Comment la FFR peut-elle réintroduire le rugby dans les écoles primaires ?
Comment la FFR peut-elle réintroduire le rugby dans les écoles primaires ?
Retour sur le futur du rugby au niveau scolaire, avec les projets des deux candidats à la présidence.

La priorité du rugby français ? Regagner des licenciés ! Florian Grill, futur candidat à la présidence de la Fédération présente actuellement les engagements de sa liste aux 4 coins de France. Présent à Colomiers avec quelques présidents de club, il a commencé par son chantier prioritaire : regagner des licenciés grâce à l’école.

Un rapide tour des écoles primaires françaises permet de voir que le ballon de rugby ne rebondit pas dans la cour ou le gymnase. De nombreuses raisons expliquent ce phénomène, mais Florian Grill a l’intention de s’y attaquer à travers plusieurs volets.

Dans quelles écoles primaires le rugby est-il pratiqué ?

  • Les écoles primaires qui emploient des professeurs des écoles fans de rugby. Ces derniers montent des projets pour faire découvrir l’ovalie. Les profs des écoles qui ont fait quelques chisteras ne sont pas légion, d’autant plus que le corps enseignant est composé de 92% de femmes
  • Certains clubs de rugby font des efforts conséquents pour faire manier le ballon dans les écoles primaires proches. Le problème pour l’investissement du club ? Il doit fournir un entraîneur diplômé DE (qui coûte environ 10 000 € pour sa formation), ce qui limite l’intervention aux clubs très structurés. Un éducateur titulaire d'un BPJEPS Sports Co. mention rugby peut aussi intervenir auprès des écoles. Il faut cependant l'autorisation des Conseilleurs Pédagogiques qui dépendant de l'Inspection Académique. Ce qui représente beaucoup de démarches admnistratives, mais il y a des résultats.

Quels sont les programmes des deux candidats à la FFR pour relancer la machine scolaire ?

Bernard Laporte compte sur les CTC. C'est l'une des grandes réformes menée par l'actuel président : l’embauche des Cadres Techniques de Club (CTC). Si la mission principale des CTC sera de former et accompagner les éducateurs des écoles de rugby de son secteur, il pourrait faire quelques interventions en milieu scolaire.

Le budget consacré au travail de la fédération pour les scolaires est aujourd’hui de 400 000 €.

  • L’avantage ? Le CTC a des compétences très élevées pour enseigner le rugby à cet âge-là.
  • Les inconvénients ? Un CTC devrait avoir en moyenne 300 classes de primaire sur son territoire. L’employé aura également d’autres missions.

Florian Grill souhaite lui s’appuyer sur 1000 professeurs des écoles ambassadeurs de son projet. L’actuel président de la Ligue Île-de-France a commencé à tester son projet innovant sur ses terres. Le concept ? Identifier 1000 ambassadeurs, tous professeurs des écoles, qui seront en charge de former d’autres collègues pour enseigner les modules de base de découverte du rugby. Le club dispose d'une enveloppe de 3000 euros (dont 2 000 de la FFR) pour acheter des maillots, chasubles, etc. et éventuellement indemniser des kilomètres. Grill de préciser qu’il n’y a rien de mieux qu’un « professeur des écoles qui parle à un professeur des écoles ».

  • L’avantage ? Un projet innovant et ambitieux qui ferait ses preuves en Ile-de-France.
  • Les inconvénients ? Le budget fédéral consacré au scolaire passerait de 400 k à 4 millions d’euros.

Et aussi : 

Quel joueur de l'école de rugby étais-tu ?Quel joueur de l'école de rugby étais-tu ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bizarre, cette idée d'avoir besoin d'un DE pour montrer a des gamins ce qu'est le rugby...
Lorsque j'habitais encore aux Pays Bas, mon club proposait tres régulièrement des ateliers aux écoles du coin, entre 1 et 3h suivant le nombre de gamins/niveaux de classe.
nous récoltions un paquet de nouveaux joueurs tous les ans grace a cette approche et sommes passe en quelques années au second rang des plus grosses EDR du pays alors que nous partions de tres loin.
Beaucoup de gamins (encore plus en NL qu'en France) ne connaissent pas le rugby.
Pour beaucoup le rugby est du foot US ou plus proche de la soule.

Juste : les filles jouent aussi au rugby...

@ginobigoudi

les filles, ca peut pas jouer au rugby, ce sont des filles. elles se casseraient des ongles.
Quoique... apres reflexion, elles se feraient le chignon

@ginobigoudi

Impossible, si c'était le cas on en parlerait dans la presse et à la télé.

"Le problème pour l’investissement du club ? Il doit fournir un entraîneur diplômé DE (qui coûte environ 10 000 € pour sa formation), ce qui limite l’intervention aux clubs très structurés."

Désolé mais... FAUX ! 😉

Une carte pro (via licence STAPS) et l'agrément de l'Education Nationale (très simple à obtenir) "suffisent".
Personnellement éducateur dans une asso, qui est tout sauf un club pro, j'interviens en temps scolaire, et je n'ai pas le DE.

Le problème à mon avis réside plutôt dans le fait que les clubs ne savent pas comment s'y prendre et sont soit mal informés, soit ne s'y intéressent pas.
La plupart des clubs alentours se précipitent comme des vautours pour attirer des gamins vers leurs clubs lorsque nous organisons des tournois inter-écoles, au lieu de faire eux-mêmes des cycles en école, ce qui est vraiment regrettable ! Il faut les voir faire, on dirait le marché au bétail...

  • T-Ti
    598 points
  • il y a 1 semaine

@toutlemonde. J'adore le rugby mais il est si compliqué à pratiquer à l'école, si technique à appréhender pour le profane.
Il faudrait une pratique plus sobre, plus simple et pourquoi pas mixte…qui permettrait au plus grand nombre de découvrir les joies de l'ovalie...
Touch Rugby mes amis! Malheureusement boudé par la FFR, il se développe et fait ses preuves dans le monde entier. Je vous laisse taper touch rugby ou encore touch football sur vos meilleurs sites de vidéos en ligne et vous découvrirez ce merveilleux sport qui permet d'apprendre à nos chérubins à manier le ballon, créer des intervalles et s'y engouffrer ou mieux y lancer un ou une partenaire qui d'une course sèche et tranchante enflammera la cour d'école. La Bise les copains

  • CEVEN
    165504 points
  • il y a 1 semaine
@T-Ti

Peu importe le mode d'apprentissage (Touch, Flag, à 5, à 7, & Co); ce sont les compétences/volontés; les structures qui permettent ou non de la pratique en milieu scolaire.
Vous proposez: «Il faudrait une pratique plus sobre, plus simple »
C'est avant tout (en urgence ?) la place de l'ovale qu'il s'agit de définir/structurer/accompagner dans le cadre éducatif qu'est l'E.N.

Avec une réflexion sur "initiation/accompagnement/méthode de "pratiquants potentiels".
Et des moyens à y consacrer (E.N. + FFR + LNR ?).
La pratique doit être valorisée et l'aspect ludique ("safe") mis en avant, prévaloir.

Le rôle d'une FFR concernée serait d'accompagner ce processus.
Les leviers existent pour structurer de manière pérenne la pyramide
Avec un chouia de neurones, le milieu scolaire est un formidable vivier.

Investir aujourd'hui pour accompagner l'éclosion des talents de demain....

  • Pianto
    34447 points
  • il y a 1 semaine

saperlipopette... (j'avais écris autre chose mais ça modère...)
quand je pense que je fais des projets rugby dans mon école gratos...

Sinon, la fédé de Volley, nous a mis à disposition un formateur BE qui a formé les enseignants volontaires sur une après-midi, si on allait à cette formation, on repartait en plus avec 10 ballons et un filet.

La fédé d'escrime, nous met chaque année un CTD à dispo pour former les enseignants (pareil, une après-midi) et a acheté des kits escrime qui sont accessibles gratuitement sur simple demande (on se les passe).

La fédé de golf... je continue ? Ou c'est pas la peine ? pareil, formations, achat de matériel pour les scolaires, des kits itinérants.

Les fédérations "puissantes" ne font pas toujours cet effort là, habituées à ce que les licenciés tombent tous seuls, par tradition.

Mais pour le Championnat d'Europe de foot en France en 2016, on a eu des intervenants gratuits qui venaient animer des séances avec le matériel.

Au rugby, ça existe aussi, il y a des dossiers pédagogiques qui existent et des projets qui se montent. Cette année, dans les Landes, on a fait un projet pour la coupe du monde. Il y avait une formation (où je ne suis pas allé, je ne peux donc pas en parler... 2h de route sur la base du volontariat pour un truc que je commence à bien connaitre... C'était peut-être mon ami Bruno, manager du Stade Montois et prof d'EPS qui s'en chargeait...) et des visites dans les écoles de joueurs pro du Stade Montois pour ceux qui n'étaient pas trop loin. C'est donc possible et ça se fait.

Toujours est-il que dans mon école, ça joue au rugby, sur les graviers, dans la salle de basket, qu'importe la surface... avec des ballons ronds ou ovales... Tout est question d'adaptation des règles.

Est il vraiment raisonnable que l education nantinale publique impose des DE pour des interventions dans les ecoles primaires ?
Sans doute non les educateurs n ont pas le DE pour la plupart mais un B Fed. Pour intervenir dans les edr et tout se passe bien. D ailleurs dans les etablissements privés, cette condition n est pas requise et l on parvient meme à intervenir dans les collèges privés.

@Passovale

Lire Nationale et non mantinale...

  • Bout12
    222 points
  • il y a 1 semaine

Dans le projet de F.Grill, la forme de jeu utilisée est exclusivement du jeu à 5 (donc jeu à toucher) qui se joue sur toute surface et toute dimension.
Donc plus facile à mettre en place.

  • T-Ti
    598 points
  • il y a 1 semaine
@Bout12

Bonjour Bout12. Tu as raison pour F Grill et le 5, mais le problème du 5 c'est qu'il n'est pratiqué qu'en France. tu connais le touch? C'est tout aussi facile à mettre en place, un peu plus ambitieux selon moi en termes de jeu car plus rapide et surtout il a fait ses preuves dans l'hémisphère sud, Australie et NZ en tête et se développe partout ailleurs.. sauf en France!

A titre personnel, je suis entraîneur diplômé. J ai été engagé par mon club et par ma ville pour faire découvrir le rugby aux enfants de toutes les écoles primaires de la ville . Résultat : Nous avons doublé les effectifs chez les u6 jusqu'au U10 et la plupart des nouveaux sont des enfants ayant pris goût au rugby pendant leur temps scolaire . Je ne dis pas que cela marcherai partout mais chez nous cela fonctionne très bien .

@Lausano Evrey

bravo à toi et bonne continuation !
quelle est la réaction globale des familles que tu rencontres suite à tous les drames que l'on a connu dans le rugby ces derniers mois ? est-ce que cela impacte encore la vision générale ? merci pour ton retour.

@amoureuxdubeaujeu

Les familles sont, au départ, assez craintives à l'idée que leurs enfants fassent du rugby. C'est à ce moment là que la discussion est intéressante car on leur explique ce qu'il se passe dans ces catégories d'âge où les impacts sont limités.
De plus, expliquer aux parents que l'on privilégie l'évitement au contact tend de plus en plus à les rassurer.
De fait, je les initie aux ""contacts"" ( Plaquage sur sac par ex) quand je les sens prêts mais jamais en les obligeant. Ce qui permet aux enfants même craintifs de ne pas se faire une mauvaise opinion du rugby dans une région où le foot est légion.
À titre personnel, je trouve cette expérience ultra intéressante car elle m'a permis de développer une autre pensée sur l'apprentissage du rugby en général ( Sur les scolaires mais également pour les gamins au club le mercredi et le samedi).
En espérant t'avoir éclairé un peu

@Lausano Evrey

Merci à toi, c'est très rassurant certainement d'avoir des éducateurs comme vous. Les enfants s'amusent et font du sport, c'est déjà l'essentiel ! le tout pratiqué dans un cadre rassurant, avec détails à l'appui pour les familles.
On aura aussi plus de chances de voir dans le futur des nouveaux Codorniou ; pour les frigos américains, ils auraient dû rester dans les cuisines 🙂
Super boulot que vous faites et merci pour votre retour 👍

  • CEVEN
    165504 points
  • il y a 1 semaine

Pour mémoire, le projet de l'actuelle gouvernance FFR portait ceci :
"Engagement n° 21 : Création de 1000 « classes rugby » d’ici à 2020 (en milieu scolaire et surtout dans le secondaire)"
[https://www.lerugbynistere.fr/news/presidence-ffr-bernard-laporte-presente-programme-44-engagements-1504161053.php]

Quels sont les résultats de cet engagement, ajd en 2020 ?
Existe-t-il des retours chiffrés et factuels ?

  • adourAB
    2787 points
  • il y a 1 semaine

On a passé deux ans à dénigrer le rugby lors de chaque accident sur un stade de rugby, alors que d’autres sports étaient aussi voir plus impliqués, on a même désigné les fautifs. Et après on s’étonne. D’ailleurs, on ne parle plus de ce sujet. Ce sont souvent les parents qui decident pour leurs enfants, er les enfants sont plus sensibles à la médiatisation d’un sport ou de ses joueurs vedettes. Difficile d’imposer le rugby dans les écoles en pensant payer des gens pour cela.

@adourAB

L'absence du rugby dans les écoles est lié à un non-travail de la Fédé à ce sujet et non pas aux incidents graves médiatisés ces dernières années (difficile de désigner comme cause à un problème vieux de plus de 10 ans un évènement survenu il y a moins de 2 ans). Cela va faire plus de 15 ans que je suis sorti du système scolaire, et déjà à l'époque il n'y avait rien : en 12 ans du primaire au lycée j'ai eu l'occasion de faire du rugby une seule fois.

On a pourtant à côté de nous l'exemple du hand qui mène depuis des années un projet scolaire, parce qu'ils ont compris depuis longtemps que l'école est la porte d'entrée dans le sport pour beaucoup. Avec le 7 on a pourtant un produit facile à mettre en place et attractif, mais c'est à la Fédé d'aller vers l'école pour le mettre en place (formation des profs de sports, fournir du matériel, etc.).

@Team Viscères

Le handball est depuis longtemps LE sport scolaire le plus pratiqué, toutes catégories et tous genres confondus... Ex joueur, je suis passé des compétitions UNSS au club "naturellement", jusqu'aux divisions nationales... Le rugby ne possède pas cet ancrage et doit donc bénéficier d'un effort conséquent de la Fédé et donc de son ministère de tutelle, l'Éducation Nationale... Que les clubs soient au relais et/ou au soutien quand ils sont déjà à l'initiative; comme notre ami Lausano l'explique, parfait... Mais il restera toujours à investir dans le matériel, la formation de cadres, et surtout les terrains, prérogative de l'EN si on ne veut pas avoir des minots de 6 ans avec des maillots Altrad... Ou des ballons Bernie, puisque not' cher président avait à une époque inondé les clubs de ballons fabriqués en Asie, via une société luxembourgeoise dont le dirigeant s'était évanoui dans la nature...

  • adourAB
    2787 points
  • il y a 1 semaine
@Team Viscères

Le hand a bénéficié d’une grande expo médiatique avec de grands succès médiatisés. Plus facile pour des parents d’amener leurs enfants dans des jeux en salle. La médiatisation est essentielle. Arrivant à 14/16ans un jeune sait en fonction de ses capacités physiques s’il peut poursuivre dans le rugby. Le rugby à toucher dans une cour de récréation a ses limites, le placage refroidissant bien des responsables scolaires. Le 7 demandant des terrains à disponibilité et des moyens de locomotion en ville pour s’y rendre.

@adourAB

Le hand n'a pas attendu le cycle incroyable des experts (à partir de 2008 "seulement") pour bosser avec les écoles, ils avaient déjà commencé dans les années 90.
Et le 7 demande juste d'avoir un terrain, terrain disponible avec chaque stade d'athlétisme. On a réussi à me trouver un stade et des moyens de locomotions pour que pendant des années j'aille faire de l'athlétisme (semi fond, sprint, saut en longueur, en hauteur, lancer de disque, lancer de javelot) du baseball ou encore du foot, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas réussir à trouver la même chose pour aller faire du 7 alors qu'il suffit de remplacer le ballon de foot ou la batte de baseball par un ballon ovale.

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
Transferts
News
Sponsorisé News