Solide leader de Nationale, ce club mythique des années 80 va-t-il enfin connaître les joies de la ProD2 ?
Les Niçois ont fait le plein de confiance avant les phases finales de Nationale. Screenshot : Ville de Nice
Le Stade Niçois, 1er de la phase régulière de Nationale 1, s'avance comme l'un des favoris à la montée en ProD2. Mais Narbonne, Carcassonne et les autres ne se laisseront pas faire...

Suiveurs de la Nationale, vous avez probablement dû apprécier le sprint final de la saison régulière extrêmement serré entre le quadriumvirat de feu que composaient Nice, Narbonne, Carcassonne et Albi, dans cet ordre. Pourtant, les leaders étaient bien Tarnais depuis des journées et ce jusqu'à l'aube de la dernière, disputée le week-end dernier.

Oui mais au Stade des Arboras, le Stade Niçois a pris ses responsabilités et a tout simplement fait exploser des Albigeois pourtant venus dans le 06 pour conserver leur trône. Score final : 47 à 15, avec notamment 3 essais dans les 10 dernières minutes, venus offrir le bonus offensif aux Azuréens et entériner leur 1ère place à l'issue de la phase régulière, donc.

Ainsi, les Aiglons s'éviteront un périlleux passage par la case barrage, et recevront une demi-finale à la piaule le 11 mai. Un itinéraire suffisant pour rallier la ProD2 ? Sur le papier, tout semble bien se goupiller, d'autant qu'on rappellera qu'en plus d'être une citadelle imprenable cette année, le Stade des Arboras a battu son record d'affluence le week-end dernier face au SCA avec plus de 3000 spectateurs en tribunes.

Deux matchs (ou trois) pour une montée

Reste que le plus dur commence pour Nice, alors que vient le moment où il va falloir se payer. Et si en début de saison, on parlait d'une montée en ProD2 d'ici 3 ans aux abords de la Promenade des Anglais, vous aurez compris que les Azuréens ne veulent pas laisser passer cette occasion unique d'y goûter plus tôt que prévu.
Fort d'un recrutement estampillé échelons supérieurs avec les arrivées conjointes de Tom Murday, Sione Anga'elangi et Andrej Charlat (15 essais cette saison), ou parfaitement négocié avec celui de l'excellent numéro 8 néo-zélandais Ramiha Smiler, le Stade Niçois s'est donné les moyens de postuler pour aller voir plus haut.

Une histoire glorieuse

Et ce afin de retrouver son lustre d’antan. Les plus jeunes ne le savent pas mais Nice a en effet été une place forte du rugby français par le passé. On vous parle là des années 70/80, durant lesquelles l’entité noire et rouge avait entamé son époque dorée grâce à l’arrivée inattendue de 8 anciens toulonnais dont les frères Herrero, Jean-Luc Ballatore et compagnie.
Durant une décennie, celui qui ne s’appelle encore que le Racing Club de Nice s’invitera plusieurs fois aux phases finales de l’élite française, connaîtra même une finale de championnat de France en 1983 perdue contre le Grand Béziers et remportera 1 challenge Yves Du Manoir.

Mais négociera mal le virage du professionnalisme et finira par descendre en 2ème puis 3ème division à la fin des années 90, avant sa liquidation. Ainsi, le Stade Niçois est en passe de connaître une division que le club n’a jamais connue : la ProD2 (créée sous sa forme actuelle en 2000). Il lui reste pour cela une demie à bien négocier avant de remporter la grande finale qui se jouera à Chambéry.
PROD2. Monument en péril : ce bastion du rugby français va-t-il descendre en Nationale ?PROD2. Monument en péril : ce bastion du rugby français va-t-il descendre en Nationale ?Sinon quoi, les hommes d’Alexandre Compans auront toujours une ultime chance d’atteindre leur rêve via l’access-match face au 15ème de ProD2. À savoir - sauf énorme retournement de situation - Montauban ou Rouen. Premier barrage du nom entre une formation de Nationale et une de l’antichambre du Top 14. Rendez-vous avec l’histoire…
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ah Nice je me souviens d’un match à Deflandre contre le SR. Un match d’une grande violence. Jeff Bouché a perdu une dent sur un coup de poing de Tordo. Même dans les tribunes c’était violent. C’est un temps où il n’y avait que 2 tribunes avec la fameuse tribune des dockers.

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
Transferts
Vidéos
News
Transferts
Transferts
Transferts