RUGBY. En défense, la troisième ligne toulousaine a pulvérisé l’Ulster sans aucune pitié
Avec 62 plaquages du côté de la troisième ligne toulousaine, la défense n'aura pas démérité cette qualification en quart de finale.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

À Belfast, la défense toulousaine a été exemplaire du côté du trio Jelonch - Elstadt - Tolofua. Ces derniers ont couché bons nombres d’Irlandais.

La comparaison fait mal côté Irlandais. Dans la soirée du samedi 16 avril, de gigantesques lames se sont abattues sur les joueurs de l’Ulster. Ces dernières ne laissaient que peu de Nord-Irlandais sur leurs appuis. Une vision appuyée par des statistiques venant de l’EPCR. En effet, Anthony Jelonch, Rynhardt Elstadt et Selevasio Tolofua ont fait le ménage chez leurs adversaires. À eux 3, ils culminent au score impressionnant de 62 plaquages. La troisième ligne titulaire des rouge et noir flirt donc avec une moyenne de 21 plaquages chacun. Dans les faits, la plupart du mérite revient au sud-africain floqué du numéro 6. Le Springbok a réalisé 29 plaquages (record du match). Ses colocataires du fond de la mêlée pointent eux à 18 plaquages pour Jelonch et 15 plaquages pour Tolofua.VIDÉO. Futur adversaire de Toulouse, le Munster inscrit un essai sensationnel avec Zebo et De Allende !VIDÉO. Futur adversaire de Toulouse, le Munster inscrit un essai sensationnel avec Zebo et De Allende !

Côté Ulster, aucun joueur n’a dépassé les 10 plaquages. Le sécateur le plus aiguisé est le pilier droit Marty Moore avec 8 plaquages. Donnée encore plus folle, la troisième ligne toulousaine, à elle seule, a plus plaqué que l’intégralité du XV titulaire de l’Ulster. Avec 62 plaquages, ils dominent les 59 plaquages du XV local. Avec 5 unités de plus, ils auraient égalé l’intégralité du groupe adverse rentré sur le pré.RÉSUMÉ VIDÉO. La magie du Stade Toulousain pour une qualif’ à l’arrachée en IrlandeRÉSUMÉ VIDÉO. La magie du Stade Toulousain pour une qualif’ à l’arrachée en Irlande

La performance de l’Ulster n’a pas été parfaite pour ce huitième de finale retour. Loin de cette idée, les Britanniques ont manqué le compte impressionnant de 31 plaquages pour 15 chez les Haut-Garonnais. La troisième ligne rouge et noire en a raté 6 d’entre eux. Après le match, Ugo Mola évoquait que son équipe réalisait “encore trop de déchets”. Si les mots du manager planent en conférence de presse, ils restent un peu plus nuancés sur le rectangle vert.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour avoir revu le match, effectivement, la 3ème ligne a été impressionnante
Il fallait au moins ça pour se qualifier, mais que de déchets encore lors de ce match
Si comme le dit Ramos, cette victoire est bonne pour la confiance, j'espère que cette confiance va se confirmer en Top 14 vu les matchs qui arrivent, ils vont en avoir besoin

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News