RUGBY. TOP 14. Quels stades ont tapé dans l’œil du jury du précieux Label d’Or de la LNR ?
Régulièrement rénové, est-ce que le Stade Marcel Michelin de l'ASM sera récompensé du Label d'Or de la LNR ? Crédit image : Screenshot Youtube NOH TV RUGBY
Après les Oscars du meilleur joueur, c’est au tour de la LNR de distribuer sa récompense, avec les Labels d’Or pour les meilleurs stades de TOP 14.

Le Comité Directeur de la Ligue Nationale de Rugby a décidé de distribuer les Labels de 3e génération aux stades de première division, ce 23 avril.

Pour rappel, les Labels ont été créés en 2012, pour récompenser les stades qui ont les meilleures infrastructures selon différents critères : caractéristiques générales du stade, zone compétition, zone grand public, zone média, zone hospitalités et volet exploitation.

Ces récompenses se répartissent en trois catégories : les Labels d’Or, les Labels d’Argent et les Labels de Bronze.

Un gain financier

Les stades se voient attribuer une gratification qui varie selon le classement obtenu. La LNR répartit ses « Fonds Stade », d’un montant total de 4,9 millions d’euros pour les équipes de TOP 14, selon les évolutions réalisées par les clubs pour accueillir le public.

Ce nouveau Label 3e génération se base sur les thématiques de base (évoquées précédemment), mais également sur de nouveaux critères concernant les enjeux futurs.

Dans son communiqué de presse, la Ligue indique qu’elle valorise le "volet infrastructurel et l’empreinte écologique" ainsi que "l’expérience spectateurs (amélioration du confort et des services aux spectateurs).

Ces prix sont valables sur une période de 5 ans (2023 à 2028), les clubs ont même la possibilité d’actualiser leur label avec une amélioration du jugement, selon les modifications apportées à leur enceinte.

Un trio de tête

Mais place au verdict de la LNR, pour ces Labels de 3e génération des stades de TOP 14. Trois clubs ont été récompensés par le prestigieux Label d’Or : l’ASM, le Racing et le Stade Français.

On retrouve 9 équipes dans le Label d’Argent : l’Aviron Bayonnais, le LOU, le RCT, la Section Paloise, La Rochelle, le Stade Toulousain, le MHR, l’UBB et l’USAP.

Les deux moins bons élèves de cette année 2023 sont le Castres Olympique et Oyonnax, qui se verront attribuer l’indemnité la plus faible.

L’évaluation des stades de PROD2 aura lieu la saison prochaine (2024/2025), pour savoir qui bénéficiera également des Labels d’Or.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • frakc
    20934 points
  • il y a 3 semaines

En gros la fédération redistribue plus d'argent aux stades qui en ont le moins besoin sans par ailleurs tenir compte des moyens financiers dont disposent chaque club. Une belle leçon de macronisme appliqué...

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News