénaliser les gestes d'antijeu, c'est chiant, mais c'est utile !

La vidéo OK, mais les décisions évidentes prennent parfois mille ans, et c'est pour ça que c'est fatiguant.
OK pour les ralentis pour voir si le ballon a été applati ou non quand il y a un tas de gars, mais bon quand on le ballon est clairement laché, la décision peut être vite prise. Pareil pour les en-avant. un coup de palette, on trace deux lignes parallèles à l'en-but : une au départ de la balle, l'autre à la réception et c'est plié.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans
@Pizzapanucci

Les en-avants de passe ne se jugent pas en fonction de l'endroit ou se trouve le ballon a la reception mais en fonction de la position des mains du passeur.

Bonjour,
pour éviter que le réalisateur n'empiète sur le rôle de l'arbitre vidéo, il faudra simplement faire comme dans certains stades de TOP14, lors des début de l'arbitrage vidéo.
Je me rappelle certains matchs où l'arbitre de champ demandait le recours à la vidéo.
Dès lors les écrans géants n'affichaient pas les ralentis mais un simple message "Arbitrage vidéo". Ainsi, seul l'arbitre vidéo avait les images, l'arbitre de champ n'était pas influencé par ce qu'il aurait pu voir sur les écrans et, surtout, ça calmait les supporters (dont moi) en les replaçant au simple rôle de spectateurs en attente d'une décision arbitrale, sans plus d'information. Un peu comme lorsque l'arbitre de touche signale une faute que l'arbitre de champ n'a pas vue, on ne diffuse pas leur conversation dans la sono du stade.
@+
Gilles

"Seulement 28 % des arrêts de jeu du match d'ouverture ont été causés par la vidéo."... Seulement ? Je trouve ça énorme.

Et c'est vrai que si le réalisateur a le pouvoir de montrer, ou pas, certaines actions comme celles de Nakataichi (coucou Pierre) ou Matavalu, on est en droit de ce demander ou sera l'équité lors des futurs matchs contre l’Angleterre...

La règle doit être revu afin que les écrans géants (donc le réalisateur) ne puisse pas influencer de son propre chef, dans un sens ou dans l'autre, l'arbitre au cas ou celui-ci aurait manqué une action.

  • Mr Bricolage
  • il y a 5 ans
@Marc Lièvre Entremont

Après, faut pas non plus jeter la pierre au réalisateur, tous les essais passe sur écran géant en mode super loupe.

Le public, et le téléspectateur, aime voir ces images. On les voit sur tous les essais en pro aujourd'hui. Après ca permet aussi à l'arbitre de jeter un oeil rapide sur l'essai, sans avoir recours systématiquement à la vidéo.

sur les deux essais qui font parler, c'est compréhensibe qu'il n'y ai pas eu d'appel à la vidéo, et tant mieux que les arbitres et pu se rendre compte à tant que les essais n'était pas valide.

Vous imaginez sinon la polémique si les essais étaient validés comme ça !

J'aurais vraiment aimé la vidéo pour France/Afrique du Sud du 17/06/1995 !!!

@ogoshiste

Fidjien sous prozac @
De quelles vidéos parles-tu ???
Sur youtube, il n'y en a qu'une et on ne voit rien !!!

@ogoshiste

Et bien toutes les tentatives de regrouper, de zoomer, de ralentir toutes les vidéos de l'époque ont permis de trancher définitivement: il n'y a pas essai.

  • Kanpai
    25301 points
  • il y a 5 ans

Encore une fois, la plupart des critiques ne sont pas à l'encontre de la vidéo (même si certains arbitres en abusent), mais plutôt à des recours à la vidéo suite à des images diffusées par le réalisateur sur le grand écran.

Le réalisateur se doit d'être une personne neutre, qui ne doit pas influer dans le jeu. Hors, lors de 2 matchs ce ne fut pas le cas, et il a influencé les décisions de l'arbitre.

Imaginez maintenant les nations qui vont jouer contre l'Angleterre, qui devront aussi composer avec l'influence du public sur l'arbitre, le réalisateur voir même un arbitrage maison... Ca fait quand même beaucoup de désavantages avant même le match.

C'est clairement un manquement dans le règles, et il faut statuer dessus au plus vite, car si des cas se reproduisent cela pourra gâcher l'ambiance de la coupe du monde.

  • pepe31
    6785 points
  • il y a 5 ans

lorsque l'arbitre demande la video ça ne pose pas de probleme, par contre lorsqu'il la demande en voyant les ralentis sur les ecrans des stades ça pose a reflexion...
Bientot ils arbitreront de leurs canapé tranquile avec une binouse!!!

  • vevere
    52478 points
  • il y a 5 ans
@pepe31

...et le réalisateur ANGLAIS devient alors plus important que le TMO ou l'arbitre de champ 🙁 🙁 🙁

J'attends avec impatience la situation où il ne passera pas le ralenti qui fâche dans une action litigieuse potentiellement défavorable à l'équipe d'Angleterre...

@pepe31

Au risque de me répéter (je reprends ce que je disais avec l'article sur McCaw), ce que je trouve surtout gênant, c'est qu'un arbitre se déjuge parce que le stade hurle en voyant les ralentis.
Ce qui s'est passé avec le premier essai fidjien. Accordé puis l'arbitre revient sur sa décision quand il entend Twickenham siffler.

Personnellement j'ai beaucoup l'utilisation de la vidéo qui a été faite, sans lesquelles il y aurait eu beaucoup de mauvaises décisions ou pas de décision du tout.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News