VIDEO. 6 Nations 2021. Attristé et choqué, Jonathan Sexton répond aux neurologues français
Jonathan Sexton n'a pas apprécié les remarques de médecins français.
L'ouvreur de l'Irlandais Jonathan Sexton a tenu a commenté les propos de deux spécialistes français suite à sa sortie face au Pays de Galles.

6 Nations. Sorti après un choc à la tête, Sexton a-t-il subi un protocole commotion ?6 Nations. Sorti après un choc à la tête, Sexton a-t-il subi un protocole commotion ?Le choc entre l'Irlande et le XV de France dimanche à Dublin s'est préparé sur fond de polémique entourant Jonathan Sexton. Dimanche dernier, l'ouvreur irlandais a été contraint de quitter ses partenaires après un choc. Beaucoup ont pensé qu'il avait subi une nouvelle commotion. De quoi remettre en cause sa participation à la suite du Tournoi des 6 Nations. L'ancien joueur du Racing 92 a cependant tenu à rassurer tout le monde sur sa santé après le match. Cependant, un neurologue français Jean-François Chermann a émis des doutes sur son cas via RMC. Selon lui, le joueur du Leinster a bien subi une commotion. La dernière d'une longue liste pour le numéro 10. A ce titre, le spécialiste n'a pas hésité à parler "d’une trentaine de commotions dans ses antécédents de carrière". Une affirmation qui est finalement remontée jusqu'aux oreilles de Sexton tout comme les inquiétudes du neurochirurgien Jean Chazal via le Midi Olympique.

"Je suis assez attristé et choqué par les rapports inexacts qui ont été faits", a commenté le capitaine irlandais en conférence de presse. Nous sommes déjà passés par là et c'est très frustrant et, pour moi, totalement inapproprié que quelqu'un que j'avais vu il y a 10 ans maintenant ait jugé approprié de parler à qui que ce soit et de dire ces choses-là." Il pensait à ce titre qu'il existait une sorte de confidentialité patient-médecin. Si lui a l'habitude de ces commentaires sur sa santé, ce n'est pas le cas de sa famille. Cependant, il préfère ne pas trop s'y attarder et se concentrer sur le match face aux Bleus. Il rappelle qu'il y a des protocoles qui sont mis en place. S'il les passe, c'est qu'il est apte à jouer. Après quoi, c'est au staff de décider de l'aligner sur la feuille de match ou pas. "C'est comme ça que nous l'avons toujours fait et les gars ici s'occupent très bien de nous." Des tests étaient d'ailleurs prévus ce mercredi et ce jeudi. 

Suite à ses déclarations et à la polémique qu'elles ont engendré, Jean-François Chermann a tenu à s'expliquer une nouvelle fois via RMC. "Je n’aurais pas dû citer ce chiffre sans aucune explication et regrette le tort que j’ai pu faire au joueur qui a été mon patient et que je respecte plus que tout". Il explique par expérience que "les éléments les plus importants contre-indiquant la reprise sont : le fait d’avoir fait des commotions rapprochées, le fait que la dernière commotion ait pris du temps à disparaître (plusieurs semaines) et le fait que le joueur ait moins de 20 ans car il existe un risque gravissime de syndrome du second impact." Dans le cas de Sexton, il n’y a pas de contre-indication à ce qu’il joue contre la France si les tests sont bons, qu’il est asymptomatique à 48h, qu'il n'a pas fait de commotion dans l'année écoulée et que le protocole de reprise s’est bien déroulé, explique le spécialiste.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le jour ou Sexton aura une dégénérescence cérébrale qu'il ne vienne pas se plaindre. Les encéphalopathie traumatique chronique (ETC) sont très courant, mais il ne faut surtout pas en parler !. Le football américain a mit 40 ans pour sortir de son déni. 😕

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News