Quel bilan pour France 7 après le premier tournoi à Dubaï ?

Quel bilan pour France 7 après le premier tournoi à Dubaï ?
Thibaud Mazzoleni a été en vue avec France 7 à Dubaï.
Les Bleus de France n'ont pas réussi à se qualifier pour la Cup à Dubaï. Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? Qui a marqué des points ? Qui a déçu ?

Lors du tournoi de Dubaï, les Bleus avaient à cœur de bien commencer la saison. Malgré une poule difficile composée des Fidji, du Kenya et de l’Écosse, la bande de Bouhraoua visaient la Cup. Le premier match de poule face aux Fidji (41/0) s’annonçait compliqué. Mais avec les Fidjiens, on ne sait jamais. Les Bleus se sont finalement largement inclinés. « Ce qui nous a fait défaut, c’est la défense : nous avons été trop faibles dans le un contre un défensif », nous confie Jonathan Laugel.

Une première journée manquée

Face aux Kenyans (21/17), les Tricolores ont fait preuve de caractère sur la première période… mais un manque de rigueur permet aux Kenyans de revenir lors de la deuxième en inscrivant 17 points. « Nous avons été assez solides pour gagner avec un essai de Mazzoleni  à la fin du match », analyse le pilier de France 7. Le troisième match de poules contre les Écossais (14/14) a vu les Français commettre quelques fautes techniques et manquer de patience. Ce qui ne leur a pas permis de dominer. « Nous avons voulu marquer trop vite, alors qu’il suffisait de faire des rucks dans l’avancée pour arriver jusqu’au camp adverse sans vouloir transformer rapidement chaque action en essai ». 

Pas de Cup donc pour les Bleus de Daret qui ont affronté les Gallois en quart de finale de Trophy dans un match où leurs adversaires ont pris l’avantage très tôt dans la partie. Mais les Français ont mis leur jeu en place (un beau jeu !) et fini par gagner, 38 à 17. « Nous sommes vite menés dans notre camp mais on a rapidement senti qu’en mettant notre jeu en place  sur le large, on pouvait les battre ». Face au Canada d’Hirayama, « c’était un gros défi physique, nous avons réussi à aérer le jeu et à prendre les devants assez rapidement »,  raconte Laugel. En effet, en jouant collectif, les Tricolores s’imposent 28 à 12 et filent en finale du Trophy face aux Samoans.France 7 défaite par les Samoa en finale du Challenge Trophy à Dubaï [VIDÉO]Contre les joueurs du Pacifiques, les Français ont été maladroits défensivement dès l’entame du match. Les Samoa ont rapidement mené au score et, malgré un sursaut français en fin de première mi-temps, remporté la finale du Challenge Trophy 33 à 24. Conclusion ? « Nous  n’avons pas réussi à mettre notre jeu en place simplement et nous avons manqué d’efficacité ». 


Quel bilan après ce premier tournoi ?

Physiquement, et malgré la chaleur Jonathan Laugel estime qu'ils avaient « de l’énergie ce qui est positif ». Concernant les jeunes joueurs comme Paulin Riva et Thibaud Mazzoleni, le pilier des Bleus souligne leur bonne intégration : « Ils font vraiment partie intégrante de l’équipe. Ils font en sorte que le groupe avance et se construise ». Lors du tournoi de Cape Town ce prochain week-end, les Français auront fort à faire avec comme adversaires de poule les Fidji, l’Angleterre et le Kenya. Un groupe intéressant pour France 7 selon Laugel : « Cette poule nous permettra de faire trois matchs de haut niveau ». Le Tricolore de conclure : « A chaque tournoi, il est très important de se qualifier en Cup, afin de jouer des matchs de haut niveau contre les meilleurs. Si nous n'avons pas été en mesure de le faire à Dubaï, il faudra s'y atteler au Cap ».France 7 : dans quelle poule les Bleus sont-ils tombés à Cape Town ?


Dubaï 7s : les Tops et Flops

Tops :

  • Paulin Riva : Il s'installe confortablement au sein de l'équipe de France à VII. Titulaire sur l'ensemble des matchs, il a su amener sa fougue et sa fraîcheur pour mettre à plusieurs reprises son équipe dans l'avancée. Un joueur très habile, qui perd très peu de ballons au contact. Sa précision dans le jeu au pied lors des transformations est également un véritable plus pour les Bleus.
  • Thibaud Mazzoleni : Lui aussi a amené toute sa fougue lors de ses interventions. Thibaud Mazzoleni, joueur d'Agen mis à disposition de la FFR, a réalisé de très bonnes performances à Dubaï. Il a notamment franchi à plusieurs reprises la défense grâce à sa vitesse, permettant de débloquer des situations complexes. S'il commence pour l'instant la plupart des matchs sur le banc, ses performances pourraient l'installer rapidement dans le VII titulaire.
  • Marvin O'Connor : Treizième homme lors de cette première étape de la saison, l'ancien quinziste a su profiter de la blessure de Pierre-Gilles Lakafia pour s'illustrer. S'il n'a joué que la deuxième journée, sa présence sur le terrain a été particulièrement remarquée. Connu en Top 14 pour sa vitesse et ses appuis, Marvin O'Connor possède tous les atouts pour devenir un très bon joueur à VII. Il ne lui aura d'ailleurs fallu qu'un match pour débloquer son compteur d'essais de la saison, face au pays de Galles, lors du quart de finale de Trophy.

Flops :

  • Paul Bonnefond : S'il entame sa deuxième saison au sein de l'équipe de France à VII, Paul Bonnefond semble tout de même avoir du mal à trouver le rythme. Il aurait pu profiter de l'absence de Manoël Dall'Igna pour prendre ses marques et montrer des satisfactions, mais cela n'a pas été le cas. Il s'est notamment « grillé » dès le début de la compétition après plusieurs passes hasardeuses tentées contre les Fidjiens, qui n'ont pas abouties.
  • Terry Bouhraoua : Le demi de mêlée a opté pour un retour à VII cette saison, après avoir été remercié par le Stade Français. Mais si le capitaine de l'équipe de France a été jadis le fer de lance des Tricolores, il aujourd'hui ne plus être si décisif. Mal à l'aise sur ces duels défensifs, peu de duels offensifs joués, Bouhraoua donne plus l'impression d'être là pour réguler le jeu que de faire vraiment la différence. Peut-être histoire de se réadapter ? Il faudra suivre ça sur les prochains tournois.
  • Kévin Bly : S'il avait crevé l'écran lors des derniers tournois de la saison passée et lors de la Coupe du monde à San Francisco, Kévin Bly a cette fois-ci été en difficulté à Dubaï. La faute très probablement à un lourd début de saison pour lui, puisqu'il a déjà disputé neuf matchs en Pro D2 avec Vannes. Son atout principal, la vitesse, est donc devenu inutilisable et Bly n'a pas pu faire la différence sur ses interventions. Au grand désespoir du staff français.

Cape Town 7s - Trois renforts appelés avec France 7 pour la deuxième étape