XV de France. Dès lors, que reste-t-il de ce Tournoi 2021 pour les Bleus ?
À l'image de Toto Dupont, ces fantastiques Bleus ont encore à apprendre pour manger définitivement à la table des cadors de ce jeu.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Malgré une défaite finale face à l'Ecosse et une nouvelle deuxième place encourageante mais frustrante, que retenir de ce Tournoi 2021 pour la France ?

C’est ainsi que le Tournoi s’achève, sur une pluie battante dans la morne plaine du Stade de France. Loin de nous l’idée d’être nombrilistes et la tête dans le guidon : notre déception est plutôt tournée vers ces jeunes Bleus à l’heure d’écrire ces lignes, finalement pas récompensés de leurs immenses efforts, de leurs épiques combats et de leur fantastique énergie transmis durant ce Tournoi 2021. Pourtant, la rigueur du très haut niveau est venue frapper à la porte de l’enceinte dionysienne ce vendredi soir et les Bleus - plus fébriles, moins lucides, plus émoussés qu’à l’accoutumée - l’ont pris en pleine face, battus sur le gong (23 à 27) par une équipe d’Ecosse impressionnante de résilience. À courir durant 80 minutes après une hypothétique victoire de plus de 21 points, comme l’a dit Gaël Fickou au micro de France 2, les Bleus se sont peut-être un peu éparpillés dans la stratégie et qui sait, aussi, laissé submerger par l’enjeu. Bien sûr, la pluie et le vent n’ont aidé en rien cette fantastique ligne offensive à se mettre en place, c’est un fait. Mais force est de constater qu’il y avait autre chose que des impondérables en ce vendredi soir humide, comme de la fatigue, un manque de consistance par moments et un superbe XV du Chardon. Sous un temps écossais, les joueurs de cornemuse ont su coller aux basques des Bleus, s’accrocher comme des sangsues aux maillots tricolores, gêner toutes les libérations comme un Hamish Watson. Et tous les faits de jeux mis de côtés (premier essai de la partie probablement inscrit en deux temps, points laissés en route au pied…), ce sont eux qui sont allés chercher la victoire au bout du bout, à la faveur d’un nouvel essai, en coin, de l’inévitable Duhan Van der Merwe (83ème). Leur première à St-Denis depuis 1999, l’année de leur dernier titre dans le Tournoi, tiens, tiens… Avec en toile de fond et histoire de voir le verre à moitié plein plutôt que l’inverse, l’étrange sensation que les Bleus avaient là perdu pour grandir, évitant pour ainsi dire tous les remords qu’auraient pu engendrer le gain « pour du beurre » de leur match le moins abouti de la compétition. # La taxe d’apprentissage.

Une belle marge de progression, toujours

Dès lors, que reste-t-il de ce match, ou plutôt de ce Tournoi achevé une nouvelle fois à une belle mais frustrante 2ème place ? Puisque nous sommes là dès lors qu’il s’agit de pointer ce qui n’a pas fonctionné, soyons là aussi au moment d’évoquer ce qui l’a été. Car Bon Dieu, qu’il y en a eu des choses positives lors de ces 9 dernières semaines. Plus que jamais, les hommes de Fabien Galthié ont montré qu’ils s’aguerrissaient de match en match et que 2020 n’était pas un feu de paille. Que « le groupe vivait bien », qu’il s’étoffait, aussi. L’on pense aux Anthony Jelonch, Swan Rebbadj ou Dylan Cretin, désormais pleinement intégrés à cette ossature bleue pourtant relativement imperméable. Mieux, ce XV de France de France là a réintégré par accoups un podium mondial encore à mille lieues de ses yeux il y a de ça 18 mois; il a surtout incarné un fabuleux vaccin contre la morosité à tous les fans de sport en ces temps de pandémie. Reste désormais à grandir, apprendre et rebondir de cette édition 2021. Comment ? En étant - entre autres - plus cliniques que face à l’Ecosse (touche manquée juste avant la pause, action de 70 mètres pas récompensée à la 42ème…), plus disciplinés lors des temps faibles et lucides lorsque le lactique envahit les corps… Toute la marge de progression qu’il reste à cette équipe au talent offensif dingue, histoire de s’installer définitivement à la table des tous meilleurs mondiaux. Alors comme dirait le grand Charles Ollivon« allez les gars, on garde la tête haute et on va serrer les mains ».

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • jojo7
    5015 points
  • il y a 8 mois

Que reste t'il , etc.....Eh bien il , reste un groupe qui ne demande qu'à progresser . Des changements ? Pourquoi pas , mais en fonction des jeunes qui pointeront leur nez . Il y en aura ! N'en doutons pas . Il y a des éléments qui ont besoin de doublure tel Dupont La saison a été longue pour lui et derrière , sur le banc , c'est tristounet !
Allez , demain est un autre jour et je crois que ce groupe peut encore nous surprendre et nous faire plaisir !

C'est vrai qu'il y'avait une météo qui favorisait les écossais.......mais on a été pris sur une grande partie du match
l'envie et l'agressivité était écossaise, peut être n'ont ils pas apprécié de voir nos médias titrer que sur la possible victoire du tournoi donc en écrasant ou humiliant les scottish
Du coup j'en veux même pas à Dullin pour sa bourde à la 80ème

  • Theobit
    9590 points
  • il y a 8 mois

J'ai l'impression qu'on a eu un avant et un après Covid. On a fait un bon match contre l'Italie avant d'aller chercher une victoire contre l'Irlande qui reste une équipe très vaillante.
Puis le rythme est carrément redescendu face à l'Angleterre où on a senti les joueurs dans le rouge. Ca se sent d'ailleurs avec l'apport de Dupont que j'ai trouvé beaucoup moins décisif.
Ce qui me fait croire que notre défense a essayé de s'adapter à ce problème physique en bataillant beaucoup moins face au PdG pour rester dynamique jusqu'à la 80ème (d'ailleurs ce sont les Gallois qui se sont mis en difficulté de part leur investissement). Et rebelote face à l'Ecosse où j'ai trouvé notre défense trop attentiste la plus part du temps malgré quelques montées en pointe de certains - notamment Fickou, Vincent ou Aldritt.
Et je trouve que ça a été notre gros problème sur ce tournoi. Cette défense un peu à reculons où on ne bataille pas à faire reculer l'adversaire, alors que l'année dernière elle arrivait à mettre sous pression les attaques adverses.

Notre attaque reste toujours très impressionnante - surtout en comparaison de ces dernières années. Mais pareil, les mecs comme Vakatawa ou NTK qui revenaient de blessure, n'ont pas eu le même rendement. Ce qui a manqué hier face à une superbe défense écossaise.

Sinon mention spécial à Ollivon qui est pour moi le capitaine qui nous fallait. Un Mec qui montre l'exemple et motive ses troupes. Face aux Diables Rouges il sonne la révolte, et hier il a su récupérer deux ballons écossais dans les dernières minutes (un maul et un contre en touche). Dommage que ces exploit aient été sabordés par des erreurs françaises par la suite. Car il est clair que malgré la qualité écossaise, on se perd aussi le match tout seul.

D'ailleurs, reste pour moi le gros point noir de notre EdF : savoir tuer les matchs. Comme on l'a vu, on ne gagne ou perd que de très peu à chaque fois. Manque ce petit essai qui créé le break (ex: la tête de Willemse face à l'Irlande)
On a quand même eu un maque de chatte (salut Camille) sur l'ensemble du tournoi.

Pour finir, l'arbitrage: je l'ai trouvé plutôt bon. Mais je ne comprends pas certaines décisions notamment les essais d'Itoje et d'Adams. Sans les remettre en question individuellement, c'est plutôt le concept de les valider avec des décisions qui sont contradictoires l'une de l'autre : le 1er est infirmé par le TMO sans voir précisément le ballon toucher le sol, et le 2nd est confirmé par le TMO sans voir précisément le ballon toucher le sol.

@Theobit

Le covid, ben, pas une spécialité française, si ?... Quant au capitanat d'Ollivon, entre les bras ballants, les soupirs, les silences et les "sure ?", et puisque Galthié a aussi parlé de "la tête", peut-être prendrait-il plus d'assurance avec autant de cours d'anglais... À part ça, comme le dit bien l'article, les Écossais nous ont fait la misère dans les rucks, vautrés, pliés, collés, avec tout ce qu'ils avaient de libre pour nous faire ièche, et les Bleus n'ont pas réussi à les calmer... Dommage effectivement de ne pas avoir validé cette touche en fin de première, même si personne, en tout cas pas moi, n'en voudra à Marchand, encore superbe d'abattage, de générosité, de force... Quant à l'essai scottish arrachage de Rebbadj-derrière de tête écossaise-dos écossais-ramassage-essai, on appellera ça une action construite après 10 pintes de Belhaven...
Le pack n'a pas gagné la bataille au coeur et on n'a pas pu joueur les extérieurs... Et personne n'en voudra non plus à Brice Dulin de n'avoir pas botté en touche... Choisir le jeu, l'initiative et la gagne par les deux, même quand ça foire, c'est tout ce qu'on aime dans ce sport, c'est tout ce qui est indispensable à l'âme, au jeu, à l'âme du jeu... Bravo les gars !...

@Theobit

D'accord sur la défense qui semblait plus lâche (y compris contre l'Italie), le capitanat de Charles Ollivon et le ressenti post-covid. Moins d'accord sur l'attaque. On impose pas notre jeu (et quel jeu d'ailleurs) et si on a vu quelques combinaisons très très prometteuses, l'offensive repose sur les qualités intrinsèques des joueurs. À part contre l'Italie à partir de la 20e, on a pas dominé un seul match.

Je reste persuadé que l'épisode COVID a eu un effet plus que néfaste pour les Bleus... Mais bon, nous ne pouvons pas refaire l'histoire.
Globalement, j'ai eu l'impression que nous étions moins bons que pendant le dernier tournoi. Bien sûr, nous ne pouvons que nous réjouir de voir des joueurs entreprenants, de retrouver notre French Flair et de nous offrir de sublimes séquences de jeu. Mais ces quelques actions d'éclat masquent un peu la réalité quant à la qualité de notre jeu. Certes nous progressons, mais nous avions un gros retard, et les autres équipes, à l'instar des Ecossais, continuent elles aussi de progresser.
Il va falloir quand même mettre les bouchées doubles pour être vraiment de sérieux challengers pour la Coupe du Monde 2023...

  • alan75
    600 points
  • il y a 8 mois

Encore une fois les Bleus se sont battus eux-mêmes, on pensait que ça aurait changé. On peut rêver de ce que pourrait donner cette équipe avec son effectif titulaire.
Ouais, mais juste rêver, hélas.

Moi aussi j’ai trouvé les bleus émoussés, laisse-t-il trop de plumes à l’entraînement? le psychique aussi à bouffer trop d’énergie.

  • alan75
    600 points
  • il y a 8 mois
@Atlantique SR

les gauffres ça coupe la faim. Et le melon...

Si les écossais avaient gagné de 8 points (ce qui aurait certainement été le cas si ils avaient pris les points quand ils le pouvaient) on aurait alors terminé 4ème...
Globalement à part l'Italie on sent que n'importe quelle équipe peut terminer 1ère ou 5ème.

  • mic4619
    5435 points
  • il y a 8 mois
@Gonze à l`eau t`es fada !

Nous avons aussi oublié de prendre les points cela s'équilibre.....mais sinon joueurs émoussés physiquement comme une équipe en tournée sans rotation à des postes clés et une chose, les Gallois et Écossais n'ont fait qu'un match "d'entraînement semaine avant contre l'italie pas sur que si ils s'était pris les Irlandais ou Anglais une semaine avant ils auraient été dans le même état......

  • alan75
    600 points
  • il y a 8 mois
@mic4619

la faute à qui??? Tss Tss Tss

  • mic4619
    5435 points
  • il y a 8 mois
@Gonze à l`eau t`es fada !

Nous avons aussi oublié de prendre les points cela s'équilibre.....mais sinon joueurs émoussés physiquement comme une équipe en tournée sans rotation à des postes clés et une chose, les Gallois et Écossais n'ont fait qu'un match "d'entraînement semaine avant contre l'italie pas sur que si ils s'était pris les Irlandais ou Anglais une semaine avant ils auraient été dans le même état......

Nous sommes à notre place en finissant 2ème du tournoi
Hier, j'ai vu des écossais qui avaient plus d'énergie, plus faim que nos Bleus ,qui eux m'ont paru vraiment émoussés...
Au final , on est 5ème mondial, il y a du travail pour le staff car maintenant, le jeu des Bleus est très bien analysé par nos adversaires.
Il va falloir y répondre et je pense qu'on en a les moyens
La prochaine étape c'est la tournée d'été si elle a lieu..sinon ce sera en novembre mais d'ici là...

Bilan des individualités:

Baille et marchand encore très bons, haouas, match correct même si je le trouve toujours en retrait de ses compères de la 1er ligne.
2e ligne: le roux trop juste physiquement, rebbadj: belle activité, bon joueur de rugby, mais un manque criant de puissance physique, notamment sur les phases défensives, qui est pour moi rédhibitoire à ce niveau là (un peu à l image d'un lambey il y a 2/3 ans). Après au regard de la liste des absents: willemse, pesenti, geraci, c'est difficile de reprocher quoi que ce soit au staff au niveau de la compo.
Plutôt bon match de la 3e ligne, même si le meilleur joueur du match à ce poste est clairement watson.
Globalement j ai trouvé que notre 3e ligne n'avait pas eu le même rayonnement que l année passée sur ce tournoi. Est ce dû à l'absence de cros (et de le roux, qui fait office de joueur hybride)? A des remplaçants pas au niveau (jelonch et surtout cretin)? Ou à des joueurs moins performants que l année dernière (je pense notamment à aldritt)? Certainement un peu de tout ça.
Dupont, match moyen, le problème c'est que le garçon nous a tellement habitué à l excellence, voir au génie, qu'on a tendance à en attendre toujours énormément.
Ntamack, je n'ai pas du tout aimé son match, pour moi il n'a jamais été dans le bon  tempo, et a joué à contre temps en permanence.avec comme illustration ce coup de pied raté à 2 mn de la fin, qui redonne bêtement la possession aux écossais.
Au centre: vincent a bien défendu mais offensivement je continue à avoir du mal. Il a un côté puncheur intéressant, mais en bleu je n'ai jamais rien vu d'autres que cet aspect là de son jeux.
Vakatawa: à défaut d'avoir des bonnes jambes en ce moment, il a eu des mains magnifiques (essaie de penaud).
Fickou certainement le meilleur joueur du match côté français, autant offensivement que défensivement.
Penaud, on a revu de quoi il est capable, dans sa meilleur forme, sur certaines actions. Mais globalement sur ce tournoi, c est pas mal mais peu (bien) mieux faire.
Dulin: bon match dans l'ensemble dans des conditions pas évidentes...jusqu'à la 79e minute. Mais c'est la vie !

  • mic4619
    5435 points
  • il y a 8 mois

Ils étaient rincer, enchaîner Angleterre Irlande "Covid" Galles Ecosse pas top les autres on fait des matchs d'entraînement contre L'Italie avant de nous rencontrer ...
La covid à des conséquences sur le corps que l'on ne connaît pas, même si bcp de spécialistes nous disent que cela aucune conséquence sur les sportifs j'ai des doutes....
Il manquait clairement des joueurs qui semblent être des cadres ...
En deuxieme ligne Leroux à 100% + Willemse est indispensable Tao comme remplaçant
Derrière ce trio ils faut que tous les prétendants franchissent un palier Haouas moins bon que l'année dernière comme Gros, Bamba manque...
Atonio est indispensable mais aux postes de piliers il en faut d'autres.
En 6 derrière Cros il faut que Jelonch monte encore son niveau et que nous trouvions un autre 6 et un 8 solution Alldritt en 6 ? et en 8 Tolofua ?
en 9 Couilloud Bezy vite....
Ntamak pas à 100%, la perte sur blessure de Jalibert nous a pénalisé surtout pour la longueur et la précision de son jeu au pieds + Carbonnel à essayer au plus vite, au centre Barrassi Moefana idem, Vincent bon en défense mais offensivement il y un manque aux ailes Villieres et les Toulousains sont à essayer
A l'arrière il nous faut nous en trouver un troisième....

  • Pyro
    782 points
  • il y a 8 mois
@mic4619

Pour l'arrière, Buros est très intéressant: bon dans les airs et excellent relanceur.

@mic4619

Petite précision, au cas où: la covid-19 peut avoir des conséquences sur les sportifs et d'autant plus grave que ce sont des sportifs, notamment en causant des myocardites.
Si vous reprenez le sport (un jour) et que ça va pas, allez consulter.
Maintenant les joueurs de l'EDF sont sûrement suivis pour ça, reste que oui je les trouve moins en forme depuis cet épisode covid que le groupe n'a peut-être pas bien vécu après tout

Pour répondre a la question du titre : comme disait Sainte Thérèse : "Lisieux pour pleurer ". Plus sérieusement, il faudra:
1- Apprendre a canaliser toute cette énergie afin d'en faire de la maitrise...
2- Jouer plus ensemble afin de créer plus d'automatismes ( quand c'est possible )
. 3- Continuer de stabiliser le groupe pour grandir et créer de la cohésion avec échéance 2023.
4- Avoir moins de déchets afin de limiter des erreurs fatales ( et parfois stupides
des ).
5- Un selectionneur, un staff et des joueurs capables de se remettre en question.
6- Continuer de créer de la confiance ( et avec Laporte et Simon c'est pas gagné...).
7- Croire en son potentiel.
8- Communiquer avec les clubs ( Nouveau président LNR compris et c'est pas gagné ).
9- Garder la tête froide.
10- Que des mecs sur le Nistére arrêtent de se prendre pour des sélectionneurs en papier, en 10 points, en racontant n'importe quoi ( moi en l'occurence...). 😳 😂 😜

@Nicauvergnat

pas d'accord avec le point 10 😎

@Yoooooooy

Tu peux préciser STP ? Je ne vois pas comment interpréter ton com. 😀 😉

@Nicauvergnat

C'était une manière de dire que j'étais d'accord avec tout, sauf que c'est intéressant de lire les sélections alternatives en 10 points quand c'est argumenté (en 10 points par exemple)

@Yoooooooy

Et cela ne concernait que moi, d'ou ma précision finale entre parenthèses...

@Yoooooooy

Je n'avais pas envie de devenir ennuyeux, encore moins prétentieux et d'y ajouter un peu d'humour ( pour ceux qui y adhèrent...on peut rire de tout mais pas avec tout le monde 😉 ). Je te laisse le plaisir de l'interprétation.😜. Bonne soirée a toi.

@Nicauvergnat

Trop tard! tout le monde sait que tu es ennuyeux, prétentieux et sans humour 😂
Dans le doute je précise que je plaisante 😂 😂

@Ecolorado Rafting

Venant de toi, je n'avais aucun doute sur le second degré. Bon match ce soir, je serai Gone ( et bleu ) !!! Amitiés. 😃 😜

@Nicauvergnat

Merci l'ami les Arvernes m'ont fait peur au début de leur match
Bravo à eux

@Ecolorado Rafting

Depuis le début de saison, on est habitués au RollerCoster...Le palpitant tiendra. 😉

On a peut être eu tendance à s’emballer un peu vite. D’autant que l’on avait passé dix ans à pleurer devant la pauvreté de notre jeu.
Aujourd’hui l’EDF sait être enthousiasmante mais elle peut comme hier être encore décevante. Il faut aussi souligner l’extraordinaire match des écossais. Mais tactiquement il y a des choses incompréhensibles : l’ecosse avait deux sauteurs en touche, Gilchrist et Richie, et on les a pratiquement laissé faire toute la soirée... On ne découvrait pas non plus Amish Watson hier et pour autant le gars a toujours été premier à lutter dans les rucks sauf en deux occasions où Marchand a été plus prompt.
On termine second du tournoi. C’est bien mais pas suffisant. Je continue évidemment de soutenir cette équipe mais sachons garder les pieds sur terre. On n’a toujours rien gagné.

  • Yonolan
    126856 points
  • il y a 8 mois

Tous déçus par ce final …et le final de ce final
Mais la victoire des Ecossais est loin d’être un hold-up et sur leur investissement durant ce match, on peut se demander si ce n’était pas eux qui jouaient une forme de gagne avec l’envie qui va avec … refusant un match nul
Un investissement français qui s’est étiolé au fil du match, des joueurs qui semblaient en dedans, un banc qui n’a pas eut son rôle de finisseurs si cher à Galthié, contrairement à la semaine dernière, tout en étant un peu moins absent que contre l’Angleterre ..
Est-ce que l’Ecosse a été le miroir de nos faiblesses ?
Oui un final pas à la hauteur des espoirs que nous avions mis dans cette équipe
Mais qu’allons-nous retenir de ce T6N, hormis l’allergie définitive de SS aux masques et des gaufres ?
Que pour la deuxième année consécutive, nous avons été en position de gagner le tournoi ?
Parce que ça faisait bien longtemps que cela ne nous été pas arrivé et même si les Français sont réputés pour leur manque de mémoire, n’oublions pas nos années de disette
Et à propos de mémoire courte n’oublions pas que sous Brunel, on nous expliquait que nous n’avions pas de joueurs de classe internationale et qu’il fallait revoir la formation à la française.
Argument qui a volé en éclat et nous avons aujourd’hui sur le pré de grands joueurs, voire de classe internationale, issus de cette formation tant décriée ; et une équipe qui a regagné et l’estime et la crainte des autres, et quelques places au classement mondial ( même si avec cette défaite on passe de la 3eme à la 5 -ème place mondiale)
Qu’il est normal pour équipe qui se construit de monter en puissance et de passer par ses phases là avant de tutoyer les anges et de toucher le Saint Graal de la CdM, en plus à domicile ?
Peut-être que nous avons demandé trop à cette EDF et que les espoirs fondés qu’elle à fait naitre nous ont amenés à rêver trop tôt au meilleur, oubliant les étapes naturelles de sa croissance
Alors il n’y a pas de raisons pour jeter le bébé avec l’eau du bain
Cette pause internationale jusqu’à la prochaine tournée (espérons la) va faire du bien
Surtout pour le staff qui va devoir travailler ; car c’est lui qui a surement la majorité des réponses et qui devra guider cette équipe pour qu’elle devienne plus forte et gagne en maitrise
Est-il ou pas à la hauteur de cette tache ?
Nul ne le sait vraiment mais rien ne nous dit le contraire
Alors continuons à espérer

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News