Top 14, Pro D2, U22 - Quels champions du Monde U20 ont le plus joué ?

Top 14, Pro D2, U22 - Quels champions du Monde U20 ont le plus joué ?
Antonin Berruyer a notamment été capitaine du FCG face à Castres.
Bamba en équipe de France, quatre joueurs avec les Barbarians, Seguret titulaire contre les Saracens... Retour sur le début de saison des Bleuets.

Première-ligne

Du côté de la première-ligne, six joueurs champions du Monde figurent dans les rangs d'un club de Top 14. Sur la Rade, Jean-Baptiste Gros a participé à trois matchs de première division depuis l'entame du championnat et il était titulaire en Champions Cup devant Newcastle. Le staff toulonnais est tout à fait conscient de son potentiel exceptionnel et lui accorde une confiance non négligeable à un poste concurrentiel. Surclassé l'an passé, le pilier est encore sélectionnable avec les Bleuets et devrait faire partie des fers de lance du groupe de Sébastien Picqueronies avant de voir plus haut. Il fait d'ailleurs partie du groupe des Barbarians pour le match face au Tonga dans une liste confectionnée par Jacques Brunel et son staff...

Au Racing 92, Hassane Kolingar a passé l'intersaison et l'entame du championnat à soigner sa blessure au genou contractée pendant la Coupe du Monde. Il a repris la marche en juillet, la course fin août et retrouvé le terrain d'entraînement fin septembre. Le très solide pilier, véritable bête de travail, devait d'abord grapiller du temps de jeu en Espoirs avant de goûter au Top 14. En tout cas, Labit et Travers semblent compter sur lui.

À Clermont, Giorgi Beria a participé à la préparation physique avec les pros (notamment titulaire lors du match amical contre Toulon) et au début de saison avec le groupe U22. Titulaire à Biarritz et contre Narbonne, il était remplaçant à Oyonnax mais n'a pas joué contre le RCT. Lancé officiellement par Franck Azéma face au Timisoara Saracens en Challenge, il a joué près d'une demi-heure et participé au large succès 70-12 des Jaunards. Comme Jean-Baptiste Gros, celui qui avait été appelé pour remplacer Hassane Kolingar, est encore éligible au groupe Bleuet cette année. Enfin, dans l'Hérault, Daniel Brennan s'entraîne avec le groupe de Vern Cotter mais n'a pas encore eu l'occasion d'étrenner le maillot de l'équipe fanion en match officiel. Il évolue avec le groupe Espoir pour le moment.


Chez les talonneurs, Maxime Lamothe n'a pas beaucoup eu l'occasion de s'exprimer avec l'équipe A en ce début de saison. À peine vingt minutes de jeu en Top 14, un quart d'heure en Challenge Cup, il fait face à une concurrence féroce où Florian Dufour, Adrien Pélissié et dans une moindre mesure Clément Maynadier se sont partagés le temps de jeu. Auteur toutefois de bonnes entrées, Lamothe figure dans les plans des Scapulaires et devrait avoir des opportunités pour se montrer. Guillaume Marchand, quant à lui, a participé à son premier match en première division avec Toulouse lors du déplacement à Montpellier (cinquième journée). Alors que son frère Julien a été promu capitaine du Stade et convoqué chez les Bleus, Guillaume a paraphé son premier contrat pro fin septembre. Dynastie en vue.


Deuxième-ligne

En montant en première division, le FCG s'était promis de continuer à s'appuyer sur les jeunes et sur son performant centre de formation. Kilian Geraci a multiplié les apparitions depuis le début du championnat. Il a participé à six matchs de Top 14 (deux titularisations) et a même démarré la rencontre en Challenge à Trévise. La concurrence est rude (Capelli, Fifita, Nkinsi, Uys) mais le rugueux Geraci montre à chaque sortie qu'on peut compter sur lui. Chez les Maritimes, Thomas Lavault était de la préparation estivale avec les pros avant de jouer en Espoirs. Titulaire lors des quatre premières journées de championnat (à Oyonnax, contre Toulon, à Perpignan, devant Lyon) qui ont vu les Jaune et Noir s'imposer à chaque fois, il n'a pas joué contre Aurillac (défaite 31-27). Les Rochelais occupent actuellement le siège de leader. Comme Gros, Beria et Geraci, Lavault, titulaire pendant la Coupe du Monde, est encore sélectionnable avec les Bleuets.


Troisième-ligne

Fortunes diverses en troisième-ligne au niveau du temps de jeu. Trois apparitions en Top 14 avec Grenoble pour Antonin Berruyer qui a surtout été capitaine lors du déplacement à Castres ! Charlie Francoz, après avoir grapillé des minutes de jeu lors des matchs amicaux, a participé à un match de Top 14 depuis l'entame du championnat. C'était à Perpignan lors de la première journée avant d'enchaîner avec le groupe de Xavier Perron en Espoirs. Même cas de figure pour Alban Roussel, du côté de l'USAP, qui a pris part à un seul match. C'était à Sale en Challenge, où il est entré en deuxième période (et a reçu un carton jaune). Difficile pour les Catalans de lancer des joueurs au vu du contexte mais Roussel devrait avoir l'occasion de prendre du galon cette saison.

Testé en deuxième-ligne pendant la préparation par Rory Teague, Cameron Woki (de retour en troisième-ligne) est celui qui a le plus joué à ce poste du côté des champions du Monde. Sept matchs toutes compétitions confondues dont deux titularisations en Challenge contre le Connacht et l'USAP. Ses qualités de puncheur et sa maîtrise de la touche pourraient lui permettre de s'imposer à plus ou moins long terme comme un titulaire régulier à l'UBB. Jordan Joseph était terriblement attendu au Racing 92 et il a eu l'occasion de s'exprimer. Le troisième-ligne centre a découvert le Top 14 à Toulon puis la Champions Cup face à l'Ulster (quatre matchs de Top 14, un de Champions Cup). À un poste (très fourni), il continue son apprentissage et a été sélectionné avec les Barbarians. Enfin, Ibrahim Diallo n'a pas encore joué avec l'équipe fanion et évolue avec les U22 pour l'instant, il a d'ailleurs jouer face à Cameron Woki et aux côtés de Jordan Joseph lors de l'opposition Racing 92-UBB.


Charnière

Arthur Coville a d'abord débuté sa saison, avec le Stade français, en remplaçant Piet Van Zyl lors de la réception de l'Union Bordeaux-Bègles pour le compte de la deuxième journée. Remplaçant à Clermont puis à Pau, sa blessure dans un duel aérien contre la Section a effrayé de nombreux observateurs et spectateurs du Top 14. Finalement victime d'une grosse entorse au genou, le Stadiste devrait être éloigné des terrains, selon nos informations, pendant encore deux mois. Jules Gimbert, quant à lui, a participé à quatre matchs de Top 14 et deux de Challenge, depuis l'entame du championnat. Tous comme remplaçants. Avec Baptiste Serin et Yann Lesgourgues, le demi de mêlée fait face à une forte concurrence.

Début de saison faste pour les ouvreurs champions du Monde. Louis Carbonel comme Romain Ntamack ont été appelés par les Barbarians ! Le Toulonnais est entré dans la rotation de Patrice Collazo (trois titularisations en Top 14) et quand il est retourné en Espoirs, il a été impressionnant à Clermont (victoire 25-29 du RCT). Romain Ntamack s'impose en Top 14 où il empile les titularisations (six entre le 25 août et le 29 septembre). Fréquemment lancé au centre, il a marqué un essai face à Castres et devrait encore avoir l'occasion de briller dans le projet de jeu rouge et noir.


Centres

Dans une ligne de trois-quarts montpelliéraine étoilée, Arthur Vicent se distingue. Au coeur d'une concurrence épaisse, il a joué trois matchs de Top 14 et découvert la Champions Cup à Newcastle. Son profil diffère des autres centres du MHR, à lui de continuer son apprentissage alors qu'il devrait encore porter le maillot bleuet cette année. Du côté de Lyon, Pierre-Louis Barassi est dans la continuité de son excellent mondial : trois titularisations en première division, premiers matchs en Champions Cup et premier essai contre Cardiff. Comme Vincent et Barassi, Adrien Seguret a découvert la Champions Cup, il était titulaire chez les Sarries lors de la deuxième journée. À l'inverse, il n'a pas encore joué en Top 14 cette saison (une feuille l'an passé).


Troisième rideau

Passé pro en juin du côté de la Ville Rose, Matthis Lebel a pris part au match face à Montpellier, son premier en Top 14. Lucas Tauzin était également titulaire devant les Cistes (décalé en premier centre), il a ensuite enchaîné contre Castres la semaine suivante. Du côté d'Agen, l'arrière Clément Laporte a participé aux sept premières rencontres du championnat version 2018/2019 sous les couleurs du SUA (et à 20 minutes en Challenge). Titularisé à quatre reprises (trois fois à l'arrière, une fois à l'aile), le casqué est monté en puissance au fil des matchs mais il doit encore prendre des repères dans une ligne de trois-quarts notamment amputée de Pierre Fouyssac, George Tisley et Filipo Nakosi à l'intersaison. Principalement en concurrence avec Mathieu Lamoulie, il est une arme importante dans la course au maintien.


En PRO D2

Difficile de passer à côté du début de saison tonitruant de Demba Bamba, solide et en mêlée et auteur de deux essais en dix apparitions avec le CA Brive. Celui qui expliquait au Rugbynistère en juin dernier vouloir ''faire une grosse saison en Pro D2 et être appelé avec les Barbarians français rapidement. Et puis un jour en équipe de France A'', va découvrir l'équipe de France à l'occasion de la tournée de novembre. Il fait partie du groupe de Jacques Brunel et pourrait faire ses débuts devant l'Afrique du Sud.

VIDEO. France U20 - Demba Bamba, le diamant brut

Maxime Marty, prêté par le Stade toulousain, à Bayonne a connu trois titularisations en Pro D2 (et deux en Espoirs). Même total pour Iban Etcheverry avec Colomiers. Si le Béglais avait marqué en amical, il n'a pas encore trouvé le chemin de l'en-but en deuxième division. Le pilier Ugo Boniface a également joué trois matchs avec l'Aviron (une titularisation) tandis que le troisième-ligne Sacha Zegueur s'impose peu à peu dans le système d'Oyo à coup de performances sérieuses (cinq matchs joués). Enfin, Pierre-Henri Azagoh, engagé dans la périlleuse mission maintien de Massy, a comme Zegueur joué cinq matchs. Il a alterné entre la deuxième-ligne et la troisième-ligne et était titulaire lors du succès du RCME face à Brive.


8

Soit le nombre de Champions du Monde U20 en titre à faire partie de la liste Pôle France, diffusée par la FFR. ''57 joueurs [...] susceptibles d’alimenter les équipes de France moins de 20 ans à XV, moins de 20 ans développement à XV et France 7 développement'' explique la Fédération. Les huit joueurs en questions sont Giorgi Beria, Jen-Baptiste Gros, Kilian Geraci, Thomas Lavault, Jordan Joseph, Sacha Zegueur, Matthis Lebel et Arthur Vincent.