Comment ces trois nouvelles règles testées en amateur pourraient révolutionner le rugby ?
Vers une limitation de la hauteur des plaquages à tous les niveaux ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

La fédération néo-zélandaise de rugby va tester trois règles dans certains niveaux de compétition. L'une d'elles concerne la hauteur des plaquages.

6 règles pour améliorer le rugby selon Nigel Owens, une révolution ?6 règles pour améliorer le rugby selon Nigel Owens, une révolution ?Le rugby, déjà bien assez complexe aux yeux de certains, est en perpétuelle évolution. World Rugby tend à rendre la discipline plus spectaculaire mais surtout sûre pour ses pratiquants. Le rugby d'aujourd'hui n'est pas celui de demain et encore moins celui d'il y a 10 ans. Ces trois nouvelles règles testées en Nouvelle-Zélande chez les amateurs pourraient bien débarquer chez les pros dans les années à venir. Et leur impact pourrait être très important. La fédération néo-zélandaise va étendre l'année prochaine à certains championnats les tests concernant les plaquages sous la poitrine. Ainsi, le premier plaqueur sera obligé de cibler la zone du ventre sous le sternum. Tandis que le deuxième plaqueur sera toujours capable de plaquer sous les épaules conformément aux règles actuelles.

Des restrictions seront également imposées sur le demi de mêlée en défense et les distances de poussée en mêlée en 2023. Chaque incitation a été testée dans des grades sélectionnés au cours de la saison 2022. Les principaux concernés comme les joueurs ainsi que les officiels convenant que la hauteur réduite du plaquage améliorait la sécurité du plaqueur, la vitesse de jeu et les possibilités de offload. Si d'autres nouveautés ont été testées l'an passé, seules trois sont conservées afin de ne pas trop compliquer les choses. Il n'est pas impossible que certaines de ces règles, comme celle concernant le plaquage au niveau du nombril, soient appliquées au plus haut niveau dans les années à venir. Cela permettrait peut-être de mettre un terme au débat au sujet des décisions arbitrales. TOP 14. Carton rouge pour Iturria et jaune pour Ecochard ? Un arbitrage qui fait réagirTOP 14. Carton rouge pour Iturria et jaune pour Ecochard ? Un arbitrage qui fait réagir

Les trois règles testées :

  • Réduction de la hauteur du tacle en dessous du sternum ciblant la zone du ventre pour tous les grades de rugby communautaire
    • Le premier plaqueur doit plaquer sous le sternum et cibler la zone du ventre. Le deuxième plaqueur peut légalement plaquer sous les épaules conformément à la loi en vigueur.
  • Demi de mêlée défensif hors-jeu en mêlée
    • Le demi de mêlée de l'équipe qui n'est pas en possession du ballon doit rester à 1 mètre de la mêlée et ne peut franchir le tunnel qu'une fois la mêlée terminée.
  • Poussée de mêlée maximale de 1,5 mètre pour tout le rugby communautaire, à l'exclusion des grades de rugby des clubs seniors de premier plan
    • La poussée maximale de toute mêlée est limitée à 1,5 mètre, sauf si la mêlée est à moins de 5 mètres de la ligne de but.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si c'est plaquage à la taille, ce devrait être plaquage à la taille pour tout le monde, tout le temps. Car rendre le rugby plus compréhensif c'est lui donner des règlements moins complexes. Je passe mon temps a expliquer des règles que je connais a peine a des personnes qui n'y comprennent rien... Comme le 50 22 par exemple, ou le gratteur plaqueur...
Je crois qu'il faudrait surtout interdire tous les déblayages lancés, pour la sécurité des joueurs.
Revenir à une règle de hors jeu pure, dure et simple. Le joueur qui influe sur le jeu en revenant doucement dans son camp, c'est insupportable. La règle qui permet à un joueur de plaquer et à un autre de gratter, pendant que l'attaquant doit lâcher le ballon me semble stupide. C'est dans ce type d'action qu'il y a le plus d'arbitrages litigieux et ça favorise la défense. Je crois que ça devrait se jouer à la force de bras. 5 ou 10 secondes de contest, et quand l'arbitre siffle, c'est celui qui a le ballon qui le joue. Sauf si le ruck défence a avancé et mis l'attaquant hors jeu.
Les grand sports populaire ont des règles que tout le monde peut comprendre.

  • taist
    18706 points
  • il y a 1 mois

new rugby = 30 minutes de jeu et 50 minutes de vidéo !

J ai un gros doute, surtout quand on voit son application ds le top 14, mais la règle n a t elle pas interdit au 9 qui defend de suivre le ballon lors des mêlées ?

@Passovale

Oui et non, le 9 peut suivre le ballon jusqu'aux pieds du flanker. L'idée était d'empêcher au 9 défensif de gêner la sortie de balle et aider à la continuité du jeu.
Le soucis (et je suis moi-même un 9/10) est que la distance n'est pas encore suffisante pour empêcher le demi-de-mêlée d'intervenir. A moins que le ballon soit sur la droite du 8, il est encore possible d'accrocher le bras du demi adverse au moment de la passe. Ben Youngs s'en plaignait dans la presse il y a quelques semaines encore.

Je pense que cette nouvelle règle est là pour se débarrasser totalement de cette possibilité. Et même si j'adore pourrir les ballons de mon adversaire direct, pour le jeu ce n'est pas plus mal.

" Cibler l'nombril, cibler l'nombril..." et si le mec il a pas d'nombril ?

@MARCFANXV

Avant il ciblait les yeux...

  • jojo7
    7808 points
  • il y a 1 mois

Le mal est profond et ce ne sont pas quelques mesurettes qui vont donner à notre rugby l'apparence d'une discipline sportive .

  • oscarbp
    2514 points
  • il y a 1 mois

Premier contact sous les côtelettes, pour un peu qu'il soit remontant, ça va faire mal...

  • stef7
    83102 points
  • il y a 1 mois

Pour avoir démarrer une mêlée dans les 22m pour finir dans l'embut reste une jouissance pour un pilier.....

@stef7

Faire reculer un pack plus lourd que le votre sur 5m est autant jouissif je trouve...

  • stef7
    83102 points
  • il y a 1 mois

La poussée maximale de 1,5 m est un déni de rugby, si un pack enfonce son vis à vis et qu'il peut avancer, pourquoi l’arrêter....

@stef7

Parce qu'un accident peut vite arriver...J'ai enfoncé une mêlée dans ma jeunesse, un adversaire y a laissé son genou
J'en avais enfoncé d'autres qui avaient bien terminé, mais celle où il y a blessure, on s'en rappelle...

Les 9 pourront passer par le tunnel ?!... Et si aucun 1ère ligne n'arrive à le croquer, 3pts... Trop d'la balle !...

Alors deux commentaires :
D'abord ce serait chouette de relire la traduction fournie par Google trad. Tackle se traduit bien par placage en français, pas par tacle...
Ensuite je trouve la règle du placage version neo Z plus intelligente et facile à accepter que la version française en vigueur depuis quelques années en amateur. Et surtout plus facile à appliquer pour les arbitres.

Assez d accord pour offrir plus d espace, la règle de la poussée en mêlée par contre je suis contre, on doit préserver cette phase statique la clairement il s agit d édulcorer son impact et ça n empêchera pas l effondrement sur la poussée ce qui est le gros point noir a regler

  • kth44g
    14760 points
  • il y a 1 mois

Des limitations plus contraignantes au plaquage ou la limitation de poussée en mêlée à 1.50m n'ont rien de neuf et se pratiquent depuis un moment déjà dans certaines divisions amateurs en France .

  • Mat RCK
    14698 points
  • il y a 1 mois

1ere règle, j'ai compris.
La 2eme, si je pige, empêche le 9 de contrarier la sortie de balle en mettant la pression sur son vis à vis ou le 8.
Merci de m'expliquer la 3eme svp. Si on fait reculer la mêlée adverse de 1,5m, on arrête de pousser ? Y'a un type qui mesure la distance ? Que faut-il faire une fois les 1,5m atteint ? Sortir le ballon ? L'arbitre siffle t'il automatiquement faute à l'équipe qui a reculé ?
Quid de cette règle donc ?

@Mat RCK

Cette règle, de mémoire, existe (existait ?) chez les jeunes. La distance est évaluée par l'arbitre (on n'est pas au cm près) et c'est lui qui annonce la fin de la poussée. Alors évidemment l'arrêt n'est pas immédiat et parfois le côté opposé de la mêlée n'a pas entendu, mais globalement la règle est appliquée sans trop de problème, surtout que les joueurs savent généralement quand ils ont suffisamment avancé.
Les seules pénalités que j'ai vues étaient contre des équipes qui allaient allègrement au-delà de la limite.

@Mat RCK

Pour apporter le meilleur éclairage sur cette règle de la poussée en Mêlée, il faut aller voir un match de fed 3, cette règle existe pour la 3eme saison.

  • oscarbp
    2514 points
  • il y a 1 mois
@Mat RCK

une bonne chose, ça va éviter que le neuf prenne le 8 avant même qu'il ait pris le ballon (cf fr galles d'il y a qq années)

  • Dodow
    12525 points
  • il y a 1 mois
@Mat RCK

et j'ai envie de dire, comment peut-on reprocher à des piliers entrain de regarder le gazon en hurlant, de ne pas avoir mesuré que leur poussée a été non pas d'1m50 mais 2m ?

A vue d'oeil, la seule chose réaliste j'ai envie de dire que ce serait l'arbitre qui évaluerait la mesure de la poussée et qui devrait dire "stop" le moment venu. Mais ça aurait comme impact d'indiquer à l'équipe qui défend (celle qui a introduit, ou celle qui a récupéré le ballon sur introduction adverse), que le ballon va bientôt sortir et qu'ils doivent plutôt se concentrer sur leur détachement de la mêlée en vue de plaquer, plutôt que sur leur poussée. Pas neutre non ?

  • oscarbp
    2514 points
  • il y a 1 mois
@Dodow

a mon avis ça existe déjà, dès qu'une mêlée recule de plus d'un mètre cinquante, l'arbitre doit siffler. ce n'est pas toujours appliqué.

Derniers articles

News
News
Sponsorisé News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News