VIDEO. Top 14 - ASM : A'men'donné, la méthode Azéma, ça tranche
ASM : A'men'donné, la méthode Franck Azéma tranche.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Aurélien Rougerie et ses coéquipiers sont revenus pour Canal+ sur le stage de l'ASM à Millau qui avait mal tourné l'été dernier.
Un coup d’œil au classement du Top 14 suffit à s'en persuader : tout va bien à l'ASM Clermont, leader du championnat à huit matchs des phases finales. Rajoutez à cela une qualification en ¼ de finale de la Champions malgré la présence du Munster et des Saracens dans la poule et vous comprendrez que la première saison de Franck Azéma comme entraîneur en chef du club auvergnat se passe bien. Voir, très bien. À l'intersaison, l'effectif asémiste a peu évolué, même si des joueurs comme Camille Lopez et Nick Abendanon ont apporté un vrai plus, quand d'autres se sont imposés dans la rotation comme Sébastien Vahaamahina, Jonathan Davies, John Ulugia ou Zack Guildford. Mais la véritable interrogation concernait « l'après-Cotter », manager des Jaunards pendant huit saisons.

Visiblement, la méthode Franck Azéma, ancien adjoint de Cotter, porte tout autant ses fruits. Jusqu'à un nouveau titre décroché par l'ASM ? En attendant, la désormais célèbre chronique « A'men'donné » est revenue sur la préparation estivale quelque peu agitée des Clermontois lors d'un stage à Millau. Alors, quels sont les secrets de la méthode Azéma ? Invité des Spécialistes sur Canal+, Franck Azéma a eu la surprise de découvrir la réponse de la bouche de trois de ses cadres : Aurélien Rougerie, Benjamin Kayser et Julien Pierre.

Pour découvrir que « la méthode Azéma, ça tranche ! », c'est par ici :

Crédit vidéo : Canal +

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si Thiers est la capitale du couteau, Millau est définitivement devenue la capitale de la machette !

  • ositia
    13555 points
  • il y a 5 ans

Malgré un début qui s’annonçait compliqué, l'ASM a réussi à bien s'en sortie pour être aujourd’hui 1er du championnat et toujours en course en coupe d'Europe.

Azema a sut trancher avec la méthode Cotter, pour le meilleur et pur le pire.

En tout cas, vu les résultats de son équipe en TOP14, mais surtout en coupe d'Europe, je dis chapeaux l'artiste !

Je trouve toujours difficile de juger le nouvel entraineur la pemière année, surtout quand il récupère une équipe tourne bien. Je pense à Castre par exemple, c'est sûr que le recrutement n'a pas été à la hauteur des départs mais bon...
A quel point il bénéficie du travail de son prédécesseur, à quel point il apporte sa touche ?

Il faut peut être attendre un peu pour se faire une bonne idée.

Cela dit j'aime beaucoup le personnage et ce qu'il propose (enfin ce que j'en ai vu), et leur victoire au Munster...MIAM !

Russia,

On a pas vu DU TOUT la même chose.

Le turn over a été une des clé de la patte Cotter, t'avais pratiquement deux équipes alignées en fonction de l'enjeu du match.

Tu cites Malzieu, il a encore été blessé une grande partie de la saison et n'a pas retrouvé son niveau, malheureusement.

Tu cites Lacrampes, il est pas non plus dans les plans d'Azema parce-que c'est un glandeur. Même Rado, beaucoup moins doué, lui ait préféré car il se défonce pendant la semaine, lui.
Parra, excuses moi, mais c'est quand même autre chose. Qu'on aime ou qu'on aime pas, il est vice champion du monde...

Nakataci faisait l'année dernière son entrée dans le groupe, sa vraie entrée. Quand t'as Nalaga et Sivivatu qui affichent des stats de fou tu les laissent titulaires (mate un peu celles de Sivi lors des phases allé de la HCup...)

J'te trouve donc un peu dur avec le père Cotter qui, soit dit en passant, fait quand même l'unanimité dans le paddock.

Après, entre être champion ou éternel Poulidor, c'est une différence que je ne saurai expliquer, trop de facteurs.




A'men'donné, Millau c'est un peu la Cité de la Peur : "Attention chérie, ça va trancher !" 😉

Sans aucune ironie, je n'ai jamais été très fan de Cotter.

Je maintiens mon opinion sur lui, un super entraineur, capable d'apporter un réel plus à l'équipe, mais pas un grand sélectionneur pour plusieurs raisons :

1) Chaque année, il faisait la même erreur : il utilisait ses meilleurs joueurs à fond dès le début avec peu de turnovers, résultat chaque année ou presque, un titre de champion... d'automne et presque aucun titre derrière à cause de l'usure mentale et physique, l'an passé cela avait été l'apothéose avec la surutilisation de certains joueurs (Hines, Cudmore, Zirakashvili...) qui étaient donc morts à la fin de la saison.

2) Une concurrence bipée. Sivivatu signe à Castres à mi saison, prend 10 kilos de graisse derrière et ne fout plus rien ? Pas grave, on le laisse titulaire, tant pis pour Nakaitaci (qui peut enfin révéler son vrai potentiel cette saison) et Malzieu. Lacrampe enchainait les grosses perfs à la mêlée, mais il préférait un Parra en demi teinte... On n'aura que peu vu des Ric, King, Nakaitaci... vraiment dommage.

Finalement, je pense que ses techniques sont particulièrement adapté à un championnat plus court, comme la ligue celtique ou à une sélection nationale, mais en Top 14 il aurait été meilleur comme entraineur que comme sélectionneur, je pense qu'il n'a pas très bien géré le coté marathon de ce championnat, même si cela n'enlève rien à ses immenses qualités. Ce n'est que mon opinion.

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
Transferts
News
News
News
Vidéos
Arbitrage
Transferts
News