Top 14. Ce joueur emblématique de l'ASM porte plainte à quatre reprises contre son club
Le joueur aux 261 matchs de Top 14 prend sa retraite, suite à une énième commotion.
Tremblement de terre en Auvergne ! Alexandre Lapandry a déposé quatre plaintes suite à des commotions cérébrales, et a également annoncé la fin de sa carrière.

 

Selon l'Équipe, le 30 novembre dernier, Alexandre Lapandry ainsi que ses avocats, ont déposé quatre plaintes contre X, devant le procureur de la République de Clermont-Ferrand. Ces dernières ont été déposées pour des faits de "violences psychologiques et de harcèlement",  "mise en danger de la vie d’autrui et blessures involontaires",  "faux et usage de faux" et "violation de l’employeur à son obligation de sécurité et de résultats". Ces plaintes font suite à une violente commotion subite lors du match opposant Clermont au Stade Français, le 18 octobre 2020. Depuis maintenant deux ans, l'ex-tricolore n'a plus foulé les pelouses de Top 14, et l'affaire s'est compliquée. Le joueur et ses avocats visent les dirigeants de l'ASM ainsi que son staff médical, notamment pour la prise en charge de sa santé qui n'a pas été jugé optimale. Ce n'est pas la première fois que le club auvergnat fait face à ce genre de plaintes de la part de ses joueurs, avec le cas de Jamie Cudmore qui avait porté plainte contre son ancien club pour "mise en danger de la vie d'autrui", suite à la prise en charge de commotions subies en 2015. L'avocat de Lapandry, Me Jean-Hubert Portejoie, dénonce fortement le club : "Sur trois plaintes en France, deux sont dirigées contre le même club : je ne crois pas au hasard judiciaire, souligne Me Portejoie. Et concernant le cas d’Alexandre Lapandry, il faudra bien que certains comprennent que la sécurité et l’intégrité des joueurs passent avant les intérêts financiers des clubs."

L'ASM se défend

Via les réseaux sociaux, le club auvergnat se défend à l'aide d'un communiqué dans lequel le club souhaite partager son incompréhension, vis-à-vis des plaintes à son encontre. Le club et son président Jean-Michel Guillon soulignent le fait que : "À l’heure où nous parlons, nous n’avons aucune confirmation officielle concernant ces dépôts de plainte", et se montrent très fermes au sujet des possibles responsabilités du club dans cette affaire : "La seule réponse que nous apportons est que l’ASM Clermont Auvergne ne saurait voir sa responsabilité engagée à quelque titre que ce soit, n’ayant pas commis la moindre faute."

"Je n'ai pas voulu prendre ma retraite, la gravité de ma blessure m'y oblige."

Concernant la carrière d'Alexandre Lapandry, véritable figure de l'ASM, le joueur a communiqué sur ses réseaux sociaux un long message d'au revoir, signifiant la fin de sa carrière. Le troisième ligne retrace son parcours, avec les faits marquants de sa carrière comme le premier Brennus de l'histoire de l'ASM, remporté en 2017, ou encore le Grand Chelem de 2012, ainsi que ses 260 matchs sous le maillot clermontois. C'est un monument de Clermont qui raccroche les crampons, un joueur de devoir qui a mené une carrière remarquable, et qui, paradoxalement, comptera dans ce dernier message, tout son amour pour l'ASM, et le peuple auvergnat. 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour qu'on en arrive là , c'est que le problème a été très mal géré en interne ; les anciens joueurs (Roro et d'autres) doivent avoir plus de poids dans le relationnel et il faut créer une cellule de suivi ; Ce "président" est en train de dézinguer le club ; non seulement il est incapable de le gérer sportivement mais en plus il en donne une image déplorable...!! Si l'on ne veut pas vivre une traversée du désert de 10 piges , il va falloir qu'il décanille rapidos !!

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
News
News