RÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations. Morte de faim, la France HUMILIE l’Angleterre et signe l’un des plus grands matchs de son histoire !
À Twickenham, la France a vécu un moment d’histoire en pulvérisant les Anglais. Score final : 10 à 53.
À Twickenham, la France a vécu un moment d’histoire en pulvérisant les Anglais pour la quatrième journée du Tournoi des 6 Nations. Score final : 10 à 53.

Le XV de France défie l’Angleterre sur la pelouse de Twickenham. Ce samedi 11 mars, ce sont les derniers espoirs de victoire dans le Tournoi qui se jouent pour les Bleus. Le groupe se profile avec des retours importants tels que Jonathan Danty et Peato Mauvaka, ainsi que la première titularisation de François Cros en Bleu depuis un an. En parallèle, certains choix du sélectionneur interrogent, comme l’absence de second ouvreur sur le banc, suppléé par Melvyn Jaminet. À Londres, beaucoup de non-dits se jouent et Antoine Dupont et ses coéquipiers le savent.6 nations. 15 de France. Wilkinson compare Romain Ntamack à Dan Carter avant le Crunch6 nations. 15 de France. Wilkinson compare Romain Ntamack à Dan Carter avant le Crunch

La folie de la France

Dès le début de la rencontre, les Bleus mettent beaucoup d’intensité. Ils sont audacieux et inspirés. Les visiteurs attaquent la ligne et quelques charges puissantes percent le rideau anglais, le tout arrosé de quelques passes après-contact bien réalisées. Seulement 3 minutes après le coup d’envoi, Ethan Dumortier trouve la brèche sur l’aile et s’échappe. S’il semble vouloir remettre à l’intérieur dans un premier temps, le Lyonnais se ravise finalement et sert Ramos sur l’extérieur. Il plonge en Terre promise, transforme et ajoute même 3 points via une pénalité peu de temps après.

Durant les 20 premières minutes, les Anglais ne voient ni le ballon ni la lumière. Apathiques, ils subissent complètement chaque action française. Sur leurs propres phases de possessions, ils sont également mis sous pression. Le retour de Jonathan Danty avec le XV de France amène beaucoup d’agressivité du côté de la défense française. En atteste la récupération du cuir par Charles Ollivon à seulement quelques mètres de la ligne qui rassure la défense française. De la même manière, l’essai de Thibaut Flament vient d’une séquence où Antoine Dupont inverse la pression avec un superbe 50-22.

VIDÉO. Magnifique 50-22 de Dupont et essai du bulldozer Flament, la France régale !VIDÉO. Magnifique 50-22 de Dupont et essai du bulldozer Flament, la France régale !Les Français décident du rythme et leurs adversaires n’arrivent pas à le suivre. En toute fin de première période, le XV de France enfonce le clou. Les hommes de Fabien Galthié trouvent encore la faille d’une défense adverse fébrile. Charles Ollivon récupère le ballon et plonge dans l'en-but pour renvoyer tout le monde au vestiaire sur un écart conséquent. Score à la mi-temps : 3 à 27.

Et soudain, Londres chavire…

De retour sur le terrain, les Tricolores subissent. Durant les dix premières minutes de la seconde période, les Anglais tapent à la porte. Après un magnifique coup de pied à l’aile de Marcus Smith, les Bleus se font peur, mais l’Anglais sollicité sera incapable de contrôler le ballon et verra ce dernier lui glisser des mains. Quelques minutes après, Freddy Steward trouve la faille malgré la vigilance française et réduit un peu l’écart entre les deux formations.

De son côté, Jonathan Danty continue sa performance magistrale, à l’image de son grattage à la 53ᵉ minute qui inverse (encore une fois) la pression en faveur des Français. À Twickenham, les Bleus ont retrouvé le facteur X qui leur permet d’outrageusement dominer. Les prestations de la troisième ligne et Thibaut Flament sont également à souligner. Très actifs balle en main, Alldritt et Ollivon se complètent à merveille avec l’attitude défensive de François Cros. Cette domination des “avants mobiles” se traduit encore une fois par la deuxième réalisation de Thibaut Flament peu avant l’heure de jeu. Le Toulousain est bien servi par un geste d’instinct de son ouvreur.

Humiliation, fessée, démonstration, les supporters exultent sur Twitter après la victoire historique de la France en AngleterreHumiliation, fessée, démonstration, les supporters exultent sur Twitter après la victoire historique de la France en Angleterre

Quelques secondes après, Thomas Ramos enflamme Twickenham, fourni d’un généreux contingent français. Il élimine les premiers défenseurs à sa portée et s’offre un raid en solitaire. Après un coup de pied astucieux de l’arrière français, Marcus Smith se retrouve emprisonné dans son en-but. Dans un amas de joueur, Charles Ollivon parvient à mettre ses mains sur le cuir et aplatit le cinquième essai des siens à l’heure de jeu. À ce moment-là, le XV de France passe la barre des 40 points et le stade anglais chavire complètement. Une Marseillaise se fait entendre, ainsi qu’un “Qui ne saute pas n’est pas Français !”. Ce samedi 11 mars, les Bleus ont joué à domicile sans le savoir.

Damian Penaud, la cerise sur le gâteau !

Par la suite, les 20 dernières minutes du match reprennent le même rythme qu’en première période. Le violent coup derrière la tête causé par les deux essais coup sur coup met les Anglais dans les cordes. L’association Smith-Farrell tente de dynamiser en vain les phases offensives des joueurs floqués d’une rose. Les impacts ne sont pas au niveau. La défense française encaisse sans broncher et provoque quelques fautes de mains. Après la sortie de Jonathan Danty, François Cros et Gaël Fickou gèrent l’ennemi sans problème. Les deux joueurs cités sont par ailleurs les seuls à dépasser les 10 plaquages côté français. Sur le terrain durant 30 minutes, Romain Taofifenua aura fait une entrée remarquée avec 7 plaquages au compteur.

VIDEO. 6 Nations. ''On est chez nous ! On est chez nous !'' les supporters français se lâchent à TwickenhamVIDEO. 6 Nations. ''On est chez nous ! On est chez nous !'' les supporters français se lâchent à TwickenhamAlors qu’on imagine les Français verrouiller le match, le meilleur arrive sans crier gare. A la 70ᵉ minute, les Français négocient un lancer en touche anglais à 5 mètres de l’en-but français. Après avoir cafouillé le ballon, les débats prennent place au niveau de la ligne médiane. Dans un élan de génie, Gaël Fickou tente de servir Penaud derrière la défense anglaise à l’aide de son jeu au pied. Le Clermontois profite du rebond favorable et élimine Dombrandt avant d’inscrire un essai. Ce dernier est aplati près de 70 mètres après l’endroit où le centre du Racing 92 a frappé son coup de pied. Magistral.

À ce moment-là, le clou est planté et la magie prend place. Aucun des scénarios imaginables avant le match ne ressemblait à ce que les acteurs de ce dernier ont écrit. Dans les travées de Twickenham, la ferveur anglaise a été annihilée. Le coup de grâce ? Il sera donné par un nouvel essai de Damian Penaud. Ce dernier résulte d’un mouvement collectif parti de l’autre côté du terrain. Les Français font glisser le cuir de long en large pour servir l’ailier qui signe un doublé. Suite à cela, une scène inédite prend place sous les yeux de la planète rugby toute entière. A 5 minutes du coup de sifflet final, les Anglais quittent massivement le stade. Le public français scande : “On est chez nous !” La France gagne pour la première fois à Twickenham en 18 ans et inscrit 7 essais. Score final : 10 à 53.

RUGBY. 6 Nations. L'équipe de France a établi un record face à l'AngleterreRUGBY. 6 Nations. L'équipe de France a établi un record face à l'Angleterre

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

y a t'il un seul pronostiqueur qui est donné le bon écart de point sur rugbynistère ???

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News