Commotions à répétition - La FFR va expérimenter le carton bleu
Sonné par Ma'a Nonu, Arthur Iturria aurait sans doute reçu un carton bleu.
Comme en Australie, la France va tester le carton bleu. Une mesure visant à protéger les joueurs face aux risques liés aux commotions cérébrales.

Suite aux nombreuses sorties sur commotion lors des phases finales du Top 14, la FFR a décidé de prendre plusieurs mesures. Outre le renforcement des sanctions en cas de non-respect du protocole commotion (amende, désignation d'un médecin indépendant aux frais du club), la Fédération a validé via son Comité Directeur du 22 juin la création d'une Commission fédérale de suivi des commotions cérébrales. Elle aura pour objectif global de "prévenir la santé du joueur dans tous les cas de suspicion de commotion cérébrale lors de la pratique du rugby professionnel comme amateur."

Elle aura pour mission d'examiner l’application des protocoles de prise en charge lors des matchs, d'analyser les éventuels incidents qui pourraient survenir, d'identifier un éventuel manquement, et le cas échéant, de saisir l’organe disciplinaire compétent. À l'avenir, elle ne sera pas la seule à jouer un rôle dans la prévention des commotions. Outre les médecins indépendants, qui peuvent intervenir pour faire sortir un joueur s'ils ont un doute après un choc, l'arbitre va voir ses prérogatives renforcées à travers l'expérimentation du carton bleu. Une nouveauté déjà aperçue en Australie
AUSTRALIE : après le carton rouge et le carton jaune, voici le carton bleu !Dès la saison 2017-18, en Fédérale 1 et ainsi qu'en Top 8 féminin, l'officiel pourra sortir définitivement un joueur en cas de suspicion de commotion cérébrale. Ce dernier sera alors dans l'obligation d'observer une période pouvant aller de 10 jours à plusieurs mois selon ses antécédents et après autorisation médicale. Les conditions de remplacement d'un joueur sorti sur carton bleu seront les mêmes que pour un joueur blessé. "Les arbitres de Fédérale 1 et de Top 8 seront naturellement formés à cette nouvelle réglementation par le comité médical avant le début de la saison", indique le communiqué de la FFR.


Notez que le Comité directeur de la Fédération a également "validé l’ensemble des mesures de la réforme statutaire visant à renforcer la démocratisation de la FFR". À savoir l’instauration du vote décentralisé électronique, la limitation à deux mandats maximum pour le président de la FFR, la limitation des procurations, le renforcement de la représentation des femmes au Comité Directeur et la mise en œuvre de la réforme territoriale. Ces mesures doivent encore être votées par les clubs lors de l'Assemblée Générale Extraordinaire du 8 juillet.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Et un carton à gros carreaux écossais pour désigner les joueurs radins et un autre à pois rouges pour signaler le meilleur grimpeur aux poteaux…

  • vevere
    48066 points
  • il y a 2 ans

Pour mémoire...

Phases finales de Top 14, saison 2016-2017 : 19 protocoles commotion détectés...par des médecins indépendants!!! 🙁 🙁 🙁

Pas grave, on va "expérimenter"...en F1

Ridicule !... En quoi l'arbitre est-il qualifié pour porter un jugement médical ?... Surtout quand on sait qu'une commotion peut survenir sans ko ?... Les arbitres sont déjà souvent débordés par le jeu, quel interêt (pour le joueur) de lui coller une responsabilité supplémentaire, pour laquelle il n'est pas compétent ?... Poudre aux yeux, Perlimpinpon !...

  • to7
    12508 points
  • il y a 2 ans

donc au lieu de sanctionner ce qui provoque les commotions (les raffuts avec le coude, les plaquages à l'épaule, les déblayages au genou, on va sanctionner le mec qui prend le ko, comme tous les génies qui reprochent à iturria de ne pas mettre la tête du bon coté en finale (pour info nonu a 2 coudes).... ce serait risibles si ce n'était pas dangereux et à coté de ça on sort des biscottes sur des suspicions d'en avant volontaire....

Génial, on donne aux arbitres le droit de faire une chose qu'ils pouvaient déjà faire. Pendant ce temps, rien sur les dérives physiques du rugby.

Est-ce qu'un jour on va se décider à lutter contre les commotions et non pas se contenter de lutter contre les conséquences des commotions?

@Team Viscères

C'est ça... Prévenir, guérir, et tout le tralala... On sait tous les deux qu'entre le jeu et l'intégrité physique des joueurs, il y les impératifs commerciaux... Le dopage étant à mettre dans le même sac que les commotions mal soignées...

s'il s'agit juste de donner le pouvoir à l'arbitre de faire sortir un joueur définitivement pas besoin d'un carton bleu, la règle existe déjà.

S'il s'agit d'obliger les joueur à 10 semaines de repos, je ne vois pas pourquoi ce serait à l'arbitre de décider, dans le feu de l'action, si tel ou tel joueur doit être arrété 10 semaines.

Appliquons le règles, celle sur le raffut par exemple.
Mais bon, insistons aussi sur la technique, la tête doit être positionnée du bon côté.

c'est une blague j'espère.
C'est pas à l'arbitre de dire si un joueur est en état de jouer ou pas, il n'a pas les connaissances médicales necessaires.

Encore une fois la FFR prend le problème à l'envers, plutôt que se demander comment les éviter elle préfère demander à l'arbitre encore plus de boulot qu'avant

@fabien81

Surtout qu'à la fin de la saison plus personne ne pourra jouer ! Pourquoi ajouter une règle après les commotions plutôt que d'essayer de réduire les commotions? La logique de la FFR..

Bonjour la responsabilité pour l'arbitre, électricien la semaine, qui a vu plus de mecs tituber en troisième mi-temps que sur un terrain ...

Facile, Serge Simon arbitre les matchs de Top14, il est médecin vous savez.

  • bernie
    11397 points
  • il y a 2 ans

...ou comment prendre le problème dans le mauvais sens. Je rejoins ce qui a été précédemment. D'une part, interdire de plaquer au dessus de la ceinture, sanctionner vraiment les coudes en avant et les déblayages dangereux dans les rucks où la plupart du temps, c'est la foire. Ce serait déjà un progrès car si les arbitres sanctionnent sévèrement ces gestes, on en verrait peut être moins.
Je rejoins aussi les autres pour la formation. Il faut privilégier l'endurance à la fonte. D'ailleurs, on se retrouve avec les problèmes qu'avaient l'Ecosse autrefois et l'Italie maintenant à savoir qu'on est cramé au bout de 60 minutes.

@bernie

bof...
la plupart de ceux qui ont des commotiosn sont des plaqueurs qui se retrouve en mauvaise posture (contre-pied ou autre) et se prennent le genoux ou la hanche du gars ou un co-equipier qui plaque de l'autre coté

soit faut mettre le casque obligatoire (chuis pas pour ni certain que ca aide mais bon...)

soit faut un changement dans les intentions de jeux des equipes (ce que rien ne contraint sauf leur propre strategie et ambition).
NB: faudrait voir le nombre de KO dasn les competitions du Sud pour voir si ca se confirme

et peut-etre une meilleure formation de joueurs au techniques de plaquage (si si, ca s'apprends et je suis pas certains que cela se fasse en France. Deja qu'on en voit pas beaucoup qui savent faire des bonnes passes)

@bernie

Les coudes, ok. Mais plaquage sous le ceinture, ce sera la fête à l'Offload, techniquement l'équipe en possession du ballon deviendrait vite imprenable...

@bernie

Interdire les plaquages au dessus de la ceinture c'est pas une solution. La plupart des commotions se font quand les mecs plaquent en bas justement

  • bernie
    11397 points
  • il y a 2 ans
@Yionel ma star

Peut être parce que beaucoup mettent la tête du mauvais côté...

  • Ahma
    82765 points
  • il y a 2 ans
@bernie

J'avais une technique infaillible pour ne pas me blesser lors des plaquages : toujours mettre ma tête de l'autre côté du terrain par rapport au porteur du ballon.
Hélas, cela requiert un sens de l'anticipation dont les joueurs actuels sont cruellement dépourvus.

@Ahma

C'est surtout que eux ça doit aller beaucoup plus vite que nous et qu'en face, c'est plus costaud/rapide.

Il y a aussi la bonne vieille méthode de le choper dans le dos : on le laisse passer, on le rattrappe et on lui prend les bras en glissant. Perso, mes bras sont trop courts et je suis pas assez rapide donc j'ai jamais tenté, mais les 3/4 me le faisait quasi tout le temps.
Sinon, faire des "Kunatani" : monter comme un cinglé tout seul, tenter l'interception, la rater et hooo trop tard, le gars est plus là : pas de confrontation, pas de plaquage manqué.

  • Ahma
    82765 points
  • il y a 2 ans
@Pizzapanucci

Suggestions intéressantes.
Par contre je me rends compte que je n'ai pas forcément été clair dans la description de ma technique : il s'agit de toujours rester à plusieurs dizaines de mètres de l'adversaire le plus proche.

@Pizzapanucci

Il faut aussi sauter en l'air jambes écartées avec un air menaçant !

@bernie

la différence entre l'Ecosse et l'Italie d'il y a quelques années et nous, c'est que l'Ecosse et l'Italie avaient un déficit physique évident par rapport aux autres, ils étaient souvent plus petits et plus légers que les autres
Alors que nous, physiquement on est au dessus, sauf qu'on oublie le plus important, le cardio. Avoir des gros muscles c'est bien mais pouvoir les déplacer est mieux. Au rentre dedans on fait reculer beaucoup de monde mais à la course on est toujours derrière

@fabien81

C'est clair... Vakatawa ou Spedding sont à la rue question vitesse pure.. Pour un ailier et un arrière, c'est problématique... Même souci d'explosivité pour les gros, en retard au soutien et maladroits/impuissants au déblayage... Bon, une saison dans les pattes, aussi, et surtout des entraînements beaucoup moins poussés que les Sudistes...

  • bernie
    11397 points
  • il y a 2 ans
@fabien81

C'est vrai mais au fond le résultat est le même.

POur éviter plus de blessures, augmenter le nombre des remplaçants. Ils pourront se faire remplacer en sachant qu'il y a une personne qui joue le même poste.
Le blessé sort direct et est remplacé et ça compte pas de remplacement tactique.
Ensuite, il a au moins un match de repos, ça évitera les petits malins qui font semblant.

  • Chams
    7093 points
  • il y a 2 ans
@Pizzapanucci

Mourad avait sorti une idée qui était assez plaisante : en plus des 23, deux joueurs de moins de 22 (ou N ans, à déterminer) sont sur la feuille et peuvent entrer.
Ca fait jouer les jeunes, ça permet de sortir un mec plus facilement si suspicion aussi

@Chams

Et si c'est un jeune blessé , au RCT on fait rentrer un champion du monde ?

  • Chams
    7093 points
  • il y a 2 ans
@noComment

C'est tout le problème de Mourad. Des fois, il a des bonnes idées, mais comme personne s'y attend, on rejette.

  • Ahma
    82765 points
  • il y a 2 ans
@Pizzapanucci

Personnellement je n'ai pas d'avis sur la question, mais je constate que certains proposent d'augmenter le nombre de remplaçants, d'autres de le réduire. Manifestement la question est loin d'être simple.

@Pizzapanucci

Et les gallois vont encore gueuler quand on fera sortir Atonio à la 120ieme minute... Mais là on sera couvert !

@Marc Lièvre Entremont

exactement, ou comme vartanov l'année dernière. et en championnat, sanction financière et points en moins au classement s'il y a fraude.

  • jose5
    17622 points
  • il y a 2 ans

Tout ceci va mettre une nouvelle pression sur les arbitres, ce dont ils n'ont vraiment pas besoin.
Ce que ça change par rapport au protocole commotion, c'est que le joueur sera sorti définitivement et sera automatiquement arrêté au moins dix jours.
On leur demande de faire un diagnostic à vue qu'ils ne seront jamais capable de faire, et ils vont se mordre les doigts d'avoir "suspendu" plusieurs semaines un joueur qui a juste fait une tête chelou, ou pire de n'avoir pas fait sortir un joueur commotionné: Les arbitres ne devraient en aucun cas avoir cette responsabilité.

Il paraît loin, le temps ou un troisième latte de 100kg était un "colosse", et où les centres et ailiers faisaient autour de 80kg...
On atteint là un seuil critique où le cerveau et les articulations humaines ne peuvent plus suivre, et malheureusement on dégage les gabarits humains pour ne laisser sur le terrain que les golgoth.
Comment voulez vous ensuite éviter de vous retrouver avec 30 brutes au cerveau atrophié, chargés comme des mulets, qui pissent violet et qui vous pratiquent une bouillie de rugby sponsorisée par Pfizer et GlaxoSmithKline.

  • Chams
    7093 points
  • il y a 2 ans
@jose5

Ouais mais faut un médecin indépendant, et la c'est expérimenté pour la fédérale. Faute de mieux...

Et s'il etait envisagé de changer qqs règles du Rugby ce ne serait pas plus efficace ?

  • Ahma
    82765 points
  • il y a 2 ans
@MARCFANXV

Commençons par appliquer celles qui existent, ça pourrait déjà changer radicalement la situation. Exemple : " Un joueur se joignant à une mêlée spontanée doit se lier à un coéquipier ou à un adversaire en utilisant la totalité du bras. La liaison doit soit précéder le contact avec toute autre partie du corps du joueur qui se joint à la mêlée spontanée soit être effectuée en même temps que ce contact. "
Pour ceux qui ne verraient pas le rapport entre ce texte et ce qu'on peut voir dans un match de rugby, je les comprends très bien, c'est difficile de faire le rapprochement.

@Ahma

Ce que je ne comprends pas c'est qu'il y a quelques années on insistait sur la propreté des rucks en sanctionnant les entrées illégales ce qui était une bonne chose et depuis deux ans on a complètement abandonné cette phase de jeu, c'est redevenu la piscine !!!

@Bakaglass

Et pas que : joueurs qui viennent sur les côtés, plaqueur qui reste dans la zone sans aucune chance d'avoir le ballon, contests différemment appréciés par les arbitres (on pourrait dire 3 sec les mains sur le ballon, pour harmoniser), déblayages de joueurs à 3m de l'action, jambes et/ou bras accrochés, positions de hors-jeu de la défense... Et pour les mauls, quand une équipe avance sur 20m, même avec le ballon coffré par un adversaire, il devrait être rendu à l'équipe attaquante... On pourrait prendre l'exemple des yards gagnés au foot US...

  • Ahma
    82765 points
  • il y a 2 ans
@Bakaglass

Très juste. De plus à la piscine on plonge dans l'eau ( normalement ), pas sur le crâne d'une autre personne.

@Ahma

Tu as raison....Ce serait bien d'appliquer les règlements existants, notamment ce qui va ds le sens de sécurité du Joueur...

@MARCFANXV

Mais on peut envisager qs évolutions règlementaires pour qu'on parle de Rugby avec son lot de variétés...Aujourd'hui ce sport devrait s'appeler du Ruckby....

On prend le probleme a l'envers, le vrai defi serait plutot de trouver les moyens de reduire le nombre de commotions deja non? Et les arbitres sont clairement le dindon de la farce. Qu'ils ne mettent pas de carton alors qu'un joueur est commotionne et il serait cloue au pilori. Mais qu'il mette un carton a un joueur valide et les polemiques vont pleuvoir, surtout qu'on a quelques presidents et entraineurs specialistes.

mouairf. Je rejoins les commentaires précédents : les arbitres ne sont pas des médecins.

Il y a d'autres voies me semble-t-il pour éviter que notre sport se transforme en jeu de massacre. Gareth Davies propose d'interdire les plaquages sur le haut du corps (au dessus de la taille grosso modo) : une ligne rouge sur le maillot indique qu'on ne peut plaquer qu'en dessous. Ceci afin de favoriser l'attaque et surtout d'éviter les chocs type Sexton/Bastareaud
Je pense aussi que nombre de coudes en avant ne sont jamais sanctionnés et qu'il serait temps d'y mettre bon ordre. Un raffut c'est le bras en avant pas un coude dans la gueule.
etc.

En gros l'idée c'est : plutôt que de soigner les commotions, limiter leur nombre.

  • dusqual
    28681 points
  • il y a 2 ans
@Flanquart St Lazare

oui pour la ligne rouge les ricains ont déja mis ca en place pour la création de leur championnat. je serai d avis que cette ligne apparaisse chez nous aussi, je pense que la bonne hauteur pour pas abuser ni dans un sens ni dans l autre, ce serait en dessous des pectoraux. c est a hauteur de ballon, comme ca on peut continuer de plaquer au ballon, mais sans etre dans la capacité de vraiment faire mal. les epaules en avant sont beaucoup plus difficiles a armer.

@Flanquart St Lazare

Un vrai travail de formation est necessaire aussi. L'evitement a completement disparu. On m'a appris a l'ecole de rugby a viser les intervalles. Aujourd'hui on me demande de viser le 10. Meme les ailiers preferent peter droit dedans que tenter le crochet. Honnetement en partie a cause de ce jeu de rentre dedans je regarde de plus en plus le VII et de moins en moins le XV et je pense que dans le futur, le rugby majoritaire sera le VII, surtout grace aux JO. Mais bon la aussi la France a deja du retard.

  • Ahma
    82765 points
  • il y a 2 ans
@Silkerin

J'en profite pour placer une petite digression un peu hors sujet mais pas complètement : que les plus jeunes ( ou les moins jeunes trompés par leur mémoire ) regardent bien les vidéos de Lomu. Ils constateront qu'au rebours de l'image de bulldozer qu'on lui colle malheureusement toujours aujourd'hui, Lomu privilégiait systématiquement l'évitement, et n'utilisait sa puissance qu'en dernier recours ( la fameuse transformation d'un arrière anglais en carpette, par exemple, ne s'est produite que parce qu'il reprenait son équilibre et n'a pas pu l'éviter ). Bref, Lomu n'était pas un démolisseur, c'était un artiste surdimensionné.
Voilà, c'était ma séquence-vieux-con, je retourne à l'hospice.

  • oZbeck
    26125 points
  • il y a 2 ans

C'est franchement ridicule, même formés, les arbitres ne sont et ne seront jamais des médecins. C'est leur mettre en plus beaucoup trop de responsabilités sur les bras pour au final ne pas changer grand chose je pense

@oZbeck

Ouais les arbitres ne peuvent rien. Par contre, j'aimerais l'avis de Serge Simon, parce que comme vous le savez, il est médecin.

Les arbitres ne sont pas aptes à évaluer si un joueur est en commotion ou pas.

Déjà que les médecins semblent avoir du mal (vu le nombre de mecs qui ont pris un gros bouchon qui reviennent sur le terrain)...

La vraie solution, mais la plus couteuse, est de mettre un médecin indépendant sur les bords de terrain. Quelqu'un de spécifiquement formé aux traumatismes du rugby...

  • Chams
    7093 points
  • il y a 2 ans
@quentin2dakar

Protocole commotion, tu peux foutre un paramédical aussi (moins cher souvent)
C'est pas compliqué en soit, ya juste un processus à suivre
C'est moins bien qu'un toubib, mais ce serait déjà mieux que rien

Derniers articles

Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News
News