VIDEO. Un journaliste anglais essaie de comprendre quelle est la racine du mal du rugby français
XV de France : un journaliste identifie le problème du XV de France.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le mal qui ronge le rugby français depuis quelques années, expliqué du point de vue d'un Anglais. Qu'en pensez-vous ? Êtes-vous d'accord avec son analyse ?
Septième, c'est la place qu'occupe actuellement le XV de France au classement World Rugby. Les Bleus de Philippe Saint-André, qui sont pourtant vice-champions du monde, sont derrière les trois grandes nations du sud mais aussi à la traîne derrière l'Irlande, l'Angleterre et le Pays de Galles. Ils devancent l'Argentine, une équipe qui s'est imposée au Stade de France en novembre. Bref, on ne va pas vous faire un dessin : le rugby tricolore n'est pas au mieux, à tel point qu'un journaliste anglais s'est intéressé à la question. Gavin Mortimer, de l'excellent magazine Rugby World, a ainsi cherché à comprendre la racine du mal du rugby français.

Pour lui, « le résultat le plus déprimant » du week-end dernier n'a pas été la défaite du XV de France face à l'Irlande de Joe Schmidt mais celle des Bleuets face à leurs homologues des U20. « En terme de technique, physique et d'organisation, ce match opposait des jeunes hommes à des petits garçons. » Mortimer parle même de « gouffre. » Voilà la formation tricolore rhabillée pour l'hiver. Le journaliste se justifie en rappelant que depuis trois ans, le staff des Bleus se plaint « du déchet technique dont font preuve ses joueurs », un déchet de plus en plus en visible sous l'ère du professionnalisme : « Dans les années 90s, les Français nous éblouissaient de leur french flair et leur aptitude à attaquer de n'importe où. » Et de citer, comme une évidence, l'essai du bout du monde.

La faute au système scolaire ?

Pour lui, le problème du rugby tricolore est identifié : la progression des Français serait gênée par le manque de pratique du sport à l'époque. Pas besoin de le répéter : les championnats scolaires sont des événements suivis dans les pays anglo-saxons. Le sport est largement pratiqué à l'école et on la représente dans des compétitions, « quand les jeunes sportifs français sont obligés de prendre une licence pour s'entraîner le mercredi après-midi. […] À quinze ans, ils peuvent intégrer un sport-étude, mais les places sont limitées. » Ainsi, les jeunes Français sont désavantagés et Mortimer rappelle que le meilleur classement des Bleuets en coupe du monde U20 est une 4e place. Un joueur comme Sekou Macalou, aux qualités athlétiques impressionnantes, va se retrouver limité techniquement. Si les clubs du Top 14 font appel à tant étrangers, « c'est parce que les jeunes nationaux ne sont pas prêts. » Il prévient : « La France est en danger et pourrait devenir une nation de second plan. »

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

ArKelt & Talon ont raison, plutôt qu'essayer vainement de Plagier ce qui fonctionne (enfin pas toujours qd-mm !) chez les autres parce qu'ils sont "Autres", réapproprions-nous un Jeu qui corresponde à nos caractéristiques.......

Son analyse est valable pour le rugby français, mais pour les autres sports, je trouve qu'on se débrouille pas mal quand on voit nos résultats aux J.O

De plus il me semble que les U20 de l'année dernière font un grand schelem (désolé je ne suis pas sur pour l'orthographe).
Enfin en ce qui concerne les morphologies, je trouve rassurant de retrouver des gabarits normaux chez nos jeunes.(je ne parlepas de dopage généralisé chez les anglo.saxons)

La France n'est ni un pays de sport, ni un pays de musique… Au contraire des anglo-saxons… Quiconque à mis les pieds dans des pubs à Londres ou ailleurs comprendra ce que je veux dire à propos de la musique.. Les autres imagineront… Le sport, c'est la même : l'EPS est toujours considérée comme une matière secondaire : nombre d'heures, équipements, nombre de profs, valorisation de l'effort physique… Le sport co le plus pratiqué, le handball… Et l'edf de hand règne sur sa discipline depuis plus d'une décennie… Les clubs voient venir de jeunes futurs licenciés pour deux raisons : les résultats et la médiatisation afférente de l'équipe nationale, et le goût pour un sport qu'ils ont découvert et pratiquent dans de bonnes conditions à l'école… En ce qui concerne le rugby, sur les deux tableaux, c'est au secours !...

"Un journaliste anglais essaie de comprendre quelle est la racine du mal du rugby français" le mec devait bien se faire chier 😀

  • Goodtime
  • il y a 5 ans

@ Garoufet : Absolument d'accord avec le dernier point. Je bosse en primaire, et le rugby à l'école, même sans envisager, bien sûr, des activités de "combat", ce n'est pas évident. Se pose l'éternel problème de l'assurance, de la hiérarchie qui te pourrira en cas de problème, et celui des parents qui viennent déjà t'emmerder parce que Kevin s'est retourné un ongle dans la cour de récré, alors le rugby !!!!
Il y a aussi l'image de ce sport dans l'esprit des enseignants, malheureusement... C'est un sport qui permet de travailler tout un tas de notions qui n'ont rien à voir avec l'agressivité. C'est réjouissant de voir des enfants de toutes origines, des 2 sexes, etc... s'empiler les uns sur les autres, s'écharper sans que ça dégénère, collaborer pour atteindre un objectif, et j'en passe...! Bref tout un tas de choses qui sont très difficiles à envisager pour des gamins de cet âge (les contacts) ou très difficiles à mettre en place dans une classe (la coopération).
Pour les compétences nécessaires à l'enseignement du rugby en élémentaire, faut pas exagérer non plus !
C'est dommage, j'ai déjà essayé quand j'avais le bonheur de bénéficier d'une pelouse, passées les premières appréhensions, les gamins se régalent et pas seulement les garçons !!!
J'ai encore, sur une étagère de mon bureau, un ballon de rugby, dédicacé par tous les gamins, qui m'a été offert il y a trois ans, à l'occasion d'une mutation. En EPS, j'avais fait un cycle de rugby (7/8 semaines) sur chaque année scolaire que j'avais passée dans cette école.
Bref, dès que j'en ai l'occasion, je recommence.

  • Talon
    2067 points
  • il y a 5 ans

tant qu'on se saura pas faire de 2 contre1..
avant on apprenait à jouer au "touché" pas de contact.. que de l'évitement..; on avait une vision plus large du jeu, on cherchait les trous..
maintenant on rentre! boum ! on tombe, on rentre boum! c'est naze..

"Un journaliste anglais essaie de comprendre quelle est la racine du mal du rugby français"... putain, je lui souhaite bien du plaisir !

Non en fait je viens de comprendre... c'est de l'humour anglais ! 😉

  • BoBoB
    7969 points
  • il y a 5 ans

@LouRugby : Si tu savais le nombre de théories fumeuses que j'ai pu soutenir moi aussi, tu pleurerais de rire (si si)
Tout à ton honneur de savoir quand tu vas (un peu) trop loin à l'apéro 😊

Avant d'en arriver à cette réforme en profondeur soyons réalistes et trouvons des solutions à un niveau moindre. La France n'est pas un pays de rugby de façon homogène. Dès lors travaillons sur le rugby en lui-même dans un premier temps.

Je vais opposer deux déclarations :
Fabien Pelous, qui d'un côté affirmait que les jeunes u XV de France devaient encore plus travailler le physique pour rivaliser avec les plus grandes nations du rugby, se trompe de combat. Déjà de nature le Français est généralement moins massif que l'Anglais ou le Sud Africain, donc arrêtons de vouloir leur ressembler physiquement, trouvons d'autres armes, à l'image des Irlandais par exemple!

Sebastien Chabal, a contrario, disait de l'EDF qu'il fallait que les gars arrêtent de soulever de la fonte, ils le font déjà assez en club.

Et effectivement quand on lit l'article sur Lagisquet qui se plaint d'avoir trop peu de temps pour préparer les matchs. Arrêtons de les coller 15 heures par jour au Moving pour calculer leur IMG, faisons-leur se faire des passes, jouer, retrouver le plaisir de porter le ballon, de tenter des choses qu'ils auraient eux-mêmes inventées. Ils soulèvent déjà assez de fonte en club, le physique ils l'ont.


L'exception française est peut-être là finalement, les Français de l'époque gagnaient et faisaient rêver pas parce qu'ils étaient plus forts physiquement mais plus rageux, plus vifs et plus créatifs que les autres.

Je me sens obligé de pas être d'accord. Le basket et le hand sont de loin les 2 sports co les + pratiqués en france à l'école, et ce dans toutes les académies.

juste sur mon exemple perso, probablement pas représentatif mais quand meme, je n'ai eu l'occaz de fire du rugby qu'une seule fois à l'école, alors que basket et hand sont tous les ans pour sur.

De plus, au RU et Irlande, ils prennent le sport au sérieux, avec véritables entrainements, et matchs le samedi...

  • elcasquo
  • il y a 5 ans

Sur le fait que le rugby n'est pas assez présent à l'école et que c'est la cause des mauvais résultats du rugby français, je pense que c'est un argument vrai et à la fois faux. Le basket, le foot, le hand (pour citer ces sport) sont pas plus présents que la rugby à l'école et pourtant les bleus dans ces sports obtiennent de très bon résultats! Il suffit de voir les handballeurs, ou même les français en nba ou quand ils ont battu l'espagne en demi finale. Même en foot on a de très bon joueurs et une équipe qui, si elle se développe, pourra être parmi les favoris à l'euro.
Bref pour en revenir au rugby, je ne connais pas à fond ce sport, je pense que il y a d'autres moyens que de le mettre à fond à l'école. Il faut développer les selections départementales, régionales, que il y ait des recruteurs qui vont prospecter les jeunes talents pour les attirer dans les centres de formations pour monter des équipes solides. bref jsais pas mais cet argument n'est pas valable.

  • pepe31
    6917 points
  • il y a 5 ans

sport a l'ecole ou pas , les dirigeants du top 14 sont tellement blindés qu'ils preferent acheter des joueurs chevronnés plutot que de laisser leurs chances a des minots

  • AKA
    51179 points
  • il y a 5 ans

Maubec je suis d' accord avec toi nous on se croit champions du monde mais ce sont les autres qui le sont ! Ce WE j' ai regardé 2 matchs : ASM/Racing et Crusaders/Highlanders... c' est un gouffre qui nous sépare!!! Et on peu faire signer tous les Blacks que l' on veux leur relève est déjà là nous...
voilà le constat ,pour les causes et leur remède il n' y a pas assez de place ici :vaste débat

C'est faux. Le rugby scolaire au R.U et en Irlande est plus important que le rugby en club jusqu'à 18 ans, et est pratiqué plusieurs fois par semaine. Les matchs scolaires passent meme + souvent à la TV que les matchs de clubs ( un peu a limage du basket au USA, sauf bien entendu que la NBA est tres médiatisée).

Ce mec, meme s'il est anglais (je te l'accorde de bon coeur 🙂), a completement raison. le probleme vient de la mentalité fermé d'esprit, conservative, et craintive du francais de base, qui fait que les écoles ont peur du rugby. Les jeunes ne peuvent donc pas se développer.

Le mal du rugby francais vient des écoles, et le mal des écoles vient de la mentalité en France. ya pas a chercher beaucoup plus loin honnetement.

Tout à fait d'accord avec la plupart des analyses précédentes.

J'ajoute que la vision du sport en France est plus axée "loisir" même pour les jeunes, et je trouve ça relativement sain finalement.

Que les meilleurs jeunes, qui le souhaitent puissent avoir accès à des programmes sport-étude mieux ficelés, là par contre, ça serait bien.

Mais vouloir appliquer des solutions anglo-saxonnes en France, au niveau du sport scolaire, alors que nos systèmes scolaire sont à la base différents, ça me semble absurde.

Innovons, améliorons notre système, prenons les bonnes idées qui nous conviennent (les points 2 & 3 mentionnés par Maubec par exemple), mais faire pousser de la fonte à des gamins de 15-16 ans sous pretexte que les Irlandais sont plus costauds aux 6 Nations U20 comme c'est suggéré...

Enfin, il ne faut pas oublier qu'en France on a un potentiel de développement énorme:
On a 3 fois de licenciés rugby que l'Angleterre seule, je le rappelle, mais des régions "non traditionnelles" ou le rugby se développe. J'ai un ami Toulousain qui, parti étudier à Lille a été véritablement soufflé par l'engouement que suscite le rugby au niveau universitaire et associatif (amateur essentiellement), et ce avec seulement 2 clubs référence : le Lille Métropole Rugby (en Fed 1) et le Rugby Club d'Arras (Fed 2). Le public est là, si les instances font ce qu'il faut c'est un potentiel énorme.

@Maubec : Complètement d'accord avec toi quand tu parles de constituer des groupes par gabarit et non par année de naissance. Dans le groupe que j'entraine (9-10 ans), j'ai un gamin qui fait 1m60 et 56 kgs, et un qui culmine à 1m20 pour à peu près 20 kgs. On essaie absolument d'éviter qu'ils se croisent, mais des fois...
Par contre je ne suis pas d'accord quand tu parles de compétition. Il faut savoir que jusqu'en minimes, il n'y a aucune compétition, quasiment aucun nivellement, et il est justement assez difficilement de proposer une évolution aux éléments qui s'annoncent les plus prometteurs. La Fédé est pour moi justement favorable à un sport de masse, accessible à tous, et c'est très louable comme volonté. Mais il manque, comme cela existe dans plein d'autres sports, une structure compétitive chez les jeunes enfants qui pourrait faire évoluer plus rapidement certains gamins vraiment au-dessus du lot.
L'interdiction de surclassement est aussi une belle idiotie. On a tous vu sur des plateaux un gosse tellement au-dessus qu'il traverse tout le terrain. Quel intérêt pour lui, mais aussi pour ses adversaires et ses partenaires..?

Pour conclure un petit mot sur le volet scolaire qui est le coeur de l'article de ce monsieur. Je pense qu'il a en partie raison, le rugby est très très peu pratiqué avant le lycée, car peur des chocs, des blessures, etc... Les sections scolaires sont très rares, et pour avoir personnellement tenté d'en créer une en collège, c'est la croix et la bannière, les enseignants n'en veulent généralement pas, et les proviseurs sont craintifs au niveau assurance...

  • nono31
  • il y a 5 ans

Je dirais plutôt que notre XV de France est à l'image de notre top 14 : chiant à mourir. C'est lent, c'est laborieux, c'est minimaliste...

Après ce bon vieux Phillipe n'est peut être pas non plus étranger à tout ça.

Pikeboy tu as tort concernant les enfants. Statistiquement, le Rugby est moins pathogène que le FootBall sur les populations de moins de quatorze ans (Chiffres Officiels des cies d'Assurances, je retrouve les Stats et te les collerai en P-J) ! C'est d'ailleurs pour cela que le "cout des Assurances" est d'une amplitude, sans aucune mesure avec le Foot, selon que tu sois licencié enfant, ado ou adulte !! Après 14 ans, je dits pas.....

@Magaxe : je ne veux ni faire de la provoc ni être polémique, mais quand tu penses à tes enfants, est-ce que tu préfères les voir rentrer de leur entraînement en béquilles ou dans un fauteuil roulant ?

Dieu sait que par les temps qui courent, les valeurs véhiculées par le rugby sont encore bien plus nobles que celles du foot (il n'y a malheureusement qu'à aller assister à quelques entraînements de foot dans des clubs de jeunes pour s'en convaincre), mais le rugby reste un sport plus dangereux que la plupart (dont le foot), et ça c'est une réalité.

Pour le reste, à chacun de faire ses choix.

  • kou2tronche
  • il y a 5 ans

Ben oui, il faut rendre le rugby obligatoire à l'école.
Ce que ne dit pas ce donneur de leçon, piètre analyste, pire encore, anglais, c'est que les schools anglaises proposent certes un très grand nombre de sports et particulièrement le rugby, mais il n'est pratiqué qu'en cycle de 12 semaines dans l'année, souvent de manière très scolaire (pour moi, ils ne jouent pas, il font du rugby) et franchement, la plupart des gamins on la trouille de ce sport.

"Wiklliam Webb Ellis devait être un peu français"*

* Auteur anglais anonyme, ivre et violet, après France Angleterre en 2006 à la première taverne qui jouxte le stade de France .

Personnellement je a trouve moyenne son analyse! Ce n'est pas récent que les jeunes n'aient que très peu de sport à l'école par rapport aux Anglo-saxons. Et réellement cela n'a pas empêché la France de briller dans le 5N, 6N ou encore à plusieurs reprise en finale de la Coupe du Monde.

Je tiens aussi à préciser que niveau "tous sports" confondus, la France est l'une des meilleures pourvoyeuses de médailles. Alors oui les Britaniques ont tout raflé durant leurs JO, mais sinon on ne les vois vraiment pas... et que dire du foot où ils se font bouffer à cause d'un championnat trop "international".

Alors oui, ce dernier point retranscrit au Top 14 peut être une cause au malheur de notre XV. Le fait que les Irlandais U20 soient de jeunes hommes quand ils soulèvent de la fonte à 15ans alors que les petits Français sont en étude peu aussi être un "soucis" (moi je ne le vois pas comme ça personnellement) bien que nos U20 aient fait le Grand Chelem l'année dernière, et que Gavin Mortimer n'en parle pas.

Le soucis pour moi c'est surtout le rapport du Top14 par rapport au XV de France. L'entraineur est en 2nd plan. Quand les Anglais "recrutent" leur joueur pour la rose dés le début de l'année, que les Irlandais, Gallois travaillent en Provinces ayant comme unique but la coupe d'Europe, et la sélection... c'est là qu'est la différence

J'ai pas envie d'écrire un roman, mais les rosbeefs me les brisent !
Pour une équipe qui périclite, finalement, le bilan des CDM sont pas si mauvais :
1987 - finale
1991 - plan anti-Blanco de la part des angliches qui nous font tomber en 1/4 (aujourd'hui ce ne serait plus possible)
1995 - demi-finale (avec l'arbitrage maison qui a été officialisé par Pienaar)
1999 - finale
2003 - demi-finale
2007 - demi-finale
2011 - finale (arbitrage maison en finale que l'on connaît aussi)

Ca fait maintenant 24 ans que nous n'avons plus été éliminés en 1/4 et les anglais seulement 4 !

Alors oui, aujourd'hui on est pas au sommet de la vague... mais recevoir des leçons de la part de ces gens-là qui considèrent qu'ils ont la science infuse, ça me gave sérieusement !

J'en ai marre de lire ces articles qui disent que la France est vieillissante, nulle, déteste les réformes, ...
Les Français sont ce qu'ils sont et c'est un crime de ne pas suivre l'exemple anglo-saxon ? Qu'il s'agisse du rugby, de la bouffe, de la santé, de l'économie, ... qu'ils nous laissent en paix et qu'ils balayent devant leur porte !

Moi ça me désole de voir le jeu de l'EDF, mais je pense que cela est plus dû à des sélectionneurs de merde, des calendriers honteusement lourds, des exigences du haut niveau de plus en plus violentes !

Bizarrement, à chaque fois que nous avons 3 mois de prépa pour la CDM, on fini dans les 4 premiers !
Alors la solution ne serait-elle pas d'alléger le calendrier ? de prendre des sélectionneurs avec des plans de jeu ? de permettre plus de temps de prépa à l'équipe nationale ?

...ne pas oublier que le jeu de rugby était dans l'hexagone, l'émanation de Provinces où il se pratiquait(culture du combat dans le Sud-Est ou Languedoc,cavaleur dans le Sud-ouest,etc);depuis l'arrivée du rugby professionnel ,tout comme le vin, qui s'est "Parkerisé" le jeu de rugby est devenu identique aux quatre coins du Pays;simple constatation ,...pour le reste,pas mieux que les brillantes analyses précédentes!

*peut-être ( bordel de correcteur !)

Si un journaliste de Rugbyrama lis tout ça, on aura peu être droit à un bel article la semaine prochaine.

  • magaxe
    85672 points
  • il y a 5 ans

pour completer ces differents commentaires deja tres pertinents, je rajouterais juste que le rugby est victime d'une reputation erronnée ( quand tu entends des parents dire qu'ils ne veulent pas mettre leurs enfants au rugby car c'est trop dangereux, et qu'ils reviennent du foot avec des bequilles....), victime aussi d'un manque de popularité au niveau scolaire, car complexe à enseigner pour un prof qui ne connait rien au rugby, contrairement au foot ou au basket....

Je suis déjà intervenu sur RM pour soulever nombre d'incohérences dans la "Formation du Joueur" (pas d'1 équipe !) en France faut-il qu'1 Journaliste Anglais déleste les instances Fédérales de qqs œillères pour que les lignes bougent ? Enfin, pourquoi pas si cela influe ne serait-ce qu'1 tt petit peu !!
Pour être + général et précis dans les comparaisons avec les autres attention à ne pas déplacer l'épicentre du pblm Rugby (cela tendrait à dédouaner les acteurs de la Formation, en corolaire, on validerait les pratiques actuelles puisque, si échec il y a, la faute en incombe à un environnement général, pas a ce que je faits on ne faits pas !!!!).
Rétablissons qqs faits ou vérités objectives.
D'aucuns invoquent la part prépondérante du Rugby dans la pratique du Sport domestique qui expliquerait les résultats des équipes nationales. C'est un peu vrai concernant NZ (les Kiwis ont aussi d'autres centres d'intérêt sportif) où le (ou plutôt Les) Rugby sont c'est vrai une composante forte de la nation et du lien social qui va avec ! Concernant les nations majeures, ca l'est 1 peu moins concernant SudAf où le Rugby concerne essentiellement (ca tend à évoluer et c'est bien !) les Populations Blanches & Rurales minoritaires en nombre (pourtant 2 CDM). Ca l'est encore moins concernant Aussies où le XV n'est qu'1 sport minoritaire (Allez on va dire 5 ou 6ème) sur un bassin de population sans aucune mesure avec la France (pourtant 2 CDM). Que dire de l'Argentine où la pratique Ovale n'intéresse principalement que les Populations émanant des "High Schools" (là aussi ca commence à bouger, tant mieux!) qui, il n'y a pas si longtemps est venue nous donner 1 lecon de Jeu ? Scotland ? A peine un peu + de licenciés qu'1 Comité moyen de France pourtant on a eu chaud !!! Par manque de place je ne développe pas sur les autres mais je pourrais le faire après...
Non, l'argument ne tient pas, si on se penche sur les Chiffres....
D'autres invoquent le "Système scolaire" qui ferait la différence (Ha, le fameux c'est la faute de l'école !!!). Il est vrai que la pratique du Rugby en Commonwealth est encouragée dans les "Private School" (pas toutes loin s'en faut) considéré comme un élément constituant de l'Education de l'Enfant (homme en devenir) ! Encouragée mais pas (ou plus) obligatoire dans la majorité des cas ! Il faut aussi comprendre qu'on ne s'adresse là dans la majorité des cas, qu'à une certaine franche de la population (plutôt aisée) bien que les choses tendent là-aussi à s'améliorer avec l'Ouverture de nombreux Collèges (Lycées en France) à "d'autres populations" via Bourses d'études, Promotion sociale par le Sport ect....
A l'inverse, tous ces pays de "tradition Scolaire" ne bénéficient pas du "Maillage Associatif" tel qu'existant en France ! Pays où Assurances et Business tt azimuts sont Rois, les licences et autres adhésions sont autrement plus onéreuses qu'en Hexagone ! Par effet mécanique (voire habitudes communautaires) il est illusoire d'imaginer que la pratique du Rugby concerne (ou pourrait intéresser) tellement plus de Jeunesse que chez nous ! Oui, un jeune Blanc à minima "Middle Class" vient naturellement au Rugby parce que cela fait partie de son cursus d'apprentissages (j'y met un S car outre l'enseignement Sportif, formater un Homme dans un cadre de Règles Strictes, subtiles et difficiles à appréhender contribue à rendre pérenne le "Système à l'Anglo-Saxonne !). Pour un jeune Black issu d'un milieu un peu moins "favorable" l'accès au Jeu de Rugby s'en trouve facilitée en France et grâce en soit rendue aux Bénévoles qui œuvrent sans compter leur tps, ni argent ! Pas sur que "Chez les autres" les mms possibilités soient aussi facilement à disposition que vers chez nous pour les populations qui ne sont pas de Tradition Rugby !
L'argument, le Système scolaire explique les différences ne tient pas, chacun son système mais les populations "atteignables" en France ne sont pas moindre que chez les Brits....
Là, où l'on peut envisager une différence "sensible" dans; comment sont appréhendées les pratiques Sportives outre-manche & Pays de Tradition Rugbystique, c'est pourquoi j'inscrit mon Enfant au (le + souvent AUX) Sport....
Dans la quasi-totalité des pays "dominants" en Rugby, la pratique Sportive est considérée chez les parents (et enfants on parle là de modèle Sociétal) comme un élément constitutif de la maturation et projection vers l'âge adulte de l'enfant...Partant de là, le coté "fastidieux" des divers apprentissages n'est pas vécu là-bas comme une contrainte, ou une "entrave" au développement personnel mais plutôt comme un passage obligé, mieux une réelle plus-value humaine ! Personne ne s'en plaint, tout le monde s'y attelle sans ciller puisqu'il s'agit de l'essence mm du système auquel il adhère.....
Chez nous autres, il n'en va pas de mm !
La pratique Sportive est très (trop ?) souvent considérée comme un loisir parmi tant d'autres....Le jeune vient au Sport (avec l'assentiment du Parent) prioritairement dans un esprit ludique (c'est bien pourquoi pas ?) mais sans autre Objectif que la prise "immédiate" de plaisir....Faire ses gammes, en remettre sur l'ouvrage dans le solfège Sportif ne rencontre pas l'adhésion de tous ! Bien souvent, nous autres Français prenons la pratique Sportive comme une manière agréable de passer le temps de l'Enfance pas eux ! Le temps imparti à la pratique Sportive est considéré chez eux, non-pas comme une parenthèse dans la semaine mais comme un temps consacré à "d'autres" apprentissages sans hiérarchiser ces derniers !!!!!! Pour revenir au Rugby, partant du principe que les Familles sont demandeuses de "ludique, rien que de ludique !" souvent les encadrements leur en donnent "😜our leur Argent" ....Le coté fastidieux des apprentissages "de base" est trop souvent occulté au profit d'un "Drôle de Ballon" jeté au milieu et match point-barre ! Les enfants se sont amusés ont (parfois pas tjrs) transpiré tt le monde est content !! Pendant ce tps, les autres apprennent les gestes Clefs qui bien souvent in-fine font la différence qd on regarde le match à la TV !!!!
C'est en cela (entre-autre) qu'une différence non pas sur la forme mais sur le fond & objectifs d'apprentissages nous fait souvent défaut dans le Jeu de Rugby......

Je commence à être exaspéré par tout ces gens qui rejette la faute sur le sélectionneur, PSA. Ceux là même qui critiquaient Lièvremont en 2011 et Laporte en 2007.

Je pense qu'il faut regarder plus loin que le bout de son nez, on ne résume pas des mécanismes complexes par des syllogismes (raisonnement à deux propositions qui se termine par une conclusion) à deux balles comme : " PSA est a la tête du XV de France. Le XV de France est nul. Donc PSA est nul. "

Je pense qu'il n'y a pas un seul facteur déterminant dans l'échec du XV de France et qu'il faut relativiser certaine choses :

1) La France est constamment en crise. Ce n'est pas nouveau, on a toujours tendance à voir le mal partout même parfois là où il n'est pas et surtout, surtout à être pessimiste. En 2011, après un tournoi catastrophique et une défaite contre l'Italie on prédisait que l'équipe de France passerait a la trappe dès les phases de poules / quarts de finales et pourtant ...

Je rajouterai qu'on est même exigeant et sacrément faux-culs parce que quand on gagne contre le PdG en 1/2 en 2011, on hurle au vol alors que si on avait perdu on aurait hurlé tout autant...

2) La place du Rugby en France
Pas besoin de vous faire un dessin, le Rugby est loin d'être majoritaire en France comme il est en Nouvelle Zélande et n'a pas le même impact. Élevé au rang de religion en N-Z où on le pratique partout (école, université, entreprises, clubs) quand il a une réputation de sport de " brutes " chez les profs de sports et les parents même si cela se met à changer petit a petit. Comparativement, la pratique massive du handball en sport scolaire a permit l'essor de celui ci.

3) La formation

Effectivement, là ou je rejoins bon nombre de monde c'est qu'il y a un réel problème de formation des jeunes en France.

- 1er problème : On préfère recruter un centre de 1m90 pour 100 kilos, qui court 12s/100m qui sait pas faire de passe plutôt que quelqu'un de plus gringalet mais capable de geste technique rare ou/et ayant beaucoup plus de niak. Pourquoi ? " Parce qu'on va les former " à ben on voit les résultats pour certains...

- 2ème problème : Dans les clubs pro' (où j'ai été) on passe beaucoup plus de temps à enseigner des tactiques collectives, à faire de la musculation, du physique, à répéter inlassablement des combinaisons pour gagner un championnat quelquonque qu'a développer les capacités techniques des jeunes joueurs. Or, l'intérêt pour un club pro' (je pense) ne devrait tant pas d'avoir toute ses équipes jeunes gagner leur championnat respectif que de former un futur joueur capable prendre la relève au club.

- 3ème problème : Partant de ces deux premiers problèmes qu'on ne voit pas/veut pas voir on en créé un nouveau en allant chercher des joueurs toujours plus loin, toujours plus jeunes et toujours moins français (sans vouloir faire du Front National) pour compenser ce manque de technique ce qui entraîne irrémédiablement un appauvrissement de notre Rugby.

- 4ème problème : L'absence ou le faible dispositif obligeant les clubs à former leurs propres joueurs et a avoir des joueurs français dans leurs clubs. Par rapport aux nations du Sud le nombre d'étrangers est impressionnant.
Et pas besoin de critiquer Toulon, y a qu'a voir dans des clubs de PROD2, de fédérale 1, 2 voir 3 même le nombre de joueurs étrangers présent dans les effectifs ! Parallèlement au fait qu'on recrutent des stars etrangeres en TOP14/PROD2 payé largement supérieurement aux français, on recrute des joueurs étrangers en fédérale 1, 2 et 3 parce qu'ils "coûtent moins chère" .

4) Les joueurs
Malgré tout et contrairement à ce que bon nombre de personnes disent, je trouve que nous avons des joueurs de très bons niveaux qui sont largement capable de rivaliser avec les plus grandes nations.
Le soucis c'est que je pense c'est qu'on a trop souvent tendance a avoir un problème dans la tête (je pense à un Fofana ou un Huget capable de tellement de génie et réduit a des performances si pathétiques).

5) L'équipe
Clairement, je trouve qu'il y a un manque de repère dans le XV de France qui me semble chronique. Non seulement, je pense que l'on manque de travail ensemble entre les coupes du mondes (et encore cela s'est bien arrangé) mais surtout on manque de STABILITÉ, de CONTINUITÉ. Pourquoi ne faisons nous pas confiance aux joueurs que nous avons, pourquoi les changer tout les temps ? La politique de l'homme fort est elle plus efficace ? J'en doute, elle fonctionne parfois mais pas souvent.

- Selon les cas soit on se precipite trop tôt sur certains joueurs encore très (trop?) jeunes (Raphaël Poulain, Jules Plisson) en les bombardant futur Lomu, futur Wilko (ou futur mes-couilles...) pour les laisser comme des vieilles chaussettes quelques matchs plus tard soit on garde des vieux qui n'ont à mon sens jamais été des titulaires indiscutables et qui devrait laisser leurs place à des jeunes (Pascal Papé).

- De plus, le changement de sélectionneur entraine souvent le changement presque complet d'équipe à l'exception de quelques indéboulonnable (comparer les équipes de 2003, 2007, 2011 vous verrez les nombre de joueurs qui ont fait ne serait ce que deux ou trois coupes du mondes sur les 30). On recommence alors tout depuis le début ! Car ne nous leurrons pas, 4 ans pour construire une équipe sur un plan de jeu en ne se voyant que quelques semaines par an c'est bien peu !

6) Les institutions

Au delà de tout ça peut-être faut il aller chercher beaucoup plus loin les problèmes à la racine du mal du XV de France dans le fondement même du Rugby en France. Les pistes sont larges et laisse place a beaucoup d'imagination, j'en laisse quelques unes en vrac sans m'attarder dessus, chacun aura sa propre opinion la dessus :

- Fermeture du système promotion/descente pour le TOP14.

- Création de " provinces " comme dans les pays anglo-saxons.

- Réduction du nombre de clubs au sein de l'élite (TOP10 ou TOP12)

- Refondement du calendrier pour donner encore plus de temps à la préparation des joueurs en équipes nationales (5 ou 6 semaines sans championnat pendant le tournoi de 6 nations par exemple)

- Joueurs tricoles sous contrat exclusif avec la fédé et "😜rêtee" à des clubs. Ce qui laisserait supposer d'avoir de la continuité et le respect du groupe en contrat qui a été établit ...

A cela, on pourrait ajouter le "😜roblème" de l'argent qui s'imiscent dangereusement dans notre sport bouleversant son esprit pour toujours plus de profits (cf les matchs de PROD2 le jeudi) et qui a une relation plus ou moins marqué avec presque chacun des aspects que j'ai cité. S'ajouterai aussi les problèmes de calendrier que ce soit le surchargement des saisons ou le décalage nord-sud qui fait que nous (équipes nordistes) jouons épuisé après nos championnats des équipes sudistes en pleine forme dont la saison n'a pas encore commencé en juin et inversement en novembre (quand est ce que les instances internationales vont-ils uniformiser tout ça ?) mais je suis fatigué et je n'ai pas le temps d'en parler...

Peut-être que si le Rugbynistère me laisserait écrire un article j'aurais le temps d'en parler ... 😛

  • Maubec
    4045 points
  • il y a 5 ans

Sur cette question de la foemation, quand j'étais en NZ, j'ai été impressionné par leurs jeunes. Ils avaient déjà la technique et le sens du jeu dès les tout petits.
Cela s'explique par 3 choses selon moi.
1/ une présence du rugby scolaire et universitaire importante (les matchs opposant les "colleges" sont diffusés à la TV) [mais Lau1 à raison sur le fait qu'on est dans une culture où vous avez des sports plus prestigieux et don mieux soutenus par l'institution scolaire que d'autre]
2/ des groupes de poids et non d'âge jusqu'à l'adolescence. Pour ne pas "😜erdre" un enfant à la croissance plus lente mais qui pourrait être bourré de talent.
3/ jusqu'à tard, il n'y a pas de vainqueur dans les matchs de jeunes. Le but n'est pas de gagner mais de faire du beau jeu. Forcément, ça aide à privilégier le beau geste sur le résultat et donc à développer la technique individuelle puisqu'on est encouragé à tenter.

Et c'est sur les points 2 et 3 que se fait la différence selon moi.
combien de gamins perd-on chaque année car d'un plus petit gabarit à une période de leur vie ? Le minot gringalet de 8 ans qui affrontent des gars plus gros et grabs que lui, il change de sport. Et tant pis si à 18, il est baraqué et quil aurait pu être doué. On l'a perdu.
D'ailleurs nos équipes de jeunes sont souvent très présentes physiquement et gagnent grâce à cela. Mais arrivés à l'âge adulte, quand le physique ne peut plus faire la différence tout seul, on plafonne.
Si le rugby n'était qu'une question de physique, les Géorgiens seraient multiple champions du monde.

Et enfin, la façon d'entraîner les gamins...
Ce n'est pas le cas de tous les éducateurs et heureusement mais il reste en France une forte mentalité de compétition. Il ne faut pas seulement jouer, il faut gagner.
Les Anglais ont inventé le sport moderne mais ce sont les Français ont inventé les compétitions sportives.
Rappelons qu'aucune des grandes nations du rugby n'avaient de veritable championnat domestique avant les années 80 en dehors de la France !

Pendant un temps et parce que la 1ère division comptait une centaine de clubs, ça nous a plutôt réussi. Depuis le passage au professionalisme, il semblerait qu'on n'ait pas su négocier le virage et qu'on paye aujourd'hui le prix au niveau des joueurs. Par ccontre côté LNR, FFR et médias, ils se régalent.
Tant mieux pour eux, tant pis pour nous.

  • lau1
    13016 points
  • il y a 5 ans

Le mythe des scolaires ou quand les écoles privées se tirent la bourre sur 2 3 sports, et ne font rien pour une pratique du sport en général.



  • Maubec
    4045 points
  • il y a 5 ans

@Plissonlelinge Pour la Nouvelle Zélande, en plus du rugby à XV, ils ont été champions du monde aussi à XIII, en cricket, en voile et yachting (et 2 America's Cup), en netball, en sport auto (Dixon en IndyCar, Hulme et rien de moins que McLaren en F1), en golf, en aviron et en athlétisme (Snell et surtout Valérie Adams)
Donc non, la NZ ce n'est pas que les All Blacks même si ils sont l'icône du sport kiwi.

Et ne me dites pas que ce sont des sports mineurs : le cricket il y a plus de pays qui y jouent et plus de licenciés et de spectateurs que le basket ou le handball. Idem pour le golf et les sports nautiques.

C'est juste qu'on a une image tronquée de ce pays mais eux aussi ont une image tronquée de la nôtre. Et je suis sûr que la majorité des kiwis ignorent qu'on est super forts en hand (le hand pour eux, c'est un peu le cricket pour nous) ou qu'on a une bonne équipe de basket.

Ce sujet rejoint la 1ère question posée par les internautes à l'émission " les spécialistes" sur canal (dont le sujet était "vers une coupe du monde des clubs?". A voir sur le site de canal +)

La réponse de JP Elissalde et de Cédric Heymans (qui entrainent tous les deux des jeunes) rejoint tout à fait ce que dit ce journaliste et c'est est assez affligeant quant au constat . La qualité de la formation baisse car elle est le résultat de décisions politiques prises par les instances dirigeantes. Autrement dit on se tire une balle dans le pied.

Ensuite, au niveau scolaire, le rugby n'est pas un sport tellement pratiqué dans les établissements contrairement aux autres sports collectifs. On y pratique bien plus volontiers le handball, le basket, le volley-ball ou l'athlétisme, parce que c'est lié, je pense, aux infrastructures qui sont mises à disposition.
Pour le rugby ces dernières ne sont pas toujours adaptées ou disponibles partout et de manière uniforme en France. Ce doit être d'ailleurs un peu pareil pour le foot (sauf dans la cour de récréation !).
Du coup, le rugby est moins pratiqué. Et comme en plus se rajoute à ça la dimension régionale, ce doit être (toute proportion gardée bien entendu) plus difficile de trouver des terrains dédiés en Bretagne, dans le Nord ou l'Est de la France que dans le sud et le sud-ouest pour les établissements scolaires.

Et puis il y a aussi un fait en France, c'est de ne pas vouloir faire comme les autres surtout lorsque ça marche bien chez eux. C'est ce qu'on appelle l'exception culturelle. Alors des fois ça passe, mais là pour le coup on est vraiment à coté de la plaque.

Mais ce qui est sûr c'est qu'il y a le feu à la maison du rugby de France et qu'il est urgent de l'éteindre si on ne veut pas courir à la catastrophe.

PSA.

Bonne soirée

😉

Le mal français c'est PSA ? alors qu'en 2011 le mal français c'était Lièvremont...en 2007 le al français c'était Laporte......Je pense que si Ibanez veut se faire détester par la population rugby, il ne lui reste plus qu'à devenir le futur sélectionneur...il aura l'unanimité contre lui......Sinon, un peu de chambrage de nos meilleurs ennemis permet de faire doucement monter la pression pour le dernier match du tournoi à Twickenham ..en espérant une victoire des bleus !!!!

Encore un tout heureux de sortir un papier qui fera grandement parler.. Pour pas grand chose au final.

Je suis d'accord sur la forme mais moins sur le fond.

Il est vrai qu'en France, les championnats scolaires ou universitaires sont.. faméliques (et je sais de quoi je parle, en tout cas en Franche Comté, on arrive a peine a réunir 6 équipes pour... le championnat régional universitaire!) MAIS ça ne date pas d'hier.. Donc ce n'est pas certes un critère de bonne formation mais ces dernières années ça n'a pas empêché le rugby français de briller par moments.

Pour rejoindre certains autres avis, OUI c'est aussi comme ça dans d'autres sports, pourtant il me semble que la France est loin d'être ridicule d'un point de vue sportif !
Par ex les neo zélandais ont les Blacks, certes, mais à côté de ça? Pas grand chose.
Or en France nous pouvons cocoricoter en pensant au basket (champions d'europe), au handball (champions de tout!), au rallye (Loeb), à l'athlétisme (Lavillenie forever), à la natation, au cyclisme, on a été champion du monde et vice champions il n'y a pas si longtemps au football BREF j'en passe..

DONC NON, on a de la qualité en France, et surtout des joueurs de qualité.
Même actuellement le XV de France compte d'excellents joueurs (si si je vous assure !).

Seulement le sport est ainsi fait : il y a des hauts.. et des bas.. en ce moment c'est un bas.. mais bientôt se sera un haut.
Faisons un peu confiance à nos joueurs et soutenons les jusqu'au bout, en buvant des bières et en souriant car .. c'est du sport.
Heureusement que les Ecossais et les Italiens réfléchissent différemment et ne supporte pas leur équipe que dans la victoire sinon les stades seraient bien vides...

La racine du mal Français c'est PSA, pourquoi aller chercher plus loin?
On possède de très bonne individualiter en france on va pas se mentir, des joueurs qui peuvent faire la différence à eux seul! Physiquement on est au même niveau que les grandes nations du rugby, il nous manque un collectif, et PSA même si il a fait de bonne chose par le passé en tant qu’entraîneur n'est pas l'homme de la situation il apporte rien au jeu. Concernant la formation française elle n'a rien a envier à l'Irlande, on sort de tout les ans de très bon joueur de nos centre de formation à l'image de Teddy Thomas et Fickou qui ont intégré l'équipe de France très jeune! Et les U20 jouaient à l"extérieure il ne faut pas l'oublier, ca peut arriver de passer à coter d'un match, on peut pas juger une équipe sur un match!

@ BoBoB

Maintenant que tu le dis, oui j'ai bel et bien divagué 😊 C'est vrai qu"on se porte bien dans la plupart des sports en effet, tant pis pour ma théorie, j'aurai au moins essayer de participer au débat, et comme dans le sport, l'important c'est de participer 😊

Ceci dit je maintiens la dernière phrase de mon précédant message,( en espérant que personne ne vienne la démonter) 🙂

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

la racine du mal Français elle est Anglo-saxonne

  • BoBoB
    7969 points
  • il y a 5 ans

@LouRugby : D'habitude je suis (très) d'accord avec toi mais là, tu divagues mon ami (si tu permets cette familiarité). La preuve :

Ben va voir le hand, sport aux racines scolaires par excellence et si tu trouves que les résultats sont médiocres alors, je me joindrais à la généralisation de ton analyse. 😊

Euh rajoute aussi la natation qui ne s'est jamais aussi bien portée. L'athlétisme n'est pas mal non plus. Le golf décolle enfin. Bref, je crois que le problème est ailleurs, interne à la grande famille du rugby et bien plus complexe que ne veut le voir notre expert briton de service.

  • benny
    15373 points
  • il y a 5 ans

Sympa qu'un Anglais s’inquiète pour nous ! ça veut dire qu'on doit vraiment être naze...

en tout cas plusieurs points:
si on prend les autres sports co majeurs, la France a quand un rang plutôt flatteur. En foot, on recommence à pouvoir espérer gagner, en basket elle a fini en bronze aux mondiaux, en hand pas besoin de préciser,...donc le système scolaire marche pas trop mal des fois, je pense que le rugby est un problème particulier.
Si on prend l’équipe type du championnat l’année dernière; combien de français ? est-de du a la formation, au trop nombreux étrangers, ou simplement on a une génération moins bonne ? je pense un peu de tout ça,auquel il faudrait ajouter un certain manque de constance de la part du sélectionneur et des instances.

N'oublions pas qu'en 2006 la France fut championne du monde U21. Qu'en reste-t-il ? Chouly et Guirado en équipe de France...Fufu, Tilllous-borde, Medard, et Domingo à ses portes. Était-ce une génération dont on pouvait attendre un meilleur destin avec les grands (donc défaut dans la progression ) ?

Une analyse très intéressante, il y a un véritable culte du sport dans les pays anglo-saxons que nous n'avons pas en France, je n'avais jamais fait le rapprochement bien que j'étais au courant, il y a certainement bien d'autres problèmes, comme celui de l'évolution, la France a toujours eu du mal à se reformer, puisqu'on parle du système scolaire français, tout le monde est au courant qu'il est nul (nos élèves travaillent le plus d'heures, mais le moins de jours, avec des résultats désastreux...) depuis plusieurs décennies, mais toujours aucune réforme digne de ce nom.

Je ne pense pas que notre rugby va s'améliorer, je ne suis pas fan de PSA mais je persiste à dire qu'un nouveau sélectionneur, quel qu'il soit, ne fera pas de miracles.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News