RUGBY. Violences, injustice, dépitée, une élue de la Ligue Occitanie présente sa démission
Isabelle Gely a annoncé qu'elle démissionnera à la fin de la saison.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Membre élue de la Ligue Occitanie, Isabelle Gely a annoncé qu'elle démissionnera à la fin de la saison après des décisions qu'elle estime injustes.

Dans une longue lettre adressée à différents dirigeants du rugby français, dont Bernard Laporte, ou encore Alain Doucet, Isabelle Gely a annoncé qu'elle démissionnera à la fin de la saison. Membre élue de la Ligue Occitanie et vice-présidente en charge de la formation, elle explique que plusieurs situations ces derniers temps ont largement écorné sa motivation, sa confiance ainsi que sa "certitude d'œuvrer tous ensemble dans le même sens". "La dernière en date a été celle, consécutive à une commission de discipline pour notre équipe M19, suite à une rencontre d'une violence inouïe." Elle indique que l'équipe adverse "fautive" avait été déclarée hors championnat jusqu'à la fin de la saison. Or la décision a été cassée après un appel du président du club en question auprès de la commission dite "Formation Bonne Conduite". 

Nous avons découvert avec colère, que cette commission, de manière non contradictoire et huis-clos, sans échanger avec la commission de discipline de la Ligue Occitanie de Rugby, a cassé cette décision, a réintégré l'équipe dans le championnat en cours, en leur infligeant 4 points de retrait au classement.

Isabelle Gely ne comprend pas qu'une telle décision ait pu être prise alors que quatre de ses joueurs auraient subi des blessures graves, l'un d'eux ayant même été évacué par les pompiers. Des plaintes avaient d'ailleurs été déposées par les parents des joueurs concernés. "Je croyais avoir compris que le rugby était une grande famille". Or, malgré plusieurs relances, et seul message du directeur général de la FFR, elle explique n'avoir eu aucun retour des dirigeants contactés. "Nous sommes confrontés ici à un véritable déni du travail colossal réalisé par nos instances régaliennes régionales." Selon elle, tout cela va l'encontre de ce que représente le rugby à ses yeux.

Comment voulez-vous que nous arrivions à convaincre leurs parents que la violence sur et en dehors des stades est tellement sanctionnée, que leurs enfants ne risquent rien en venant pratiquer leur sport, que les agressions caractérisées ne peuvent pas avoir lieu, que nous sommes à Tolérance Zéro ? Comment voulez-vous que nous attirions des bénévoles dans notre sport quand leur témoignage d'entraîneurs, de soigneurs et de dirigeants sont balayés d’un revers unilatéral, et leur laisse ce goût amer de n'être pas pris en considération ?

Voici la lettre partagée sur Facebook :


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

D'un côté, Mme Gely a raison de démissionner pour ne pas être complice de ces magouilles gerbatoires. D'un autre côté, elle s'enlève tout pouvoir pour espérer influencer les instances d'aller dans le bon sens.
Si tous les responsables de la ligue Occitanie la suivent, peut-être qu'on les écoutera plus.

Quel est le nom de l'équipe abjecte qui a été réintégrée ? Un peu de name shaming serait juste, si la FFR préfère être complice et étouffer l'affaire.

  • Jak3192
    64203 points
  • il y a 1 mois

Les copains et les coquins sont toujours d'actualité ?

Regrettable pour cette éminente bénévole, sans compter pour les familles concernées par les problèmes subis par leurs enfants.
Tant que la gestion de tels problèmes se fera dans les WC de la fédé, rien ne pourra évoluer.
Message perso à Nanard, que je n'aime pas: faudrait éviter d'être trop lamentable en cette fin de Présidence.

  • AKA
    57364 points
  • il y a 1 mois

He oui il est loin le temps des écrans TV, des promesses du candidat qui représenterai le rugby amateur etc., etc!!! Quand je disais que c' était des couillonnades d' aucuns m' ont rit au nez, mais dimanche lors des finales "territoriales" 3 présidents chouinaient car, ce WE, leurs équipes réserves allaient se tapper 6h de car A/R minimum avec les frais de bus adéquats...

  • stef7
    44871 points
  • il y a 1 mois

c'est la bande à Nanar, il faut juste connaitre les bonnes personnes, avoir les bonnes relations, il n'est pas question de compétences mais de copinage........ Belle fédération.....Heureusement que je suis vieux et plus licencié j'aurai trop honte......

  • Michne
    8041 points
  • il y a 1 mois
@stef7

Hélas ça a toujours existé et beaucoup plus flagrant à l'époque Ferasse ou Lapasset. Ça n'excuse en rien la décision qui semble scandaleuse, cette dame a raison l'image du rugby est toujours associée à la violence; j'ai trouvé ignoble l'autre soir sur la 5, la seule question qui a été posée à N'tamack était sur son KO lors de la demi face à Bègles.

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News