Aviron Bayonnais : Les socios du club demandent la vérité, les adieux amers de Scott Spedding
Scott Spedding va quitter l'Aviron Bayonnais avec beaucoup de regrets

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les socios de l'Aviron Bayonnais demandent des explications à la direction de leur club dans une lettre ouverte. Pendant ce temps, Scott Spedding fait ses adieux au club, amer...
C'est désormais certain, l'Aviron Bayonnais évoluera en Pro D2 la saison prochaine. Le club basque s'apprête à connaître une intersaison compliquée, avec de nombreux départs à prévoir et peu de temps pour reconstruire une équipe compétitive pour la seconde division.

Mais il n'y a pas que du côté du sportif que les semaines à venir s'annonce animée. En effet, malgré les démentis de Manu Mérin puis Serge Blanco, le spectre de la fusion Bayonne-Biarritz plane toujours au dessus du pays basque. Le BO connaitrait en effet des soucis financiers majeurs, et pourrait être relégué en Fédérale 1... une décision qui si elle se confirme, pourrait précipiter un rapprochement entre les deux rivaux.

Devant ce grand flou, les socios de l'Aviron Bayonnais, actionnaires minoritaires du club, demandent donc des explications dans une lettre ouverte intitulée « On nous doit la vérité ».

Parmi les préoccupations des supporters, la revente des parts d'Alain Afflelou et Philippe Ruggieri et l'incidence qu'elle pourrait avoir sur la direction du club :

« Nous n’avons cessé de vous représenter auprès du club et notamment dans le conseil de surveillance (…) Jamais au grand jamais nous n’avons entendu le début d’une phrase concernant « une réflexion » en cours . Jusqu’à ce 30 mars et la convocation en urgence par le président des membres du conseil de surveillance (une réunion informelle mais capitale en quelque sorte) , avec pour ordre du jour la vente des actions de M.Afflelou à un des membres actionnaires du conseil de surveillance qui deviendraient pratiquement majoritaire par cette opération (48% des actions) : inconcevable dans l’esprit de notre club !!  »

Et bien sûr, l'éternel sujet de la fusion, qui ne semble pas encore être totalement enterré...

« Est-il exact que le club voisin partirait bien administrativement parlant dans les prochains jours en division inférieure ? Que la SA Lagunak AB absorberait la société SASP BO, soit après un dépôt de bilan, soit directement ? Et quel avenir réservé aux salariés ? Quels seraient alors les objectifs pour nous tous supporters, socios : Quel rôle jouerons-nous dans la nouvelle organisation ? Pour quelles couleurs nous demandera-t-on de vibrer ? Dans quel stade chanterons-nous ? Pour quelle équipe , quels joueurs , quel président ? À quel prix ? Autant de questions qui restent à ce jour sans réponses ! »

Vous l'aurez compris, le climat est toujours aussi tendu à l'Aviron. Un climat qui a eu un impact négatif sur la fin de saison du club, comme l'a reconnu Scott Spedding dans une interview accordée à Sud-Ouest.

Il faut être honnête : ça nous a perturbés. Peut-être moi moins, car j’avais déjà signé à Clermont. Mais j’avais des amis inquiets pour leur avenir. On a beau se concentrer sur le terrain, on n’est pas des machines. Il y a des familles, des enfants qui ne savent pas ce qui se passera dans deux mois. Après, on ne va pas se cacher derrière cette excuse. Cet incident s’est produit à trois journées de la fin. C’était déjà tard dans la saison et on était déjà en difficulté. Maintenant, ça fait trois ans que je suis à Bayonne et force est de constater qu’il y a toujours des problèmes à côté. On ne peut pas simplement se concentrer sur le rugby ici. Ça fait mal parce qu’il y a des gens qui adorent le rugby mais dans ce club, c’est beaucoup plus que cela. C’est de la politique. Je souhaite que l’Aviron trouve de la stabilité à l’avenir, que seul le rugby soit au centre de l’attention.

Concernant le projet de fusion, le futur-clermontois a préféré botter en touche, tout en reconnaissant que certaines choses avaient sans doute besoin d'évoluer. Très ému par la relégation, il a également confié que malgré tous les excellents souvenirs qu'il avait de son passage à Bayonne, l'impression d'échec dominait à l'heure de faire ses valises pour l'Auvergne.

Je suis un simple joueur qui veut rester à sa place. Je ne suis pas dans la politique ou les finances des deux clubs. J’en entends parler depuis mon arrivée. Je comprends tout le monde. Il y a des supporters, parents, grands-parents qui viennent au stade depuis des générations, qui souffraient samedi. Ce n’est pas moi, ici depuis trois ans, qui vais dire qu’il faut tout effacer. Mais je comprends aussi ceux qui disent qu’il faut évoluer. Le Pays basque a aussi besoin de voir des idoles. (...) J’ai passé un cap dans ma vie comme sur le terrain. Je suis devenu international, je suis dans le groupe France amené à préparer la Coupe du monde. Beaucoup de choses ont changé pour moi. Mais… Après ce week-end… (Il fond en larmes). J’ai le sentiment que ces trois ans sont un échec. Ça fait mal.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Spedding n'a pas fait tant de club que cela et je le pense vraiment sincère. Tu me semble un peu blasé

  • LANDA
    1049 points
  • il y a 5 ans

Ce SPEDDING n'a rien à faire en équipe de France.

Kintoa
C'est très touchant ce que tu me dis !!!
Pour ce qui est d'aller voir du foot, je pense que de suivre certains matchs à Jean Dauger ou tout simplement le feuilleton BO/AB est déjà pas mal, NON ???

  • Kintoa
    761 points
  • il y a 5 ans

@Ogoshiste je comprends ce que tu veux dire mais je suis pas sur que tu te serves du bon exemple. Spedding fait partie de ces joueurs qui, même si ça peut t'étonner, aiment et sont reconnaissants envers chaque club par lesquels ils sont passés. Ce mec a publié en Janvier une lettre qui s'adressait aux supporters de l'Aviron pour les remercier du soutien qu'on lui apporte et annoncer son départ à Clermont. Ok il est pro, ok il pense déjà à Clermont et à la CdM mais il a bien raison, mais il part pas parce que le navire coule, il part parce que c'était prévu depuis la moitié du championnat ! Et si ça te fait chier de voir des joueurs pleurer pour ce qu'ils aiment, va voir du football.

Virilmaiscorrect
Tu as bien raison, nous ne sommes pas prêt de tomber d'accord...
S.Spedding à 28-29 ans a joué dans 5 clubs pro et tu me parlent de sentiments !!! C'est un vrai coeur d'artichaut alors!!!
Ce que veulent ces mecs, c'est des titres et si le club n'est pas à la hauteur, ils se cassent !!!
Alors bien sur, ils balancent un lot de gratifications abjectes (pas tous heureusement) pour leur ancien club et voilà...c'est ce que tu appelles des sentiments...
S.Spedding a déjà la tête à la CDM...et à l'ASM...

Cette affaire de " LA FUSION"© est tellement mal gérée par les dirigeants des deux clubs qu'on dirait qu'ils font exprès pour en dégoûter tout le monde!

@Ogoshiste mais non c'est deux côtés !! On parle de travail alors le côté sentimental on le laisse de côté !!!

Et toi même dans ton travail fais tu jouer le côté sentimental ? Non !!!! Alors dire que les joueurs devraient laisser leur amour du club passer avant c'est "faites ce que je dis et pas ce que je fais !!" Après c'est ma vision des choses et tu peux ne pas être daccord. 🙂

Lorsque le RCT est descendu en Pro D2 c'était la même chose que pour les autres clubs...et de ce fait la faute des joueurs également...
A vous lire, j'ai l'impression que c'est plus les clubs qui rachètent les joueurs que les joueurs qui partent, c'est d'une crédulité sans borne !!!

@Ogoshiste je pense que si le RCT descendait ce serait la même chose, on est dans un monde professionnel. Après je vais devancer ta réponse tu me diras que le RCT ne descendra jamais 🙂

Et entre parenthèse c'est chiant que les joueurs partent des clubs relégués mais le RCT va bien les chercher alors ..... (Comme les autres clubs aussi !!!)

  • m73
    10463 points
  • il y a 5 ans

Ogoshiste, non c'est juste que tu as l’emblème de Toulon, ici ça a toujours été une raison pour foutre des pouces en bas même quand l'auteur dit quelque chose de bien...

Je vois que j'ai touché certaines susceptibilités !!!
Je ne lis pas autant d'articles lors des évictions d'entraîneurs ???


Avec une direction sérieuse il n'est pas farfelu de penser que Bayonne serait aujourd'hui une des meilleure équipe du championnat. Y'a qu'à regarder les joueurs qui sortent de cet effectif...

Du gâchis.

Malheureusement pour l'AB, la connerie de ses dirigeants reste, elle, au Top... Sincèrement de tout coeur avec les Bayonnais...

  • Kintoa
    761 points
  • il y a 5 ans

Ben le problème de l'Aviron, il est simple et Spedding l'a très bien résumé. On a jamais connu une véritable stabilité au niveau de nos dirigeants ! C'est pas pour rien qu'on a eu 4 (voir plus j'ai la mémoire qui flanche) présidents et même plus de duo d'entraineurs différents en huit ans... Bref, aujourd'hui je chiale parce qu'on descend cruellement, cette saison était tellement intense ! Mais n'oubliez pas amis supporters du Top 14, l'Aviron n'est pas mort et s'il doit s'allier pour reconquérir le rugby d'aujourd'hui, il saura le faire en bonne et due forme. Aupa Baiona

  • GhisM
    1025 points
  • il y a 5 ans

Avenir obscur pour les deux clubs...

  • m73
    10463 points
  • il y a 5 ans

Ca fait 8 ans que tous les étés ont entends le refrain fusion du côté basque.....ça ne se fera jamais.

@Ogohiste Spedding avait signé pour Clermont bien avant la relégation, et il ne s'est pas échappé sur la fin de saison. Je pense vraiment que ses larmes sont sincères, d'autant qu'il a déjà montré que c'était un "mec bien".
Après clairement les dirigeants des clubs me paraissent lamentables. Aucune communication auprès des fans, alors que manifestement il se passe quelque chose. Ils me donnent vraiment l'impression de se foutre de leurs supporters. Quand on a la chance d'avoir un public tel que Bayonne ou Biarritz, c'est une très grave erreur. Dommage pour eux, et pour les joueurs, qui sur le terrain ont l'air de tout donner.
En tout cas bon courage aux deux clubs basques, les années à venir ne seront pas faciles.

@Ogoshiste Ca ne serait souhaitable ni pour le joueur (il pourra pas être sélectionner par l'équipe de france), ni pour le club, qui doit faire baisser sa masse salariale, car il y a moins de revenus en pro D2, ni pour le top14 en général, car les internationaux fuiraient les petits clubs. et il y aurait un top 14 a deux vitesses.

Ahah bienvenue à toi! eurosport reste utile pour les infos de base (compos, lives etc...) mais le VRAI rugby se passe ici!

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 5 ans

Perso je pense qu'au BO Blanco et Lolo, Rodriguez ont perdu toute crédibilité étant en bonne partie responsables de la situation actuelle. A l' Aviron, merci à Mr AFLELOU qui a quitté lamentablement le navire. Si fusion il peut y avoir il faudra forcément faire tomber des têtes mais je n'y crois pas vraiment. Dommage pour le rugby Basque mais voilà ce qu'est la "mondialisatiu"

Salut Manu ! J'ai l'impression qu'ici le ballon est...VRAIMENT OVALE ! 😉

J'adhère aux propos de notre ami Le Basque en ce qui concerne la vanité et l'esprit de clocher. Reconnaissons que pour déstabiliser une équipe, l'histoire de la fusion et les différentes annonces faites y ont été pour quelque chose. La guerre du pouvoir des politiciens existe aussi dans le milieu sportif, voir l'histoire de cette fusion basque pour le rugby et celle de la Fifa pour le foot...

Spedding pleure tout le temps !!!
Si ça le fait autant chier, Il peut rester à l'AB, je suis certain qu'il aura une place de titulaire...
C'est quand même navrant que tous les joueurs se cassent des clubs qui sont relégués...
Tout le monde trouve ça normal...
Après tout, les joueurs sont responsables de la descente ???
On devrait les obliger à rester une saison de plus !!!

Tient illia quitte eurosport pour lerugynistere? 🙂

@IlliaDEGUN: je pensé que le sujet est tant profond que meme les dirigeants en ont la tete qui tourne. La rivalité entre les deux clubs va de paire avec l´orgueil basque, l´esprit de combat et certains interés perso de certains dirigeants. 0-0 valle au centre.

J'ai trop de respect pour les supporters basques pour prendre part dans cette déchirure interne aux deux clubs mais à lire les médias on a l'impression que la "fusion" ressort à chaque fois qu'un club parait avoir des soucis financiers.
Chaque club - tant le BO que l'AB - a un vécu tellement glorieux ancré de génération en génération que l'identité Basque qui nous a donné tant de joueurs,tant de plaisir ,n'a pas le droit d'être écornée pour une histoire de pognon..même à cette époque du professionnalisme qui ne peut pas prendre le pas sur la valeur d'un maillot.
Ce ne sont que des mots, certes, mais je plains sincèrement le passionné du Rugby basque un peu perdu dans ces bruits de coulisses.

Comme le disait Nougaro " Oh mon pays ...". Fusion ou non, le pays basque reste et restera une región de rugby. Parfois il faut avaler ses vanités et esprits de clocher.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
Vidéos
News
News
News
News
News