RÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations. L'Irlande inscrit 9 essais et pulvérise des Italiens rapidement réduits à 13
L'Irlande n'a fait qu'une bouchée de l'Italie.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

L'Irlande n'a fait qu'une bouchée de l'Italie ce dimanche à l'Aviva Stadium de Dublin. Face à des Italiens rapidement réduits à 13, le XV du Trèfle a déroulé et inscrit 9 essais (57-6).

Ce dimanche, l'Irlande recevait l'Italie en clôture de cette 3ème du Tournoi des 6 Nations. Et que dire, si ce n'est qu'il n'y a pas eu match entre deux formations aux dynamiques très différentes. Affiche déjà déséquilibrée sur le papier, la rencontre a perdu le peu de suspense qu'elle pouvait avoir dès la 19ème minute, et le carton rouge adressé à Faiva pour un ''plaquage'' dangereux. Menée 7 à 3, la Squadra Azzura venait de perdre sur blessure son talonneur Lucchesi avant que son remplaçant ne soit exclu quelques minutes plus tard. Résultat, l'Italie n'ayant plus de joueurs capables de postuler en tant que talonneur, la règle de la carence a donc été appliquée. Mêlée simulée, et les partenaires de Paolo Garbisi se retrouvent à 13. Comprenez bien que dans ces conditions, il était trop compliqué pour les hommes de Kieran Crowley de résister. À la pause, le score est alors de 24 à 6 pour l'Irlande, bonus offensif déjà en poche avec des essais de Carbury, Gibson-Park, Lowry et O'Mahony.

RUGBY. 6 Nations. Michael Lowry, l’atout caché de l’Irlande face à l'équipe de France ?RUGBY. 6 Nations. Michael Lowry, l’atout caché de l’Irlande face à l'équipe de France ?

Lors du second acte, le XV du Trèfle passera à cinq reprises la ligne italienne pour porter son total à 9 essais au cours de ce match. Une Italie même réduite à 12 en fin de partie et qui n'a pu que constater les dégâts. On retiendra par ailleurs le doublé de Michael Lowry, le jeune arrière. Score final, 57 à 6. Avec ce succès, l'Irlande soigne son goal-average et revient à 3 petites longueurs de la France au classement. La prochaine journée sera décisive, les hommes d'Andy Farrell se déplaçant en Angleterre. Une victoire en terre britannique mettrait considérablement la pression sur la France pour la fin du Tournoi. De son côté, l'Italie recevra l'Écosse au Stadio Olimpico de Rome. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FRLab
    61222 points
  • il y a 2 mois

On pourrait quand même limiter la règle de carence sur les phases avec mêlées peut-être? Car je ne comprends pas pourquoi cela s'applique sur les touches et tout le reste du match.

De deux choses l'une : Soit les Irlandais n'ont pas été bons, soit les Italiens ont bien résisté.
À ce niveau, à 15 v 13, ils auraient pu (dû) en mettre le double.

@RUGBYDEOUF

Ils ont mis 50 points en 60 minutes. On ne peut pas dire que les Irlandais n'ont pas été bons.
Et puis en fin d'un match comme celui-là, quand t'es pro tu te préserves.

@Timmaman

A ce niveau là, ce n'est pas respecter l'adversaire.

@RUGBYDEOUF

je ne comprend pas en quoi est ce un manque de respect?

@RUGBYDEOUF

Je pense qu'il faut abandonner l'idée du sport romantique pour comprendre les équipes actuelles, on est dans un sport professionnel à 200%. L'objectif prioritaire des équipes majeures c'est de gagner des titres et rien d'autre, le panache et le reste cela passe après (et seulement à condition de n'avoir aucune chance d'impact négatif).

Leur objectif pour l'instant ce n'était pas de taper l'Italie très très fort au lieu de très fort, c'est de taper les Anglais chez eux en espérant un faux pas de notre part au Pays de Galle ce qui les mettrait en tête du Tournoi. Ils ont pris le bonus, ils ont soigné le goal-average par rapport à leurs rivaux directs (contre l'Italie les Bleus font +27, les Anglais +33, les Irlandais +51), ils n'avaient concrètement besoin de rien d'autre sur ce match si ce n'est éviter de perdre des joueurs et/ou des forces avant d'aller jouer chez l'ennemi anglais.

Je ne connaissais pas cette règle de la carence.
Mais je suis quand même étonné qu'une règle aussi "curieuse" puisse exister.
Quelqu'un peut m'en expliquer l'intérêt, la justification ?
Parce que déjà avec des équipes de même niveau, ça change le cours d'un match mais quand en plus l'affiche est déjà déséquilibrée....

  • Yonolan
    138301 points
  • il y a 2 mois
@Flanquart St Lazare

En complément de @Fufu Brindacier
Lors de la 3eme journée du Top 14 , cette règle fut appliquée dans le match MHR Toulouse quand Ainuu est sorti ( visiblement pas blessé)
Pour le MHR ce fut un coup de vice du ST qui évitera ainsi un essai avec une transformation facile
Montpellier marquera un essai en bout de ligne qui ne sera pas transformé et cela suffira au bonheur de Toulouse

@Flanquart St Lazare

Ça existe pour empêcher des équipes qui se font dominer en mêlée de forcer les mêlées à être simulées en faisant semblant d'avoir une blessure en première ligne. Je crois que les wasps étaient spécialistes de ce genre d'entourloupe à un moment.

@Fufu Brindacier

Les Anglais tout court, à l'époque où les Français étaient très dominateurs devant.

@Flanquart St Lazare

C'est quand il n'y a plus de 1er ligne de métier, les mêlées sont simulées, pour compenser, on retire un joueur à l'équipe ne pouvant pas présenter une 1er ligne complète.
Malheureusement pour l'Italie, un talonneur se blesse et un se fait expulser, donc plus de talonneur.
Je reconnais que je pensais que cela ne s’appliquait qu'aux piliers...

@Jonathan Sextoy

Surtout un Pilier aurait pu rentrer au talon...

@Timmaman

Si le pilier en question n'est pas formé pour évoluer au talon, hors de question de le faire pousser en mêlée, c'est beaucoup trop dangereux.

@Aristaxe

Je ne comprends pas. Sauf erreur de ma part, les contraintes (autorisation) sont identiques pour les postes de premières lignes.

@Les Courses En Travers

Aristaxe a tout juste : les premières lignes sont maintenant habilitées "pilier" ou "talon" sur les feuilles de match, et il faut absolument 2 pilars et un talon pour jouer une mêlée. À noter qu'un pilier peut être habilité talon et inversement, cela dépend des joueurs et de leur formation.

@Les Courses En Travers

A ma connaissance non : il faut un joueur formé au poste de talonneur et deux joueurs formés au poste de pilier pour qu'une mêlée puisse être disputées. Autre point de règle qui prête à confusion c'est que si possible, une équipe doit toujours avoir trois joueurs de première ligne sur le terrain. C'est pour ça que les italiens par exemple ont été obligés d'évoluer avec trois piliers. Mais comme aucun d'eux n'étaient formés pour pousser en tant que talonneur, les mêlées ont été simulées.

No comment !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News