XV de France : avec quel paquet d'avants pour défier le Pays de Galles ?
XV de France : avec quel paquet d'avants pour défier le Pays de Galles ?
Les Bleus défient le Pays de Galles ce vendredi, en ouverture du Tournoi des 6 Nations 2019. Mais avec quel paquet d'avants ?

Talonneur :

Peu de changement à ce poste depuis la dernière tournée d'automne, si ce n'est l'absence de Camille Chat sur blessure. Guilhem Guirado reste le patron du XV de France, et devrait débuter face aux Gallois, sauf énorme surprise. Et sur le banc, qui pour le suppléer ? Julien Marchand part favori. Le capitaine du Stade Toulousain est dans une grande forme. Pierre Bourgarit devrait patienter en tribunes.

Pilier : 

Là non plus, peu de changements : à gauche, le duel Dany Priso - Jefferson Poirot continue. Un des rares postes où la concurrence met aux prises deux joueurs d'un niveau plus ou moins équivalent. Cet automne, c'est le Bordelais qui était le titulaire indiscutable.

Côté droit, Rabah Slimani n'est plus là, remplacé par Uini Atonio. Le Rochelais était titulaire l'été dernier. Entre temps, Cedate Gomes Sa est arrivé, sans que le Racingman ne soit totalement convaincant : légèrement blessé, il a d'ailleurs été écarté au profit de Dorian Aldegheri, vierge de sélection. Et si ça profitait à Demba Bamba ? Le Briviste a connu sa première sélection contre les Fidji. Il attend la deuxième. Face aux Diables Rouges ? 

2ème-ligne : 

Le forfait de Bernard Le Roux prive le sélectionneur d'une solution à un poste où Maestri et Gabrillagues n'ont pas été rappelés. La grosse nouveauté, c'est forcément l'arrivée de Paul Willemse, promis à une titularisation. Deux candidats pour l'accompagner : Sébastien Vahaamahina, du même profil. Ou Félix Lambey, plus coureur. Sauf si le staff choisit de faire redescendre Arthur Iturria dans la cage...

3ème-ligne :

Sauf qu'Arthur Iturria a été l'une des rares satisfactions de la dernière tournée d'automne. Et que l'associer au très complet Yacouba Camara, de retour de blessure, est alléchant. Les deux sont en concurrence avec Wenceslas Lauret, l'un des hommes de bases du système Brunel. Joker de Le Roux, Fabien Sanconnie part de beaucoup plus loin.

En n°8, Louis Picamoles devrait débuter, sauf surprise pour les débuts internationaux de Grégory Alldritt.

XV de France : Louis Picamoles vers la fin de sa carrière internationale ?

Vous devez être connecté pour participer aux votes
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Chacun de nous est un sélectionneur potentiel et bon nombre d'entre nous ne se privent pas d'émettre leur équipe fanion, le plus souvent séduisante d'ailleurs.
Le sélectionneur en titre fait à son idée. Lorsque l'EDF perd, ce qui est assez fréquent, chacun de ces sélectionneurs ne peut pas s'empêcher de penser (et souvent de dire) "je l'avais bien dit que X n'avait pas sa place à ce poste, alors que Y ou Z ...".
Il n'empêche que la plupart du temps c'est moi qui ai raison... je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne m'a pas encore nommé à la tête de l'EDF !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News