Ecrit par vous !
AMATEUR. Découvrez l’histoire du CSPG Rugby, club auvergnat qui attend son club house depuis plus de 30 ans
Le CSPG Rugby est aujourd'hui l'un des rares clubs à ne pas avoir de club house.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le club amateur du CSPG Rugby tente désespérément d’obtenir un club house depuis 30 ans. Focus sur leur combat.

“On souhaite juste véhiculer l’histoire de notre club, pouvoir mettre nos coupes et accueillir nos adversaires”, ce sont les mots de Christian Hostert, co-président du CS Puy-Guillaume Rugby. Depuis 33 ans, les dirigeants de ce petit club auvergnat font vivre la passion du ballon ovale dans leur commune d’un peu moins de 3 000 habitants. Évoluant en 3eme série, ils demandent à la mairie de leur fournir un lieu où se retrouver depuis la création du CSPG Rugby en 1988. Une situation rare, les dirigeants ayant appris il y a quelques années qu’ils étaient l’un des seuls clubs à ne pas posséder de club house au sein de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes. Christian Hostert nous partage l’une des récentes réponses qui auraient été faites par le maire : “Si vous en voulez un, vous n’avez qu’à le construire.” Impossible pourtant d’imaginer ça, l’association disposant d’un budget d’environ 10 000 € par an. 

Rugby Amateur. La Fédération annonce l'arrêt définitif de la saisonRugby Amateur. La Fédération annonce l'arrêt définitif de la saison

Un club pourtant impliqué dans la vie locale de sa commune de part son ancienneté et ses nombreuses équipes, allant des U6 aux équipes seniors féminine et masculine. Pour les dirigeants du club, la mairie n’a pourtant aucune mauvaise intention. Le co-président nous l’affirme : “si ils avaient voulu enterrer le club, ils nous auraient pénalisés financièrement. Mais ce n’est pas le cas, je pense que l’on est surtout face à de la méconnaissance". A l’heure actuelle, le club est obligé de faire une demande à la mairie afin de s’octroyer une salle le temps d’un événement ou d’une réunion. Cette situation ne leur convient pas mais le CSPG “ne veut pas être en guerre avec la mairie, ça serait idiot de notre part. On participe à la vie locale et nous voulons juste que la situation s’arrange”.

La situation du CS Puy-Guillaume Rugby avait fait parler d’elle il y a de ça un an et demi. Le 01 janvier 2020, le club avait publié sur les réseaux une lettre de vœux où sont exprimées les difficultés quant à l’acquisition d’un local. De la même manière, Philippe Sella est apparu dans une vidéo de soutien au club. Le principal soutien est cependant du côté de la Fédération. En effet, Bernard Laporte avait envoyé une lettre de soutien au club auvergnat. Plusieurs articles étaient parus dans la presse et le président de la FFR avait exprimé son envie de venir directement sur place afin de trouver des solutions. Plusieurs mois sont passés et le CSPG n’aurait désormais plus de nouvelles de la part de la fédération. Le coprésident Christian Hostert comprend cependant qu’au vu de “la situation sanitaire, M. Laporte doit avoir d’autres obligations expliquant qu’il n’a toujours pas pu se rendre à Puy-Guillaume”. Il espère que cette visite se fera tout de même, car elle permettrait “enfin à la situation d’évoluer”.

Erwan Harzic
Erwan Harzic
Cet article est rédigé par Erwan Harzic, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • CEVEN
    184014 points
  • il y a 2 mois

Si le club dispose d'un espace suffisant (terrain), pourquoi ne pas lancer une souscription.

C'est très en vogue
Ensuite, s'appuyer sur des personnes compétentes et de bonne volonté pour bâtir ex-nihilo un club house qui réponde aux besoins.


Avant de s'adresser à la FFFR (qui a d'autres chats à fouetter ou à mettre sur le Grill), pourquoi ne pas impliquer la Ligue AURA, elle fait quoi en l'espèce ?

Les mairies (surtout les + petites) font face à des finances exsangues depuis des plombes; et sont dans la nécessité de prioriser....

Bonne chance (et courage) au club

Bernie, son truc c'est les billets doux mais pas la monnaie sonnante et trébuchante ( sauf pour lui et les copains ).

Derniers articles

News
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News