XV de France. C'est dans le désordre que les Bleus s'expriment le mieux
Dulin a marqué un très bel essai face à l'Italie avec l'aide de Villière.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Avec Thomas, Villière ou encore Dupont, le XV de France possède des joueurs capables de faire la différence dans n'importe quelle situation.

Après l'Italie, c'est l'Irlande, un adversaire d'un calibre supérieur qui se dresse devant les Bleus ce dimanche dans le Tournoi. À Dublin, les hommes de Galthié vont passer un vrai test en 2021, en défense comme en attaque. On peut s'attendre à voir des Irlandais batailler dans les rucks comme ils savent si bien le faire. Surtout qu'ils auront remarqué que les Tricolores ont été mis à mal autour de ces zones d'affrontement à Rome. Conscients de leurs erreurs, les Français ont particulièrement insisté cette semaine dans ce domaine afin de ne pas être surpris et surtout d'avoir des ballons propres à exploiter au large jusqu'aux ailes de Gabin Villière et Teddy Thomas. Si le Racingman a été en vue face aux Italiens, le Toulonnais a été un peu plus discret. Ce qui ne veut pas dire qu'il s'est tourné les pouces.

L'ancien joueur de Rouen a beaucoup été vu autour des zones d'affrontement. Un style de jeu que l'ancien septiste affectionne. Du côté de Toulon, il a justement pour consigne de bouger comme le confiait cette semaine à L'Équipe Julien Dupuy, en charge des 3/4 varois. Villière est un joueur généreux dont les qualités d'explosivité avec son punch et son raffut peuvent faire la différence. "L'éclosion de Gabin avec son club d'abord puis avec nous depuis qu'il nous a rejoints est intéressante avec des performances plus que convaincantes", a confié ce jeudi Laurent Labit en conférence de presse. Avec Villière et Thomas, sans oublier Penaud, le XV de France possède "des joueurs de grande qualité mais avec des qualités différentes".

Des profils qui s'intègrent très bien dans le style de jeu recherché par l'encadrement. "Le rugby que l'on cherche et qu'on pense être efficace, c'est un rugby intelligent, qui gagne et qui est adapté à nos qualités. Le but pour nous est d'arriver à créer du désordre sur le terrain. On est plus dans notre élément quand il y a du désordre sur le terrain plutôt que de partir sur des schémas à 15 temps de jeu programmés." On assiste donc beaucoup à du dézonage de la part des ailiers mais aussi des centres autour du 9, du 10 et des meneures de jeu. "Avec les profils que nous avons-là, on se retrouve effectivement dans ce jeu-là." Dimanche en Irlande, les ailiers n'auront peut-être pas autant de ballons à disposition que face à l'Italie. Aussi devront-ils venir les chercher et les bonifier. "C'est sur des matchs comme celui de dimanche et les matchs qui vont arriver qu'on va réellement juger le potentiel de nos joueurs."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • SaintJu
    3135 points
  • il y a 2 semaines

Pour l’instant, la principale chance de l’edf, c’est la mediocrité du niveau international.

@SaintJu

Ben voyons...!

Créer dans un désordre que nous avons provoqué nous même, c'est carrément French Flair. Laporte n'avait pas créé du tout un jeu efficace de ce point de vue, il n'a fait que copier pâlement avec 2/3 ans de retard le modèle des anglais de 2003. On a toujours été en retard, c'était le désert de la lecture intelligente du jeu et de l'innovation basée sur nos qualités. Aucune nostalgie du rugby de ces 15 dernières années (mis à part Michalak). Aujourd'hui c'est juste bonnard p* !

Et si c etait ca le French Flair? Qui avait été assassiné sous Laporte mais avait su monter un jeu très efficace avec une tres grosse defense.

ON FERME !
Nous avons les cinq gagnants pour le jeu du personnage mystère. Dans l'ordre d'apparition à l'écran : @Emilienne t'arnaque, Osaekomi, @mche, @AKA. et @ChausetteAClous. Félicitations, les autres devront attendre lundi prochain pour tenter leur chance...
La bonne réponse était Imanol Harinordoquy
Les indices :
Toujours passeur mais pas divinateur : il a monté une franchise de magasins appelés "Passeur de vin (pas devin).
Une alouette ou une clémentine ont pu perturber un de ses matchs. Allusion à l'intrusion sur le terrain de Lucien, dit Lulu, son père, lors d'un match BO / Aviron. "Lulu" est une marque très connue de clémentines et désigne aussi une espèce d'alouette.
Comme un Macron en France ou un Valls Espagnol : Imanol est la version basque du français Emmanuel ou de l'espagnol Manuel
Et bien sûr SP BO ST rappelle son parcours de Pau à Toulouse en passant par Biarritz.
Oualà, merci à tous pour votre participation et à lundi pour un autre personnage casse-tête (ou casse-nouilles pour les ceusses qui n'aiment pas ).
Je vous souhaite la bonne journée.

  • Pukeboy
    6623 points
  • il y a 2 semaines
@lelinzhou

Si facile...

  • Sams
    5717 points
  • il y a 2 semaines
@lelinzhou

j'avais trouvé avant de lire ce post 😭

@Sams

Dommage, tu as raté de peu les 11.385,12 brouzoufs promis au vainqueur...

Derniers articles

News
News
News
News
Page facebook
News
News
News
Vidéos
News
News