TOULOUSE. En 2 matchs face à l'Ulster, Pita a montré qu'il était le roi des Ahki
Pita Ahki, l'indispensable.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

De retour en Champions Cup après 2 mois d'absence, Pita Ahki a une nouvelle fois montré qu'il y avait un Toulouse avec et sans lui. Fort !

Un jour, le gourou castrais Pierre-Henry Broncan révélait ceci à L'Équipe, au sujet de l'arrivée de Pita Ahki à Toulouse : L’espoir d’Ugo Mola, au départ, était de récupérer un joueur de la trempe de Bundee Aki, qui jouait aussi au Connacht et nous avait impressionnés lorsqu’on l’avait joué en Coupe d’Europe. Mais aujourd’hui, Pita a largement rattrapé son presque homonyme. S’il était resté au Connacht, peut-être jouerait-il lui aussi aujourd’hui pour l’équipe d’Irlande ». Près de 3 ans après avoir quitté l'Eire, le centre toulousain n'a évidemment jamais eu de casquette internationale quand son ancien compère, lui, en compte près d'une quarantaine avec un XV du trèfle pour lequel il est devenu indispensable. Pourtant, Pita a dans mis dans son escarcelle 2 Top 14 et 1 coupe d'Europe entre temps, ainsi que gagné le respect éternel de tous les joueurs de l'Hexagone. Mieux, il est devenu - probablement - le meilleur centre de France (et d'Europe ?) sur la période. "Quand Pita Ahki va bien, toute la ligne de 3/4 va plutôt pas mal", corroborait Ugo Mola à son sujet fin 2020.

De perdu pour le rugby à régulateur du Stade Toulousain, Pita Ahki, ce phénomène de l'ombreDe perdu pour le rugby à régulateur du Stade Toulousain, Pita Ahki, ce phénomène de l'ombre

Alors Pita est-il meilleur que Bundee ? Difficile à dire mais une chose est sûre : ces deux-là alignés ensemble en pleine possession de leurs moyens auraient fait une sacrée paire de centres. Toujours est-il que le roi de la Champions Cup, c'est bien l'ancien joueur des Blues. Il n'y a qu'à voir quel bien son retour a fait à la ligne d'attaque toulousaine. Et de défense aussi, bien sûr, dont il est le capitaine, le leader, le catalyseur, à l'image de ce qu'est Gaël Fickou chez les Bleus. Face à l'Ulster au Stadium, après 2 mois d'absence, le joueur de 29 ans fut le meilleur porteur de balle des siens (151 mètres parcourus en 13 courses), mais aussi le meilleur plaqueur derrière (9 plaquages), le tout saupoudré de 2 offloads, d'après les statistiques de nos confrères du Midi Olympique. Ménagé en début de semaine dernière après que son genou a un peu réagi au sortir du round 1 de bataille nord-irlandaise, Ahki sorti une prestation peu ou prou du même acabit à Belfast. Peut-être moins sexy niveau chiffres, mais diablement efficace en défense et toujours aussi disponible sur les phases offensives. 

TOP 14. Coup dur pour le Stade Toulousain : Pita Ahki absent plusieurs semainesTOP 14. Coup dur pour le Stade Toulousain : Pita Ahki absent plusieurs semaines

Et si le Stade s'en est sorti face aux accrocheurs hommes du Kingspan, croyez bien que Pita a eu sa part de contribution active. À Toulouse, on avait probablement compris plus qu'ailleurs ces 2 derniers mois le proverbe qui dit qu'on ne se rend compte de la valeur des choses qu'une fois qu'on les a perdues. Et s'il faudra évidemment composer avec le corps meurtri du cubique (1m81 pour 98kg) néo-zélandais pour la fin de saison, on prie, du côté d'Ernest-Wallon, pour qu'il ne soit plus jamais un absent de longue durée. N'oubliez pas qu'à son arrivée en Haute-Garonne, Charlie Faumuina (35 ans, 50 sélections) avait dit ceci au staff toulousain : « Ce gamin-là devrait être un All Black. S’il ne s’était pas blessé, il le serait ! » Et que selon un autre adage, il faut toujours écouter les vieux sages...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Dupont9A
    10030 points
  • il y a 1 semaine

Come on Pita !

  • Manu
    16685 points
  • il y a 3 semaines

Broncan a le talent de dégotter des merveilles. Il l'a fait avec Toulouse (Ahki, Kolbe, Elstadt) et il le fait à Castres (liste très longue: Barlot Ardron Staniforth Ben-Nicholas Champion de Crespigny Arrata Cocagi...)

d'ailleurs comme on dit de l'autre coté des Pyrenees, ici c'est ahki

  • Dupont9A
    10030 points
  • il y a 3 semaines

Retour gagnant, lui il est dense très dense

Il faut que le Stade ne se repose pas sur son Ahki...

A qui le dites-vous... mais attention rien n'est jamais acquis. Il faut cependant reconnaitre qu'il est bien dur au mal, Ahki, ce qui explique sans doute qu'il ne profite jamais.

Clairement, quand Akhi va ... Tout va ...
Sacré Faumuina ... Il a l'oeil !

  • Timmaman
    26270 points
  • il y a 3 semaines

Akhi est vraiment une belle pioche pour le ST. Si les blessures le laissent tranquille, il est indiscutable.

Derniers articles

Vidéos
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News