Rugby Amateur : l'histoire derrière la superbe photo Valeurs © qui fait le tour des réseaux sociaux
La belle image de ce week-end !
Les 16èmes de finale du championnat de France de Fédérale 3 ont rendu leur verdict. Avec un peu de retard, du côté de Saint-Denis. Explications.

Les phases finales sont cruelles. On pense au match décisif tout au long de la semaine, et la pression monte jusqu'à l'annonce de l'équipe, le vendredi. Vient ensuite le dimanche où tout s'enchaîne à vitesse grand V, du déplacement en car au coup d'envoi, en passant par l'échauffement, le discours du capitaine... Puis à 16h30, vient la délivrance : la joie de passer un tour voire de monter pour les uns, l'élimination et la fin de saison pour les autres. Enfin, il faut parfois patienter un peu plus...

Ce fut notamment le cas ce week-end pour le 16ème de finale retour opposant Saint-Denis et Compiègne, en Fédérale 3. En cause, pas de prolongations ni de tirs au but mais un arrêt du temps de 35 minutes pour un accident de jeu, qui a envoyé deux joueurs à l'hôpital. Vous avez d'ailleurs sûrement vu passer une photo sur les réseaux sociaux, où les deux adversaires se tiennent la main.

Merci à Thomas pour la photo

Mais quelle est l'histoire derrière cette photo Valeurs © ? A l'origine, Florian Thiriet, ailier de Compiègne qui souhaite dégager son camp de ses 22 mètres. Jusque-là, rien d'anodin. Sauf que dans le même temps, Mamadou Diakité, 3ème-ligne de Saint-Denis, arrive lancé et saute pour tenter le contre : les deux joueurs se percutent dans les airs et tombent, inconscients.

Transportés à l'hôpital, Thiriet et Diakité vont mieux, et sont rentrés chez eux. Pour la petite histoire, c'est Saint-Denis qui l'a emporté (24-18) pour la deuxième fois en deux confrontations : le SDUS va donc retrouver la Fédérale 2, un an après avoir l'avoir quittée.

La rédaction du Rugbynistère souhaite un prompt rétablissement aux deux joueurs !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • breiz93
    96154 points
  • il y a 4 ans

Photo rassurante quant aux valeurs.
Prompt rétablissement les garçons.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Sponsorisé News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News