La confusion lors d'Afrique du Sud vs Australie

La confusion lors d'Afrique du Sud vs Australie
Belle erreur d'arbitrage signée Alain Rolland

Lors du match opposant l'Afrique du Sud à l'Australie ce weekend, Alain Rolland, l'arbitre de ce match, s'est fait remarquer par une grossière erreur de règlement.

Alain Rolland, arbitre international de renom (il a notamment arbitré la finale de la Coupe du monde 2007 en France) s’est retrouvé ce weekend au cœur d’une vive polémique entourant une de ses décisions durant le match Afrique du Sud – Australlie, comptant pour l’avant-dernière journée du Rugby Championship.

A la 72ème minute, le staff australien a décidé de remplacer le talonneur Tatafu Polota-Nau, sorti sur blessure, par Saia Fainga'a. Les arbitres n°4 et 5 n'étaient pas préparés à un tel scénario et on rapidement appelé de l'aide. L’arbitre central, Mr Alain Rolland, a alors décidé de ne pas accorder ce remplacement prétextant que 7 changements avaient déjà été effectués et qu’un 8ème n’était pas règlementaire. Or dans le règlement de l’IRB, un joueur de la première ligne peut être remplacé en cas de blessure, par un autre joueur de la première ligne présent sur le banc. Alain Rolland aurait logiquement dû autoriser ce changement. John Jeffrey, le président du comité de sélection des arbitres à l’IRB, a reconnu, sur le site d'ESPN, l’erreur de l’arbitre irlandais : « Les remplacements ça concerne l’équipe. Il y a eu un malheureux cas d’erreur humaine dans ce match, qui a été admise et acceptée, avec cette erreur d’arbitrage dans l’application de la règle ». Côté australien, John O’Neill, le président de l’Australian Rugby Union n’a pas tenu à jeter de l’huile sur le feu et a préféré calmer le jeu : « Nous espérons que l’arbitre aura appris de son erreur ».

Il faut dire qu’à ce moment-là du match les Wallabies étaient déjà menés 26 à 8 et qu’il ne restait plus grand-chose à jouer. Cette décision n'a donc que très peu pesé sur la physionomie de la rencontre. Toutefois les hommes de Robbie Deans ont été contraint de finir ce match en infériorité numérique, terminant même à 13 contre 15 et encaissant un dernier essai. Alain Rolland devrait quand même arbitrer la prochaine rencontre entre l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande à Soweto, ce samedi.

Ce flottement dans l’arbitrage aura au moins eu le mérite de nous laisser ce moment cocasse :


Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche !
VIDEO. FEDERALE 1 : la folle aventure du RC Strasbourg, en route pour le monde professionnel
Vidéos VIDEO. FEDERALE 1 : la folle aventure du RC Strasbourg, en route pour le monde professionnel 28 septembre 2016 à 20:30
On a vu le film « Mercenaire » de Sacha Wolff : notre avis
Chroniques On a vu le film « Mercenaire » de Sacha Wolff : notre avis 28 septembre 2016 à 18:30
VIDEO. Top 14 -  MHR - La passe au pied de filou de Benoît Paillaugue pour le triplé de Nemani Nadolo
Vidéos VIDEO. Top 14 - MHR - La passe au pied de filou de Benoît Paillaugue pour le triplé de Nemani Nadolo 28 septembre 2016 à 16:30
PRO D2. USAP : Gelez et Benetton virés, deux anciens joueurs arrivent à la rescousse
Brèves PRO D2. USAP : Gelez et Benetton virés, deux anciens joueurs arrivent à la rescousse 28 septembre 2016 à 15:00

Réagissez à cet article
3 commentaires sur cet article

Vous devez être connecté pour participer aux commentaires

kadova

Oui, meme les commentateurs en etaient tout confus.
L'IRB a reconnu que c'etait une erreur de Alain Rolland, selon la regle 3.12 du reglement.

  • il y a 4 ans
  • 2

Sylvie Vatou

  • Inscription
  • 10 commentaires
  • 100 J'aimes
  • Badge 50 pronostics Manquant
  • Nouvelles Discussions
  • Badge Premier Achat Manquant
  • Badge Quiquette Manquant
  • Badge Saucisses Manquant
  • Badge Abonné Manquant
2315 points

En fait, personne n'a jamais rien compris aux règles du rugby

  • il y a 4 ans
  • 0

71Bourguignon

(...) John O’Neill, le président de l’Australian Rugby Union n’a pas tenu à jeter de l’huile sur le feu et a préféré calmer le jeu : « Nous espérons que l’arbitre aura appris de son erreur ».

Respect. Rien à dire de plus.

  • il y a 4 ans
  • 3