C'est fou de voir à quel point la composition du XV de France a changé depuis 2016
La joie de Médard et des Bleus après son essai face à l'Irlande en 2016. Crédit image : Screenshot Youtube Guinness Six Nations
La dernière victoire tricolore sur l'Irlande remonte à février 2016. En l'espace de quatre ans, le visage du XV de France a énormément changé.

Ce samedi, le XV de France reçoit l'Irlande dans le cadre de la 5e journée du 6 Nations. Une rencontre capitale qui décidera du vainqueur du Tournoi dans un match à distance avec le XV de la Rose. L'Irlande, avec 14 points, devance la France et l'Angleterre d'une longueur. Les points de bonus vont plus que jamais avoir leur importance. Mais les affrontements entre Français et Irlandais ne sont pas réputés pour donner des scores fleuves. Personne n'a oublié les deux matchs nuls de suite en 2012 et 2013. Par la suite, deux ou trois points séparaient les deux nations au coup de sifflet final. Lequel a marqué depuis 2014, six victoires irlandaises.

Le dernier succès à Saint-Denis, qui est aussi la dernière victoire en date des Bleus, remonte à 2016. Et pour ne pas déroger à la règle, ce n'avait pas été un match mémorable au tableau d'affichage. Sexton avait passé trois pénalités et Plisson transformé l'essai de Médard à la 69e après avoir réussi un premier coup de pied à la 31e. A la pause, ce sont les Irlandais qui menaient, 9 à 3, mais la France avait mieux terminé la rencontre. Suite à une bonne mêlée devant les perches, l'arrière Toulousain avait battu deux défenseurs pour récompenser la domination tricolore.Crédit vidéoGuinness Six Nations

Ce samedi, la composition proposée par le staff sera bien différente de celle de 2016. Des éléments comme Guilhem Guirado et Jefferson Poirot ont pris leur retraite internationale. D'autres n'ont pas survécu aux changements d'encadrement. On pense à Maestri, Danty, Atonio. La charnière ? Sébastien Bézy/Jules Plisson. Vous imaginez qu'il y avait encore Maxime Mermoz au centre tandis que Virimi Vakatawa était aligné à l'aile. De cette époque, il ne reste finalement dans le XV de départ que ce dernier, désormais positionné avec succès au centre, ainsi que Lauret, n'en déplaise à ses détracteurs. Son coéquipier au Racing 92 Teddy Thomas aurait également pu postuler mais il est blessé. Tandis que Camille Chat reste pour le moment cantonné à un rôle d'impact player sur le banc. Au poste de demi de mêlée Machenaud et Bézy pourraient aussi avoir leur place mais la concurrence est très rude, tout comme à l'ouverture où la jeunesse s'est installée. 

La composition du XV de France en 2016 face à l'Irlande : 

Médard
Thomas - Mermoz - Danty - Vakatawa
Plisson - Bézy
Camara - Chouly - Lauret
Maestri - Flanquart
Atonio - Guirado - Poirot 

Les remplaçants : Chat, Slimani, Ben Arous, Jedrasiak, Goujon, Machenaud, Doussain, Bonneval

Et côté irlandais vous demandez-vous surement ? Derrière, Henshaw profite du forfait de Ringrose mais il est bien là tout comme Sexton et Murray. Une charnière inébranlable depuis des années. Devant, un seul survivant : CJ Stander, une référence au poste de troisième ligne centre. Les Toner, Best, Heaslip ont passé la main.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@Team Viscères
Même la charnière est la même !... Incroyable, non ?!?...

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos