Australie - L'ARU revoit son système d'évaluation des joueurs de moins de 15 ans
La Fédération australienne souhaite renforcer la sécurité des jeunes joueurs.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
La Fédération australienne de rugby a annoncé la mise en place d'une nouvelle évaluation joueurs entre 10 et 15 ans.

La formation est un vaste débat en France. Mais la Fédération française de rugby n'est pas la seule à prendre des mesures pour perfectionner l'éducation de ses jeunes pousses. Ce vendredi, son homologue australienne a annonce une importante réforme pour les joueurs entre 10 et 15 ans. Avec à l'esprit la sécurité leur sécurité, ces derniers seront soumis à une évaluation obligatoire pour déterminer si leur taille et leur compétence conviennent à leur groupe d'âge ou s'ils doivent être surclassés - jusqu'à deux catégories au-dessus - ou au contraire reversés dans la catégorie inférieure.

Après une enquête de deux ans menée sur plus de 1500 jeunes rugbymen en partenariat avec la Sydney Junior Rugby Union, les Brumbies l'Australian Catholic University, l'ARU a conclu que le poids n'était pas le seul facteur à prendre en compte. Désormais, la tâche reviendra à un entraîneur indépendant et expérimenté de prendre en compte la taille, la maturité, l'expérience de jeu et la forme physique de manière globale avant de décider si un joueur doit changer de catégorie. Bien sûr, les parents auront toujours leur mot à dire.
Commotions à répétition - La FFR va expérimenter le carton bleuPrécurseur dans l'instauration du carton bleu, le rugby australien va également instaurer ce système dès U13 jusqu'au championnat national. Pour rappel, un carton bleu peut être sorti par l'arbitre s'il suspecte une commotion chez un joueur. Ce dernier devra passer des examens et sera tenu éloigné des terrains pendant une période de 12 jours s'il a plus de 18 ans et jusqu'à 19 jours s'il est mineur. En France, ce système a été implanté en Fédérale 1 et ainsi qu'en Top 8 féminin cette saison, et le repos obligatoire peut aller jusqu'à plusieurs mois selon ses antécédents et après examens médicaux. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans

Je pensais à un truc, sans savoir trop si c'est faisable. Au lieu d'interdire le contact en jeunes, donc tous les plaquages, ce qui me semble extrême et peut-être contre-productif, interdire les tampons : les plaquages de face qui peuvent amener un choc, en fait toutes sortes de chocs, surtout face à un joueur lancé. Donc obliger le défenseur à se décaler ou se tourner un chouïa pour éviter la percussion. (C'est une prime à l'attaque, mais ça c'est pas un mal pour moi, et puis l'absence de tous contacts est un avantage encore bien plus grand.)
Zen pensez quoi ?
Donc les jeunes apprennent à plaquer, au moins à partir d'un certain âge. Et puis si ça marche bien, pourquoi pas tenter ça en seniors ? D'où réduction des traumatismes, KOs, blessures de toutes sortes... et moins de "vieux moches" après le rugby (sans parler des vieux de corps à 44 balais).

Dans doute une bonne mesure. Associer la taille, la compétence et la forme physique est dans aucun doute une bonne idée. Des fois chez les gamins on a un grandasse solide avec neuf pouce et une forme physique de polochon. Au début il défoncé tout avec sa masse et en prenant de l'âge il se fait cartonner par des mômes moins grands mais plus technique et plus physique.
Tout ça mérite de la prudence tout en gardant la.moelle du rugby

Pas de contacts jusqu'à 16 ans et pas besoin de tout ces mesures. Le Touch Rugby apprend l'évitement et le jeu rapide. Les mesures proposées favorisent la continuation des magouilles actuelles et la dissimulation des blessures de la jeune pépite pour qu'il continue à faire gagner l'équipe le dimanche.

@Le rugby est un jeu

ça ne résoudrait même pas le problème : les joueurs débuteraient les contacts à 16 ans, c'est à dire au moment ou les physiques commencent à exploser, alors qu'ils n'ont jamais plaqué de leur vie ? C'est comme ça qu'il y aura des accidents

Et puis ça ferait arriver au niveau pro des mecs qui jouent avec contact depuis 2-3 ans seulement.

Le rugby est un sport de contact, si tu enlèves cette dimension c'est plus du rugby

  • Jak3192
    56923 points
  • il y a 2 ans
@Le rugby est un jeu

Je comprends pas "magouilles actuelles"

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@Jak3192

😉
+++

  • epa
    36704 points
  • il y a 2 ans
@Le rugby est un jeu

Un peu trop extrême et puis le risque c'est une avalanche de blessures et d'abandon à l'âge de 16 ans

Ben nous on devrait mettre en place un système d'évaluations de nos internationaux seniors, en particulier pour l'âge mental.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

Ouais. Mais l'âge mental, ou être adulte, ça veut pas dire ne pas sortir, même après une défaite, même à l'étranger, sous prétexte que papa (ou papi Jacquot) l'a dit. Ca veut dire, pour moi, faire et vivre ça sainement et convivialement et respectueusement (des potes, des autres, de soi... des femmes, même. C'est trop demander ?).

@spir

Yes oeuf corse. Pas d'intelligence situationnelle sur le terrain et pour ce cas encore moins en dehors.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@lelinzhou

😉

Voilà pourquoi on ne voit pas Serge Simon en ce moment.
Il faisait un audit en Australie.

  • breiz93
    55519 points
  • il y a 2 ans

Bonne démarche, c'est vrai qu'à ces âges là les différences peuvent être impressionnantes.
En cadet 1 nous avions un 2ème latte, qui faisait plus d'une tête de plus que la moyenne, c'était vraiment déséquilibré...

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@breiz93

Ouaip, en cadet j'ai arrêté le rugby parce que, gringalet et je le suis toujours, quand je me prenais des coups (de toutes sortes) dans le plexus ça me coupait le souffle parfois longtemps (très douloureux et angoissant) au point de tomber dans les pommes plusieurs fois. Comme quoi certains médecins au moins savaient déjà à l'époque (fin années 70, vu que j'ai passé 50 balais) que le KO est méchant pour la santé.

C'est une direction intelligente prise par les Australiens.
Cela semble se rapprocher de la philosophie néo-zélandaise.

@Marc Lièvre Entremont

C'est le même système par catégorie de poids* qu'en NZ enfaite.

  • ankou
    32056 points
  • il y a 2 ans

Pas facile ! Sécurité bien sur, mais je ne suis pas certain qu'un gamin de 14-15 ans aimerait qu'on le fasse jouer avec des 11-12 ans. Même à cette âge là on a une certaine fierté, avoir peur qu'on se moque de lui ! J'ai peur d'un désintérêt de jeunes joueurs "petit format".

@ankou

je suis une EDR depuis pas mal d'années. L'exemple que tu donnes n'existe pas dans la réalité. À partir de 11 ans, chaque année est un palier en terme de physique et le pire est entre 13 et 14. C'est chez les minimes qu'on a le plus de casse. Un gamin de 14 ans qui a le même physique qu'un gamin de 12 ans va compenser par une tonicité et une musculature bien plus développée.
En revanche mettre le curseur à +\- 1 an gommerait déjà pas mal d'inégalités de gabarit.
En finir avec la notion de gabarit et former des vrais joueurs aiderait encore plus, mais ça c'est un autre débat! L'introduction de la poussée en mêlée dès les mini poussin pour soit disant habituer les enfants à bien se positionner a été une connerie sans nom. La nature humaine reprenant bien vite le dessus, ce qui ne pouvait se comprendre qu'en ayant des enfants d'un même gabarit a vite tourné au top 14 sur les plateaux avec les plus gros qui emportent les mêlées de poussins pour gagner le plateau et flatter les parents de gamins en surpoids.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@ankou

Ouais, en fait il faudrait cesser de nommer les catégories comme classes d'âge et les établir comme classes de gabarit physique (même si on prend en compte d'autres choses que le gabarit). Le gabarit c'est un fait, on y peut rien. Un judoka poids léger est pas méprisé pour ça, si ?

  • Pianto
    35912 points
  • il y a 2 ans
@ankou

ce n'est pas prioritairement une question de sécurité, c'est davantage une mesure pour obliger les gamins qui dominent physiquement à développer autre chose en les confrontant à d'autres qui ont des mensurations proches.

Si les catégories ne sont pas étiquetées sur des âges, ce n'est pas humiliant. Il n'y a que les gabarits hors-norme qui changent de catégorie, il faut se rendre compte des différences entre 12 ans et 16 ans, ça peut être gigantesque.

@ankou

Effectivement, cela peut être blessant, mais si la descente en niveau inférieur est envisagée comme provisoire et qu'il peut changer en cours d'année, cela peut être vécu comme un renforcement du savoir technique.

  • breiz93
    55519 points
  • il y a 2 ans
@ankou

C'est vrai, d'autant plus que à cet âge là la susceptibilité est très présente.
Hors rugby, ANKOU sais tu que tu as ta statue dans une église bretonne 😉

  • ankou
    32056 points
  • il y a 2 ans
@breiz93

Bin oui, je suis "le messager, le serviteur de la mort" non ?

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@ankou

Il y a plusieurs très chouettes BDs où tu figures, savais-tu cela ?

@breiz93

Il terrorise les campagnes avec son cheval et sa charette surtout.

  • breiz93
    55519 points
  • il y a 2 ans
@Krakinut

Mr est connaisseur!

@ankou

Pas faux, mais ça dépend du niveau des 11-12... Bref, compenser la blessure d'amour propre par une valorisation technique et "sociale"...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News