PREMIERSHIP : bientôt un passage à... dix clubs face à la pression des joueurs ?
La Premiership en pleine révolution ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Et si la première division du championnat anglais ne contenait que dix équipes ? Le projet existe.

Réduire le nombre d'équipes engagées dans le championnat : un sujet évoqué en France depuis de longues années... mais aussi en Angleterre. Sauf que nos amis anglais sont (encore) en avance et pourraient bien officialiser cette réduction, à la demande des joueurs ! Pour rappel, la Premiership ne contient "que" douze équipes, soit deux de moins qu'en Top 14. Et deux, c'est justement le nombre d'équipes qui pourraient disparaître de la première division anglaise. The Guardian révèle que plusieurs propositions ont été faites lors du Professional Game Board - responsable du rugby professionnel en Angleterre - réuni ce mercredi.

Passer de douze à dix équipes est donc l'une des révolutions envisagées, sous la pression des joueurs... qui menacent de faire grève. Le but ? Faire disparaître les doublons et réduire en même temps le nombre de rencontres. The Guardian de préciser qu'un passage à dix clubs permettraient une distribution plus avantageuse des finances, une compétitivité plus accrue des équipes engagées mais feraient également évoluer le système de relégation / promotion : deux formations seraient concernées, contre une seule actuellement.

Le PGM a également abordé le cas des blessures de plus en plus fréquentes dans le rugby professionnel et l'augmentation possible du salary cap permettant, à terme, de posséder des effectifs plus fournis et donc d'éviter de sur-utiliser certains joueurs. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est très bien. Le passage d'1 à 2 relégations/montées est 1 erreur mais sur l'ensemble de ses 2 mesures c'est positif.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 3 ans

Les 86,5% qui pensent que passer à 10 équipes est bon pour la Premiership je suppose que vous êtes tous des spécialistes du championnat anglais...

@Aouan

C'est bon pour n'importe lequel des championnats, et a fortiori si on suit la Premiership qui y gagnera encore, déjà qu'elle a le vent en poupe, résultats en HCup probants, titularisation de gamins dès après leur sortie des U20 et même parfois avant, limitation du nombre d'étrangers dans l'effectif & sur la feuille, et optimisation du niveau de la sélection puisqu'on y retrouve fréquemment les joueurs par duos ou trios & plus évoluant dans le même club & donc rodés & huilés à l'année.

@Aouan

Si seuls les spécialistes en rugby avaient le droit de s'exprimer, on pourrait fermer le site.

Les Anglais sentent que nous sommes proches de les rattraper vu nos dernières prestations internationales et ils anticipent en voulant passer à 10 clubs 😊

  • vevere
    55385 points
  • il y a 3 ans

Inéluctablement (et c'est fort dommage) nous allons tout droit vers un système de franchise... 🙁 🙁 🙁

Allez, 10 ou 12 clubs et on l'appellerait CAC 10 ou CAC 12 ( ou plus si affinités )

www.sudrugby.com/2017/04/super-rugby-europe/
Je n'ai pas tout compris à cette tribune,mais je laisse le soin aux experts d 'éclairer ma lanterne...d'avance,merci.

Et un Top16 avec 2 poules un peu à la nord-américaine :
- des matchs aller-retours avec les clubs de ta poule.
- un match aller avec chacun des clubs de la poule en face
Un club jouerait 2*7+8=22 matchs contre 26 actuellement.
Ca permet de garder un grand nombre de clubs dans l'élite et de conserver toutes les affiches (même si elles peuvent n'avoir lieu qu'une fois).

Et si on ne fait que des poules de 7 avec ce système ça fait 19 matchs par clubs.

En LNH, les clubs sont séparés en 4 poules géographiques et en gros tu joues beaucoup de matchs avec ta poule, un peu moins avec la zone juste à côté et encore moins avec les 2 poules de l'autre côté du continent.

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans
@Ptitmouk

C'est une idée. Bonne je trouve. D'autres avancent l'argument selon lequel il serait difficile de générer assez d'argent pour satisfaire équitablement tout le monde.
Par contre je suis contre la répartition géographique. Je suis pour établir une sorte de classement national - ce qui existe déjà au niveau global européen, on pourrait donc reprendre le même système et à l'issue de la phase de poule établir un classement de 1 à 16. La saison suivante, les clubs classé en nombre pair dans une poule et impair dans l'autre.
Personnellement, je crois que les anglais ont raison.
Dernier solution que je préfère, top 12 sans phase finale. Le premier à la fin de la saison régulière est champion. C'est j'en GROSSE connerie de dire que ça tué le suspense et blablabla. On est plus à l'époque du challenge du manoir. Ça marche en L1. Regardez Monaco et Paris l'an dernier.

@NicoG39

Je ne comprends pas la fixette sur les phases finales. On prend toujours l'exemple du foot, mais si on regarde les phases finales existent au rugby, au basket, au volley, au hockey, au foot US, au baseball. Ce n'est pas le rugby qui est une exception, c'est le foot.
De plus on dit souvent que c'est nul parce que le plus régulier n'est pas forcément champion. Au contraire je trouve cela bien : le champion n'est pas celui qui a été régulier toute l'année, c'est celui qui a su cumuler régularité sur la saison ET capacité à jouer sous pression en phases finales. Le seul changement pour moi serait de supprimer les barrages et de donner l'avantage terrain aux 2 premiers de la saison régulière pour les demies.

@Team Viscères

Surtout qu'il est extremmement facile de couper la poire en 2 et de contenter les partisans des phases finales d'1 côté et ceux d'1 économie de matches de l'autre en les limitant comme 1 évidence: en qualifiant le 1er de la phase régulière, méritant, pour la finale qui attendrait que le 2ème se mesure à domicile au 3ème. Pour les suivants, à l'année prochaine, il fallait se sortir les doigts avant au lieu de jouer à cache-tampon pendant le plus clair de la saison comme c'est l'usage depuis des lustres.

@Team Viscères

encore un
http://rugby-en-melee.com/eloge-phases-finales-rugby/

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Honnêtement, les deux se défendent. Le débat est sans fin

@NicoG39

Les deux se défendent, mais ce n'est vraiment pas une priorité ou un élément jouant sur la qualité du championnat.

@Ptitmouk

La question à se poser, c'est pourquoi vouloir garder un grand nombre de clubs dans l'élite?

@Team Viscères

Je me dis que si on réduit l'élite, le rugby souffrira probablement d'un manque de visibilité.
J'entends par là que le top14 intéresse beaucoup de gens en France, même dans le Nord et que la proD2 est surtout suivie par les villes qui y jouent et par les amateurs de rugby.
Après, je suis pas spécialiste marketing ou autre donc je ne suis pas sûr de ce que j'avance.

  • Kad Deb
    31207 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

C'est vrai ça, restons entre gros clubs du moment et verrouillons tout pour que d'autre ne puissent plus nous piquer la place.
En fait, ce sont des provinces qui ne disent pas leur nom. On peut comprendre que les clubs écartés l'ait mauvaise. Et quid du développement du rugby sur l'ensemble du territoire ?

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans
@Kad Deb

Mais non puisqu'il y a des descentes. Et puis les franchises ne riment pas avec stabilité financière, demandez au Melbourne rebels...

@Kad Deb

Kamoulox.

Désolé mais je n'ai pas compris le rapport.

@Team Viscères

Parce que c'est l'identité du rugby français et ce qui fait sa force, tout simplement !

A la limite, je préfère, largement, un Super Rugby à l'européenne avec des franchises qui joue un joli rugby "préparant au rugby international" dans des stades vites, tout fait pour la TV + un championnat qui retrouve ses lettres de noblesse avec du jeu, des jeunes, de la ferveur.
Plutôt qu'une élite de dix clubs composés majoritairement d'étrangers qui pour moi ne représenteraient pas le rugby français.

@clement6628

Donc un club qui n'est pas en première division n'existe pas et ne sert à rien?

@Team Viscères

Loin de là et je suis bien placé pour le savoir !

@clement6628

C'est pour cela que je ne comprends pas. On aurait moins de clubs qui coulent si la ProD2 était valorisée et que les clubs s'y installaient plutôt que si on leur fait miroiter de pouvoir monter en Top14/16/50 alors qu'on sait déjà qu'ils n'en ont pas les moyens et qu'ils vont lancer des projets disproportionnés. On souffre en France de cette image de "l'élite ou rien". Des clubs comme Perpignan et Biarritz sont descendus depuis 3 ans saisons mais pour beaucoup ce sont encore des clubs de Top14 juste "de passage" en ProD2. Comme si c'était une insulte d'être en ProD2.

En tant qu'usapiste, tu préfères voir ton club condamné à rester dans une ProD2 d'un bon niveau ou voir ton club faire une saison en Top16 avec des chances que cela le fasse imploser et le retrouver en Fédérale?

@Team Viscères

Je t'invite à venir faire un tour avec le Stade en Pro D2 et on en reparlera...

Après je prends énormément de plaisir malgré tout cette saison. On déploie un jeu offensif, on lance beaucoup de jeunes, on a des résultats, on joue de vrais derbys...

Et pour ta dernière question, le rêve de la plupart des joueurs et supporters (les dirigeants je n'en sais rien), c'est de remonter !

@clement6628

On a terminé 12ème l'année dernière, ne t'inquiète pas le spectre de la ProD2 est soudainement devenu très réel dans la tête des supporters du Stade (même si je pense que beaucoup l'ont déjà oublié).

Et si cela devait arriver, je préfère voir mon club devenir un résident solide de ProD2 plutôt que de se lancer dans des projets bidons qui l'amèneraient à faire l'ascenseur 2-3 ans avant de disparaître en Fédérale ou complètement. Justement pour les raisons que tu évoques : contrairement au dépôt de bilan être en ProD2 n'empêche pas de jouer à un bon niveau, de rencontrer des clubs historiques, de connaître la joie des victoires et la gueule de bois des défaites. Et si on s'attaquait à une vraie réforme du rugby français, on pourrait encore relever le niveau de la ProD2 en en faisant un vrai laboratoire de jeu et un espace pour les minots.

Ensuite forcément je suis comme tout le monde, je préfère voir mon club en Top14 qu'en ProD2, je préfère le voir gagner que perdre. Mais cela n'a pas sa place dans la réflexion de réforme du rugby français. Il faut justement que l'on sorte de cette logique où chacun pense à sa gueule, à son club, à son chèque, à son banquet (les deux derniers concernant souvent les mêmes personnes).

@Team Viscères

C'est ce que je disais ci dessous en rapportant le nombre de clubs pro au nombre de licenciés... L'intérêt d'un grand nombre dans l'élite n'est pas évident

A première vue, réduire le nombre d'équipes parait être la meilleure solution.

Mais, selon moi, il faut quand même voir les spécificités du rugby français. Ca fait sûrement has been mais qu'on le veuille ou non, il y a des bastions historiques, des terres de rugby, les fameuses valeurs dont on se moque aujourd'hui et qui disparaissent. Je ne suis pas certain que déménager vers les grandes villes, dans des stades sans âmes à moitié rempli, avec l'argent comme critère premier, soit la solution pour le rugby français.
D'ailleurs, cette mutation des clubs en première division, ce moment où l'argent a coulé à flot faisant du Top 14 le championnat le plus riche, coïncide avec la chute libre du XV de France.

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans
@clement6628

Tu as raison. Des bastions qui sont aujourd'hui en Pro D2. USAP, ton club, mais aussi Narbonne, Béziers et même plus loin Lourdes, Auch... Bref... On fait comment? La nostalgie c'est bien, je suis d'accord, mais 23-23 contre le Japon, je suis du coup assez contre... Il faut qu'on se réveille

@NicoG39

En attendant, c'est paradoxal ce que tu dis, car c'est depuis que ces clubs disparaissent les uns après les autres au profit de monstres financiers et d'un championnat toujours plus riche, que le XV de France et le rugby français dans son ensemble coulent...

@clement6628

Et si c'était depuis que le rugby français va mal que les clubs coulent? Les clubs n'ont pas attendu Boudjellal et Lorenzetti pour être mal gérés ou pour mettre du fric sur la table.
On entendait déjà parler d'étrangers mercenaires et de rugby-fric quand le SF est remonté en élite, et c'était en 1998. Donc je me demande, c'est quoi la date officielle du déclin du rugby français? Et c'est quoi la date officiel d'arrivée des méchants clubs qui ont coulé le rugby?

@clement6628

enfin d'un autre côté, 10 clubs, ça fait peu de débouchés pour les joueurs. On veut que des jeunes puissent éclore mais le pourront-ils s'il n'ont que si peu d'équipes ?

@clement6628

Ce n'est pas avoir 12 ou 16 clubs en élite qui changera quelque chose pour les clubs qui coulent. On touche là à un autre souci de notre rugby qui est le volet financier : nos clubs sont mal gérés et évoluent dans une bulle en pleine inflation, du coup quand le club trop mal géré rencontrer les limites du système il explose. Si on passait à un Top16, on aurait juste 2 clubs de plus confrontés à ce problème et donc 2 victimes potentielles en plus. Déjà qu'avec un Top14 on a dû mal à avoir 14 clubs qui survivent...

  • Compte supprimé
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Je suis d'accord. Et si on n'autorisait pas les clubs à dépenser autant en limitant, mettons à 5, le nombre de joueurs étrangers sur la feuille de match (en fait je suis plus pour trois). L'argent serait concentré pour des super stars, dont nous avons besoin mais pas du tout de joueurs moyens

  • R6424
    2683 points
  • il y a 3 ans

merci de faire suivre l'article à Bernard Laporte et Paul Goze

  • WebDiv
    17561 points
  • il y a 3 ans

Ils devraient tous s'inspirer du système régional en Belgique francophone : incompréhensible, change chaque année (voire parfois en cours d'année), avec des phases finales**, des phases de qualification en aller-simple**, des phases de poules**, un nombre d'équipe variable**...

** choisir en début de saison quelques options, mélanger le tout, envoyer aux clubs une semaine avant le début du championnat et rectifier en cours de saison selon les copinages

  • ced
    100447 points
  • il y a 3 ans

les mecs qui ont voté pour le top 16 c'est des supporters de clubs de proD2

@ced

moi j'aime bien l'idée des poules : un mini-championnat en aller-retour d'où sortent des quarts et demi en aller-retour aussi. Bien sûr, ça fait moins de matchs pour chaque club, moins de recettes mais au moins tu as le frisson des phases finales.

@ced

pas forcement, 2 poules de 8 equipes et phases finale, ça te fait moins de matches sur l'année...

  • WebDiv
    17561 points
  • il y a 3 ans
@ced

Ou les mêmes qui avaient voté pour Yionel dans le XV pour novembre?

@WebDiv

Il n'y a rien de comique ou "troll" dans le vote Yionel. Juste de la clairvoyance.

@Team Viscères

De la clairette de die plutôt.

  • Kad Deb
    31207 points
  • il y a 3 ans

La meilleure solution en rugby, ça reste les provinces gérées par la fédé, sans relégation...
Il n'y a plus que la France et l'Angleterre à maintenir des clubs en haut de la pyramide. Et ces clubs sont en fait des provinces déguisées mais plus difficiles à coordonner avec l'équipe nationale.

@Kad Deb

En même temps, on ne peut pas dire que ça pose trop de soucis à nos amis anglais...

@Vae Victis Brennos

Puisqu'on te dit que c'est IM-PO-SSI-BLE d'avoir des résultats sans provinces et contrats fédéraux! Ça se saurait quand même si on avait à côté de nous un pays avec une structure proche de la notre qui arrive à être performante avec des clubs et une convention club-fédé.

  • Kad Deb
    31207 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

On se calme, l'ami !
Je ne vois pas où j'ai écrit que c'était "IM-PO-SSI-BLE" d'avoir des résultats sans provinces. Je remarque simplement que c'est une structure plus répandue dans les fédés de rugby et visiblement plus efficace. Les Irlandais avec bien moins de moyens et de licenciés que l'Angleterre ou la France réussissent très bien. Que serait-ce s'ils avaient une aussi grosse fédé ?...
Quant à la convention club-fédé en France... Mouais... C'est vrai que c'est bientôt Noël...

@Kad Deb

Je suis juste fatigué d'entendre que la solution c'est province+contrats fédéraux sans aucune réflexion développée derrière autre que "ça marche chez d'autres". Je ne lis jamais rien sur ce qu'est une province, ce qu'est un contrat fédéral, de comparaison entre la structure du rugby des différents pays, de comparaison entre les différentes fédérations. Le contrat fédéral, c'est le mot magique à sortir à chaque fois qu'on constate que notre rugby va mal (à égalité avec "les étrangers".
Ensuite si tu as des arguments pour développer "la meilleure solution en rugby ça reste les provinces", c'est intéressant parce qu'il a moyen de discuter et débattre. Mais tant que ça reste une affirmation balancée comme ça, je n'y accorde pas plus d'intérêt ou de crédit que si on venait me dire que la meilleure solution pour être numéro 1 mondial au rugby c'est de jouer en noir.

Pour ce qui est de la convention club-fédé, je ne comprends pas ta remarque. Tu trouves que c'est plus facile d'obtenir la suppression des clubs pour mettre en place des provinces que de modifier une convention déjà existante?

@Team Viscères

un lien utile
http://www.sudrugby.com/2017/04/super-rugby-europe/

Il serait intéressant de comparer le rapport entre nombre de licenciés et le nombre de clubs professionnels entre la France et l'Angleterre....

Et sinon, 20 clubs en 2 poules de 10 ? Voire en matchs allers uniquement ? Ils le font bien en Super 15, pourquoi pas nous ?

@Yann Béli

je crois que ce sont les diffuseurs qui rechignent à voir réapparaître les poules : avec des poules, tu n'es pas sûr d'avoir toutes les affiches dont sont friands les media (le Classico, le derby de la Garonne, le derby du Pays Basque, le derby du Massif Central, le derby de la Méditerranée etc.).

Personnellement, je suis plutôt séduit par les poules.

@Grand Sachem aux sages commentaires

en ligue celtique, en intégrant les deux provinces sud-af ils ont opté pour un top 14 à 2 poules mais chaque équipe rencontre les équipes de l'autre poule qu'une seule fois

@Yann Béli

Certes ils le font, mais leur compétition est tellement illisible que l'engouement n'est pas tellement là, même malgré le niveau de jeu!

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans

Surprenant, le projet de faire descendre deux clubs sur dix, quand en France on a estimé qu'il fallait réduire le risque de descente car le " spectre de la relégation " expliquait la frilosité du jeu pratiqué en Top 14.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

en vrai ce serait trois, parce que tu fais quand même monter un club. après, ce peut être 2x2 sur deux ans. néanmoins, note que ce serait le cas pour une seule année.

la deuxième question elle ne me convient pas vraiment. vu que je milite pour un "mega32". avec 4 poules. néanmoins, sans changer le nombre de clubs pros, on pourrait avoir un format en 3 divisions de 10 clubs. et du coup on serait dans le 18 semaines par championnat respectif, ce qui couvrirait l année en répartissant correctement la chose...

  • WebDiv
    17561 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Vive le retour du Top50, avec plein de poules!

** Samantha Fox aime ça

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@WebDiv

en même temps un retour de samnta fox ça doit faire flipper comme un retour de cher....

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

C'est vraiment à moi que tu réponds ?
Je ne comprends pas un mot de ce que tu écris.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

en fait, en passant de 12 à 10 clubs ça fait trois relégués. vu que tu fais monter un club de D2. et je disais ensuite que tu pouvais passer en gros par une étape intermédiaire en faisant une année à 11 clubs en transition, ce qui fait plus que deux relégués mais sur deux ans. mais j avoue en me relisant, c est pas clair du tout.
la suite c était sur la 2e question sur le top 14 et n a pas de lien.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Merci pour les précisions.

@Ahma

Il y a confusion dans l'article entre la (ou les) saisons transitoires pour lesquelles il faudra passer de 12 à 10 clubs (soit 2 descentes dans l'absolu) et par la suite les saisons régulières à 10 clubs avec vraisemblablement 1 descente.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Dormeur 15

Merci aussi.

@Ahma

Moi j'ai toujours rien compris. C'est normal ?

@Marc Lièvre Entremont

C'est normal .A l'ASM on n'est pas concerné par les descentes

Un truc que je ne comprends pas, si c'est pour ne pas sur-utiliser les joueurs, pourquoi ne pas simplement définir des règles pour inciter les clubs à utiliser une plus grande rotation des joueurs dans leur effectif?

Si tu gardes le même nombre de matchs mais qu'au lieu de faire jouer 20 matchs à ton joueur, tu n'as le droit de lui en faire jouer que 15, eh bien tu fais jouer plus son remplaçant. Cela avec une mesure assortie pour favoriser le fait de faire jouer des jeunes.

Ca ne règle pas le problème des doublons par contre.

@Glas.Wegian

Augmenter le nombre de joueurs revient à augmenter le nombre de clubs en terme de contrats .. ils joueront peut-être moins mais du coup la sélection moins drastique donc baisse du niveau général

Si on réduit le nombre de matches de championnat, on va réduire le nombre de doublons .A priori une bonne chose notamment pour l'équité sportive .
Est ce que ça va changer quelque chose pour un international qui de toute façon ne jouait pas 2 fois quand il y avait des doublons ?
D'autre part, en resserrant l'élite, le combat pour la descente sera encore plus difficile d'où encore moins de jeu et mobilisation accrue des meilleurs joueurs.
Si l'on veut continuer dans le professionnalisme il faut passer à une ligue fermée.

Passer a 10 clubs est une solution... qui sera rejetee par les clubs et sans doute encore plus par Canal et les sponsors. Les phases finales sont ancrees dans le rugby francais et je dois avouer que ca me plait bien.
Si on exclut Canal du raisonnement, on pourrait satisfaire les clubs en revenant au Top16 et deux poules, ca ferait pas mal de matches en moins (14 Vs 26). Ou meme Top14 et deux poules pour gagner encore 2 matches.
Ensuite, demi et finale, on fait la meme chose pour la descente en Pro D2 pour un total de max 16 matches de championnat

@Le Haut Landais

Un Top10/12 n'est pas incompatible avec les phases finales, on peut juste virer les barrages qu'on a rajouté pour le fric et revenir aux simples demie/finale (avec réception en demie pour 1er et 2ème). D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi certains s'attaquent systématiquement aux phases finales, si c'est pourtant un modèle très largement répandu dans le sport et pas une spécificité du rugby.

Les poules je n'aime pas parce que c'est difficilement équilibré, que tu ne rencontres pas toutes les autres équipes, et parce qu'on arrive déjà pas à avoir 14 clubs aptes à survivre en Top14 (financièrement et sportivement). On ferait mieux de valoriser la ProD2 plutôt que d'envoyer ses clubs au casse-pipe en leur faisant croire à la belle histoire du Top14.

Pas choqué que les joueurs soient pour, d'autant que ces dernières années il y a eu quelques clubs promus qui n'ont jamais réussi à se hisser au niveau, raison de plus.

Par contre, on va voir si comme en France, la Ligue et les clubs vont accepter. Car moins de clubs = moins de revenus (billets+TV).

Je pense qu'on pourrait y arriver en France, mais il faudra mettre un sacré coup de projecteur sur la Pro D2 pour que les clubs acceptent qu'il soit plus difficile d'accéder au Top14.

Réduire l'élite est une idée intéressante, cependant cela induit plusieurs problèmes : on a déjà du mal à avoir des joueurs sélectionnables dans 14 clubs, donc à 10 clubs, le risque est d'en voir encore moins, et c'est moche pour l'EDF.
De plus, on a maintenant en France une élite à 10-12 clubs de très haut niveau, 10-15 clubs de haut niveau, et encore une 30aine de clubs "pros". Donc une élite professionnelle à 50-60 clubs. Si on réduit encore le plus haut niveau, la pression sera encore plus forte à tous les étages, et donc la course à l'armement sera encore plus accentuée. Donc plus d'étrangers.

Par contre, ce ne serait pas une aberration de faire deux poules de 10 en première division, avec phases finales et barrages de descente, et une 2e division plus charnue avec encore deux poules.
On réduit le nombre de matchs, et dans le même temps on augmente le niveau. Les "petites" équipes ne seront pas forcément désavantagées, et les grosses devront aller chercher les victoires partout.

Pour la redistribution financière, je ne crois pas que cela va changer quoi que ce soit.

@quentin2dakar

J'ai dû mal à suivre.
Pourquoi 10 clubs avec un calendrier qui permet de faire une vraie préparation donnerait moins de bons joueurs que 14 clubs avec un calendrier qui massacre les joueurs? Tout le monde fait le constat que le Top14 nous flingue, on érige en exemple des modèles où il y a un calendrier plus léger et moins de club, mais réduire le calendrier et le nombre de clubs serait nocif?
Si tu réduis l'élite, tu réduis le nombre de club qui sont concernés. Au contraire si tu passes à 20 clubs en Top14, tu as une flopée de clubs de ProD2 qui vont s'armer pour aller jouer en Top14, et une flopée de clubs de Féd1 qui vont s'armer pour profiter du courant d'air et grimper en ProD2. La course à l'armement est lié à la perspective de monter, pas aux nombres de clubs présents. Un petit club qui n'a quasiment aucune chance de monter n'essaiera jamais de se faire plus gros que le boeuf.

@Team Viscères

Leboeuf c'était pas au foot ?

@Marc Lièvre Entremont

On pense, mais on n'a pas de preuves.

@quentin2dakar

Bah les Anglais y arrivent pour ce qui est des internationaux, pourquoi n'y arriverait-on pas ?

@Marc Lièvre Entremont

parce qu'on est infoutu de faire jouer des Français dans le championnat français...

@quentin2dakar

Si on était capable de faire passer une réforme pour passer à 10 ou 12 clubs, s'attaquer au nombre de sélectionnables sur la feuille de match c'est un jeu d'enfant.

@Marc Lièvre Entremont

Parce qu'on est Français et complètement cons.

@Team Viscères

J'oublie trop souvent cette donnée pourtant cruciale.

Moi je suis un nostalgique de la 1ère division à 80 clubs.
Quand je voyais les résultats le diamche soir à Sports Dimanche, je découvrais des villes mythiques, comme Peyrehorade, Hagetmau, Montchanin...

@Bébert la Godasse

L'Avenir Aturin...

@Le Haut Landais

L'avenir à Turin c'est plutôt le foot.

@Team Viscères

Non, c’est la Violette Aturine le foot. L’ Avenir c’est le rugby, l’athle

@Team Viscères

La feinte de vielle dame...

On devrait clairement suivre la voie.
Passer à 12 equipes et supprimer les barrages, ca libérerait 5 weekends dans un calendrier surchargé.
Quand on voit que les joueurs qu'on trouve les meilleurs sont souvent ceux qui ne sont pas / plus sélectionnés, la fraicheur semble quand même être un élément important...
Mais pour ça il faut les presidents de club acceptent de perdre 2 jours de billeterie..

@Bedaine Barrette

Le pire c'est que tes 2 jours perdus de billetterie tu peux les amortir en réduisant ton effectif : tu n'as plus de doublons donc pas besoin de doubler tous tes internationaux et davantage de préparation/récupération donc moins de blessés. De plus la part "Top14" des droits TV est répartie entre 12 clubs et non plus 14 ce qui fait rentrer un peu plus d'argent dans leurs caisses.

@Bedaine Barrette

C'est la solution la plus simple et la plus crédible, plutôt que de passer à des systèmes surréalistes à 5 poules de 10 clubs ou d'autres trucs aberrants que l'on peut lire plus haut.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News