[DESINTOX] La règle du ''toucher 2 secondes'' réussit-t-elle à nos jeunes ?
Des jeunes U8 profitant de la règle pour faire vivre le ballon.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Nous sommes allés à la rencontre d'éducateurs U8 pour faire un premier bilan du ''toucher 2 secondes'' dans les écoles de rugby.

En juin dernier, Bernard Laporte annonçait plusieurs nouveautés sur la sécurité des joueurs, notamment la règle du "Toucher 2 sec" pour les catégories U8, U10 et U12. Cette règle, appliquée depuis quatre ans en Île-de-France et depuis la rentrée (jusqu'en février, où le plaquage sera rétabli) en province, a pour but la "pratique d'un rugby intelligent privilégiant le jeu d'évitement et diminuant le nombre de situations à risques" pour nos bambins, comme expliqué dans un communiqué en août 2018.

À presque mi-parcours du test, nous avons demandé à deux éducateurs U8 leurs ressentis sur cette règle : Cyril Bruel (éducateur U8 au Stade Toulousain où la règle n'est appliquée que depuis Septembre 2018) et Nicolas Loubar (directeur sportif à l'école de rugby du RC Versailles où la règle dure depuis quatre ans, club fort de 250 licences). Voici leurs réponses :

Cette règle est-elle un outil intéressant dans l'apprentissage du rugby ?

Cyril Bruel, éducateur U8 au Stade Toulousain : Je pense que le "toucher 2 sec" est un outil intéressant dans le cadre de l'apprentissage de nos jeunes. Il permet une pratique en toute sécurité de notamment pour les débutants. Mais surtout, il favorise l'évitement et la continuité du jeu, qui étaient déjà deux des principaux objectifs de formation du Stade Toulousain."

Nicolas Loubar, directeur sportif à Versailles : Ça améliore tout d'abord l'action du porteur du ballon qui apprend à accélérer dans l'intervalle et s'il est prit, "touché" à rechercher son soutien. Ensuite, cette règle oblige le soutien à converger "à hauteur" du porteur du ballon dans la défense pour accélérer le jeu.

Est-elle toujours appliquée ?

C.B : Le toucher est bien appliqué à l'entraînement, mais seulement sur la catégorie U8 et même si la ligne de hors-jeu devient compliquée à arbitrer. Les catégories supérieures sont sur du jeu au contact. 

N.L : Oui. Cependant, l'application n'est pas aisée, l'éducateur doit bien donner le tempo "Touché, un, deux" car si le 2 n'est jamais donné, les meilleurs vont marquer et le soutien n'apprend pas à venir "à hauteur" du porteur.

Y'a-t-il des points négatifs dans cette règle ?

C.B : Je reste encore un peu partagé quant à l'application de cette forme de jeu sur la catégorie U8. Elle nécessite un bagage technique et moteur encore en cours d'acquisition pour la plupart des enfants de cet âge. Logiquement, sa mise en place est vécue différemment par les enfants selon leur profil. Un joueur aguerri et bon défenseur a plus de mal à l'accepter, que celui qui avait encore des appréhensions au contact avec l'adversaire ou qui évoluait naturellement dans l'évitement.

N.L : Aucun point négatif, nous effectuons plus de passes au contact, donc plus de ballons tombés, mais nous travaillons à la maîtrise de ce geste. Nous appliquons une règle évolutive pour jouer l'action au contact du défenseur afin que le porteur de balle apprenne à gagner son duel au contact et à libérer le ballon dans le dos du défenseur. Les offloads chez les grands !

Du coup, les points positifs ?

C.B : Le point positif pour nous les éducateurs est que cela nous laisse vraiment le temps de travailler l'appréhension du contact et notamment le plaquage afin que les enfants puissent l'aborder en toute sécurité sur la 2e partie de saison avec le jeu au contact.

N.L : Le constat est flagrant ! Par des journées tests, nous diminuons de 20 à 25 % les phases de ruck et améliorons de 15 % les temps de jeu effectif chez les jeunes. Le ballon est moins enfermé.

Aujourd'hui, quelle est votre bilan sur cette règle ?

C.B : Les premiers enseignements seront véritablement à tirer au mois de janvier, car nous pourrons évaluer avec un peu plus de recul le ressenti et la progression des enfants de cette catégorie, quel que soit leur niveau de jeu.

N.L : Nous le voyons dans les sélections des pôles jeunes d'Île-de-France, nous avons des piliers entraînés depuis 4 saisons à manipuler le ballon et à continuer le jeu après contact sans passer par un regroupement. La formation est bien meilleure, et les joueurs produisent un jeu beaucoup plus rapide et agréable à jouer. Regardez l'équipe de France U20 lors de la dernière coupe du monde ! 

Point Arbitrage :

Lorsque le porteur de balle est touché à 2 mains simultanément entre la ceinture et les épaules, l'arbitre annonce "toucher", "1", "2". Le porteur de balle a 2sec pour faire une passe, sans obligation de s'arrêter. Le jeu au pied est autorisé avant que l'arbitre n'annonce "toucher, "1", "2". Les opposants ne peuvent pas jouer le ballon dans les mains du porteur de balle.

Le bilan de cette règle reste positif et annonce une belle progression dans le mouvement général et la vie du ballon à plus haut niveau. Reste à savoir si le but même de cette règle visant la sécurité des plus jeune suivra la même progression.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour répondre à @Cédric Guiraud, je suis éducateur M8 dans un club avec une centaine de licenciés en EDR et je partage les retours de ces éducateurs. J'ai aussi son inquiétude sur les gamins "moins mobiles" (ce n'est pas forcement une question de poids, j'ai des maigrichons tout mou😉 ), mais si celui qu'il a observé est resté sur 2m² c'est qu'il y a encore du travail à faire : le plus dur au début du toucher 2s, c'est de garder l'avancée, que les gamins ne s'arrête pas quand ils entendent le "touché". Il faut leur faire dépasser leur défenseur pour qu'ils puissent faire la passe (en 2sec on peut avancer si on court). C'est aussi très bon pour le jeu des soutiens, je ne vois plus la grappe de joueurs autour du ballon.

Ensuite pour le jeu au contact, on n'utilise plus le mot "ruck" parce que dans cette forme de jeu il n'y a plus de ruck et de maul: c'est interdit. Quand il y a placage ou blocage du ballon en haut, le ballon à 2 secondes pour sortir.

c est dommage qu' on interroge une fois de plus des enfants de gros clubs ou on sait qu' ils ont déjà des aptitudes. les éducateurs interviewes parlent de contact alors qu on est sur du touche d ou l.ambiguite. un enfant avec du poids ne peut pas prendre du plaisir
j ai filmé un enfant avec du poids il a joué sur 2 mètres carrés étant rapidement touche.
par contre totale réussite du jeu contact m10 car le mot ruck n est plus utilisé. il faut rapidement en m8 faire de même qu en m10 et pas attendre fevrier. de plus sur le bord de touche on entend des stratégies liees au hors jeu qui n ont rien à faire sur un terrain de rugby

@Cédric Guiraud

Bonsoir, Le RC Vincennes évolue dans la poule 2 Île de France en honneur 😉

C'est forcément un plus dans le sens où la notion d'interaction entre les participants est ainsi induite. Ce qui me semble plus discutable c'est le tempo & la durée de la formule. Le retour du coach du ST qui parle de tirer des enseignements au mois de Janvier me semble intéressant, mais plus encore, au mois de Juin conviendra t-il d'estimer : " Qu'est-ce qu'il en reste ?" alors que la formule n'aura vécu au-delà de Noél..Perso, j'eu préféré que cette dimension soit envisagée sur toute la longueur de la saison (quitte à mixer les formes de Jeu en Plateau pour que chaque "prédisposé" pour une forme ou l'autre y trouve son compte") ou au pire s'il s'agissait de concentrer sur un seul trimestre, à ce moment-là l'appliquer sur le dernier, quand les enfants ont gagné en mobilité, dextérité, motricité etc...Bref, c'est une avancée mais pas dans des conditions qui se voudraient optimales pour le Jeu & la Sécurité...
Dernière chose, gare aux effets de balanciers en matière de Formation. Je pense au récent excellent billet de Serge Collinet qui fait référence à l'historique propension du Rugby Français à balancer exagérément d'un extrême à l'autre...

@MARCFANXV

là où cela existe depuis un certain temps, les tournois de fin de saison étaient mixtes, c'est à dire jeu touché 2s et jeu complet.
Les gosses passent de l'un à l'autre sans pb.
Là où j'étais, les éducateurs râlaient un peu, mais étaient pas complètement hostiles à la formule.
Par contre, ils se posaient des questions sur la pérennité de la chose. Force est de constater que l’expérimentation est devenue norme.

@quentin2dakar

C'est à peu prêt ce que je dis...Les enfants passant sans trop de pblm d'une forme de jeu à l'autre, il aurait été préférable de lisser les 2 formes de jeu sur la durée complète de la saison...Là on fait 1 trimestre de T2S (à considérer aussi, qu'en U8, une grosse majorité d'inscrits ne sont pas passés par U6 donc en totale découverte !!! le temps de maitriser 2 ou 3 bases nécessaires, le train est passé) puis, plus du tout de T2S....Enfin, ce qui est devenu "norme" comme tu le dis n'est qu'une pâle représentation de l'expérimentation menée en IDF...Ce que je veux dire, c'est qu'on y va mais sur la pointe des pieds...

Pour avoir un enfant qui évolue dans cette catégorie, je n'avais pas vu de vitesse de transmission de balle aussi rapide auparavant. Prôner l'évitement est vraiment un bienfait chez les gosses.

Probablement intéressant pour la formation des avants en valorisant une autre façon de jouer. Mais il s'agit d'enfants, ce qui serait intéressant c'est de savoir comment cela évolue dans les catégories supérieures. L'expérience du ST est trop récente pour en parler, en revanche en IDF ils donnent déjà des infos. Il semble que cela soit positif pour les avants. C'est évidemment positif de créer des automatismes dès le plus jeune âge.
Souhaitons que cela règle le compte du jeu que nous avons vu jusqu'à présent dans le Top14... bien qu'il y ait depuis déjà la saison passée un mieux au niveau du jeu ouvert. A suivre ...

  • cahues
    119641 points
  • il y a 1 an

Dans ces catégories d'age surement du positif, mais c'est au dessus que cela se complique.Du rentre dedans au jeu d'évitement, il va falloir sérieusement changer les comportements sur le terrain.

Merci pour ce retour ! Je suis sûr qu'on peut trouver des mauvais coucheurs, mais cette règle me semble être positive

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos
News
News
Transferts
Transferts