XV de France. Les 11 réservistes d'octobre 2020 ont-ils changé de statut ?
Louis Carbonel a perdu sa place chez les Bleus.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Alors que 42 joueurs ont été appelés par le staff du XV de France, attardons-nous sur les 11 réservistes de la tournée d'automne 2020. Que sont-ils devenus ?

Comme à chaque fois, la liste des joueurs appelés pour préparer la tournée d'automne a fait son lot d'heureux et de déçus. Si on y retrouve beaucoup de nouvelles têtes (Flament, Verhaeghe, Buros, etc.), on remarque également quelques absents de taille, comme le troisième ligne du Stade Toulousain Selevasio Tolofua. Un groupe de 42 joueurs, qui nous permet de faire un parallèle avec celui qui avait été annoncé il y a presque un an jour pour jour, par ce même Fabien Galthié. À l'époque, le staff des Bleus avait convoqué 31 joueurs, plus 11 réservistes au cas où il y aurait des blessures. Et ce sont eux qui nous intéressent aujourd'hui. Savoir si ces "seconds choix" de l'époque ont réussi à s'imposer, ou si au contraire, ils n'ont fait que reculer dans la hiérarchie.XV de France - Après les 31, Fabien Galthié dévoile enfin les 11 réservistesXV de France - Après les 31, Fabien Galthié dévoile enfin les 11 réservistes

Couilloud, seul rescapé

Avant de rentrer dans le vif du sujet, faisons un bref rappel des 11 joueurs réservistes de l'époque : on y trouvait les Toulousains de l'époque Aldegheri et Castets, les Toulonnais Etrillard, Rebbadj, Carbonel et Cordin, mais également le troisième ligne Camara, ainsi que ses compères de club Reilhac et Ngandebe. Enfin, Alivereti Raka ainsi que Baptiste Couilloud étaient également dans ce groupe. Et comme vous l'aurez certainement remarqué, parmi eux, seul le demi de mêlée du LOU apparaît dans la liste donnée hier par Galthié. En effet, ce dernier profite de la blessure du Toulonnais Serin, mais également de sa très bonne forme actuelle. Des performances incroyables avec son club, qui lui permet de pouvoir sérieusement postuler comme le numéro 2 au poste. Mais à part lui, aucun autre joueur n'a été jugé suffisamment bon par le staff du XV de France pour être sélectionné. Des choix qui ont parfois été dictés par les blessures. C'est d'ailleurs le cas pour le nouveau Parisien Clément Castets, blessé depuis des mois maintenant. Mais ce constat peut également être fait pour le Montpelliérain Yacouba Camara, qui revient tout juste d'une longue blessure.

Une concurrence impitoyable

Il est d'une logique implacable d'avancer que si ces joueurs n'ont pas été retenus, c'est parce que d'autres ont été préférés à leur place ! D'autres joueurs plus en forme, qui ont marqué les esprits cette année. C'est notamment le cas du Castrais Hounkpatin : le pilier droit du CO n'a cessé d'impressionner cette saison, ce qui lui a permis de se faire sa place dans le groupe, au détriment d'un Dorian Aldegheri. Il en va de même pour le Clermontois Raka, qui a vu les jeunes ailiers Lebel et Taofifenua lui passer devant. Enfin, l'avènement de Melvyn Jaminet à l'arrière a certainement condamné les espoirs de Gervais Cordin, qui pouvait postuler jusqu'alors à cette place de numéro 15.

Le gros changement : Hastoy remplace Carbonel

On le sentait venir au vu des performances de ces deux joueurs. En effet, les prestations délivrées par Antoine Hastoy, jumelées à celles pas toujours bonnes de Louis Carbonel, nous indiquaient clairement que le premier nommé allait passer devant le second. D'autant plus que lors de la tournée estivale, le Toulonnais n'a pas convaincu, malgré beaucoup de temps de jeu accordé. Lui qui est considéré depuis quelques mois maintenant comme le numéro 3 attitré au poste d'ouvreur (derrière Jalibert et Ntamack), devra désormais regagner sa place. Une place qu'il a par ailleurs quelque peu perdu en club, avec le retour de d'Anthony Belleau. Pour les autres joueurs non cités jusqu'ici (Etrillard, Rebbadj, Reilhac et Ngandebe), il leur faudra faire de biens meilleurs performances en club, s'ils veulent espérer accrocher le train du XV de France, qui file à toute vitesse.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Reilhac est l'ombre de lui même, Ngandebe a montré ses limites

Si les réservistes ont déjà une statue, les titulaires auront droit à un piédestal ?

  • Jaliber
    5115 points
  • il y a 1 mois

Dur pour Rebbadj qui n'a pas démérité lors du dernier 6N

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos