Brésil - Mariana Miné, le nouveau visage à la tête du rugby
Le rugby brésilien évolue.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La Fédération brésilienne a annoncé un changement de direction avec Mariana Miné, nouvelle Directrice Générale.

Le Brésil est un de ces pays émergents dans le monde du rugby avec une équipe à XV qui performe et du 7 qui éblouit. Pour continuer dans cette démarche d'évolution, la Fédération vient de rentrer dans une nouvelle ère avec la nomination d'une nouvelle Directrice Générale à la tête de Brasil Rugby : Mariana Miné. Elle remplacera le Belge Jean-Luc Jadoul, comme l'indique World Rugby.

Mais Mariana n'est pas arrivée à ce poste simplement pour le symbole, au contraire. Elle renoue avec le rugby qu'elle a connu pour la première fois en 2003 en Australie, pour le match Argentine vs Irlande en Coupe du monde. D'un parcours orienté vers la justice, elle a fait ses études en Australie avant de travailler en tant qu'officier de liaison pour la communauté vietnamienne à Adélaïde, très présente : Le but était de leur expliquer comment fonctionnait le système australien, à quel point ils étaient égaux avec tout le monde". C'est donc à Adélaïde qu'elle a découvert le rugby et ce qu'il représentait : "Ce qui m'a attirée dans le rugby, c'est ce qu'il peut apporter à la société. Dans des réunions avant qu'on me propose le poste, j'ai demandé aux membres du Conseil consultatif ce que signifiait le rugby et ce qu'il leur apportait. Et entendre leur amour pour le rugby m'a donné envie de m'investir à fond". 

Dès son retour, son envie de créer et d'aider ne s'évapore pas. Elle crée une entreprise spécialisée dans les aliments déshydratés pour animaux au Brésil, où elle a été repérée. Si Mariana n'est pas issue du monde du ballon ovale, c'est sûrement une bonne chose dans l'expansion d'une Fédération : "C'était complètement fou. Juste après ma première entrevue, j'ai commencé à me documenter sur le rugby, à parler à des gens, à surfer sur Internet. Au Brésil, le rugby c'est quelque chose d'énorme. J'ai également lu James Kerr qui m'a ouvert les yeux et qui m'a montré que le rugby était bien plus qu'un sport. Le rugby est un mode de vie, plein de valeurs". 

Ses objectifs sont bien évidemment de développer le rugby international, mais surtout de cadrer à l'intérieur. Elle souhaite avoir une plus grande communauté, plus de clubs, de fans ou simplement de personnes qui s'y intéressent. Nul doute qu'on retrouvera le Brésil prochainement. Les JO 2021 arrivent, ainsi que les qualifications à la Coupe du monde 2023 en France

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je présume qu'elle ne doit pas faire partie des opposants notoires à Bolsonaro...

@lelinzhou

voyons, il n'a que des amis

@Le Haut Landais

Amigos.

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News
News