VIDEO - Parra enquille, Rougerie brille : retour sur la dernière victoire française en Irlande dans le 6 Nations
VIDEO - Parra enquille, Rougerie brille : retour sur la dernière victoire française en Irlande dans le 6 Nations.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La France n’a pas gagné en Irlande depuis dix ans, dans le Tournoi des 6 Nations. Retour sur le dernier succès tricolore à l’Aviva Stadium.

Le contexte

Nous sommes en 2011. Dans quelques mois, les hommes de Marc Lièvremont s’envolent pour la Nouvelle-Zélande. Et ce Tournoi des 6 Nations promet de distribuer les dernières places dans un groupe tricolore déjà bien en place. S’ils sont tenants du titre (le dernier à ce jour), les Bleus ne s’avancent pourtant pas comme d’immenses favoris dans la compétition. La première rencontre vient confirmer quelques doutes : face à une Ecosse joueuse, la France est d’abord irrésistible avec un essai de Médard ou une réalisation d’Harinordoquy suite à la fameuse passe entre les jambes de Trinh-Duc.

S’ils s’imposent confortablement (34-21), deux essais encaissés en fin de rencontre font craindre que le déplacement en Irlande ne soit pas de tout repos.

Le match

Après cinq minutes de jeu, le XV du Trèfle est déjà devant grâce à Fergus McFadden. C’est grâce à sa mêlée que la France évite la noyade, Morgan Parra sanctionnant les fautes irlandaises. Sauf qu’avant la mi-temps, les coéquipiers de Brian O’Driscoll repasse devant grâce au demi de mêlée Tomas O’Leary au ras, lui qui venait juste de prendre à revers la défense bleue.

Cette dernière va continuer de souffrir dans le second acte, puisque Jamie Heaslip ira lui aussi derrière la ligne de craie. Mais sur une course parfaite, Aurélien Rougerie permet à Médard de marquer son deuxième essai du tournoi. Yachvili prend le relais de Parra et aggrave à son tour le score au pied, sanctionnant l’indiscipline locale. Suffisant pour s’imposer, 25 à 22. 

Les équipes

Par rapport à 2011, aucun joueur n’est encore présent dans le groupe France. Mais Declan Kidney s'appuyait déjà sur un certain... Jonathan Sexton. Sera-t-il sur le terrain ce dimanche, malgré sa sortie sur suspicion de commotion, le week-end passé ? A suivre... 

On note que seuls Huget, Trinh-Duc, Médard, Parra et Guirado n'ont pas encore raccroché les crampons.

A noter que Stephen Jones fait aujourd'hui partie du staff gallois.

France Irlande
15 : Medard 15 : Fitzgerald
14 : Huget 14 : McFadden
13 : Rougerie 13 : O'Driscoll
12 : Traille 12 : D'Arcy
11 : Médard 11 : Earls
10 : Trinh-Duc 10 : Sexton
9 : Parra 9 : O'Leary
8 : Harinordoquy 8 : Heaslip
7 : Bonnaire 7 : Wallace
6 : Dusautoir 6 : O'Brien
5 : Nallet 5 : O'Connell
4 : Pierre 4 : O'Callaghan
3 : Mas 3 : Ross
2 : Servat 2 : Best
1 : Domingo 1 : Healy
16 : Guirado 16 : Cronin
17 : Marconnet 17 : Court
18 : Thion 18 : Cullen
19 : Chabal 19 : Leamy
20 : Yachvili 20 : Reddan
21 : Jauzion 21 : O'Gara
22 : Clerc 22 : P. Wallace

Le résumé vidéo

Crédit : Guinness Six Nations

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ce qui est incroyable avec l'Irlande, c'est l'impact d'être un petit pays. A la fois, le réservoir est moindre. Mais également, ils peuvent "installer" des joueurs. Ainsi de 1996 à 2021, ce sont essentiellement 3 joueurs uniquement qui ont joué 10: Humphreys, O Gara, Sexton (il y en a eu d'autres, mais globalement c'est ça).
A la mélée si on met stringer et murray on couvre aussi une très large époque.

@pedronimo

C’est aussi le problème de n’avoir que 4 clubs dans l’élite. Le choix est également restreint et pour peu qu’il y ait un étranger qui s’installe dans une des équipes, le choix devient encore plus limité.

Le poste de 10 est révélateur. Un temps le remplaçant de Sexton était Madigan qui était son remplaçant avec le Leinster. Quelques années plus tard ce fut Carbery qui était… son remplaçant au Leinster. Heureusement que l’Angleterre n’a jamais sélectionné Billy Burns car sinon le remplaçant de Sexton serait Ross Byrne…. son remplaçant au Leinster !
Si le modèle a du bon dans le sens ou tous les joueurs se connaissent et travaillent ensemble très souvent, permettant une mise en place rapide en équipe nationale, la moindre blessure oblige assez rapidement le sélectionneur à prendre des seconds choix en club.

  • Iyhel
    23704 points
  • il y a 2 semaines

La stratégie défensive des Irlandais à l’époque était assez basique : dès que l’adversaire franchissait la ligne des 40, faute au sol. C’était insupportable.

  • O'Livey
    2222 points
  • il y a 2 semaines

Que de souvenirs... La première ligne Domingo/Servat/Mas, peut-être l'ensemble le plus dominant que j'aie jamais vu en mêlée. Nallet, le dernier grand 2e ligne qu'on ait eu en France (mais on a l'air d'avoir de nouvelles belles options qui arrivent). Titi, Jubon et Imanol, pour moi la 3e ligne référence du XV de france sur l'ère professionnelle (mais j'ai commencé à m'intéresser au rugby qu'en 2007, donc j'ai raté les Magne, Betsen et autre Cabannes). La charnière Parra/Trinh-Duc, qui nous faisait penser (à l'époque malheureusement), qu'on pourrait affronter la décennie suivante sereinement... Quand on regarde l'équipe à l'époque, vu les joueurs qu'on se trimballait du 1 au 10, plus Clerc, Médard, et Rougerie (plus Jauzion si Lievremont avait pas commis son crime de Lèse Majesté) chez les arrière, c'est pas si déconnant qu'on se retrouve en finale.

Bonnaire Harino Dusautoir. California dreaming.
Bon il y avait Magne Harino Betsen qui était bien. Et Benetton Cabannes Benazzi aussi.
Mais on y revient avec notre belle troisième ligne du moment.

Quesada dans tous les bons coups. Le talisman.

  • loufenec
    13367 points
  • il y a 2 semaines

le 8 de devant etait pas dégeu ...

"A noter que Stephen Jones fait aujourd'hui partie du staff gallois."

Oui, mais quel est le rapport ? 😄

@Imanol votre idole

Oui. On peut aussi rappeler que Jeremy Davidson était titulaire avec les Lions en 1997. Et que Jeff Wilson était aussi très fort en cricket.

Trop fort Médard à l'époque ! Il jouait à l'aile et à l'arrière !!!

  • mche
    160175 points
  • il y a 2 semaines

Jauzion sur le banc: Le scandale du siècle!

Jeu du personnage mystère
Encore une place à prendre !
Les indices sur https://www.lerugbynistere.fr/news/la-defense-chirurgicale-dantoine-dupont-analysee-video-0902211001.php?comment=416469
Nouvel indice : comme Macron en France et comme Valls en Espagne
Bon après-midi.
Rappel : les propositions doivent OBLIGATOIREMENT être faites par mail sur [email protected]
N'oubliez pas de mentionner votre PSEUDO MINISTÈRE que je puisse vous notifier ici.

Je m'en souviens comme si c'etait hier. Match incroyable et la Dream Team de l'époque...

@clément
et en plus, on jouait à 14. Médard couvrant l'aile et l'arrière 😉

  • cahues
    130845 points
  • il y a 2 semaines

Et Sexton toujours là. En principe.

@cahues

oui c'est pas le seul en fait, y a aussi Cian Healy et Keith Earls qui sont encore présent côté irlandais

Derniers articles

News
News
News
News
Page facebook
News
News
News
Vidéos
News
News