Top 14. Signature d'Azéma à Toulon : l'ASM a saisi la Commission Juridique de la LNR
L'ASM revient sur la signature de Franck Azéma à Toulon.
Clermont a publié une mise au point suite à l'officialisation de l'arrivée de Franck Azéma comme entraîneur de Toulon. Elle demande des précisions à la LNR.

Top 14. Comme attendu, Franck Azéma est le nouvel entraîneur du RCT !Top 14. Comme attendu, Franck Azéma est le nouvel entraîneur du RCT !Franck Azéma à Toulon c'est officiel depuis ce jeudi après-midi. Le RCT a annoncé l'arrivée du technicien en provenance de Clermont. Et ce, alors qu'il était sous contrat avec l'ASM jusqu'en 2023. Une signature qui n'est pas passée inaperçue du côté du Michelin. Moins de deux heures après le communiqué du club varois, la formation auvergnate s'est fendue d'une mise au point sur son site officiel. "Le premier enseignement qu’apporte la signature de Franck Azéma au RCT, confirme à nouveau qu’il s’estime être libéré de toute obligation vis-à-vis de l’ASM, suite à sa résiliation unilatérale du contrat qui le liait à notre club." Si Clermont ne s'oppose pas à sa signature à Toulon, elle estime cependant être dans son droit en ce qui concerne des indemnités. Ainsi, "la SASP de l’ASM Clermont Auvergne a saisi la Commission Juridique de la Ligue Nationale de Rugby" pour confirmer cela.

Il a aussi été demandé à la Ligue "de se prononcer sur sa faculté d’homologation d’un nouveau contrat d’entraineur/manager professionnel, dans le cas d’un litige financier non réglé avec l’ASM." Quelques jours après la fin de la collaboration entre Patrice Collazo et Toulon, la direction varoise pensait avoir trouvé son remplaçant. Mais Azéma va-t-il seulement pouvoir commencer à travailler si toutes les formalités ne sont pas réglées ? Toulon, qui a déjà indemnisé Toulouse pour le transfert de Cheslin Kolbe, pourrait avoir à mettre la main au portefeuille pour s'offrir son nouvel entraîneur. "Si le désaccord devait persister sur le montant des indemnités dues au club, nous nous laissons toute latitude pour engager alors les suites judiciaires nécessaires afin éclaircir et de régler cette situation", a ainsi commenté le président clermontois Jean-Michel Guillon. Ce que l'ASM estime être une rupture unilatérale d'un contrat pourrait créer une jurisprudence. "Par cette demande, le club souhaite éviter que la Ligue ne valide, de fait, la possibilité de rompre un lien contractuel sans aucune conséquence pour l’auteur de la rupture." Le prochain Clermont/Toulon programmé le 7 novembre s'annonce d'ores et déjà électrique.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Selon RMC sport, la LNR a été sollicité depuis une dizaine de jours et a déjà tranché !!!!!
Pour eux, le solde de tout comptes a été réglé depuis bien longtemps et Azéma est donc libre de s'engager où il veut !!!!
Pour ce qui serait de la demande d'indemnités, ils considèrent ne pas être compétent pour estimer d'un montant et donc bottent en touche.


Ce que je retiens, c'est donc bien que l'ASM déclare depuis le début ne PAS s'opposer au départ d'Azema car en fait ils n'en ont pas les moyens. Il est libre !!!!

Mais s'accrochent par tous Les moyens pour essayer des récupérer 3 ronds qu'ils ont refusé cet été en jouant les cadors !!!

Ça va devenir un combat personnel et hyper important Pour Guillon, car pour un DRH d'un groupe aussi important que Michelin et un président d'un important club de top14, ce serait un bien vilain camouflé que de perdre Azéma et une indemnité financière le tout en écornant un peu l'image du club !!!!
Le tout, en ayant eu les cartes en mains pour que le départ d'Azema ce passe au mieux pour tout le monde, en étant un tant soit peu raisonnable!!!!

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Sponsorisé News
News
News
News
News