Ecrit par vous !
Tests internationaux de novembre : la grande mêlée !
Toutes les nations seront sur le pont en novembre !

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Comme chaque année, novembre sera riche en matchs internationaux. Voici les rendez-vous qu'il ne faudra pas rater pour la cuvée 2017 selon Doc Geoplitik.

Un regard sur les puissances émergentes

Le 4 novembre, le Japon accueillera l'Australie à Yokohama. Cette affiche pourrait très bien être une rencontre du Rugby Championship dans les années à venir. Les Cherry Blossoms sont en pleine progression et cherchent à prouver qu'ils pourront rivaliser avec les meilleurs lors de la Coupe du Monde organisée sur leur sol en 2019. Ce match face au Wallabies sera un excellent test pour les jauger. Deux semaines après, à Wisbaden, aura lieu une première historique : l'Allemagne affrontera les Etats-Unis en test-match. Après d'excellents résultats l'hiver dernier (victoires contre l'Uruguay et la Roumanie), les Allemands chercheront à confirmer leur élan en s'offrant le scalp des Eagles et à prouver qu'ls sont bien une puissance montante sur le vieux continent.DOSSIER. À la découverte de la Bundesliga et du rugby allemand

La fin de l'éternité pour le Chardon ?

En 2016, deux des plus vieilles malédictions sportives prenaient fin : les Cubs de Chicago remportaient les World Series de baseball pour la première fois depuis 1908 et l'Irlande triomphait pour la première fois des All Blacks depuis 111 ans.VIDÉO. L'exploit de l'Irlande qui fait tomber les All Blacks à Chicago (40-29)L'Écosse est désormais seule à porter son fardeau : depuis leur première rencontre en 1905, elle n'a jamais réussi à vaincre la Nouvelle-Zélande en 30 rencontres. C'est la plus vieille malédiction du sport moderne ! Le XV Chardon semble aujourd'hui sur une pente ascendante. Le 18 novembre prochain, dans son jardin de Murrayfield, face à des Blacks sans trop sûrs d'eux et un peu fatigués, ils auront peut-être une chance d'écrire l'Histoire...

Les Blacks vont-ils noyer le coq ?

RESUME VIDEO. Coupe du monde. Les All Blacks humilient la France (62-13)Le 1/4 de finale de la Coupe du Monde 2015 est dans toutes les mémoires tricolores (13-62). Un traumatisme national. Les Bleus pourront-ils renverser la montagne noire ? Les derniers résultats ne plaident pas pour l'équipe de France qui aura deux essais pour atteindre le Graal (11 et 14 novembre). Mais le duel se jouera en 3 actes car le match le plus intéressant et le plus atypique sera sans doute celui entre les Barbarians Français - désormais antichambre officielle des Bleus - et les Maori All Balcks qui ne sont pas venus dans l'Hexagone depuis des lustres (1926). 3-0 pour les Kiwis ?

La course à la deuxième place

Derrière les intouchables Blacks, quatre pays peuvent revendiquer la place de deuxième meilleure équipe du monde : Afrique du Sud (5e au classement monial), Angleterre (2e), Australie (3e) et Irlande (4e). Deux matchs les mettront aux prises et nous permettront de mieux cerner les forces en présence : le 11 novembre, à Dublin, le XV du Trèfle (dernière équipe à avoir vaincu les Anglais) recevra des Springboks en pleine renaissance, puis le 18 novembre, le XV de la Rose jouera face à l'Australie dans son antre de Twickenham. Les Wallabies sortent d'une victoire face aux Néo-Zélandais. L'Angleterre rayonne sous la houlette d'Eddie Jones. C'est LE choc des tests de novembre.VIDEO. Sonny Bill Williams régale mais c'est l'Australie qui gagne

L'apprentissage continue pour les Lelos

Une question revient souvent sur les lèvres des fans de rugby : faut-il intégrer la Géorgie au Tournoi des 6 Nations ? Les hommes du Caucase auront une belle occasion de prouver qu'ils ont leur place dans la plus belle compétition de l'Ovalie : ils se déplacent au Millenium Stadium de Cardiff, le 18 novembre. Afin de progresser, la Géorgie a besoin d'affronter les meilleurs. L'an passé, les Lelos avaient perdu 16-43 en Écosse. En juin dernier, ils s'étaient inclinés 29-45 en Argentine. Feront-ils mieux cette fois face au Pays de Galles ?

Doc Geopolitik
Doc Geopolitik
Cet article est rédigé par Doc Geopolitik, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Et pensez-vous l'Ecosse capable de créer LA surprise ??

Les boules quand même : les beefs jouent pour une deuxième place, nous pour éviter une fessée.
Tout est dit !

@Flanquart St Lazare

La deuxième place pour les losers, nous c'est la première place ou rien. Du coup on ne joue rien.

@Team Viscères

Ouais, ça. C'est beaucoup plus meilleur comment il l'a dit Team Viscères, je préfère comme ça !

@Team Viscères

On peut le voir comme ça.
Mais j'aimerai bien qu'on ait la première place.
Comme ça, pour changer

@Flanquart St Lazare

Cela va être compliqué, depuis la mise en place du classement en 2003 seulement 3 équipes ont réussi à le faire : les Blacks, les Boks et les Rosbeefs, et les rares fois où les Blacks ont abandonné leur trône il leur a fallu moins d'un an pour le reprendre.

Sinon moi j'aimerais bien qu'on ait la 5ème ou 6ème place, ce serait déjà un bond en avant.

@Team Viscères

Gogol traduction:

"Cela va être compliqué, depuis la mise en place du dopage institutionnalisé en 2003 seulement 3 équipes ont réussi à le faire : les Blacks, les Boks et les Rosbeefs, et les rares fois où les mieux dopés ont abandonné leur trône il leur a fallu moins d'un an de recherche pour le reprendre.

Sinon moi j'aimerais bien qu'on ait le même traitement, ce serait déjà un bond vers le néant."

@Le Concombre Masqué

N'oublie pas de demander le produit dopant qui efface les en-avant et fait les bons choix de jeu. Parce que courir plus vite et cogner plus fort c'est bien mais si c'est pour continuer de dégueuler la balle en bout de ligne ou jouer un 3 contre 1 en percussion cela ne va pas nous aider des masses.

@Team Viscères

le jour où tu comprendras que le dopage c'est pas juste pour courir plus vite et taper plus fort on aura fait un grand pas en avant.
Et le jour où l'IRB aura compris qu'on se dope pas en compétition mais à l'entrainement on aura fait un grand pas en avant dans la lutte anti dopage

@fabien81

D'accord avec le second point, même si en fait l'IRB l'a parfaitement compris. Ce n'est pas un hasard si les contrôles anti-dopage ne gaulent personne au rugby (à part quelques neuneus et des amateurs), les instances savent exactement quand et où ne pas chercher. Il ne faudrait quand même pas trouver des résultats qui contrediraient le fait qu'il n'y a pas de dopage dans le rugby.

Mais pour ce qui est du dopage, croire que l'équipe de France est à la ramasse uniquement parce que les autres sont dopés ce n'est même plus avoir des oeillères mais s'enfoncer les doigts dans les yeux jusqu'à l'épaule. Non seulement parce que la croyance que les autres sont ultra-chargés alors que nous carburons à l'eau fraîche est ridicule, mais aussi parce que croire qu'avec plus de dopage le rugby pratiqué en France serait soudainement spectaculaire c'est ne jamais avoir regardé de matchs de Top14. Le Racing a lui seul image les deux constats : avec 5 joueurs impliqués dans des histoires de dopage cela ne les empêche pas de pratiquer un rugby dépassé (et je prends l'exemple du Racing uniquement parce qu'il est emblématique, mais notre championnat entier est concerné).

@Team Viscères

Si vous n'avez toujours pas compris les effets du dopage sur un athlète alors je ne peux rien pour vous...

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Le Concombre Masqué

Les effets du dopage on les connaît, ce que je n'arrive pas à comprendre c'est comment on peut en arriver à se persuader que les sportifs français n'en bénéficient pas au même degré que les autres ?

@Ahma

Contrairement aux spécialistes sûrs de tout, je ne me persuade de rien; il est simplement factuel que le territoire français est un cauchemar pour le (sport-)buiseness en général: la France est un des rares pays à organiser un suivi longitudinal, dans l'ensemble de ses fédérations, par souci sanitaire général.
Donc, forcément, les sportifs français sont beaucoup moins enclins que nos voisins (éloignés ou non...) à un dopage régulier: en France, le dopage est un délit puni par la loi (amendes et emprisonnement, donc...).
Nous sommes trrrrèèèès loin du "degré" de dopage des ToutNoirs et des ToutBlancs.

Un peu de lecture:
https://www.irbms.com/histoire-dopage/

Alors non, je n'adhère pas aux Cercles des Vierges Éffarouchées qui s'esbaudissent devant des incantations guerrières d'avant-matches ou des équipes de tractopelles de moins de 19 ans qui courent comme des gazelles pendant 80 minutes (quand elles ne sont pas arbitrées par monsieur Barnes...).
Je pense plutôt qu'il faut prendre le dopage comme un problème d'intérêt général, qu'il faut soutenir les législateurs de notre pays et arrêter de nier l'évidence.
Après, s'il est une activité commerciale qui se complaît dans ses dangereuses dérives (telle WR), que les adultes concernés sont consentants et conscients des risques auxquels ils s'exposent, elle doit être dissociée de toute essence sportive et éducative.
On y verra alors plus clair et nous aurons enfin pris nos responsabilités et, par ricochets, soin de la santé des générations à venir.
Le rugby oui mais le rugby pour la vie !!!

@Le Concombre Masqué

C'est ce que je préfère chez toi (enfin après ton humour et ta culture) : la capacité à fustiger les gens sûrs de tout et en même temps ne pas démordre de sa position de celui qui sait ce que la masse ignore ou ne veut pas voir (certains diront que c'est parce que je suis tout aussi capable de le faire, ils auront peut-être raison).

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Meuuuuuh non.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Le Concombre Masqué

Le suivi longitudinal, comme tout le reste, se contourne, et je ne vois rien dans tout cela qui puisse me convaincre que les sportifs français échapperaient à un système qui touche la totalité du sport de haut niveau dans le monde. Sport de haut niveau qui n'existerait d'ailleurs tout simplement pas en France s'il fallait rivaliser dans les compétitions internationales sans produits dopants. La situation des dopés est sans doute plus confortable dans les pays plus laxistes, il n'en reste pas moins que ni les risques sanitaires ni les risques judiciaires n'ont jamais dissuadé aucun sportif de haut niveau de bafouer les règles.

@Ahma

Je ne cherche à convaincre personne... je vous expose des faits qui mettent un frein évident à des pratiques dopantes.
Libre à vous de nier l'évidence...
En ce qui me concerne, je suis le créateur de Dieu; je ne m'interdis pas pour autant d'être un athée agnostique patenté et réjoui... ce sont des névroses très supportables, savez-vous ?

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Le Concombre Masqué

Pour la deuxième partie je me cantonnerai à une prudente réserve.
En clair je n'ai rien compris.

@Ahma

Il semble affirmer qu'il est mon créateur. Je me demande si je peux l'appeler Papa du coup.

@Team Viscères

Vous ne pouvez pas, vous devez !!!

@Le Concombre Masqué

J'hésitais entre le Papa+tutoiement et le Père+vouvoiement.
Tu m'en voyez soulagé de voir le doute levé.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Je ne peux me prononcer, les histoires de famille chez ces gens-là sont quelque peu étranges.

@Ahma

www.youtube.com/watch?v=3PJEorm42vI

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Le Concombre Masqué

Frissons.

@Ahma

La lutte anti-dopage en France est tellement impitoyable et performante qu'on ne gaule quasiment personne et que les rares fois où on en chope, on les blanchit derrière.

@Team Viscères

J'ai déjeuné semaine dernière avec une sportive française Athlète médaillée aux JO et Championnats du monde, elle en était à 14 contrôles inopinés depuis le mois de Janvier.

@MARCFANXV

Je n'arrive pas à saisir le sens de ton message. La question n'est pas de savoir combien de fois on contrôle les athlètes, la question est de savoir ce que l'on trouve et surtout de savoir si l'on veut vraiment trouver. On a le suivi longitudinal, un laboratoire au savoir-faire reconnu mondialement, on pratique de nombreux contrôles, et pourtant on ne chope quasiment personne alors que le sport est gangrené par le dopage. On se cache toujours derrière le contrôle anti-dopage mais on oublie que c'est un outil peu performant dans la lutte anti-dopage, il n'y a que les amateurs et les pas doués qui se font prendre de la sorte. Les gros scandales en terme de dopage (Fuentes, Ferrari, Festina, Armstrong/US Postal, Balco, etc.) ont tous éclaté par le biais d'enquêtes et de dénonciations. Lance Armstrong a subi des centaines de contrôles anti-dopage et cela ne l'a pas empêché de remporter 7 Tours de France en étant plus chargé que Williams et O'Connor sortant de boite.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@MARCFANXV

Quelle conclusion en tires-tu ? Que les contrôles inopinés garantissent la " propreté " des sportifs ? Si c'est le cas tu dois pourtant savoir que ceux qui se font prendre ont généralement satisfait auparavant à d'innombrables contrôles négatifs, alors même qu'ils se dopaient déjà.

@Ahma

La conclusion que j'en tire, c'est qu'en France se doper allègrement te donnes la quasi-assurance de te faire gauler !!! Que la proportion de dopés au sens strict du terme n'est pas forcément plus importante dans le milieu sportif que n'importe quelle autre catégorie socio-professionnelle....

  • straits
    19399 points
  • il y a 3 ans
@MARCFANXV

D'accord pour le dernier point.
Par contre pour le 1er, je connais, à mon humble niveau, au moins 2 ou 3 produits non détectés aujourd'hui et capables au choix d'augmenter la masse musculaire, de l'assécher, d'augmenter la VO2 max...
Même avec les anciens produits, il existe des protocoles permettant de passer au travers de la plupart des contrôles. Il faut voir également que le dopage ne se pratique que peu pendant la période pro (et encore moins en compétition) mais s'institutionnalise avant ou pendant les phases de préparation.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@MARCFANXV

La conclusion qu'on peut tirer des témoignages des sportifs et de leurs entourages, c'est au contraire qu'on peut passer toute une carrière à se doper impunément tout en subissant de nombreux contrôles, en France comme ailleurs.

@Ahma

Oui, tu peux...Ce que je veux dire, c'est qu'il est plus difficile de pratiquer le dopage en france de façon continue voire institutionnalisée ! Biensur que dopage a souvent un coup d'avance mais la lutte est plutot mieux organisée ici qu'ailleurs....

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@MARCFANXV

D'accord là dessus : il y a manifestement pas mal d'endroits où c'est la fête du dopage et où personne ne vous embête vraiment avec ça.
Ici c'est sans doute plus compliqué et plus risqué.

@Team Viscères

Certes... à mon grand dam...

Mis à part les 3 ou 4 fessées prévues,comment peut-on bâtir une équipe de France pour l'avenir avec autant de blessés..??

Aller jusqu^'à prétendre que le match Babaas-Maoris est, je cite, "le plus intéressant" des trois duels avec les Blacks.. .
Dans les 2 autres matchs, quasi pas le moindre suspense en effet.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans

J'ai du mal à comprendre où se situe la supposée progression des Japonais, qui étaient dixièmes au classement World Rugby au sortir de la dernière coupe du monde, et qui naviguent depuis entre la dixième et la douzième place.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

le classement est ce qu il est. tu peux perdre des places sans pour autant avoir vraiment régressé, voire même en ayant progressé dans ton rugby. on ne peut pas prendre ce seul classement être juge du niveau réel de la sélection japonaise.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Je dois avouer que je n'avais pas pris la peine de creuser comme Team et d'examiner leurs résultats à la loupe, ceci dit il faut relever que le classement World Rugby est quand même bien fait ( contrairement au classement Fifa, complètement fantaisiste ). S'il ne peut pas rendre compte du contexte que vous évoquez, il constitue en tout cas un reflet fiable des résultats bruts d'une équipe et de sa place dans la hiérarchie mondiale. Il subsiste évidement de petites interrogations , notamment les classements respectifs de l'Italie et de la Géorgie, mais c'est marginal.

@dusqual

Sur le terrain non plus je ne suis pas convaincu de leur progression depuis le Mondial 2015. Ils ont pris 50 pions à la maison contre les Argentins, ont perdu 2 matchs de peu à la maison contre les Écossais sur une tournée d'été, ont pris 40 pions contre les Fidjiens, ont perdu de peu contre les Gallois, ont pris deux roustes à la maison face à l'Irlande et ont gagné contre la Géorgie, la Roumanie, le Canada et l'Italie.
C'est exactement dans la lignée de ce qu'ils faisaient avant le Mondial. Leur bilan contre les Géorgiens avant le Mondial était de 3 victoires (dont 2 à l'extérieur) pour une défaite donc rien de surprenant à leur victoire, contre les Roumains ils étaient à 4-1 (la défaite remontant à 2004), contre les Canadiens sur les 10 dernières années ils étaient à 7 victoires 2 nuls 0 défaites avant le Mondial, ils s'étaient déjà inclinés de peu contre les Gallois en 2013 et avaient même remporté le second test. La seule perf c'est leur première victoire contre les Italiens, mais l'Italie est malade donc c'est dur d'en tirer des conclusions.

J'ai l'impression qu'ils stagnent depuis le départ de Jones, il faudrait un pro du rugby nippon pour confirmer cela. Ils seront encore peut-être capable d'un coup d'éclat sur un match, mais actuellement je ne les vois pas capable de rééditer la perf de 2015 où avec un calendrier plus équitable ils auraient pu/dû sortir de poule.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

oui ils stagnent sur ce qu on a vu des tests. je te l accorde. mais il faut prendre en compte que jamie joseph a récupéré 0 info de jones qui a fait disparaître toute trace de son travail en sélection. il lui a fallu tout reprendre, pas de zéro, mais sans base de travail, sans rien sur quoi s'appuyer.
je pense que ce que l on voit depuis est logique, mais est du en partie à ça.
après, on peut se demander si le niveau max du japon n'est pas proche de ce que proposait jones... ou en tous cas dans le contexte actuel.
a noter que JJ, le sélectionneur, va avoir la main sur les sunwolves désormais et pourra s'appuyer la dessus pour mener sa mission au quotidien.

@dusqual

Je pense même que ce qu'a proposé le Japon de Jones au Mondial était au-dessus de leur niveau max. Et oui, le départ de Jones leur a fait très mal et les force à repartir de plus bas. Mais du coup comme Ahma je trouve que parler de Nippons en progression est exagéré, actuellement ils sont au niveau de ce qu'ils étaient avant le Mondial 2015 (le moment où ils se sont révélés aux yeux du monde du rugby).

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News