Test-match. Les 5 points à retenir de la défaite du XV de France face aux All Blacks

Test-match. Les 5 points à retenir de la défaite du XV de France face aux All Blacks
Ryan Crotty a marqué l'un des cinq essais des All Blacks face au XV de France.

La Nouvelle-Zélande s'est imposée à Saint-Denis face au XV de France à la faveur de cinq essais.

Des Bleus privés de munitions

Malgré toute leur envie, les hommes de Guy Novès n'ont guère eu l'opportunité de lancer le jeu au large. Après une bonne entame, ils ont été privés du cuir par les All Blacks (jusqu'à 76 % de possession en première mi-temps). Lesquels excellent dans la conservation. Acculés dans leur camp, les Bleus ont subi et logiquement encaissé des essais par Coles (9e) et Naholo (22e). Côté français, peu de ballons à exploiter. On pourra se rassurer en se disant qu'ils ont fait preuve de réalisme en envoyant Thomas à l'essai (27e) sur l'une de leurs premières incursions dans les 22 néo-zélandais après un beau mouvement au large ou Bastareaud a fait la différence.

Des mêlées en souffrance

Deux des essais de la Nouvelle-Zélande par Crotty (36e) et Cane (39e) ont été inscrits alors que la France évoluait à 14 contre 15. A la 34e, le pilier de Clermont Rabah Slimani a fait les frais des trop nombreuses pénalités encaissées par la France dans le premier acte dans cet exercice. On a pourtant vu quelques belles poussées de la part des Bleus (3e, 32e) mais les Blacks ont globalement dominé en mêlée fermée.

Une défense trop passive

Aux citrons, le sélectionneur du XV de France relevait le fait que ses hommes avaient été spectateurs des Blacks dans le premier acte. Le technicien regrettait qu'ils n'avaient pas montré assez d'agressivité dans les rucks, et ce, alors que les Néo-Zélandais ne se consommaient pas dans cette zone de jeu. A l'inverse, les Français, concentrés dans l'axe ont laissé trop d'espaces au large et ainsi donné des opportunités aux champions du monde pour les punir avec des passes rapides.

Le réveil tricolore, le passage à vide kiwi

Malmenés dans le premier acte, les Tricolore sont revenus des vestiaires avec un tout autre état d'esprit. Malgré la pluie, ils ont mis la main sur le ballon et poussé les Blacks à la faute. Lesquels ont connu un passage à vide en enchaînant les erreurs. La plus flagrante, celle de Sonny Bill Williams dans son en-but, sanctionné d'un carton jaune pour avoir sorti volontairement le ballon. Sans doute un vieux réflexe de XIII où c'est autorisé. Récompensés de leurs efforts par un essai de pénalité, les Français ont investi le camp des Blacks (76% d'occupation, 77% de possession) et gagné, si ce n'est le match, mais la deuxième mi-temps (13-7).

Dupont à la hauteur de l'événement

Elu Talent d'Or, le demi de mêlée du Stade Toulousain Antoine Dupont a été le meilleur joueur sur le terrain samedi soir au Stade de France. Excellent dans la conduite du jeu, il a collé au ballon et à ses avants qu'il a parfaitement dirigés malgré ses 20 printemps. Comme à son habitude en Top 14, il n'a pas hésité à porter le ballon, notamment en partant dans l'axe, et à mettre le feu dans la défense grâce à ses appuis.


Charger les commentaires