Top 14. Privée de 12 joueurs, quelles solutions pour l'ASM face à cette cascade de blessures ?
Bons nombres de clermontois ne seront pas sur la feuille de match ce week-end.
En déplacement dans la capitale ce week-end pour la 11 ème journée de Top 14, Clermont aura fort à faire, et devra trouver des solutions avec une infirmerie pleine.

C'est l'un des chocs de cette 11 ème journée de Top 14, le demi-finaliste du Top 14 en 2022 reçoit le vainqueur de 2017. La rencontre semble équilibrée sur le papier, seulement 4 points séparent Clermont du Racing 92, troisième du championnat. Cependant, en creusant un petit peu, et en fouillant dans l'infirmerie des deux équipes, tout n'est pas très égal. En effet, côté parisien, le temps est au beau fixe, et malgré la courte blessure de Fickou (2 semaines), et l'absence prolongée de Leroux, l'effectif francilien n'est pas trop affecté par les blessures. A contrario, l'équipe auvergnate n'affiche pas le même effectif avant la rencontre, et essaye tant bien que mal de jongler avec ses différents blessés. Affichant 19 absents lors du denier match face à l'Aviron Bayonnais, l'ASM a enregistrer le retour de quelques joueurs, mais comptabilise toujours 12 joueurs indisponibles. Parmi eux, la quasi-totalité de leurs piliers droits, avec notamment Slimani, Ojovan et Dzamanshvili. Le retour de Kubriashvili est à souligner, ce qui est une bonne nouvelle pour la mêlée clermontoise. Ensuite, toujours chez les avants, les troisièmes lignes Lucas Dessaigne, Alexandre Fisher et Judicaël Cancoriet seront aussi indisponibles, et pour plusieurs matchs a priori. 

De plus, les Clermontois seront privés de leurs internationaux qui risquent de ne pas jouer ce week-end, après avoir beaucoup enchaîné en sélection. Ils s'agit de cadres de l'équipe tels que George Moala, Damian Penaud, Fritz Lee, Tomas Lavinini ou encore Bautista Delguy. Il faudra compter alors sur les internationaux libérés tels que Ezeala, Raka ou encore le retour de Heriteau au centre du terrain. 

La faute au calendrier

Clermont n'est pas une exception dans le Top 14, et plusieurs équipes marquent le coup physiquement après 10 journées consécutives et très intenses. À l'instar de l'ASM, le LOU et le CA Brive ont aussi une infirmerie bien remplie. Cette hécatombe de blessure est forcément la conséquence d'un calendrier surchargé, aussi bien en championnat, que pour les joueurs participant aux rencontres internationales. Ensuite, viendra également s'ajouter à cela la Coupe d'Europe, avec l'arrivée de franchises sud-africaines qui ont fait scandale. Cela représente des matchs supplémentaires pour les joueurs, mais aussi des déplacements éprouvants et une récupération moindre. Les risques de blessures sont alors bien plus élevés. Espérons simplement qu'il n'y aura pas trop de casse pour la reprise du Top 14, et touchons du bois pour nos internationaux. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Une seule solution : fusionner avec Brive !

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News