6 Nations 2021. Bernard Laporte colle un arrêt buffet à la proposition de Jacky Lorenzetti
Bernard Laporte indique que le Tournoi n'aura pas lieu dans une bulle sanitaire.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le président de la FFR Bernard Laporte a commenté la proposition de Jacky Lorenzetti d’accueillir le Tournoi des 6 Nations à la Paris La Défense Arena.

Ce samedi en marge du match de Top 14 entre le Racing 92 et l'UBB, le président francilien Jacky Lorenzetti a confirmé officiellement qu'il avait proposé à la FFR d'accueillir le Tournoi des 6 Nations à l'Arena dans une bulle sanitaire. Une information qui avait été évoquée dans la semaine. Le dirigeant a expliqué que la balle était dans le camp de la Fédération française de rugby. Laquelle ne lui avait jusqu'ici fait aucun retour. C'est désormais chose faite par l'intermédiaire de son président Bernard Laporte. Au journal La Provence, celui qui est aussi vice-président du comité du 6 Nations, a indiqué qu'il n'avait jamais été question de mettre en place cette solution. "Ce type de format de compétition ne sera pas mis en pratique. Il en est ainsi, aujourd’hui." Il confirme que le Tournoi aura lieu aux dates prévues. Cependant, la situation sanitaire en France comme dans les autres pays concernés par la compétition pourrait changer la donne. On rappelle que l'Écosse, l'Irlande et l'Angleterre sont à nouveau confinées.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tant pis pour Jacky... Ne lui reste plus qu'à se consoler avec Michèle...

Chacun voit ses propres intérets...Gros sous en jeu, peut-on le leur reprocher ? Il faudrait peut-être sérieusement et rapidement se mettre autour d'une table.

On pourrait jouer le tournoi à la mode Horaces et Curiaces ?

@Amis à Laporte

Rhum, unique objet de ton ressentiment ?

@Amis à Laporte

Ca va saigner...D'ailleurs qui sera la soeur d'Horace ?

@Nicauvergnat

Et oui il a tâté les pouls de Sabine...

@Amis à Laporte

Et Sabine adore les prunes.

aucun des pays du 6N ne veut voir ses matchs joues autre part qu'a la maison, ca va donc etre difficile d'organiser le tournoi en bulle sanitaire tant qu'aucun gouvernement ne dira stop.
mais la situation étant ce qu'elle est au royaume uni, il faudrait peut-être commencer a discuter de la possibilité d'un tournoi réaménagé sur 5 semaines consécutives et joues en bulle sanitaire.
si le tournoi se tenait a Paris, la FFR pourrait respecter son contrat avec le SDF, d'autres équipes pourraient jouer a l'Arena.
evidemment, les autres nations risquent de faire la gueule...
enfin, on verra si un gouvernement tape sur la table cette semaine

  • gjc
    9105 points
  • il y a 9 mois

Ca fait des clics de rapporter ça à une querelle entre Laporte et Lorenzetti, mais est-ce que les 5 autres nations veulent d'une bulle sanitaire? et si oui en France?
Ca impliquerait de nouvelles négo sur la disponibilité des internationaux les 2 semaines sans match, des indemnités à payer au SdF, une négo avec les annonceurs (y compris naming)... sans oublier celle avec Lorenzetti sur le prix de ses services.
Tant que la ministre ne l'exigera pas c'est très improbable.

@gjc

Il y aurait probablement plutôt une modification des calendriers pour jouer le Tournoi d'une seule traite en cas de bulle plutôt que des internationaux bloqués deux semaines sans jouer... mais cela rajoute une montagne de points à gérer (3 championnats impactés, avec chacun leur diffuseur) à la liste de points que tu avais déjà énumérée.
En effet, tant que ce ne sera pas une obligation venue de l'extérieur le rugby ne le fera pas de lui-même.

@gjc

Certes mais ca n'empecherait pas Laporte de laisser la porte ouverte a une bulle sanitaire sous réserve de l'accord des autres nations bien sur. Prévoir un tournoi "normal" dans la situation actuelle, c'est courir le risque qu'il finisse annulé en plein milieu, ce qui n'arrangerait personne. Le role d'un président c'est d'etre pret a toute éventualité. Pas de dire: "ce sera le plan A et pas autrement".

Mais effectivement, je pense que ca va se décider au niveau au-dessus, et a la rigueur tant mieux, mais cela ne devrait pas etre nécessaire si les dirigeants des fédérations faisaient leur boulot. S'il dit vrai et que l'éventualité d'une bulle sanitaire n'a meme pas été évoquée, c'est de l'irresponsabilité de leur part.

  • gjc
    9105 points
  • il y a 9 mois
@Cyclotherapon

A 2 semaines du Tournoi il serait très étonnant que le Comité des 6 Nations (où Laporte est un membre parmi 6) n'ait jamais discuté en interne de l'hypothèse bulle sanitaire. L'exemple du Rugby Championship est bien antérieur à la proposition de Lorenzetti.

Je suis d'accord pour reprocher à Laporte son opacité, mais c'est une culture généralisée dans le rugby mondial (le plan B en cas de typhon à la Coupe du Monde, les négociations avec CVC, les sanctions des Saracens en Premiership...). Laporte a été suffisamment mauvais avec Novès et dans ses relations avec la LNR, pas besoin d'en rajouter!

Il aurait pu être plus honnête et juste dire que même si on devait jouer avec une bulle sanitaire, cela se jouera au Stade de France parce qu'il est lié contractuellement avec le consortium.

@Team Viscères

J'imagine que le consotrium du Stade de France ne fait pas de profit sans spectateur (a moins que le contrat prévoit un paiement minimum par la Fédé, je n'en sais rien évidemment) donc peut-etre seraient ils d'accord (voire soulagés) de ne pas accueillir ces matchs a huis clos? Un contrat ca s'amende quand ca arrange les deux parties.

@Cyclotherapon

En fait quand on joue au Stade de France, on paie le consortium pour avoir le droit d'y jouer (l'ancien contrat était de 2,8M par match, je ne sais pas ce que donne celui signé en 2018) et ensuite la FFR gère l'exploitation le jour du match et garde ses bénéfices si elle en fait (de mémoire en temps normal un match dégageait entre 1 et 2 millions de bénéf).

Du coup le consortium n'a aucun intérêt à négocier puisque pandémie ou non, il n'a pas de différence de dépense ou de gain : il encaisse le chèque de la FFR. C'est la FFR qui se retrouve dans une situation pourrie avec l'obligation d'aller jouer dans un stade sans pouvoir exploiter les revenus du stade (billetterie, buvettes)... d'où l'importance des contrats de droits TV pour la FFR et l'embrouille de l'automne avec des matchs vendus à la télé avant d'avoir l'accord des clubs.

@Team Viscères

Oui je me disais aussi que c'était sans doute dans l'autre sens. Néanmoins, je serais étonné qu'il n'y ait pas de clause de force majeure dans le contrat, cela serait vraiment preuve d'incompétence de la part des avocats de la FFR qui ont négocié le contrat. Je ne crois pas qu'il y ait deja une jurisprudence la dessus, néanmoins a ce stade cela parait probable que le Covid soit reconnu comme un cas de force majeure. Apres vu l'interprétation étrange du droit du travail par la FFR Laporte lors du licenciement de Guy Noves, on peut douter de la qualité de leur service juridique et/ou de leurs avocats.

@Cyclotherapon

Pour le coup pas sûr que Bernie soit le plus coupable, la FFR est plombée contre son gré depuis le départ. Quand on a construit le Stade de France pour le Mondial 98, on a opté pour le modèle de la concession parce qu'il faut bien trouver de l'argent pour construire : le concessionnaire finance une grande partie du projet, et en échange on lui confie l'exploitation pour une durée (30 ans) et sous des conditions définies par contrat.
Dans les conditions de la concession, il devait y avoir un club sportif résidant toute l'année au SdF (pas fous les mecs, ils veulent le stade uniquement s'il y a un locataire permanent). Sauf qu'on n'a jamais trouvé de club pour y jouer et que l'État s'est retrouvé en défaut avant même que la concession ne commence (l'État a même payé 17 millions d'amende par an de 1998 à 2012), et pour assurer une présence au consortium l'État a forcé la main de la FFF et la FFR pour leur faire signer un contrat largement favorable au consortium... à défaut d'avoir un club résident, ils ont au moins deux sélections nationales liées au SdF. Pas suffisant pour rendre le stade rentable (les derniers chiffres que j'ai trouvé sont ceux de 2016, et c'était quasiment 7 millions de pertes), mais ça limite la casse pour l'État et le consortium.

La FFR a toujours été plombée par ce contrat, mais c'est difficile de t'en sortir. Une des options était la construction de son grand stade, projet pas très bien monté et irréaliste donc finalement annulé (bien que trop tard, on y a laissé du fric). Au moment de renouvellement de contrat, la FFR n'a pas vraiment de poids : ton projet de grand stade n'est plus crédible, donc il te reste l'option du Stade de France ou bien l'option de... rien en fait, une fédération aussi importante ne peut pas fonctionner sans stade majeur pour sa sélection. Cela fait peu de marge de manoeuvre dans la négociation.

  • tropico
    21901 points
  • il y a 9 mois

Et en fait c est quoi son argument de refus à Laporte? Refuser c est une chose mais en tant que directeur, président etc il faut toujours donner une raison quand une proposition est refusée, pas simplement dire non

@tropico

Team Viscères le dit très bien, c'est juste que la FFR a un contrat avec le Stade de France et ne peut aller dans un autre Stade. A moins qu'il y ait rétribution en retour mais cela doit être négocié. J'imagine que Mr Lorenzetti ne va pas "donner" son stade !!!!

@virilmaiscorrect

Pour être plus précis la FFR est libre d'aller jouer ailleurs si elle le souhaite, mais elle doit au consortium un certain nombre de matchs. Il me semble que la convention actuelle impose un minimum de 36 matchs sur 7 saisons (2018/19 à 2024/25, en comptant les finales de Top14 mais sans compter le Mondial 2023), je ne sais pas s'il y a un nombre de match imposé par saison ou si c'est juste le total qui compte (j'avais lu quelque part un minimum de 4 par an mais je ne retrouve pas de source).

"Perdre" des matchs du Tournoi au Stade de France cela condamnerait la FFR à ne plus délocaliser certains matchs des tournées pour compenser, et cela mettrait en péril en cas de matchs annulés avec la pandémie (ils ont déjà "perdu" la finale 2020 du Top 14, qu'il faudra compenser avec un match des Bleus non délocalisé en province sur une tournée... si les tournées ont lieu).

  • tropico
    21901 points
  • il y a 9 mois
@Team Viscères

Oui mais dans ce circonstances exceptionnelles je pense que les termes du contrat peuvent etre modifiés et de plus je vois pas la difference de manque à gagner etant donné que le lieu du match importe peu vu que dans tous les cas ca se jouera à huit clos

@tropico

Le consortium n'a aucune raison de faire un cadeau en renégociant parce que c'est la crise : on est à 4 ans de l'échéance du contrat, la FFR est aux abois, et surtout le consortium exploite le Stade de France à perte (3-4 millions de pertes par an en moyenne, en pleine pandémie sans concerts ils doivent être très loin au-dessus) ils ne vont pas "offrir" à la FFR d'aller jouer ailleurs alors que les deux matchs à la maison des Bleus sur le Tournoi leur garantie une entrée entre 4 et 6 millions comme loyer.
Le huis-clos le consortium s'en moque puisque c'est la FFR qui empoche les rentrées de jour de match, que le stade soit vide ou plein ils touchent le même loyer (en étant cynique c'est même bénéfique pour eux, il y a moins d'usure du stade sans public donc moins d'entretien).

  • tropico
    21901 points
  • il y a 9 mois
@Team Viscères

Ah oui la FFR paye une location au stade pour pouvoir jouer je ne savais pas du tout ca explique beaucoup de choses merci 👍🏿 je croyais que les stades gagnaient de l argent uniquement en prenant une commission sur la billetterie

Il me semble que dans la proposition de Lorenzetti il y avait aussi l'hébergement des équipes dans des Hôtels entièrement pris en charge par lui et ses sociétés...si quelqu'un peut me confirmer cela svp

Pour Bernard Laporte, affirmer son autorité pour flatter son ego est clairement plus important que l'intéret du rugby francais. Le rugby francais c'est moi, en quelque somme. On l'a vu cet automne avec la négociation FFR-LNR autour de l'Autumn's Cup, on le revoit ici. Une bulle sanitaire semble clairement l'option la moins risquée. De plus, si tous les matchs sont a huis clos personne n'y perd vraiment. On pourrait comprendre que les anglo-saxons et/ou l'Italie s'opposent sur le principe a une bulle sanitaire en France, mais c'est assez incroyable que le président de la FFR rejette purement et simplement cette option.

  • mic4619
    4607 points
  • il y a 9 mois

BL est à la rue complet sur l'état de la pandémie en GB et en Europe, cette personne est incompétente versus Lorenzetti !!!! c'est une buse !
En dehors que Lorenzetti émet une idée pas du tout farfelue comme le dit Azema, je pense que nous sommes partis pour une impossibilité que le tournoi se termine surtout à cause du désastre sanitaire actuelle essentiellement lié à variante anglaise de la covid.....
Quand BL dit que le tournoi se fera selon les dates prévues de toute les façons, il se croit meilleur que toutes les sommités épidémiologistes d'Europe, qui ne peuvent faire que des projections à une semaine !!!! et en plus ils ne sont pas d'accord entre eux !!!!!

  • papidol
    5448 points
  • il y a 9 mois

L'idée ne venait pas de lui ou de simon, donc ....

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Ecrit par vous !
Transferts
News