XV de France - Pour Fabien Galthié, un Tournoi réussi est ''un Tournoi gagné''
XV de France - Pour Fabien Galthié, un Tournoi réussi est ''un Tournoi gagné''
Le sélectionneur du XV de France va-t-il être celui capable de ramener les Bleus sur le toit de l'Europe ?

Dix ans plus tard, le XV de France va-t-il renouer avec le succès dans le Tournoi des 6 Nations ? Le dernier succès des Tricolores date bien de 2010, Grand Chelem à la clé. Un an avant une finale de Coupe du monde, la génération des Dusautoir, Nallet, Bonnaire ou Jauzion (sans oublier Millo-Chlusky) s'était offert le titre dans la plus prestigieuse des compétitions continentales. Un autre temps.

A l'époque, on imaginait Morgan Parra s'installer parmi les plus grands de l'histoire.

Morgan Parra ne sera jamais une légende du rugby français, et voici pourquoiMorgan Parra ne sera jamais une légende du rugby français, et voici pourquoiLa suite ? Ni Philippe Saint-André, et encore moins Guy Novès ou Jacques Brunel n'ont réussi à mener les Bleus vers la victoire dans le 6 Nations. Fabien Galthié va-t-il ramener l'équipe nationale au sommet ? Lors du lancement de la compétition, ce mercredi à Londres, le sélectionneur n'a pourtant pas caché les ambitions tricolores. Pour lui, un tournoi réussi est "un tournoi gagné."

Et ça commence dès le Crunch, programmé le 2 février prochain : 

Ce qui est bien d’affronter l’Angleterre c’est que ça nous projette de suite sur les standards très élevés en termes d’exigence, d’être capable de matcher avec une équipe de ce standing. [...] On a une vision à moyen terme, sur quatre ans mais aussi une vision à court terme, sur la compétition et la saison qui nous attend avec ce match face à l’Angleterre le 2 février. On a construit un groupe, d’abord de 42 joueurs qui va être ensuite ramené à 28 joueurs. Un groupe qui se veut à la fois rapidement performant et aussi capable de se développer vers le haut dans le temps. - via Six Nations Rugby

6 Nations - Le XV de France sans Ramos mais avec Fischer et Bouthier pour la préparation6 Nations - Le XV de France sans Ramos mais avec Fischer et Bouthier pour la préparationLes Bleus peuvent-ils remporter le 6 Nations cette saison ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • artillon
    111336 points
  • il y a 3 semaines

Au Rugbynistere: Morgan Parra il vous a fait quoi ???

ah, ca aussi c'est nouveau, tiens.

Les plus jeunes pensaient qu'un ensemble de defaites "encourageantes" et de victoires (pathetiques) suffisaient.

Pour Team Viscères, un Tournoi réussi est "un Tournoi pas raté".

  • ced
    99051 points
  • il y a 3 semaines

quelqu'un devrait leur dire que c'est pas parce que tu fais la gueule en conférence de presse que tu joues mieux au rugby

@ced

il marche dans les pas de Brunel 😩

@ced

Ils essaient de s'intégrer aux britanniques

  • Yonolan
    64336 points
  • il y a 3 semaines

Bon
je crois qu'on sera tous d'accord avec lui pour dire qu'un tournoi réussi pour l'EDF est un tournoi gagné
Place aux actes maintenant et si possible avec la maniére

  • ced
    99051 points
  • il y a 3 semaines
@Yonolan

les 2 ça fait beaucoup
déjà commençons par essayer de jouer au rugby
n'oublions que c'est un peu comme si on demandait à Hibernatus de se servir d’internet après seulement 2h de décongélation

@Yonolan

Oui pour moi une victoire dans le tournois est envisageable, à mon sens seul le pays de galle et les anglais (à voir le squad avec l'affaire des Sarries) sont prétendants. Je trouve l'irlande un cran en dessous avec l'écosse...

Et je me dit qu'avec ce groupe c'est clairement un tremplin vers la prochaine CDM en france.

Jeunesse et talent voila ce qui résume notre XV à l'heure actuelle, l'expérience? Elle viendra en jouant pour tous arriver avec une vingtaine/trentaine de capes

" capable de matcher avec une équipe de ce standing."
Dans le momentum ?
Bon, Calepied nous inonde de déclarations ambitieuses mais comme dit la sagesse populaire c'est à la fin du bal qu'on compte les bouses et après la foire qu'on paye les musiciens. So Moët Hennessy comme on dit chez LVMH, attendons la fin du Tournoi bien que cette année nous ayons l'avantage de recevoir les Godons et les Rouquins..

  • ced
    99051 points
  • il y a 3 semaines
@lelinzhou

t'as du être conçu entre 2 pages d'un roman de J. R. R. Tolkien c'est pas possible autrement

@ced

Nan, de l'almanach Vermot.

Selon moi une très mauvaise idée de commencer en se mettant la pression comme ça..
Bien sûr que le but ultime est de gagner le tournoi, sinon autant être Italien (non je ne taperai jamais sur l'Ecosse <3). Rome ne s'est pas construite en 1 jour.
A mon avis, ce tournoi sera une réussite si l'on arrive à faire émerger une colonne vertébrale performante dans cette équipe, et à mettre en place un fond de jeu cohérent.
Tu peux très bien réussir à gagner 3 matchs sur 5 en jouant des gros tas et ne rien montrer d'intéressant ou de prometteur, et perdre 4 matchs sur 5 en mettant en place un fond de jeu qui va nécessiter plus d'automatisme et de pratiques pour réussir à être performant. C'est exactement ce qu'a fait Mola à Toulouse, ou qu'est en train de faire de Collazo à Toulon.

@roro31400

Absolument d'accord. La priorité pour reconquérir les cœurs plus encore que les trophées est d'ambitionner prioritairement le : " Bien jouer" ! Au sortir d'une décennie décevante tant au niveau des résultats que de la "qualité" de jeu, je ne vois pas bien quel aficionado du rugby pourrait aujourd'hui tenir rigueur au XV de France si d'aventure le résultat n'y était pas à partir du moment où on sentirait les prémices d'un jeu flamboyant qui se mettrait en place... Alors certes, on peut dire "gare à l'effet défaite constructive" qui empêcherait l'envol vers des lendemains meilleurs. Mais on doit aussi considérer que le "seule la victoire est belle" pourrait aussi s'avérer pernicieux à bien des égards...

@MARCFANXV

Je suis dubitatif sur l'effet du bien jouer sur l'opinion si cela n'est pas validé par des victoires probantes. En 2016, on est enthousiasmés par le jeu de l'EDF de Novès avec les trois 8, énormément de mouvement, de la vitesse. En 2012 même chose pendant les deux tournées. Au bout du compte, on a été rattrapés par les mauvais résultats qui nous ont amenés à perdre confiance et à jouer bridés et qui ont amené l'opinion et les médias à se retourner contre le sélectionneur et l'équipe.

On est d'accord que perdre peut permettre de se renforcer (en fait ce n'est pas perdre en soi, c'est jouer) mais au bout d'un moment, autant pour l'opinion que pour les joueurs, la défaite systématique, même quand elle est de peu, amène la sinistrose (cf. Novès, le roi des défaites encourageantes qui sont devenues décourageantes au fur et à mesure qu'on perdait notre fraîcheur mentale) et tous ses corollaires.

@Un riz savant scie

Le trop, c'est comme le pas assez...
Je pense que les déboires du XV de France sur la dernière décennie trouvent leur source dans le "Pas d'faute" et "Prag-ma-tisme avant-tout" porté par BL Sélectionneur...La suite n'est qu'une vaine course après cette chimère avec qqs déclinaisons mais toujours ce fil conducteur.
A trop vouloir devenir ce que nous ne sommes pas (en synthétisant : Des Anglo-saxons) on en a oublié d’être ce que nous sommes !
Un dicton dit : " Ce qu'on te reproche, cultives-le, c'est ce que tu es" !
Il fut un temps où nos meilleurs ennemis rugbystiques nous reprochaient (mais aussi nous enviaient parfois !) de produire un jeu qui s'affranchissait des conventions alors en vogue. A cette époque (je n'irais pas jusqu'à dire bénie mais pas pire en matière de résultats qu’aujourd’hui !) le Rugby Français était d'abord et surtout vecteur d'innovations. Quelle jubilation que d'entendre les Brits y aller de leur : " Crazy Fuck Froggies" !
Très franchement, outre le résultat, combien d'action, d'instantané qui restent gravés dans nos mémoires à tout jamais sur la dernière décennie ? Perso je n'en vois pas...
Alors, pour ce qui nous concerne, pour arriver à la fin à gagner, je ne vois pas de meilleure voie sur laquelle s'engager que de commencer à ambitionner le bien jouer. C'est un préalable qui nous est indispensable...

@MARCFANXV

On me reproche souvent d'être méchant, fourbe et sinistre. C'est donc ce que je dois cultiver ?

@Un riz savant scie

Quelques mecs furent sélectionnés en Bleu pour ces "qualités". Tu as ta chance...

@MARCFANXV

Exactement, mais il n'y a pas que ça :
- Le flamboyant c'est bien, c'est important pour donner du plaisir au public.
Mais l'idée du droit à l'erreur, à la maladresse, à progresser est capital si l'on veut avoir une équipe cohérente et crédible en vu d'être réellement compétitif pour 2023, ou être "dans le top 3 mondial" comme le dit Galthié.
Il faut que les deux années à venir servent à construire une colonne vertébrale solide, et un groupe cohérent autour, qui maitrise son plan de jeu et développe des automatismes afin d'être une vraie bonne équipe.
Si on part sur l'objectif direct de la victoire alors qu'on a pas de bases solides, on se condamne à éliminer les fautifs d'auj au profit des fautifs de demain et ainsi ne pas développer une équipe compétitive pour la CDM et se condamner à - encore une fois, faire des exploits tels que 1999, 2007 ou 2011.

  • gregi
    4252 points
  • il y a 3 semaines

Je préfère 5 matchs perdus avec de la constance dans le jeu et une évolution réelle qu'une victoire contre les anglais suivi d'un néant tactique et technique.

  • Kad Deb
    28637 points
  • il y a 3 semaines

Déclaration ambitieuse (arrogante ?), mais si l'EdF veut revenir dans le Top 5 mondial, il faut bien de l'ambition.
Pour ma part, 3 victoires et aucune grosse défaite serait un bon début. Après Jacques Fouroux en 1981 (grand chelem), aucun sélectionneur français n'a réussi à gagner le tournoi dès sa prise de fonction...

@Kad Deb

Déclaration ambitieuse (arrogante ?), mais si l'EdF veut revenir dans le Top 5 mondial, il faut bien de l'ambition.

Les AB sont toujours ambitieux et conscient de leur force, sans pour cela être arrogants 🙂

Très sincèrement, je me contenterai d'une équipe avec du volume de jeu et une âme collective, même si elle finit 5ème avec des presque-victoires. Ça fait trop longtemps qu'on n'a pas vu une équipe jouer ensemble !

@Yann Béli

bah ça fait depuis le mois de septembre en fait non ?

  • adourAB
    2650 points
  • il y a 3 semaines

Mais il y aura toujours des «  supporters » pour critiquer, même en cas de grand chelem.

On connait l'air de la chanson. Reste à trouver les ingrédients qui feront le tube de l'hiver !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News