Top 14. Signature d'Azéma à Toulon : l'ASM a saisi la Commission Juridique de la LNR
L'ASM revient sur la signature de Franck Azéma à Toulon.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Clermont a publié une mise au point suite à l'officialisation de l'arrivée de Franck Azéma comme entraîneur de Toulon. Elle demande des précisions à la LNR.

Top 14. Comme attendu, Franck Azéma est le nouvel entraîneur du RCT !Top 14. Comme attendu, Franck Azéma est le nouvel entraîneur du RCT !Franck Azéma à Toulon c'est officiel depuis ce jeudi après-midi. Le RCT a annoncé l'arrivée du technicien en provenance de Clermont. Et ce, alors qu'il était sous contrat avec l'ASM jusqu'en 2023. Une signature qui n'est pas passée inaperçue du côté du Michelin. Moins de deux heures après le communiqué du club varois, la formation auvergnate s'est fendue d'une mise au point sur son site officiel. "Le premier enseignement qu’apporte la signature de Franck Azéma au RCT, confirme à nouveau qu’il s’estime être libéré de toute obligation vis-à-vis de l’ASM, suite à sa résiliation unilatérale du contrat qui le liait à notre club." Si Clermont ne s'oppose pas à sa signature à Toulon, elle estime cependant être dans son droit en ce qui concerne des indemnités. Ainsi, "la SASP de l’ASM Clermont Auvergne a saisi la Commission Juridique de la Ligue Nationale de Rugby" pour confirmer cela.

Il a aussi été demandé à la Ligue "de se prononcer sur sa faculté d’homologation d’un nouveau contrat d’entraineur/manager professionnel, dans le cas d’un litige financier non réglé avec l’ASM." Quelques jours après la fin de la collaboration entre Patrice Collazo et Toulon, la direction varoise pensait avoir trouvé son remplaçant. Mais Azéma va-t-il seulement pouvoir commencer à travailler si toutes les formalités ne sont pas réglées ? Toulon, qui a déjà indemnisé Toulouse pour le transfert de Cheslin Kolbe, pourrait avoir à mettre la main au portefeuille pour s'offrir son nouvel entraîneur. "Si le désaccord devait persister sur le montant des indemnités dues au club, nous nous laissons toute latitude pour engager alors les suites judiciaires nécessaires afin éclaircir et de régler cette situation", a ainsi commenté le président clermontois Jean-Michel Guillon. Ce que l'ASM estime être une rupture unilatérale d'un contrat pourrait créer une jurisprudence. "Par cette demande, le club souhaite éviter que la Ligue ne valide, de fait, la possibilité de rompre un lien contractuel sans aucune conséquence pour l’auteur de la rupture." Le prochain Clermont/Toulon programmé le 7 novembre s'annonce d'ores et déjà électrique.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Selon RMC sport, la LNR a été sollicité depuis une dizaine de jours et a déjà tranché !!!!!
Pour eux, le solde de tout comptes a été réglé depuis bien longtemps et Azéma est donc libre de s'engager où il veut !!!!
Pour ce qui serait de la demande d'indemnités, ils considèrent ne pas être compétent pour estimer d'un montant et donc bottent en touche.


Ce que je retiens, c'est donc bien que l'ASM déclare depuis le début ne PAS s'opposer au départ d'Azema car en fait ils n'en ont pas les moyens. Il est libre !!!!

Mais s'accrochent par tous Les moyens pour essayer des récupérer 3 ronds qu'ils ont refusé cet été en jouant les cadors !!!

Ça va devenir un combat personnel et hyper important Pour Guillon, car pour un DRH d'un groupe aussi important que Michelin et un président d'un important club de top14, ce serait un bien vilain camouflé que de perdre Azéma et une indemnité financière le tout en écornant un peu l'image du club !!!!
Le tout, en ayant eu les cartes en mains pour que le départ d'Azema ce passe au mieux pour tout le monde, en étant un tant soit peu raisonnable!!!!

@math1907

Interprétation !

@Bib And Dôme

Effectivement on s'en cogné de mon sentiment, par contre le fait que la LNR ne trouvé rien à redire sur la signature de Azam à Toulon n'a rien d'une interprétation, c'est un fait !!!
Donc rien ne s'oppose légalement à cet engagement car il a étudié libéré en bon et dûe forme par l'ASM !!!!!
Reste que l'ASM c'eût gratter 3 ronds !!!!!
Est-ce qu'ils y arriveront ????

@math1907

La LNR ne s'est pas encore prononcée !

@Bib And Dôme

Visiblement si!
Ils bottent juste en touche sur le conflit financier qu'ils estiment ne pas être compétant pour arbitrer.

C est trop compliqué, Haaa !!!! zé mal a, la tête.

RCT, c'est pas un concurrent direct de ASM. Pour l'instant, RCT joue le maintien, pas l'ASM ou du moins pas encore...

@MARCFANXV

Attendons de voir à quel point les nombreuses blessures des quelques cadres que nous avons vont nous faire plonger...

Notre plus grosse recrue c'est ... Lavanini, on dirait le recrutement de Savea par le RCT, tout ce recoupe...

bon mais il va entrainer alors qui le 7 Novembre?

Hallucinant quand même. Ils ont eu Jono pour rien et continuent à pourrir la vie d'Azema (Après la mascarade ALTRAD) qui à eu l'honnêteté de dire qu'il n'avait plus l'énergie pour continuer et à tjrs eu de bon résultats. . Ils se prennent pour qui? Ils pensent réellement qu'ils vont empêcher Frank de poursuivre sa carrière ailleurs toute sa vie? Si le RCT avait débauché Frank, je comprends mais c'est loin d'être le cas. Donc non, pas d'indemnité.

@Toulouse RN

C'est normal, au delà du rugby y a un truc sacré avec lequel il ne faut pas déconner, c est le code du travail. Je ne pense pas que Clermont soit contre le fait qu'Azéma parte au RCT (moi non plus d ailleurs je suis curieux de voir ce que ça va donner). Mais à le faire, qu'il le fasse dans les règles, c'est le minimum, sinon c est la porte ouverte a toutes les fenêtres.

  • Luern63
    6357 points
  • il y a 1 mois
@Toulouse RN

L'ASM ne s'oppose pas à ce qu'il signe à Toulon ou ailleurs elle s'oppose à ce qu'il le fasse sans respecter son contrat c'est tout !!
Si Kolbe était parti sans indemnité ça aurait fait du bruit déjà qu'il en a pris plein la figure alors que les 2 clubs étaient d'accord

@Toulouse RN

Merci Monsieur le Président du Tribunal des Flagrants Délires....

Si on résume Azema est libre d'aller travailler ailleurs ( canal+ par exemple) car il n'est plus sous contrat mais s'il reprend son ancien métier la l'ASM veut des sous!!!
Alors ce serait vrais, en Auvergne on rigole pas avec le pognon?
Comme la ligue ne se mouillera pas j'ai hâte de voir ce,qu'en diront les juges. Dans deux ou trois ans!!!

  • Luern63
    6357 points
  • il y a 1 mois
@Droitdevant

Si le but de l'ASM était de faire de l'argent elle se serait opposée au départ sans contrepartie de Azema contrat à l'appuis et elle aurait été dans son droit. Là, elle lui a accordé un départ sans indemnités à la seule condition que ce ne soit pas pour aller chez un concurrent du top 14 pendant la période pour laquelle avait été signé son contrat. Son contrat était jusqu'en juin 2023. Si il est suffisant d'aller bosser 15 jours quelque part pour pouvoir ensuite signer sans indemnité dans un autre club on va bien rigoler dans les années à venir car plus aucun contrat n'aura de valeur !!

@Luern63

99,9% des transferts de joueurs ou d'entraîneurs français sont réalisés entre clubs français !!!! Donc à très peu de choses près certain inévitable qu'il enchaîne chez-vous un concurrent si il devant recevoir une proposition !!

@math1907

Ben non, il y a aussi pas mal de transferts vers Canal+ et Pôle emploi... 😊

@lelinzhou

C'est pas faux!!!!!??

Des indemnités à verser ? Ca va faire assez mal au portefeuille...

Le point qui m'intrigue, c'est l'état réel actuel du contrat entre Azéma et l'ASM.

S'il n'a pas été rompu alors l'ASM a la main mise sur l'arrivée de son ex-coach sur la Rade. Mais cela signifie qu'il est toujours salarié du club : quid de son salaire ces derniers mois, sous quel statut s'est il retrouvé pour bosser à Canal ?
J'ai quand même du mal à imaginer qu'il soit encore employé de l'ASM, cela voudrait dire qu'il a été détaché chez Canal ou qu'il est en congé type "dispo pour convenance personnelle" (sauf qu'un congé de ce type signifie qu'à son retour il "réactive" son contrat et Clermont aurait deux coachs sous contrat...).

Si le contrat a été rompu à la fin du feuilleton, c'est Azéma qui est tranquille : n'étant plus lié contractuellement à Clermont, Clermont n'a aucun pouvoir sur lui. En cas de rupture c'est probablement la rupture à l'amiable qui a été retenue (je doute qu'il soit parti sur faute grave de son employeur, sur motif médical, et il n'a certainement pas décroché un CDI chez Canal). Le seul cas où la rupture à l'amiable pourrait empêcher Azéma de signer à Toulon serait une clause indiquant que la rupture n'est plus valable en cas signature dans un club pro avant X années... mais je ne sais même pas si c'est possible légalement.

Je vois mal le pôle juridique de la Ligue lettre fin à cette histoire : si elle donne raison à Azéma l'ASM ira probablement au tribunal pour faire entendre ses arguments, si elle impose le paiement des indemnités alors le RCT ira probablement au tribunal en faisant valoir qu'Azéma était seulement employé par Canal lorsqu'ils l'ont approché (ou laissera tomber l'affaire s'ils ont une autre option sous la main).


Sur le plan moral cet assez complexe aussi. D'un côté il est assez légitime pour Clermont de se sentir lésé : le président avait annoncé clairement qu'il voulait bien libérer Azéma gratuitement s'il n'entraînait pas un club rival, il le libère gratuitement car il ne repart finalement pas sur un club, mais quelques mois après il se retrouve chez un club rival...
De l'autre côté Azéma se retrouve à Toulon sur une opportunité et non pas sur une manigance au long cours, on est loin de l'entourloupe Goosen. Avec quelques absences en moins Collazo serait peut-être encore en place et Azéma serait toujours libéré gratuitement pour être consultant comme prévu dans le deal de base.

@Team Viscères

trop de commentaires trop longs et pas le temps de tout lire.
ce qui se pratique beaucoup dans les entreprises nord américaines (et je ne sais absolument pas si c'est légalement possible en France) est le garden leave.
tu restes employe jusqu'a date X, tu es paye mais tu restes a la maison et n'a pas le droit de travailler oui ue ce soit sans l'accord de ton employeur que ce soit de manière temporaire ou definitive.

  • Manu
    15143 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

@Yonolan
@LaGuiguille
@Luern63
@Math1907
@Lelinzhou

Azema aurait signé une clause de non concurrence avec l'ASM pour que cette dernière valide la rupture de contrat par Azema.
Cette clause concernerait seulement le TOP14.
De sorte qu'il y a quelques semaines, Azéma aurait envisagé d'entrainer une franchise fidjienne.

A mon avis, le salaire payé par Lemaître à Azema doit inclure une prime compensant le montant qu'Azema devra payer aux Prud'hommes pour non respect de cette clause. La jurisprudence permet de se donner une idée du montant et Lemaître a le bras plus long que le mètre. Il a dû consulter des avocats spécialistes.

  • Yonolan
    126864 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Tu as raison sur le fait que cette histoire est louche
Soit Azema st effectivement libre totalement et alors c'est l'ASM qui pousse le bouchon
Soit l'ASM a bien libéré Azema pour qu'il puisse travailler chez C+ et ce dans l'intérêt des deux parties ; mais peut aussi avoir assujetti cette période de travail restant du contrat du au respect d'une clause de non concurrence rugbystique
Et dans ce cas c'est Azema qui abuse

@Team Viscères

je connais pas trop l'histoire mais il semble qu'on soit entre les 2 points que tu cites:
la rupture du contrat (a priori visible) ne s'est apparement pas faite dans les regles (a priori par Azema)

enfin, je dit ca sans a priori

@LaGuiguille

Justement je ne vois pas trop comment on peut être entre les deux cas. Soit l'ASM a accepté la rupture et le contrat n'est plus valable, soit l'ASM a refusé la rupture et le contrat est toujours valable. Devant un tribunal c'est vite vu : s'il n'existe pas d'accord de rupture signé des deux parties alors le contrat est toujours en cours.
Sachant qu'à part demander la rupture et signer l'accord trouvé l'employé ne fait pas grand chose, je ne vois pas trop ce qu'Azéma aurait pu faire de travers. Leur histoire de résiliation unilatérale n'a aucun sens, c'est interdit par la loi.

@Team Viscères

Plus je lis d'articles sur la réaction de l'ASM et plus j'ai le sentiment, de par les mots qu'ils emploient qu'ils ne veulent pas s'opposer à la signature du contrat avec le RCT, car en fait il semblerait qu'ils aient transmis signé tous les documents officialisant la rupture de contrats de travail entre eux et Azéma, et donc ne peuvent pas réellement le contester!!!!
Par contre ils semblent prétendre qu'ils ont toujours droit à des indemnités de transfert car le choix de la séparation était unilatéral !!!
Or à partir du moment où ils ont (auraient !?) signé tous les documents officiels stipulant qu'Azema n'est plus leur employé, ça parait compliquée de continuer à réclamer ces indemnités !?

Après je peux comprendre qu'avoir déjà refusé 100 à 200 mille euros que le MHR était prêt à filer à Azéma pour gérer son départ, et ce faire ni..quer 3 mois plus tard pour quelques jours ça doit piquer un peu !!!???

Quand à cette clause de non concurrence que l'on entend sur tous les forums elle me surprend énormément.
J'ai le sentiment qu'il faudrait être totalement demeuré pour signer un tel document alors que 99,9% des transferts de joueurs et entraîneurs français sont réalisés entre clubs du top14 et PROD2!!!!!??????

@math1907

100 a 200 000 ? Sources ?

@Bib And Dôme

Ça avait été repris par à peu prêt tous les médias lorsque le MHR a fait une offre de contrat à Azéma.
Dans une itw d'Altrad (l'équipe ou le midol sans doute!?) Ce dernier avait également déclaré ne pas vouloir débaucher d'entraîneur.
Le MHR c'était positionné sur Mignoni dont le contrat arrivait à son terme en juin, mais il a préféré continuer au LOU.
Ensuite Azéma par ses déclarations c'est naturellement retrouvé sur le marché des transferts puisqu'il déclarait qu'il quitterai l'ASM en juin!
Le MHR lui a fait une proposition.
Et c'est là que l'ASM a donné une autre version sur leur séparation.
Le MHR a toujours refusé d'entrer en négociation avec l'ASM car il ne voulait le débaucher, ils voulaient un mec libre !!!
Ils lui ont proposé entre 100 et 200 mille euros de prime à la signature qui aurait pu l'aider à négocier sa libération.
Donc si tu cherches une information comme quoi le MHR aurait fait une offre financière à l'ASM tu ne trouveras rien !
C'est une offre à Azéma pouvant lui permettre de négocier sa libération avec l'ASM dont il s'agit.
Visiblement ça n'a pas du suffire, et le MHR a bien due prendre une autre route pour préparer sa saison à venir.

@math1907

On ne s'est pas compris ! C'est Altrad qui a affirmé avoir proposé 150 000 Euros a l'ASM. Peut-on considérer qu'il est une source valable dans ce cas là, clairement non, étant partie prenante dans l'histoire. Donc l'info ne semble en aucun cas valable.

@Bib And Dôme

Non t'as pas compris ou je me suis mal exprimé.
Je dis que Altrad a déclaré ne pas vouloir négocier avec l'ASM car il ne voulait pas le débaucher !!!
Soit il arrivait à ce libérer soit le mhr passait à autre chose.
La plus part des médias ont su et relayé l'info comme quoi Azéma aurait eu une offre de prime à la signature pour négocier sa libération. Cette info je ne l'ai jamais lu d'une déclaration de Altrad directement.
Ce qui me laisse penser que c'est vrai c'est que ce sont les journaleux qui l'ont sortie et Altrad à moins d'amis dans la presse sportives que Guillon des chances d'être invité par Azéma à un barbecue de l'amitié !!!!!!!!

@math1907

Quand l'ASM s'exprime un coup tu as l'impression qu'Azéma est encore pieds et poings liés par son contrat et le coup d'après tu as l'impression qu'il n'est plus sous contrat, d'où mon interrogation sur le statut réel du contrat aujourd'hui (c'est peut-être un contrat de Schrödinger, qui est à la fois signé et rompu).
Par contre ils me font doucement rigoler avec leurs histoires de rupture unilatérale du CDD d'Azéma car un employé ne peut pas mettre fin unilatéralement à un CDD en dehors des cas prévus par la loi : obtention d'un CDI ou faute grave de l'employeur. Même si l'employé fait un abandon de poste le contrat reste valable tant que l'employeur n'y mettra pas fin (pour faute grave de l'employé). Azéma ne rentrant dans aucun des deux cas cités, son contrat n'a pas pu être rompu légalement sans l'accord de l'ASM.

Pour ce qui est des indemnités, en effet si le contrat n'existe plus ils n'ont aucune chance de les obtenir via un tribunal. D'où peut-être leur tentative de passer par la LNR et le blocage de licence... ils ne voudraient pas s'appuyer sur le code du travail qui ne peut rien pour eux, mais sur un principe d'entourloupe moral type Goosen (il me semble qu'à l'époque le Racing avait obtenu que la licence de Goosen soit bloquée s'il revenait dans un autre club avant la fin de saison) où Azéma aurait été au courant de l'intérêt de Toulon avant de signer sa rupture et l'aurait fait à l'envers à Clermont. Mais c'est plus compliqué à défendre, on est déjà sur la saison suivante et l'hypothèse Toulon n'existait pas lorsqu'il a demandé la rupture l'année dernière. Je ne suis pas sûr que la LNR se mouille si tout est réglo en terme de contrat, il ne resterait plus à l'ASM que l'impression de s'être fait entuber.

Pour la clause de non-concurrence je ne suis pas expert parce que je ne m'y suis jamais retrouvé confronté mais je suis très sceptique car c'est une pratique très encadrée. Il me semble que c'est limité dans le temps, limité géographiquement, limité sur un secteur d'activité précis sans empêcher l'employer de retrouver du travail, qu'elle est inclus dans le contrat de travail (si elle n'était pas présente à la signature d'Azéma, il aurait fallu signer un avenant juste avant la rupture à l'amiable) et qu'elle est compensée par une compensation financière.
S'il y en avait une, ce serait surprenant que l'ASM ne se soit pas tournée vers un tribunal parce que ce serait rapide à trancher : Azéma est en tort, la compensation financière que lui verse l'ASM s'arrête et il serait probablement condamné à des dommages et intérêts. Et l'ASM pourrait ensuite fort de ce jugement se tourner vers la LNR.


Bref dans tous les cas ce qui est sûr, c'est que ce nouvel épisode ternit un peu plus la fin de l'histoire entre Clermont et Azéma. Et c'est bien dommage, parce que c'était quand même une belle page qui avait été écrite : un Brennus, un Challenge, deux finales de Top14, trois finales de Coupe d'Europe. Mais bon les histoires d'amour finissent mal en général comme le chantait Catherine.

@Team Viscères

Et puis une clause de non-concurrence dans un milieu où changer de club est monnaie courante, ça parait un peu surprenant. Rares sont les joueurs et encore moins les entraineurs qui font toute leur carrière dans un même club.

@Team Viscères

" un contrat de Schrödinger" 😄

  • ArnoH
    400 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Le contrat ça va se régler en 2 temps 3 mouvements. La paperasse que personne ne lit jamais ça sert à ça. Et ici, sans nouvelle information, il est pas exclu de penser que si ASM et ses juristes se bougent c'est qu'il y a un loup.
Le contrat moral, l'accord tacite, c'est peut-être là que ça va coincer. S'ils avaient un deal façon pacte de non agression, la partie juridique ne peut rien mais les 2 parties vont se déchirer pendant un temps infini.

@Team Viscères

C'est bien ça le problème, tout le monde discoure sur le contrat mais personne (à part l'ASM, Azéma et le RCT, j'espère), ne le connaît...

  • RNP
    6380 points
  • il y a 1 mois
@Jonathan Sextoy

C'est ça qui est drôle, on va pouvoir polémiquer autant qu'on veut sans qu'on sache jamais de quoi il retourne (sauf si le truc finit dans les arrêts d'un quelconque tribunal).

J'ajoute que même avec les contrats t'aurais autant d'avis que de juristes consultés pire que de savoir s'il faut ou non associer Jallibert / NTK en équipe de France 🙂

@Team Viscères

Ben oui, l'état actuel du contrat est bien le point essentiel. Azéma affirme qu'il a été libéré, l'ASM affirme que non mais que sa lettre renonçant à ses deux dernières années de contrat est assimilable à une démission donc une rupture unilatérale, donc Azéma serait libre mais sans aucune indemnité puisque dénonciation unilatérale du contrat. .
Ce qui pose problême c'est l'attitude d'Azéma : aujourd'hui il se dit libre de signer au RCT mais jusqu'à il y a peu il soutenait mordicus qu'il faisait toujours partie du club (probablement parce que l'ASM ne voulait pas entendre parler d'indemnités et qu'il se trouvait le bec dans l'eau). Je me souviens qu'à l'époque il avait même fait constater par huissier sa présence à l'entraînement.

Son ancien compère à Toulon : je voudrais bien voir la bouille à Bès !

@Garou-gorille

Azéma l'un !!!

  • RNP
    6380 points
  • il y a 1 mois
@La petite Huguette

@Garou Gorille, grande forme les gars. Lâchez rien 👍👍👍

Vivement la chronique à Mourad pour qu'on puisse avoir une analyse précise et objective de la situation... tout ça dans le respect des hommes et des clubs!

  • Jak3192
    62038 points
  • il y a 1 mois
@beberarverne

Ah non ! Pas lui ! 😖

@beberarverne

On dit fils à p**e?

  • Manu
    15143 points
  • il y a 1 mois

Le Président Lemaître aurait lui contacté le Ministre de l'Intérieur actuellement à Marcoussis.

Il souhaiterait ainsi qu'il face la paire avec Kolbe mais va falloir encore sortir le chèque
Entre les indemnités de Kolbe (et son salaire), de Collazo et celles à venir d'Azema (voire Dupont), ça faire dans les 4 Millions.
Lemaître voit grand. Il va prochainement changer de nom: Lekilomaître

AH zé malheureux!

Encore en contrat à l'ASM et déjà en contrat à Toulon :
" Ce que l'ASM estime être une rupture unilatérale d'un contrat"
L'Azema thématique, il y a un gros problème !

@Garou-gorille

Quitter l'ASM pour un éventuel poste au MHR ça s'appelle lâcher l'emploi pour l'ombre.

@lelinzhou

Ou de la naïveté....

@Garou-gorille

Pourquoi ne serait-il pas adjoint de Gibbes et manager général du RCT... tout en commentant le match de dimanche prochain au Michelin... ça aurait une sacrée gueule tout ça!

@beberarverne

Cumul des mandats mon capitaine ! 😉

  • RNP
    6380 points
  • il y a 1 mois
@beberarverne

Par la même occasion si il peut porter nos valises de pots de vin, on est preneur.

  • Luern63
    6357 points
  • il y a 1 mois

Si la commission juridique laisse faire alors c'est la fin des contrats ils ne servent plus à rien.

@Luern63

Tu connais le contenu du contrat et les clauses d'éventuelle rupture du contrat d'Azéma ?
Pas moi...
Si la commission juridique laisse faire, c'est que juridiquement c'est OK !

  • Luern63
    6357 points
  • il y a 1 mois
@Jonathan Sextoy

Je n'ai pas lu le contrat effectivement. Je dis juste que si les contrats peuvent être dénoncés unilatéralement sans compensation ils ne servent à rien puisque le principe même du contrat c'est la garantie pour les deux parties de pouvoir se projeter sur les années couvertes ,par le contrat.
Si la commission et la justice n'y voient rien à redire alors rien ne s'opposera à ce contrat.

  • naia83
    6488 points
  • il y a 1 mois
@Luern63

certes !!! bon on peut peut etre aussi considérer qu après une dizaine d années de bons et loyaux services et dans la mesure où l ASM s est pourvu d un manager de gros calibre avec Gibes elle pourrait laisser partir Azéma .....ça aurait été chevaleresque......

  • RNP
    6380 points
  • il y a 1 mois
@naia83

Je partage l'avis de Luern dans n'importe quel job, que quelqu'un veuille partir pour des raisons personnelles ça se comprend mais qu'il parte chez un concurrent, c'est difficilement acceptable sauf si tu y gagnes quelque chose.

En plus, dans ce cas précis, on peut pas dire qu'Azema était sans un sou puisqu'il bossait pour Canal.

  • Luern63
    6357 points
  • il y a 1 mois
@naia83

L'ASM était prête à le laisser partir sans indemnités sauf pour aller chez un concurrent direct. C'était déjà assez chevaleresque vis à vis d'un gars qui venait juste de prolonger de 3 ans ainsi que son staff et qui plante le club comme par hasard au même moment où le MHR se trouve sans entraineur. Là ça devenait un transfert gratuit c'était pas acceptable . Imagine qu'un cadre du RCT qui vient de prolonger annonce que finalement il souhaite partir pour raison personnelle et qu'il signe sans indemnité à Clermont ou ailleurs même si il a rendu de bons services je ne suis pas certain que ce soit super apprécié sur la rade, et à juste titre.

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
Transferts
News
News
Sponsorisé News
Transferts
News
News
Transferts
News