6 Nations. Angleterre. Sam Underhill de retour : qu'est-ce que ça change pour la France ?
Sam Underhill de retour avec l'Angleterre.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Ce samedi, Sam Underhill fera son retour avec l'Angleterre après de nombreuses blessures. Un des joueurs cadres de l'équipe qui apportera un plus au moment d'affronter la France.

On ne va pas se mentir, celle-là, on ne l'avait pas vu venir. Tout juste revenu dans le groupe de l'Angleterre pour préparer le déplacement en France, Sam Underhill a été propulsé titulaire par Eddie Jones alors que de nombreux observateurs outre-Manche le jugeaient hors de forme, la faute à des blessures récurrentes. Et alors qu'en l'absence de Curry, on s'attendait à voir deux des meilleurs 8 du Vieux Continent, Sam Simmonds et Alex Dombrandt alignés côte à côte, Eddie Jones ne semblant pas en mesure de faire un choix entre les deux, il n'en sera finalement rien. Le flanker de Bath fera bien son retour au niveau international pour l'apothéose du 6 Nations 2022. 

6 Nations. COMPOSITION. Underhill de retour, Youngs préféré à Randall pour affronter la France6 Nations. COMPOSITION. Underhill de retour, Youngs préféré à Randall pour affronter la France

Lorsque Tom Curry s'est écroulé sur la pelouse de Twickenham samedi dernier, se tenant le tendon d'Achille, c'est tout un stade qui a retenu son souffle. Il faut dire que le joueur de Sale est l'un des cadres de cette équipe d'Angleterre et l'un des éléments en forme. Alors sa sortie n'a rien laissé présager de bon, surtout en vue de la rencontre face à la France ce samedi soir. Pourquoi ? Parce qu'en l'absence de Sam Underhill, blessé depuis janvier et qui n'avait disputé qu'un petit match avec Bath pour son retour, les hommes d'Eddie Jones se retrouvaient donc dans l'obligation d'aligner Dombrandt et Simmonds en troisième ligne. Certes, comme évoqué précédemment, les deux hommes sont sûrement ce qui se fait de mieux à l'heure actuelle au poste de troisième ligne centre. Mais les aligner ensemble, fait que cette troisième ligne aurait cruellement manqué de complémentarité avec deux joueurs aux profils similaires. Malgré un élément comme Courtney Lawes, il manquait alors ce profil chien-fou, plaqueur-gratteur, poison dans les rucks. Et c'est certainement pour cela qu'Eddie Jones a surpris son monde et choisi de titulariser Underhill contre toute attente

6 Nations. Eddie Jones sait comment battre l'équipe de France et la priver du Grand Chelem6 Nations. Eddie Jones sait comment battre l'équipe de France et la priver du Grand Chelem

Le flanker de Bath a connu des derniers moments difficiles, la faute notamment à plusieurs blessures à répétition, et ne disputera au Stade de France, que son deuxième match depuis le 22 janvier dernier. Le joueur, qui se rapproche indéniablement du profil de Tom Curry aura pour objectif en ce jour de pourrir les sorties de balles françaises. En 2019, avec Curry, son acolyte, ils s'étaient fait surnommer les ''Kamikaze Kids'' par leur sélectionneur, en référence à leur activité défensive, leur qualité de contest dans les rucks et leur hyperactivité aux quatre coins du terrain. C'était alors ce qui se faisait de mieux sur la planète ovale, indéniablement. Et si nous pouvions douter de l'état de forme d'Underhill avant le choc de ce soir, Eddie Jones balaye l'hypothèse du revers de la main : ''Sam est en forme, il n'a pas été en forme depuis l'automne. Nous savons qu'à son meilleur niveau, il est un flanker de classe mondiale. Il a une vraie flamme dans les yeux, il est revenu rafraîchi. Il a eu des moments difficiles à cause des blessures, de maladies et de commotions cérébrales, mais il va mieux.'' 

RUGBY. 6 NATIONS. La clé de France/Angleterre selon Jauzion ? Ne pas laisser espérer les AnglaisRUGBY. 6 NATIONS. La clé de France/Angleterre selon Jauzion ? Ne pas laisser espérer les Anglais

Mais du coup, qu'est-ce que cela change pour les Bleus ? À vrai dire, en titularisant Underhill, Eddie Jones affiche clairement ses ambitions de jeu. En alignant massivement derrière des joueurs avec du pied, le sélectionneur anglais a clairement l'envie ''d'arroser'' les Tricolores de chandelles. Et devant, avec des profils gratteurs comme Underhill ou Itoje au détriment d'un gros porteur de balle comme Dombrandt (qui excelle aussi dans les rucks néanmoins), il promet une terrible guerre de tranchées aux hommes de Fabien Galthié. Ce ne sera certainement pas spectaculaire, mais devant, l'intensité risque d'atteindre son paroxysme. Surtout, Jones a sûrement su brouiller les pistes, autour de la titularisation ou non de leur joueur. Toujours est-il que les Bleus vont devoir se préparer, à répondre au poison anglais. Cela promet.

RUGBY. 6 Nations. Ultra efficace et réaliste, solide en défense, la France avait puni l'Angleterre en 2020RUGBY. 6 Nations. Ultra efficace et réaliste, solide en défense, la France avait puni l'Angleterre en 2020

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Son retour n'est pas une bonne nouvelle pour l'EDF, ni pour lui. j'ai lu quelquepart qu'il avait souffert de quatre commotions en deux mois cet hiver

Il na oas jouer depuis novembre idem pour le rappel du demi de mêlée depuis belle lurette moi je veux bien mais sa sent le bricolage.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News