Barrett, McKenzie, Mo'unga, quel ouvreur pour les All Blacks face aux Bleus cet automne ?
Comme souvent, les All Blacks ont un problème de riches.
Le Super Rugby Aotearoa a pris fin et la période internationale arrive. Voici un portrait des 10 qui pourraient venir en Europe cet automne avec les Blacks !

Ce samedi 08 mai, les Chiefs et les Crusader s’affrontaient en finale de Super Rugby Aotearoa. Une finale explosive qui a vu les Crusaders battre les Chiefs 24 à 13. Une performance remarquable, les champions ayant été réduits à 13 pendant quelques minutes suite à deux cartons jaunes coup sur coup. Désormais, c’est le Super Rugby Trans-Tasman qui prend le relais. Une nouvelle compétition où néo-zélandais et australiens s’affrontent sur cinq matchs. Ainsi qu’une finale opposant les deux premiers du classement final. En Océanie, il ne reste donc qu’un peu plus d’un mois avant de voir les franchises passer le relais aux équipes nationales. Et ceci jusqu’à l’année prochaine.XV de France. Les All Blacks au programme des Bleus en novembre 2021XV de France. Les All Blacks au programme des Bleus en novembre 2021La question se pose donc : qui verra-t-on arborer le numéro 10 pour la période internationale et donc pour affronter la France cet automne ?! Une interrogation qui peut sembler hâtive tant les tests d’automne semblent éloignés pour nous, mais qui fait réagir depuis plusieurs mois en Nouvelle-Zélande. En janvier, Beauden Barrett avait annoncé vouloir retrouver l’ouverture sous la tunique noire dès son retour au pays. Les déclarations et performances de certains tendent donc à rebattre les cartes. D’autant plus que, cette saison sera la première phase internationale complète d’Ian Foster, actuel sélectionneur néo-zélandais. Ce dernier pourrait en profiter pour lancer une nouvelle dynamique et installer des joueurs inédits dans le XV de départ. La presse néo-zélandaise ayant fustigé le nouvel entraîneur pour sa première fenêtre internationale. L’Otago Daily Times qualifiant cette entame de “totalement inacceptable”, tout en précisant que ce début de mandat, 2 victoires sur 5 matchs, était le plus mauvais depuis 70 ans.

Un seul match joué en tant que titulaire avec les Blacks en 2020. C’est le dur constat que doit faire Beauden Barrett sur ces premiers rendez-vous avec Ian Foster. Déjà installé à l’arrière durant la dernière Coupe du Monde, le champion du monde veut retrouver le numéro 10. C’est en tout cas la volonté affichée lors de son arrivée au Japon. Une saison de Top League au Suntory Sungoliath où il a retrouvé son poste de prédilection. À son arrivée, il livrait en conférence de presse : “C’est un poste que j’aime beaucoup. [...] C’est quelque chose que je compte poursuivre lorsque je reviendrai en Nouvelle-Zélande, et aussi avec les All Blacks”. Ayant effectué 8 matchs à l’ouverture, il affiche une moyenne d’environ 18 points par rencontre. Bien aidé par la qualité de son effectif actuel, dont il a converti 41 des essais, et qui domine son championnat.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Erwan Harzic
Erwan Harzic
Cet article est rédigé par Erwan Harzic, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je pense plus que ça se jouera entre B Barrett et R Mo'unga , McKenzie étant surtout un arrière...

Derniers articles

News
News
Transferts
Sponsorisé News
News
News
News
News
Arbitrage
News
Transferts