Angleterre - Vers une Premiership sans relégation et promotion ?

Angleterre - Vers une Premiership sans relégation et promotion ?
La Premiership va-t-elle devenir une ligue fermée ?

La Fédération anglaise de rugby continue sa réflexion autour du calendrier de la saison. L'idée d'une Premiership fermée est évoquée.

PREMIERSHIP : bientôt un passage à... dix clubs face à la pression des joueurs ?Pendant que le rugby français tente de trouver des solutions à sa crise actuelle avec l'espoir de rattraper son retard sur les autres, son homologue anglais continue d'anticiper. Évoqué il y a quelques jours, le passage de 12 à 10 clubs fait partie des pistes envisagées par l'Angleterre pour réduire son calendrier et s'adapter aux changements sur la scène internationale après la Coupe du monde 2019 (voir lien ci-dessous). The Guardian d'avancer que parmi les solutions envisagées se trouvent la suppression de la relégation et de la promotion en Premiership. "Le monde change rapidement, la dynamique change [et] nous essayons d'adapter le calendrier. S'il doit changer, pour le bénéfice du jeu dans son ensemble, pourquoi ne pas voir l'esprit ouvert ?"
World Rugby annonce plusieurs changements dans le calendrier internationalLe patron de la Premiership, Steve Brown, indique qu'une décision ne sera sans doute pas prise avant la fin de la saison. Cet état des lieux du rugby anglais intervient alors que les joueurs professionnels avaient menacé de faire grève en raison de la lourdeur du calendrier. "Il ne s'agit pas seulement du nombre d'équipes dans la ligue, mais aussi du nombre de compétitions disputées au cours de la saison." La Coupe anglo-galloise ainsi que la A League - championnat Espoirs - pourraient faire les frais de cette réflexion. 

En parallèle, l'Angleterre s'interroge aussi sur l'état du rugby amateur. Comme en France, celui-ci n'a aujourd'hui d'amateur que le nom. Le Telegraph souhaite que la RFU prenne des mesures afin que l'amateurisme retrouve sa place au sein des plus petits niveaux de compétition. Et pour cela, il faudrait par exemple interdire la rémunération des joueurs afin que les clubs ne soient plus dans l'obligation de chercher des sponsors. Le professionnalisme a été bénéfique pour le rugby, mais combien de clubs en France et en Angleterre ont cherché à renforcer leur effectif pour remporter des titres et accéder à l'échelon supérieur aux dépens de leur survie ? Le site anglais d'évoquer également ces hommes et ces femmes qui donnent de leur temps bénévolement pour l'amour du rugby. "Tant que l'équipe gagne et que tout le monde fait sa part du travail, ça fonctionne. Mais bientôt, il y aura une baisse du nombre de bénévoles." Pour rappel, le président de la FFR Bernard Laporte a fait du rugby amateur son cheval de bataille.


Charger les commentaires