Le plaquage de Sam Warburton sur Vincent Clerc
Le moment clé du match entre la France et le Pays de Galles en demi-finale de la Coupe du Monde de Rugby
Dans une demie bien triste au niveau du spectacle, c'est le geste que nous retiendrons tous. Le plaquage de Sam Warburton, jugé particulièrement dangereux, a été sanctionné d'un carton rouge par l'arbitre. Alain Rolland a pris ses responsabilités en appliquant le règlement à la lettre : Il est interdit de « Soulever (lifting) un joueur du sol et le laisser tomber ou le pousser vers le sol alors que ledit joueur a toujours les pieds en l’air de telle sorte que sa tête et/ou le haut de son corps heurte le sol en premier est un acte de jeu dangereux». .

Les consignes de l'IRB sont très claires quant au jeu déloyal et aux plaquages dangereux. L'exclusion définitive est de rigueur pour ce genre de gestes. Même si c'est difficile à accepter pour les Gallois, on ne peut en tenir rigueur à Alain Rolland, auteur d'un arbitrage très propre ce samedi 15 octobre. Warren Gatland a cependant du mal à digérer cette décision : « Sam (Warburton) méritait un jaune si l'on se fie aux instructions reçues par les arbitres. Il aurait fallu qu'il (l'arbitre) demande la vidéo avant de prendre cette décision à l'instinct. Elle a détruit notre demi-finale. On s'est fait voler. L'équipe qui devait jouer la finale dimanche n'y sera pas  ».

A chaud, l'entraîneur néo-zélandais s'est emporté. S'il connaissait vraiment les instructions de l'IRB, il serait au courant que les arbitres ne peuvent pas faire appel à la vidéo pour le jeu déloyal. Les Gallois se déchaînent contre l'arbitre du jour prétextant qu'il est Irlandais (et ne supporte donc pas les Gallois). Pire encore, son père est Français... La défaite est surtout à mettre sur le compte des multiples échecs des buteurs.

Le mot de la fin reviendra au valeureux et malheureux capitaine Gallois, qui à 23 ans étonne par sa classe naturelle : « Je suis absolument atterré par ce carton rouge. C'est ce que je pensais devoir faire mais, avec l'élan, c'est devenu un plaquage dangereux. Tout le monde est malheureux ce soir mais il faut louer le courage de mes coéquipiers ce soir ». Monsieur Sam Warburton, vous avez fait une bêtise ce week-end mais vous êtes à l'aube d'une grande carrière.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kad
  • il y a 12 ans

quand on a 20% de reussite au pied et qu'on perds d'un point, on n'accuse pas l'arbitre 😊

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News