TOULOUSE - CLERMONT. Qui était sorti vainqueur du seul affrontement européen entre les deux clubs ?
Toulouse - Clermont - Qui était sorti vainqueur du seul affrontement européen entre les deux clubs ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Retour sur le seul affrontement européen entre Toulousains et Clermontois. C'était lors de la saison 1999/2000.

Le contexte

Montons à bord de la DeLorean (ou de la machine quantique du MCU, selon votre génération), direction l'année 2000 ! Le fameux bug n'a jamais eu lieu, la France est championne du monde de football (mais pas encore d'Europe), Romain Ntamack va bientôt fêter ses 1 an, et c'est son père qui évolue chez les 3/4 du Stade Toulousain...

A l'époque, Toulouse ne compte qu'une seule étoile sur son maillot, après avoir remporté la première édition de la coupe d'Europe, en 1996. Le parcours des hommes de Guy Novès ? Il est presque parfait, après être sorti d'une poule 2 abordable composée de Bath, Swansea et Padoue. En six matchs de poule, les Rouge et Noir ne s'inclinent qu'une seule fois. Mais cette défaite contre Bath, sur la pelouse d'Ernest Wallon n'empêche pas Toulouse de terminer à la 1ère place. Et donc d'accueillir Clermont au Stadium.

L'ASM, de son côté, répond encore au nom de Montferrand. Le club n’a encore jamais soulevé le Brennus, et les défaites en finale du championnat vont s’enchaîner (2001, 2007, 2008, 2009). L’année précédente, les Auvergnats s’étaient également inclinés au Stade de France contre… Toulouse. Alors, revanche ? Pour arriver en finale, les Jaunards ont dû batailler face à Cardiff, Trévise et les Harlequins, terminant à la 2e place.

C'est la dernière fois que ces deux monstres du rugby français s'affrontent en coupe d'Europe. Jusqu'à ce week-end...

Le match

Comme (très) souvent en phases finales, le Stade Toulousain sait être pragmatique. Et ça ne date pas d’aujourd’hui, donc… La preuve avec ce match remporté 31 à 18 avec un essai de Stéphane Ougier. Et 26 points inscrits au pied ! Deux drops d’Alain Penaud et du même Ougier, ajoutés à six coups de pied de Michel Marfaing vont littéralement mettre à genoux leurs adversaires du jour, déjà largués à la mi-temps (22-3).

Du côté clermontois, on se réveille trop tard avec deux essais signés Alexandre Audebert (60e) et Tony Marsh (82e) pour limiter la case au tableau d’affichage. Mais il n’y aura pas de dernier carré pour les hommes de Victor Boffelli. "C'est frustrant parce qu'on les a laissés jouer pendant la première période, mais on a montré qu'on pouvait leur mettre la pression en seconde," lâchait Olivier Magne à la BBC.

Les équipes

Un joueur (Didier Lacroix) devenu président du club. Un Toulousain (Alain Penaud) dont le fils portera le maillot clermontois ce week-end. Du beau monde, et de la nostalgie. Des maillots en coton, aussi... Quelle époque ! Mais cette équipe toulousaine échouera en demi-finale face au Munster.

Toulouse Clermont
15 : Ougier 15 : Nadau
14 : Ntamack 14 : Viars
13 : Desbrosse 13 : Ngauamo
12 : Stensness 12 : Marsh
11 : Marfaing 11 : Bory
10 : Penaud 10 : Merceron
9 : Cazalbou 9 : Troncon
8 : Dispagne 8 : Gabin
7 : Lacroix 7 : Magne
6 : Labit 6 : Costes
5 : Pelous 5 : Merle
4 : Belot 4 : Thion
3 : Tournaire 3 : Heyer
2 : Bru 2 : Pedrosa
1 : Califano 1 : Capdevielle
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • resp
    231 points
  • il y a 3 semaines

J'ai vécu l'épopée des années 90 et quelle équipe nous avions ! 6 titres majeurs sur la décennie sans compter les challenges du manoir (2 je crois). C'est l'époque la plus fructueuse que le Stade ai connu mais les autres sont aussi au niveau. Jamais un club, sur une décennie, n'a fait mieux (sinon égalité Paris années 2000 et Toulon années 2010), championnat + coupe d'europe, que le ST. Et ce depuis les années 80 !

Parler d'une poule abordable quand Bath, Swansea et Padoue en font parti ne me semble pas refléter la réalité du terrain a cette époque. si je me souviens bien, Bath était une grosse cylindrée et Swansea ne faisait rire personne. Je ne me souviens pas du niveau de Padoue, certes équipe italienne mais a une époque ou l'Italie était plus proche des autres gros pays européens

les deuxièmes lignes étaient phénoménales! quel affrontement ca a du être!

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News