Ecrit par vous !
Champions Cup. Hugo Keenan (Leinster), le surdoué irlandais que les Rochelais devront surveiller
Hugo Keenan fait le bonheur du Leinster et de l'Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
En l’espace de deux saisons, un joueur irlandais s’est véritablement imposé au Leinster et en équipe nationale d’Irlande. Focus sur le polyvalent arrière ou ailier de 24 ans Hugo Keenan.

Des débuts au Blackrock College

À ses débuts, Hugo Keenan n’est pas le joueur prodige, le joueur à qui on promet déjà une carrière professionnelle. En effet, lors de ses jeunes années, l’Irlandais peine à se faire une place au sein de la mythique équipe première du Blackrock College à Dublin. Équipe dans laquelle des légendes du rugby Irlandais y sont passées à l’instar de Léo Cullen ou de Brian O’Driscoll. Hugo Keenan évoluait en équipe C voir en équipe D. Le Blackrock College c’est d’ailleurs le club ou son père a évolué. Ce dernier évoquait dans la presse irlandaise les débuts rugbystiques difficiles de son fils, et les justifiaient par la taille de ce dernier : « Il était petit, et dans les grandes écoles la taille compte et l'âge compte. Il est allé à l'école jeune ».Hugo Keenan et Will Connors, deux larrons en foire irlandais dont les Bleus devront se méfierHugo Keenan et Will Connors, deux larrons en foire irlandais dont les Bleus devront se méfierMais, porté par sa passion pour le ballon ovale, le jeune joueur n’abdique pas. En 2014, il finit par intégrer à 17 ans lors de sa dernière année au Blackrock College, l’équipe première. Le natif de Dublin remporte notamment le fameux tournoi des écoles contre le Newbride College, en mars 2014. À partir de ce moment, il explose et commence à se faire remarquer. C’est d’ailleurs ce que souligne Peter Smyth un de ses coachs quand Keenan était encore lycéen, à propos de son explosion tardive via Irish Times : « À chaque niveau qu'il a atteint, il a excellé. Il a pu continuer à avancer, tout le temps ». En effet, c’est bien une trajectoire linéaire qu’a connue Hugo Keelan.

Performances remarquées chez les jeunes et au rugby à 7

Ensuite, le joueur a eu sa chance dans les équipes des moins de 19 ans et des moins de 20 ans du Leinster, sous la houlette d’Hugh Hogan. L’arrière ou ailier performe chez les moins de 20 ans Irlandais (10 sélections et 1 essai). Il participe notamment à la Coupe du monde junior en 2016, en débutant tous les matchs. Lui et son équipe participeront à la victoire historique contre les All Blacks en quart avant d’échouer en finale contre l’Angleterre. Nigel Carolan, son entraineur en équipe d’Irlande U20 remarquait déjà le talent du bonhomme : « Bien que son comportement personnel soit calme, doux et détendu, sur le terrain de rugby, il est courageux, engagé, déterminé, impitoyable et obstiné. Quand il était avec les moins de 20 ans, il était encore en développement, mais il était déjà un super finisseur, courageux sous le ballon haut, fiable en défense, une tête froide et il avait un coup de pied solide ».

Enfin, Keenan est récompensé de ses performances chez les jeunes et de son travail lors de la saison 2016/2017 durant laquelle il va connaitre ses premiers matchs chez les pros. Le premier match avec l’équipe réserve du Leinster se fait avec le maillot floqué du 14 contre Richmond en Coupe britannique et irlandaise. Ensuite, alors âgé de 20 ans, Keenan fait sa grande première en PRO 12 contre l’équipe italienne des Zèbres : 8 minutes, en tant que remplaçant. Par la suite, l’Irlandais a enchainé les matchs avec la province irlandaise du Leinster mais aussi et surtout avec l’équipe de rugby à 7 d’Irlande. Il compte en effet, 66 sélections (139 points) obtenues entre 2017 et 2019. Par cela, il a participé à marquer l’histoire du Seven Irlandais en échouant notamment aux portes de la finale du tournoi de Londres en juin 2018. Cette expérience à 7 a sans aucun doute permis de polir ce diamant brut. Ses qualités de vision du jeu, mais également sa technique de passes, de jeux au pied et d’évitement se sont développées grâce à cette discipline. Son entraineur à 7 affirmait que « cela lui a permis de devenir un meilleur décideur. Je pense qu'il pourrait jouer n'importe où dans la ligne de ¾ désormais ». Le joueur de 24 ans a aussi beaucoup progressé en défense, en témoigne ses performances actuelles à XV (25 plaquages en 8 matchs avec le Leinster).

L’explosion au plus haut niveau

Il décide de se consacrer entièrement au rugby à XV lors de la saison 2019/2020 où il sera une des révélations de son équipe. La saison 2020/2021 fut celle de la confirmation. En effet, en l’espace de quelques mois, Keenan s’est véritablement imposé dans son équipe nationale. Le sélectionneur Andy Farrel en fait désormais son premier choix au poste de 15. À propos de sa sélection nationale, il honore sa première sélection contre l’Italie en octobre 2020 (dans le cadre des matchs reportés du Six nations 2020) avec à la clé deux essais pour une large victoire contre l’Italie (52 - 17). L’arrière a ensuite enchainé 10 titularisations pour deux essais supplémentaires.

Comme nous vous le disions, c'est la saison de la confirmation. En témoigne également sa prolongation le 14 avril dernier au Leinster et sa nomination par l’EPCR au prix de meilleur joueur européen de l’année. Arrière indéboulonnable du XV de trèfle, il pourrait même porter le mythique maillot des Lions britanniques et irlandais. Il est en concurrence avec l’international écossais Stuart Hogg. Au sujet de la sélection de Hugo Keenan avec les Lions, l’ancien international Irlandais Fergus McFadden n’hésitait pas à dire à Sport Joe.ie que « Hugo Keenan a complétement surpassé Stuart Hogg ».

Actuellement, le jeune Irlandais a tout pour rester au niveau international. En effet, Hugo Keenan dispose d’une palette très complète. À ses qualités de vitesse et d’évitement, il faut rajouter une très bonne défense, un jeu au pied précis, mais également de la polyvalence et une grande agilité sous les ballons hauts. L’arme fatale du Leinster n’a que 24 ans et encore une marge de progression. Nul doute qu’il prendra encore dans les années à venir une nouvelle dimension.

Clément Alph
Clément Alph
Cet article est rédigé par Clément Alph, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    8161 points
  • il y a 1 semaine

bel article très fouillé, merci

mais sur les Lions c'est exagéré, Hogg, Liam Williams voire Anthony Watson sont au-dessus (Hogg est dans la forme de sa vie je le vois bien capitaine)

Quand à Leinster la star c'est l'équipe! mais si je devais citer un seul joueur ce serait le pilier Furlong, aussi dans la liste des 15 de l'EPCR et sans doute le meilleur au monde à son poste.

Bref bonne chance aux Rochelais!

  • Timmaman
    12899 points
  • il y a 1 semaine
@gjc

Assez d'accord.
Quand est l'annonce de la liste des Lions?

  • gjc
    8161 points
  • il y a 1 semaine
@Timmaman

le 6 mai
mais ça peut évoluer au gré des blessures...

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos