6 Nations. Mike Brown veut George Ford à la place d'un Farrell ''médiocre''
Brown veut une révolution.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce diable de Mike Brown estime qu'Owen Farrell devrait laisser un peu de place à George Ford.

L'arrière mythique du XV de la Rose Mike Brown (35 ans, 72 sélections), est désormais chroniqueur pour le Daily Mail. S'il évolue encore chez les Harlequins, ça ne l'empêche pas de donner son avis sur le rugby anglais et plus précisément la sélection. Il n'est pas le premier à critiquer le système de jeu d'Eddie Jones, on se rappelle notamment de Dany Cipriani qui ne prend aucun plaisir à regarder un match des Anglais.

Mike Brown lui, va plus loin. Outre la notion de plaisir, l'arrière de 35 ans a décortiqué pour le Daily Mail le jeu anglais après la défaite de ce samedi face à l'Écosse : "Eddie Jones disait vouloir donner le sourire aux gens, en cette période si particulière. Mais qui a pu se satisfaire de cette Angleterre ? Il y a pourtant des arrières brillants dans cette équipe. Il serait temps de les utiliser". Il parle notamment de Ford, qui mériterait selon lui plus de place dans l'équipe type. Et à la place d'Owen Farrell"Personnellement, j'écarterais Owen Farrell pour le mettre sur le banc et je débuterais le match face à l'Italie avec George Ford à l'ouverture. Comparé à ses standards habituellement élevés, Farrell a été médiocre à Twickenham". Il est vrai que Farrell n'a pas été à la hauteur de son talent et surtout, de sa précision. Jeu au pied hasardeux, sur-utilisation de ce dernier, peu de vitesse dans les courses, etc. Brown pense que George Ford devrait avoir sa chance pour voir s'il est capable de "guider cette ligne d'attaque". 

Concernant Eddie Jones et son plan de jeu, Brown estime que les joueurs n'attaquent pas assez et utilisent beaucoup trop "ce jeu au pied de pression incessant" : "L'Angleterre doit enfin évoluer dans son plan de jeu et offrir plus de munitions à ses arrières les plus créatifs, sur les extérieurs. Je pense à Jonny May, Anthony Watson ou Henry Slade qui peuvent être insaisissables. Pour le moment, nous n'utilisons que la moitié des joueurs sur le terrain. Il est temps de partager cette charge et de donner le ballon à ces arrières. Il faut que les fans trouve quelque chose qui les excite vraiment". Et qui dit jeu, dit XV de France depuis quelques mois. C'est dans ce sens que Mike Brown a continué d'argumenter en prenant les Bleus comme exemple de jeu : "La France, par exemple, est capable d'exploiter à la fois un jeu au pied de pression solide et de déplacer le ballon au large, pour toucher ses joueurs les plus dangereux. Elle leur permet de s'exprimer balle en main, au lieu de se contenter d'une chasse sous des jeux au pied de pression pendant la majorité du match". 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

le fait que la D2 anglaise ne joue pas cette année va flinguer l'équipe nationale vu le nombre de saracens présents . Ce tournoi va être très compliqué pour eux , one ne peut pas demander à des joueurs qui ne jouent pas de championnat de se mettre au niveau international pour 05 matches d'un coup de baguette magique

Le grand soucis actuel d'Eddie Jones est qu'il a construit son équipe avec des joueurs des Saracens et de Leicester principalement.

Les Saracens sont aujourd'hui en Championship et font leurs matchs sans les internationaux afin de les protéger. Seul Billy Vunipola a participé à la défaite inaugurale contre Ealing car Jones dit qu'il a besoin de rythme. Résultat une partie de l'équipe, et pas la moindre, n'avait pas joué depuis la finale de la Nations Cup contre la France: George, Itoje, Farrell, Daly. Comment pouvaient-ils être prêts à jouer un match international ?

Pendant ce temps, Leicester galère et n'a dû son maintien l'an dernier qu'à la rétrogadation administrative des Saracens. Même si cette saison a mieux démarré, Genge, Youngs, Ford et May se font maltraiter par leurs adversaires tous les weekends. On ne peut pas dire que la confiance règne de leur côté.

Pendant ce temps, Bristol, Exeter et Sale se baladent et disposent d'un paquet de joueurs qui pourraient s'imposer au niveau international si on leur en donner l'opportunité. Je sais bien que Jones construit un projet sur 4 ans et qu'il a pour habitude de revoir son effectif à mi-chemin seulement, mais avec la rétrogadation des Saracens il disposait d'une chance exceptionnelle de pouvoir renouveller son effectif et tester de nouveaux joueurs au plus haut niveau sans qu'on le lui reproche. Dommage qu'il ne la saisisse pas, je trouve son groupe fatigué, presque usé mentalement.

Dans un monde parallèle, j'imagine une équipe d'Angleterre sans les Sarries pour le reste de la saison ce qui permettrait à des Cowan-Dickie, Sam & Joe Simmonds, Max Malins et consort de jouer un peu plus.

@Imanol votre idole

You said it all, en soi je trouve qu'aucun des Sarries alignés samedi n'est vraiment passe à côté de son match (pas même Farrell, déjà plus adroit au tir au but que cet automne), seulement ça se voit que les mecs sont un peu rouillés, et comme je le disais sous un autre post c'est censé être les locomotives, alors bien sûr à 100% ils ne sont pas loin d'être tous indiscutables mais il se trouve que là ce n'est pas le cas, j'aurais bien aimé voir des Slade, Ford, Curry, prendre un peu plus de leadership en leur absence, ça aurait été bénéfique même à long terme pour le XV de la Rose. À voir ce que ça donnera cet été avec la moitié de l'équipe qui sera avec les Lions, curieux de voir de nouvelles têtes.

@Imanol votre idole

Sinon pour régler le souci qui découle de la relégation des Saracens on pourrait reléguer les Anglais dans le Tournoi B...

quel courage !

L'analyse de Brown me paraît très juste.Mais j'ajouterai😮ù est passé le pack Anglais?Car, hier ils ont "mangé" sur tous les points de rencontre! Sans compter que le jour où les arbitres vont se mettre à siffler les éternelles tricheries d'Itoje (bien partit pour une carrière à la Mc Cau) les pénalités pleuvront !

Aujourd'hui, Ford est peut-être ce qui se fait de mieux au monde au niveau de l'alternance entre d'un côté attaquer la ligne et envoyer du rythme, et de l'autre occuper le terrain et mettre la pression. En mettant un Farrell ou un Slade à ses côtés qui sont parfaits pour créer des espaces pour les autres en jouant loin de la ligne (mais pas les deux en même temps, ça se marcherait un peu sur les pieds je trouve, après j'ai un penchant pour Slade mais Farrell dans ce rôle ça se défend complément), les flèches de derrière peuvent vraiment s'éclater. En plus de Watson et May que cite déjà Brown, attention à ce que peuvent donner des Lawrence, Daly, Malins avec du champ devant eux, ça peut aller très vite, potentiellement trop vite pour certaines défenses. La question est : Jones est-il prêt à mettre ce schéma en place ?

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Ecrit par vous !
Transferts
News
News
News